Partager

Anémie infectieuse équine - Transmission, symptômes et traitement

 
Par Adel Saadoun. 4 août 2020
Anémie infectieuse équine - Transmission, symptômes et traitement

Voir les fiches de Chevaux

Si vous avez un équidé (ou plusieurs équidés) comme animal de compagnie, en plus d'être conscient de la responsabilité que cela implique en termes de nourriture, d'espace et d'exercice, vous allez être concerné par tous les problèmes de santé que votre cheval peut avoir.

La chose la plus essentielle que nous allons vous rappeler sur PlanèteAnimal est la nécessité d'accorder de l'importance aux visites régulières chez le vétérinaire pour garantir à votre animal une santé optimale.

Dans cet article, « Anémie infectieuse équine - Transmission, symptômes et traitement », nous allons vous parler de l'anémie infectieuse équine (AIE). Lisez la suite pour découvrir la cause de cette maladie virale également connue sous le nom de fièvre des marais, sa transmission, ses symptômes et bien plus encore.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Rage du chat - Symptômes, transmission et traitement

Qu'est ce que l'anémie infectieuse équine ?

L'anémie infectieuse équine (AIE) ou fièvre des marais est une maladie du cheval chronique d'origine virale. Plus précisément, elle est causée par un lentivirus de la famille des Retroviridae qui n'affecte que les équidés (chevaux, ânes, zèbres, mulets, etc.). Cette maladie du cheval est présente dans le monde entier et est plus fréquemment détecté aux États-Unis et au Canada. Certains pays font toutefois exception à l'image du Japon ou de l'Islande où la maladie n'a pas été détectée et aucun cas n'a été signalé.

L'anémie infectieuse équine peut survenir de manière aiguë ou chronique. Dans les cas chroniques, cette maladie invalide considérablement l'animal et il reste indéfiniment porteur du virus. En revanche, lorsque la forme est aiguë, ce qui est plus fréquent chez les chevaux qui entrent en contact pour la première fois avec le virus, les animaux atteints se rétablissement souvent et restent porteurs mais seulement dans 30% des cas. Une virémie aiguë se développe sous une forme généralement fatale.

Transmission de l'anémie infectieuse équine

L'anémie infectieuse équine se transmet par contact direct avec le sang d'un équidé infecté et celui d'un équidé en bonne santé. Il existe plusieurs façons avec lesquelles le sang d'un animal entre en contact avec celui d'un autre, mais la façon la plus courante est la présence de vecteurs. Dans ce cas, il s'agit le plus fréquemment de taons et de mouches d'étable qui, lorsqu'ils se nourrissent d'un animal infecté, transportent le virus avec eux en se déplaçant pour se nourrir et l'inoculer une autre fois au sein d'un animal sain.

Toutefois, tout objet tranchant ou contondant touché par le sang contaminé d'un cheval peut, en blessant un animal sain, propager aussi la maladie. De plus, il existe un mode de transmission de la mère à l'enfant. Cela peut se produire lorsque le poulain est dans l'utérus ou au moment de la mise bas ou de l'allaitement.

La propagation du virus est beaucoup plus importante dans les régions où la virémie est plus élevée et où les chevaux ont peu d'espace entre eux. Comme nous l'avons déjà mentionné auparavant, un cheval ou un autre équidé qui survit à une forme aiguë de l'AIE ou a l'acquiert sous une forme plus légère mais directement chronique, reste pour toujours porteur du virus. Il est donc important d'isoler les chevaux porteurs du virus des chevaux sains et de garder les chevaux séropositifs au virus à distance des chevaux sains à au moins 48 mètres. Car s'il y a une distance d'au moins 48 mètres, les taons préfèrent mordre le même animal plutôt que d'en chercher un autre.

Symptômes de l'anémie infectieuse équine

La période d'incubation de l'anémie infectieuse équine est d'une semaine à 45 jours. Il peut y avoir des animaux asymptomatiques, c'est-à-dire, qui sont malades mais qui ne manifestent aucun symptôme et sont porteurs du virus sans que nous remarquions quelque chose. En cas d'apparition de symptômes, les symptômes les plus courants, qui peuvent varier en fonction de la forme aiguë ou chronique de la maladie, sont les suivants :

  • Léthargie ;
  • Faiblesse ;
  • Dépression ;
  • Manque d'appétit ;
  • Fièvre récurrente ;
  • Jaunisse ;
  • Tachypnée ;
  • Tachycardie ;
  • Anémie ;
  • Thrombocytopénie ;
  • Selles sanglantes ;
  • Perte de poids rapide ;
  • Œdème au niveau des pattes ;
  • Pétéchies sur les muqueuses.

Il est important de noter qu'il y a des cas d'AIE aigus où les équidés peuvent récupérer en quelques jours, mais il existe des cas où la maladie se développe sévèrement et fatalement.

Anémie infectieuse équine - Transmission, symptômes et traitement - Symptômes de l'anémie infectieuse équine

Diagnostic de l'anémie infectieuse équine

Il est important de noter que l'anémie infectieuse équine fait partie des maladies du cheval dont le diagnostic s'établit par un diagnostic différentiel, c'est-à-dire lorsqu'un équidé présente certains symptômes (fièvre, perte de poids, œdèmes, faiblesse, etc.) c'est une des maladies qui doit être écartée ou confirmée selon les tests différentiels effectués par le vétérinaire spécialisé.

Normalement, cette maladie est confirmée par des tests sérologiques effectués en laboratoire. Dans un laboratoire approprié, le vétérinaire sera en mesure d'effectuer les deux tests sérologiques les plus courants pour diagnostiquer l'anémie infectieuse équine :

  • Le test d'immunodiffusion sur gel d'Agar (IGDA ou test de Coggins);
  • Dosage d'immunoabsorption liés aux enzymes (ELISA).

Traitement de l'anémie infectieuse équine

Il n'existe pas de traitement efficace contre le virus qui provoque l'anémie infectieuse équine. Pour cette raison, les vétérinaires recommandent souvent l'euthanasie des animaux infectés afin d’empêcher la propagation du virus à d'autres équidés. Raison pour laquelle la prévention est très importante. Ci-dessous nous vous parlerons de quelques mesures préventives que vous pouvez appliquer.

Prévention de l'anémie infectieuse équine

L'anémie infectieuse équine est une maladie pour laquelle il n'existe pas de vaccin préventif ni un traitement efficace permettant de guérir ce problème, raison pour laquelle, la prévention de cette maladie est nécessaire et vitale. Les mesures les plus efficaces que vous pouvez prendre pour prévenir la propagation de cette maladie incurable des équidés sont les suivantes:

  • Premièrement, vous devez systématiquement exécuter la forme de prévention la plus élémentaire qui consiste à garder les parties communes et les objets ainsi que les matériaux (harnais, matériel chirurgical ou autre) bien propres et stérilisés pour éviter le virus. Un nettoyage et une désinfection appropriés permettront également de lutter contre les vecteurs du virus.
  • Deuxièmement, il est impératif que le vétérinaire effectue de temps en temps des analyses de routine, quelques fois par an pour l'ensemble des équidés. Ces analyses devraient inclure les tests sérologiques pertinents pour exclure cette maladie.
  • Troisièmement, si vous découvrez que votre animal est malade, il est important de l'isoler des autres animaux de la meilleure façon possible, pour les autres mais également pour lui. De plus, vous devez empêcher l'entrée de nouveaux animaux qui peuvent déjà être malades.
  • Enfin, malheureusement, dans certains cas, le seul moyen de prévention est souvent l'abattage des animaux malades. Cela est possible car l'animal peut souffrir à n'importe quel moment de la maladie. Mais cette mesure est prise et réalisée à la suite d'une visite par un vétérinaire équin.
Anémie infectieuse équine - Transmission, symptômes et traitement - Prévention de l'anémie infectieuse équine

Vous êtes arrivé à la fin de notre article ! Nous espérons vous avoir aidé à mieux connaître votre cheval et sa santé. À bientôt sur PlanèteAnimal !

Cet article est purement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas les compétences pour prescrire des traitements vétérinaires ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les symptômes d'une fébrilité ou d'une maladie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Anémie infectieuse équine - Transmission, symptômes et traitement, nous vous recommandons de consulter la section Maladies virales.

Écrire un commentaire sur Anémie infectieuse équine - Transmission, symptômes et traitement

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Anémie infectieuse équine - Transmission, symptômes et traitement
1 sur 3
Anémie infectieuse équine - Transmission, symptômes et traitement

Retour en haut