Partager
Partager sur :

Atrophie rétinienne progressive chez les chiens

Atrophie rétinienne progressive chez les chiens

Voir les fiches de Chiens

L'atrophie rétinienne progressive chez les chiens est une maladie courante chez de nombreuses races. Son origine est héréditaire, et tend à démarrer et à montrer des symptômes quand les chiens sont adultes. Cependant, parfois, les symptômes semblent apparaître chez les très jeunes chiens.

Cette maladie est dégénérative et incurable. Pour cette raison, il est très important d'être conscient des premiers signes pour que le vétérinaire puisse la dépister dès que possible chez le chien pour éviter une cécité totale maximale.

Dans cet article de PlanèteAnimal vous pouvez trouver les réponses les plus pertinentes sur l'atrophie rétinienne progressive chez les chiens, les symptômes, le traitement, et la recherche.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Leishmaniose chez les chiens

La rétine du chien

La rétine est l'organe de l’œil qui capture et envoie les images saisies par le nerf optique vers le cerveau. Le cerveau les décode et leur donne un sens intelligible. Il y a des photorécepteurs dans la rétine. Ce sont des cellules dont la fonction est de capter la lumière, les couleurs et les formes. Il en existe de deux types :

  • Les cônes : ce sont les cellules responsables de la vision diurne. Elles ont besoin de beaucoup de lumière. Elles permettent de distinguer les couleurs ensemble. Elles sont responsables de la vision fine.
  • Les bâtons : ces cellules ne nécessitent que très peu de lumière, car elles sont très sensibles. Elles sont responsables de la vision nocturne.

L'atrophie rétinienne

L'atrophie progressive de la rétine chez les chiens est une maladie dégénérative affectant vos animaux de compagnie (chiens et chats, principalement). Elle peut également affecter de nombreux autres animaux. Cela dépend des photorécepteurs touchés avant que vous puissiez vous en rendre compte :

  • Les bâtons : les chiens perdent la vision de nuit. Cela s'appelle la nyctalopie.
  • Les cônes : les chiens perdent la vision la journée. Cela s'appelle l'héméralopie.
  • Les deux simultanément : les chiens perdent la vision de jour comme de nuit.

Cela dépend de la race du chien car différents récepteurs peuvent être affectés ainsi que l'âge auquel les symptômes de l'atrophie rétinienne progressive se déclarent. Les symptômes apparaissent graduellement et progressivement.

Les symptômes de l'APR

Les symptômes les plus communs de l'APR sont :

  • La perte visuelle. Les bâtons sont souvent les premiers touchés, provoquant la nyctalopie (cécité nocturne). Plus tard, la cécité nocturne (héméralopie) apparaît. Le dysfonctionnement de l'un ou l'autre photorécepteurs varie en fonction de la race et la modalité de l'atrophie. Un symptôme typique est la difficulté à voir les objets en mouvement. La cécité complète ne peut être prédite mais plus jeune le chien a des symptômes, plus rapide sera la progression de la maladie.
  • Les pupilles dilatées. Elles ne répondent pas bien à la lumière. Les chiens présentent des reflets verts dans leurs yeux, jaunes ou oranges, causés par l'hyperréflexie rétinienne (luminosité supérieure à la normale) et la mydriase (dilatation de la pupille).
  • Les cataractes. Elles sont causées par la dégénérescence rétinienne, et c'est une conséquence secondaire de lésions oculaires. Les cataractes sont causées par la sécrétion de substances produites par la rétine endommagée.

Le diagnostic et les techniques

Le diagnostic de la maladie doit être certifié par le vétérinaire. Il est préférable d'effectuer des tests annuels pour les yeux chez les animaux sujets à la maladie. Les techniques utilisées pour le diagnostic sont les suivantes :

  • Ophtalmoscopie : observation de Fundus.
  • Electrorrenitographie : grâce à des électrodes on mesure la réponse des photorécepteurs à différents types de lumière. C'est la méthode la plus efficace pour diagnostiquer l'APR.

Traitement palliatif de l'atrophie progressive de la rétine

L'APR n'a pas de traitement efficace. Il peut être lent à travers la prise régulière d'antioxydants et de vitamines. Cependant, étant une maladie dégénérative la cécité est irrémédiable à la fin.

Si la cataracte se déclare, vous devrez opérer votre animal, même si cela ne parviendra pas à empêcher la poursuite de l'APR. Les occasions où cette opération doit être mise en place :

  • Luxation
  • Uvéite dépendante du cristallin
  • Glaucome dépendant du cristallin
  • Autres causes

L'intervention devra avoir lieu pour prévenir les effets secondaires de la cataracte.

Prévention

La meilleure prévention contre APR est de vérifier dès l'enfance que le chiot n'a pas la maladie. Vous pouvez le faire en adoptant des chiens avec un certificat ophtalmologique garantissant l'absence de maladie de l’œil chez leurs parents.

En l'absence d'APR dans les lignées parentales, cela peut être crédité. Il y a des races pour lesquelles la reproduction du certificat est requise. Les personnes qui souhaitent obtenir ce certificat, doivent soumettre leur chien aux tests suivants :

  • Electorretinographie (ERG)
  • Ophtalmoscopie
  • Echographie oculaire

En parallèle, les chiens bâtards ou sans lignée parentale connue devraient consulter tous les 6-12 mois minimum pour prévenir et détecter ce problème le plus tôt possible.

Les principales races affectées

Les principales races susceptibles de souffrir de l'APR sont:

  • Akita
  • Malamute d'Alaska
  • Basset
  • Beagle
  • Border Terrier
  • Boxer; Bull mastiff
  • Bull terrier
  • Chihuahua
  • Caniche
  • Border Collie
  • Cocker espagnol
  • Cocker américain
  • Carlins
  • Doberman
  • Fox terrier
  • Grand Danois
  • Lévrier italien
  • Golden retriever
  • Husky sibérien
  • Labrador retriever
  • Bichon Maltais
  • Berger belge malinois
  • Berger allemand
  • Chien d'eau portugais
  • Péquinois
  • Pointer anglais
  • Poméramin
  • Épagneul nain papillon
  • Rottweiler
  • Schnauzer miniature
  • Saint Bernard
  • Samoyède
  • Schnauzer géant
  • Terrier écossais
  • Shih tsu
  • Spitz
  • Epagneul tibétain
  • Setter irlandais
  • Setter anglais
  • Setter gordon
  • Springer espagnol
  • Terrier tibétain
  • Teckel

Cet article est simplement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas la compétence pour prescrire des traitement vétérinaire ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les signes d'une condition ou d'un malaise.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Atrophie rétinienne progressive chez les chiens, nous vous recommandons de consulter la section Problèmes occulaires.

Commentaires (0)

Écrire un commentaire sur Atrophie rétinienne progressive chez les chiens

Ajouter une image :
Cliquez pour joindre une photo avec votre commentaire
Que vous a semblé cet article ?

Atrophie rétinienne progressive chez les chiens
1 sur 4
Atrophie rétinienne progressive chez les chiens