Partager

Aposématisme - Définition et exemples

 
Par Cristina Pérez Simón. 12 mai 2020
Aposématisme - Définition et exemples

Certains animaux ont une coloration très intense qui attire facilement l'attention. D'autres, de leur côté, possèdent d'élaborés dessins qui incluent tout type de forme géométriques dignes d'une peinture cubiste. Le résultat sont de magnifiques papillons, scarabées de couleurs métalliques ainsi que d'excentriques grenouilles.

Les couleurs de ces animaux sont resplendissantes et elles révèlent la position de l'animal à ses prédateurs. A première vue, on pourrait avoir l'impression que ces animaux ne sont pas bien adaptés pour survivre, mais, en réalité, leur couleur leur sert de protection... Vous voulez savoir pourquoi ? Dans cet article Aposématisme - Définition et exemples de PlanèteAnimal nous vous dirons tout à propos de l'aposématisme, de sa définition ainsi que de nombreux exemples.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Mimétisme - Définition, types et exemples

Aposématisme : définition

L'aposématisme est un mécanisme par lequel un animal arrive à éloigner un animal sans faire beaucoup d'effort. Il le fait grâce au fait qu'il a des dessins de couleurs facilement identifiables qui préviennent ses prédateurs de sa toxicité, de son mauvais goût ou de ses systèmes de défense.

Comme résultat, le prédateur apprend à identifier les dessins de couleurs et il les associe à une proie dangereuse ou de mauvais goût. Pour cette raison, il préférera chercher sa nourriture à un autre endroit.

L'aposématisme est une technique de communication très efficace entre les animaux appartenant à différentes espèces. Continuons notre article Aposématisme - Définition et exemples en vous donnant plus de détails à propos de l'aposématisme.

Aposématisme dans le règne animal et évolution

L'aposématisme est le résultat de l'évolution des espèces qui en sont équipées ainsi que de ses prédateurs. De manière générale, les proies qui ont sur leur corps des dessins facilement reconnaissables comme dangereux survivent avec une meilleure probabilité. Le résultat est que, ces animaux se reproduisent plus et ils transmettent donc leurs gènes à la génération suivante, qui héritera ses couleurs.

De la même manière, les prédateurs qui ne reconnaissent pas ce type de dessin (indiquant la dangerosité, le mauvais goût) peuvent être dégoûtés par le goût, voire mourir à cause de la toxicité de l'animal en question. Par conséquent, les animaux qui savent reconnaître les proies venimeuses ou dangereuses sont ceux qui survivent et qui sont, par conséquent, capables de laisser plus de descendants. Ainsi, les prédateurs et les proies aposématiques évoluent ensemble et se sélectionnent mutuellement tout au long de l'évolution.

Aposématisme et mimétisme animal

Quand plusieurs espèces animales présentent un même dessin de couleurs aposématiques acquis de manière indépendante, on dit qu'ils sont passés par un processus de mimétisme. Si les deux espèces ont des systèmes de défense, il s'agit de ce qu'on appelle le "mimétisme Müllérien" ; mais si juste une d'elles peut se défendre, il s'agit de ce qu'on appelle le mimétisme Batésien. Dans ce dernier cas, on dit que l'espèce copieuse est faussement asposématique.

Si vous voulez en apprendre plus sur le mimétisme tout en découvrant quelques exemples afin d'illustrer ces concepts, nous vous recommandons de jeter un coup d’œil : Mimétisme - Définition, types et exemples

Aposémtisme des coccinelles

Les coccinelles sont des coléoptères appartenant à la famille Coccinellidae. Fréquemment, elles ont des vives couleurs rouges/jaunes. Ces couleurs sont l'indicateur de leur mauvais goût. De cette manière, les prédateurs qui les mangent pour essayer décideront de ne plus jamais attaquer un animal semblable.

Grâce à l'aposématisme, les coccinelles peuvent être considérés comme un des insectes les plus jolis au monde. La coccinelle la plus connue est la Coccinella septempunctata.

Aposématisme - Définition et exemples - Aposémtisme des coccinelles

Aposématisme du papillon Monarque et du papillon Vice-roi

Le papillon Monarque (Danaus plexippus) est caractérisé par une magnifique coloration orange, noire et blanche. Cet insecte se nourrit des plantes du genre Asclepias qui contiennent un composant toxique. Toutefois, au lieu d'être affecté, le papillon Monarque accumule ces toxines dans son organisme comme mécanisme de défense face à ses prédateurs.

Le papillon Vice-Roi (Limenitis archippus) est également toxique et elle présente une coloration presque identique à celle du papillon Monarque. Grâce à ça, les prédateurs n'ont qu'à reconnaître un seul type de dessin et tout le monde sort gagnant de cette petite histoire.

Aposématisme - Définition et exemples - Aposématisme du papillon Monarque et du papillon Vice-roi

Aposématisme chez les guêpes

De nombreux types de guêpes (différents taxons de l'ordre Hymenoptera) présentent des anneaux concentriques jaunes et noirs parcourant leur abdomen. Leurs prédateurs interprètent cette coloration comme un danger, raison pour laquelle ils n'osent pas les manger. Et ils ont bien raison car les guêpes sont équipées d'un puissant dard. Un exemple parfait reste l'indétrônable Frelon européen (Vespa cabro).

Aposématisme - Définition et exemples - Aposématisme chez les guêpes

Aposématisme du Gonodactylus smithii

Le Gonodactylus smithii vit dans les récifs de coraux australien. Il s'agit d'un crustacé qui a une très bonne vue et des couleurs très vives. C'est un animal toxique en plus d'être très dangereux.

Cette terrible réputation est due à ses pinces aiguisées qu'il utilise pour taper ses proies à une vitesse hallucinante, la rapidité est telle qu'il génère une cavitation dans l'eau capable de tuer d'autres animaux sans les frapper directement.

Pour plus d'informations, vous pourriez peut-être intéressés par la découverte de cet autre article : Les animaux les plus dangereux du monde

Aposématisme - Définition et exemples - Aposématisme du Gonodactylus smithii

Aposématisme des salamandres

Les salamandres (ordre Urodèles) ont des toxines cutanées et, bien des fois, d'autres éléments toxiques qu'elles peuvent pulvériser à distance. Un bon nombre d'entre-elles préviennent ses prédateurs grâce à l'aopsématisme. Une bonne preuve de ça sont les couleurs jaune et noire de la salamandre tachetée (Salamandra salamandra).

Un autre bon exemple est la salamandrine à lunettes (Salamandrina terdigitata) qui présente sur la partie ventrale des couleurs oscillant entre le rouge, le noir et le blanc. Le rouge se trouve sur la partie arrière, sur la queue et les extrémités. Quand elles se sentent menacées, elles lèvent la tête et leurs pattes tout en courbant la queue vers la tête, de cette manière elles montrent la couleur rouge de leur corps pour que s'éloignent le prédateur qui les menace.

Découvrez quelles sont les différences entre une grenouille et un crapaud.

Aposématisme - Définition et exemples - Aposématisme des salamandres

Aposématisme chez les mouffettes

Concluons notre article Aposématisme - Définition et exemples en vous parlant d'un mammifère bien spécial...

Les mouffettes (famille Mephitidae) sont des mammifères noirs et blancs. Ces couleurs n'aient en rien à se camoufler dans les écosystèmes dans lesquels les mouffettes vivent, mais elles sont l'indicateurs d'une défense occultée : une odeur fétide sécrétée par ses glandes anales. Il s'agit d'un des seuls exemples d'aposématisme chez les mammifères.

Une des mouffettes les plus étendues est la Mephitis mephitis, connue comme la Mouffette rayée.

Aposématisme - Définition et exemples - Aposématisme chez les mouffettes

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Aposématisme - Définition et exemples, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Bibliographie
  • Dobzhansky, T., Ayala, F. J., Stebbins, G. L., Valentine, J. W. (1980) Evolución. Omega.
  • Campbell, N. A., Reece, J. B. (2007) Biología. Médica Panamericana
  • Chinery, M (1995) Guía de Campo de los Insectos de España y Europa. Omega.
  • Speybroeck, J. et al. (2016) Guía de campo de los anfibios y reptiles de España y de Europa. Omega.
  • Ritland, D., Brower L. P. (1991) The viceroy butterfly is not a Batesian mimic. Nature, 350 (6318), pp. 497–498.
  • Martínez, O. I., Manjarrez, J. (2017) El uso de señales aposemáticas en serpientes: contra advertencia no hay engaño. Ciencia Ergo Sum, 24 (3).

Écrire un commentaire sur Aposématisme - Définition et exemples

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Aposématisme - Définition et exemples
1 sur 7
Aposématisme - Définition et exemples

Retour en haut