Partager

Avortement de la chienne - Conseils, risques

 
Par Alexandra Beaume Gonzales. 8 janvier 2020
Avortement de la chienne - Conseils, risques

Voir les fiches de Chiens

Dans cet article de PlanèteAnimal, nous abordons une question délicate : comment mettre fin à la gestation d'un chiot. Permettre l'arrivée de nouvelles portées dans le monde a des connotations qui vont au-delà du domaine vétérinaire, puisque dans nos sociétés, la vérité est que le nombre de chiens est beaucoup plus élevé que le nombre de foyers disposés à les accueillir.

Cela crée un surplus qui finit par remplir les refuges, dans le meilleur des cas. Dans cet article Avortement de la chienne - Conseils, risques, nous allons réfléchir sur cette question et expliquer si et comment la grossesse d'une chienne peut être interrompue, s'il existe une pilule du lendemain pour chien femelle, et comment privilégier la prévention, à savoir la stérilisation de la chienne, plutôt que l'avortement de la chienne.

Cela pourrait aussi vous intéresser : La grossesse nerveuse chez les chiennes

Prévention à l'avortement de la chienne

La grossesse non désirée chez votre chienne représente une situation très délicate dans laquelle vous devez évaluer les avantages et les inconvénients de poursuivre la gestation et de procéder à un avortement de la chienne. C'est pourquoi, pour éviter d'en arriver à la façon d'interrompre la gestation de notre chienne, nous devons prendre des mesures préventives pour que cela ne se produise pas.

Et la mesure vedette, définitive et sûre, est l'ovariohystérectomie, une intervention chirurgicale au cours de laquelle l'utérus et les ovaires sont retirés. De plus, en pratiquant cette opération tôt, avant les premières chaleurs ou juste après, on évite presque complètement que notre chien ne souffre d'un cancer du sein. Le pyomètre canin (infection utérine qui peut être mortelle) et d'autres maladies dérivées des organes extraits sont également évités.

Si vous choisissez de ne pas stériliser, vous devez garder votre chienne totalement contrôlé pendant l'œstrus ou période réceptive de l'œstrus, qui est le moment où la femelle veut s'accoupler. Si pendant ce temps un chien mâle s'échappe ou a accès à elle, la grossesse sera très probable. Sur le marché il y a des hormones à usage vétérinaire qui inhibent l'oestrus mais qui ont aussi des contre-indications, des effets secondaires considérables, comme le pyomètre ou le cancer du sein, raison pour laquelle son utilisation par périodes prolongées n'est pas recommandée. Pour plus d'informations sur la prévention d'une grossesse non désirée chez les chiennes, nous vous recommandons l'article suivant : "Les différences entre la castration et la stérilisation chez le chien".

Avortement de la chienne - Conseils, risques - Prévention à l'avortement de la chienne

Avortement de la chienne

Si votre chienne tombe enceinte, la première chose que vous devez évaluer est de savoir s'il faut ou non poursuivre la gestation de la chienne. Si vous décidez de la poursuivre, vous devez tenir compte d'aspects tels que les suivants :

  • L'âge de la chienne, si elle est trop jeune ou trop vieille, cela augmente les risques.
  • Si elle souffre d'une quelconque maladie.
  • Les complications possibles si la taille du mâle est beaucoup plus grande que celle de la femelle ou si vous avez affaire à des races qui naissent habituellement par césarienne.
  • Les coûts des soins vétérinaires, de l'alimentation, des éventuelles complications lors de la naissance, de la césarienne ou de l'allaitement, ainsi que de la vermifugation des chiots, de leurs vaccinations, etc.
  • La recherche d'un foyer pour les petits, sachant que vous pouvez leur trouver un foyer mais que vous ne savez pas ce qui se passera si chacun, à son tour, se reproduit.

Si vous choisissez l'avortement de la chienne, dans la section suivante nous verrons comment interrompre la gestation d'un chiot, c'est-à-dire, oui l'avortement de la chienne est possible mais il faut toujours que ce soit votre vétérinaire qui évalue la situation.

La pilule du lendemain pour chien est-elle conforme ?

Les médicaments, en particulier les hormones qui doivent toujours être prescrites par un vétérinaire, peuvent être utilisés pour interrompre la grossesse jusqu'à environ 45 jours de gestation. Une sorte de pilule du lendemain pour chien. Parfois, ils ont des effets secondaires. Si la grossesse est précoce, les fœtus sont absorbés mais si elle est avancée, la chienne devra les expulser, ce qui équivaudra à un accouchement avec tous les risques qui peuvent survenir dans ce processus comme les obstructions et même une césarienne.

L'avortement de la chienne implique également une stérilisation. En théorie, cela pourrait être fait à tout moment, mais c'est généralement à votre vétérinaire qu'il revient de le faire, car il y a aussi des questions morales en jeu. Ce qui est certain, c'est que plus la grossesse est avancée, plus il est risqué d'intervenir en raison de l'accumulation de sang dans la région, de la croissance de l'utérus, etc. Et il serait nécessaire d'évaluer si un facteur quelconque concorde chez le chien qui désavantage l'avortement chez la chienne.

Avortement de la chienne : jusqu'à quand ?

Comme nous l'avons vu dans la section précédente, la détermination de la durée de l'avortement d'une chienne dépend de nombreux facteurs, les principaux étant le type de traitement et l'état général de la chienne. De cette façon, il est toujours nécessaire d'aller chez le vétérinaire pour exposer la situation, l'évaluer et décider ce qui est le mieux pour l'animal. Le spécialiste pourra vous orienter et vous indiquer le moment idéal pour procéder à l'avortement de la chienne ou, dans le cas contraire, vous aider à continuer la gestation.

Néanmoins, si la grossesse de la chienne doit être interrompue, il est préférable de le faire avant 45 jours après la monte pour minimiser au maximum les dommages collatéraux, étant le plus conseillé de le faire pendant les premiers jours une fois l'œstrus terminé.

Avortement de la chienne - Conseils, risques - Avortement de la chienne : jusqu'à quand ?

Avortement de la chienne : peut-on le faire à domicile ?

Jamais. Nous ne conseillons en aucun cas de faire l'avortement de la chienne à la maison sans la supervision d'un vétérinaire. Les conséquences peuvent être fatales pour l'animal si vous choisissez des méthodes inappropriées ou si vous utilisez la pilule du lendemain du chien incorrectement.

C'est pourquoi, si vous êtes confrontés à la situation de vouloir mettre fin à la gestation d'un chiot, il sera indispensable de consulter un spécialiste pour vous dire comment et quand le faire après avoir évalué l'animal. Administrer des médicaments ou des remèdes de notre propre chef pour l'avortement d'une chienne sans l'ordonnance d'un professionnel peut même mettre fin à sa vie à cause d'une intoxication, d'hémorragies ou de complications lors de l'accouchement puisque, n'oubliez pas, si la grossesse est très avancée, la chienne devra donner naissance à ses chiots morts. De plus, la production de lait doit être gérée si sa sortie a déjà commencé.

Avortement de la chienne : les conséquences physiques et psychologiques

Vous demander comment mettre fin à la gestation d'un chiot n'est pas seulement une question vétérinaire, car il y a des implications morales. La surpopulation actuelle des chiens exige un contrôle des naissances. Chaque chiot né peut emporter la maison d'un chien qui attend une famille au chenil, souvent au risque d'être abattu. Mais, une fois que la chienne est enceinte, provoquer un avortement peut être un dilemme moral et le côté émotionnel de la vie de la chienne doit également être pris en compte.

En tant que mammifère, son corps est dédié à la gestation, à la préparation de la naissance, à l'allaitement, etc. Les chiennes ont l'instinct de prendre soin de leurs chiots et si elles les perdent, elles vont les pleurer et il est normal qu'elles soient tristes et qu'elles cherchent leurs chiots.

Dans les grossesses très avancées, il peut y avoir une sécrétion de lait qui devra être surveillée afin d'éviter une mammite. Consultez l'article "La mammite chez la chienne" pour savoir comment identifier les symptômes.

Avortement de la chienne - Conseils, risques - Avortement de la chienne : les conséquences physiques et psychologiques

Cet article est purement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas les compétences pour prescrire des traitements vétérinaires ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les symptômes d'une fébrilité ou d'une maladie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Avortement de la chienne - Conseils, risques, nous vous recommandons de consulter la section Problèmes de grossesse.

Écrire un commentaire sur Avortement de la chienne - Conseils, risques

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Avortement de la chienne - Conseils, risques
1 sur 4
Avortement de la chienne - Conseils, risques

Retour en haut