Comment nourrir un chiot nouveau-né ?

Comment nourrir un chiot nouveau-né ?

Nourrir un chiot nouveau-né est une tâche très compliquée qui demande du temps et du dévouement. Le chiot est un être très sensible qui a besoin d'une attention constante de notre part, pour cette raison, nous devons nous occuper du chiot uniquement si nous avons du temps disponible ou si nous avons au moins une personne fiable pour nous aider.

Les raisons les plus courantes pour lesquelles il faut nourrir un chiot nouveau-né sont l'abandon ou le rejet par la mère. Bien qu'il s'agisse d'une expérience merveilleuse, nous insistons sur l'importance du fait que ce soit la maman qui nourisse le chiot. Comment nourrir un chiot nouveau-né ? Si vous vous trouvez dans cette situation, lisez et suivez toutes les recommandations que nous vous donnons dans ce nouvel article de PlanèteAnimal, car le risque que le chiot nouveau-né périsse est élevé. Découvrez ici comment nourrir un chiot nouveau-né !

Température et environnement du chiot nouveau-né

Si vous pensez ne pas pouvoir vous occuper d'un chiot nouveau-né en raison des nombreuses exigences que cela implique, nous vous recommandons de vous rendre dans un refuge pour animaux ou un centre d'accueil pour chiots et chatons nouveau-nés et de le leur confier.

  1. Pour commencer, vous devrez créer un environnement stable pour vos chiots. Une boîte en carton ou un panier suffiront.
  2. Les chiens ont besoin d'une température corporelle comprise entre 20°C et 22°C. Il est très important de respecter cette température et de ne jamais l'augmenter ou la diminuer, même en hiver, car les chiots ne peuvent pas la réguler eux-mêmes. Pour cela, on peut se procurer une bouillotte que l'on changera régulièrement. Nous serons très attentifs au contrôle de la température corporelle du chiot.
  3. Nous couvrirons la bouillotte ou tout autre chauffage avec une serviette et une couverture, pour bien isoler le chiot du contact direct avec la chaleur.
  4. Une fois l'environnement créé et le ou les chiots installés, nous couvrirons le panier avec une couverture en laissant une fente par laquelle l'air puisse passer. Cela devrait ressembler à un petit terrier.
  5. Comme recommandation supplémentaire, nous pourrons ajouter une horloge recouverte d'une couverture qui simulera les battements de cœur de leur maman. Cela aidera a détendre les chiots.

Les chiots âgés de moins de 15 jours sont faciles à identifier, car ils n'ont pas encore ouvert les yeux. Il est important de garder à l'esprit que nous ne devons pas les toucher en dehors des moments où nous les nourrissons.

Comment nourrir un chiot nouveau-né

La principale cause de mortalité chez les chiots est une alimentation incorrecte.

Si nous avons trouvé un ou plusieurs chiots nouveau-nés dans la rue, nous devons garder à l'esprit qu'il est très probable qu'ils ne survivront pas car ils doivent être nourris toutes les 3 ou 4 heures. Si l’un de ces repas leur manque, leurs chances de survie diminuent considérablement.

Comment nourrir un chiot nouveau-né ?

  1. Nous nous rendrons rapidement dans une clinique ou un centre vétérinaire, et après avoir exposé notre cas, le vétérinaire nous fournira sans problème du lait maternisé artificiel. Cependant, vous pouvez aussi préparer du lait maternisé maison, une solution d'urgence, en attendant de vous rendre chez un spécialiste.
  2. Nous devons avoir plusieurs biberons, un pour chaque membre de la portée. Il est important que chaque chiot ait son propre biberon, car en cas de pneumonie ou de tout autre type de maladie, elle se transmettrait facilement d’un chiot à l'autre si nous ne disposons que d'un seul biberon. Il est également important d'avoir une ou deux tétines pour chaque biberon, et d'observer celle qui est la mieux adaptée au museau du chien.
  3. Faites chauffer le lait brièvement et vérifiez qu'il est chaud.
  4. Prenez le premier chiot et (avec la tétine pleine de lait, sans air) stimulez-le pour le réveiller. Le chiot devra être maintenu dans la position normale d'un chien, à quatre pattes (il ne devra jamais être porté comme un bébé humain), et nous lui administrerons environ 10 milligrammes de lait.
  5. Ce n’est pas grave si le chiot en consomme un peu plus, l'important est de ne jamais le nourrir en dessous de ces quantités.
  6. Nous serons très attentifs au moment de lui donner du lait et si nous observons qu'il fait un bruit excessif, étrange ou qu'il expulse du lait par le nez, nous nous rendrons immédiatement dans une clinique vétérinaire. Ce sont des symptômes indiquant que le lait a atteint les poumons. C'est pourquoi nous insistons sur l'importance de ne pas le bercer comme un bébé humain.
  7. Après l’avoir nourri, à l'aide d'un vêtement en coton ou d'une lingette humide pour nouveau-nés, nous masserons ses parties génitales et nous observerons qu'à ce moment précis, le chiot fait pipi et caca. Ce procédé est effectué par la chienne dans des conditions normales, qui stimule ses chiots avec la langue. Il est important de ne pas oublier cette étape.
  8. Enfin et après que tous les chiots ont été nourris, nous laverons les biberons à l'eau bouillante, sans utiliser de produit ménager ni savon. Pour savoir différencier les biberons, on peut les marquer au feutre avec des chiffres ou les acheter dans des couleurs différentes.

Une fois nous avons fini de nourrir tous les chiots de la portée, ils faudra les remettre dans leur panier, qui doit être maintenu à la température indiquée dans la section précédente. Il convient de noter que même si le chiot est endormi, nous devrons le réveiller pour le nourrir. En effet, il est très important de continuer à lui donner du lait toutes les 3 à 4 heures, sinon le chiot pourrait mourir. En outre, il ne faut jamais conserver le lait qui nous reste pendant plus de 12 heures.

Évolution d'un chiot

Dès les premiers jours, nous devrons peser chacun des chiots et noter leur poids sur un tableau. Pour être sûrs qu'ils mangent correctement et que leur développement se déroule normalement, chaque chiot devrait prendre chaque jour 10% de son poids. Si cette prise de poids est un peu plus faible, nous devrons alors augmenter la dose de nourriture.

Jusqu'à 2-3 semaines de vie, nous respecterons rigoureusement ce rituel d'alimentation toutes les 3-4 heures, y compris, évidemment, la nuit. Pour cette raison, il peut être pratique que nous ayons quelqu'un qui puisse nous aider dans cette démarche et qui vienne à notre domicile pour nourrir les chiots et les surveiller si nous ne sommes pas là.

Au bout de 3 semaines, nous commencerons à allonger les repas et ce changement sera progressif. Les deux premiers jours, la fréquence sera de 4 à 5 heures, les deux suivants de 5 à 6 heures et ainsi de suite jusqu'à 4 semaines de vie. En outre, au cours de ces trois semaines, nous augmenterons la dose jusqu'à 15 millilitres ou 20 millilitres si le chiot l'accepte. Nous ne le forcerons jamais à manger d'avantage.

À 4 semaines, nous remarquerons que les chiots sont plus agités, actifs et développés. Il sera temps alors de réduire de 5 % leur consommation de lait et de leur donner pour la première fois une cuillère à soupe d'aliments humides, des aliments trempés dans de l'eau ou du pâté. Nous veillerons toujours à ce qu’il s’agisse d'aliments mous.

Dès que le chiot commence à manger des aliments mous, nous réduirons progressivement la dose de lait jusqu'au sevrage total, après un mois et demi, où il ne mangera que des aliments humides et des aliments mous spécifiques pour chiots.

Pour en savoir plus sur le sujet, consultez nos articles "Naissance du chiot", "Alimentation d'un chiot de 2 mois" et "Alimentation du chiot" !

Ce que vous devez savoir pour prendre soin d'un chiot nouveau-né

Si au moment de l'alimentation vous trouvez un chiot apathique et qui bouge à peine, il peut souffrir d'hypotension. À l'aide d'une seringue émoussée, donnez-lui un peu d'eau sucrée ou déposez un peu de miel sur son museau, pour que le chiot le lèche petit à petit.

Il est important de savoir que les chiots nourris au biberon sont dépourvus de certaines des défenses naturelles fournies par le lait de leur mère. Nous les garderons complètement à l'écart de la rue et nous ne laisserons aucun autre chien les approcher. Nous ne les baignerons pas non plus.

Si nous remarquons que les chiots ont des puces, des tiques ou tout autre parasite, il est très important d'aller chez le vétérinaire le plus rapidement possible pour les faire traiter. N'essayez en aucun cas de les éliminer vous-mêmes avec des répulsifs.

A partir de 6-8 semaines, ce sera le moment idéal pour aller chez le vétérinaire et administrer les premiers vaccins tels que ceux contre la maladie de Carré, l'hépatite, le parvovirus, le coronavirus, la parainfluenza et la leptospirose. Par la suite, nous l'emmènerons régulièrement pour les rappels et autres vaccins qui sont administrés à un âge plus avancé. C'est aussi le moment idéal pour faire pucer le chiot et l'enregistrer au nom de son tuteur.

Problèmes éventuels liés à l'alimentation

Les chances de réussite d'une portée entière ne sont pas toujours garanties à 100% car parfois, et sans le vouloir, on ne respecte pas toutes les étapes que nous devons suivre, ou encore, un ou plusieurs chiots peuvent avoir un problème de santé.

Voici les problèmes liés à l’alimentation du chiot les plus courants :

  • Lorsqu'ils boivent au biberon, les chiots peuvent parfois s'étouffer. Cela peut être dû à un mauvais positionnement du chiot, qui peut entraîner la mort de l’animal. Pour cette raison, nous vous recommandons de vous rendre le plus rapidement possible chez un vétérinaire, qui vous montrera comment utiliser une sonde.
  • Vous remarquez que le chiot est faible et apathique. Est-ce que le chiot s'alimente correctement ? Si vous pensez que le chiot est sous-alimenté, vous devez vous assurer qu'il suit son régime en mettant la quantité exacte dans le biberon (voire même un peu plus) et en vous assurant qu'il boit tout son biberon. Faites attention toutefois à ne pas le forcer.
  • Le chiot a de la fièvre. C'est un problème très courant qui peut être la conséquence d'un manque de stabilité de sa température corporelle ou d'un manque de nourriture. Vous devez vous rendre d'urgence chez un vétérinaire pour vous assurer que la vie du chiot n'est pas en danger.

Si vous remarquez tout autre symptôme étrange dans le comportement du chiot, nous vous conseillons là aussi de vous rendre d'urgence chez un vétérinaire car parfois, en raison de leur faible système immunitaire, les chiots n'ont pas beaucoup de chances de survivre s'ils ne sont pas traités rapidement.

Et c'en est tout pour notre article sur comment nourrir un chiot nouveau-né ! Nous espérons vous avoir aidé à en savoir un peu plus sur la santé de votre chiot. À bientôt sur PlanèteAnimal !

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Comment nourrir un chiot nouveau-né ?, nous vous recommandons de consulter la section Allaitement.