Partager

Animaux crépusculaires - Définition, caractéristiques et exemples

 
Par Ana Diaz Maqueda, Biologiste spécialisée en éthologie. 13 mars 2019
Animaux crépusculaires - Définition, caractéristiques et exemples

Au fil du temps, l'environnement dans lequel les organismes se sont développés a beaucoup d'influencé leur évolution, créant les différentes formes de vie que nous connaissons aujourd'hui. Il est facile de comprendre qu'un être vivant occupe une niche écologique physique. Si l'on prend l'exemple des marais, on peut observer comment se nourrissent les différentes espèces de hérons, de spatules et de limicoles, c'est-à-dire leur niche écologique où ils trouvent leur nourriture et bien souvent, habitent. Cette niche sera aussi une source d'alimentation pour les aigles, les pygargues ou les faucons.

D'autre part, les loutres se retrouvent aussi dans la même niche écologique que les animaux que nous venons de mentionner, mais nous ne les verrons jamais ensemble car elles sont actives à des moments différents de la journée ,ou en d'autres termes, quand ces oiseaux s'endorment, la loutre va chasser le poisson et les crustacés : ils se nourrissent des mêmes ressources mais ne sont pas en compétition car leur niche écologique temporelle est différente.

C'est l'un des avantages que les animaux crépusculaires ont obtenu avec le temps, et qui fait aujourd'hui l'objet de cet article Animaux crépusculaires - Définition, caractéristiques et exemples de PlanèteAnimal. Si vous souhaitez en apprendre d'avantage sur ces animaux au rythme de vie particulier, ne manquez pas cet article.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Commensalisme - Définition, types et exemples

Qu'est-ce qu'un animal crépusculaire ?

Un animal crépusculaire est un animal qui entre en activité au crépuscule et/ou à l'aube. Ce type de comportement, à l'instar des modes de vie diurne ou nocturne, est régulé par les cycles biologiques inhérents à chaque espèce.

Les animaux crépusculaires profitent de certains avantages en raison de leur mode de vie. Dans les climats désertiques, ils sont protégés des températures élevées du jour et des basses températures de la nuit, car ils partent se réfugier au moment où la température ambiante commence à osciller.

Ils sont également mieux protégés des prédateurs diurnes (qui chassent le jour donc), si l'on considère bien sûr que ces mêmes prédateurs ont déjà pu trouver de la nourriture pendant la journée. Lorsqu'un animal crépusculaire quitte son abri, les animaux nocturnes eux ne l'ont pas encore fait.

À l'heure où ces animaux commencent leur activité, les rayons du soleil illuminent la surface terrestre d'une manière telle qu'il est plus difficile pour des prédateurs diurnes et nocturnes de les détecter.

Vision crépusculaire : définition

Afin de pouvoir s'adapter à ce rythme de vie particulier, pouvoir se déplacer, chasser ou encore rester en alerte face aux prédateurs, les animaux crépusculaires ont développé ce que l'on appelle une vision crépusculaire. Mais qu'est-ce qu'une vision crépusculaire et quelles en sont ses caractéristiques ?

Un œil doté d'une vision crépusculaire est adapté à des niveaux de luminosité inférieure à quelques centimètres de candelas par mètres carrés. La candela (de symbole cd) étant une unité de mesure utilisée pour l'intensité lumineuse.

Plus simplement, cela veut dire que les animaux dotés de vision crépusculaire ont une vue optimisée pour les environnements faiblement éclairés. Bien qu'il s'agisse également d'une forme de nyctalopie, elle ne doit pas être confondue avec la vision nocturne qui elle ne concerne pas les mêmes capteurs de photons (= particules d'énergie qui transmettent la lumière) et qui permet de voir dans le noir complet.

Rythmes circadiens

Afin de mieux comprendre les cycles biologiques des animaux crépusculaires, nous allons consacrer les quelques prochaines lignes aux rythmes circadiens. La chronobiologie est la discipline qui étudie les rythmes biologiques, décrivant à la fois leurs caractéristiques temporelles et leurs implications pour la vie. Un rythme biologique est une oscillation d'un paramètre biologique qui dépend de l'horloge endogène (physiologie et génétique) et des synchroniseurs environnementaux (variations dans l'environnement).

Il existe donc différents types de rythmes biologiques :

  • Rythme circadien : activité biologique qui se déroule avec une périodicité d'environ 24 heures. À mesure que ce cycle se régule, des animaux diurnes, nocturnes et crépusculaires apparaissent.
  • Rythme ultradien : activité biologique qui se produit en cycles de moins de 20 heures (par exemple, l'alimentation).
  • Rythme infradien : activité biologique dont la fréquence est supérieure à 24 heures, c'est-à-dire qu'elle se produit moins d'une fois par jour (par exemple, les cycles lunaires).

Exemples d'animaux crépusculaires

De nombreuses espèces animales mènent ce mode de vie crépusculaire soit en vivant dans des climats arides, en évitant les prédateurs ou simplement en n'ayant pas à rivaliser avec d'autres espèces pour certaines ressources. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples d'espèces animales avec des habitudes crépusculaires :

    1. Le monstre de Gila (Heloderma suspectum), ce reptile est le plus grand lézard venimeux des Etats-Unis. Il ne sort de sa tanière que lorsque le soleil se couche, parfois il peut passer des jours et des semaines sans sortir et il ne le fera que si le temps devient pluvieux.
    2. La mouffette rayée (Mephitis mephitis) est une autre espèce crépusculaire. Pendant la journée, il passe du temps dans son terrier, mais au crépuscule et à l'aube, il part à la recherche de nourriture. C'est un animal très calme qui a tendance à ignorer les autres animaux, mais lorsqu'il se sent menacé, il pulvérise un liquide pestilentiel sur son agresseur.
    3. La loutre d'Europe (Lutra lutra lutra), difficile à observer et très fuyarde, connait son pic d'activité au crépuscule.
    4. Le lapin de garenne (Oryctolagus cuniculus), bien qu'on puisse le voir pendant la journée lorsque la température monte, est un animal crépusculaire. Cela leur permet d'éviter certains prédateurs aériens, comme l'aigle.
    5. Le chat sauvage (Felis silvestris), très semblable au chat commun, comme celui-ci, a des habitudes crépusculaires. En France par exemple, on trouve plusieurs sous-espèces de chat sauvage (comme le chat forestier qui habite le Nord-Est du pays) toutes avec les mêmes habitudes.
    Animaux crépusculaires - Définition, caractéristiques et exemples - Exemples d'animaux crépusculaires

    Si cet article Animaux crépusculaires - Définition, caractéristiques et exemples de PlanèteAnimal vous a plu, n'hésitez pas à consulter les liens suivants :

    Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Animaux crépusculaires - Définition, caractéristiques et exemples, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

    Bibliographie
    • Arendt, J. (1998). Biological rhythms: the science of chronobiology. Journal of the Royal College of Physicians of london, 32(1), 27-35.
    • Rickel, S., & Genin, A. (2005). Twilight transitions in coral reef fish: the input of light-induced changes in foraging behaviour. Animal Behaviour, 70(1), 133-144.
    • Roenneberg, T., & Foster, R. G. (1997). Twilight times: light and the circadian system. Photochemistry and photobiology, 66(5), 549-561.

    Écrire un commentaire sur Animaux crépusculaires - Définition, caractéristiques et exemples

    Ajouter une image :
    Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
    Qu'avez-vous pensé de notre article?

    Animaux crépusculaires - Définition, caractéristiques et exemples
    1 sur 2
    Animaux crépusculaires - Définition, caractéristiques et exemples

    Retour en haut