menu
Partager

Conjonctivite chez le cheval - Causes, symptômes et traitement

 
Par Cristina Pascual. 6 janvier 2022
Conjonctivite chez le cheval - Causes, symptômes et traitement

Voir les fiches de Chevaux

La conjonctivite chez le cheval est une membrane muqueuse qui est formée par la conjonctive palpébrale (elle recouvre la face interne des paupières), la conjonctive bulbaire (recouvre l'sclérotique, c'est-à-dire la superficie du globe oculaire) et la conjonctive de la membrane nictitante (recouvre la face interne et externe de la membrane nictitante ou troisième paupière). Quand se produit une inflammation d'une ou plusieurs de ces parties de la conjonctive, on parle de conjonctivite. bien que les conjonctivites chez les chevaux peuvent être un processus primaire mais, de manière générale, elles apparaissent de manière secondaire à d'autres pathologies oculaires ou systémiques et elles devraient être prises en compte pour le diagnostic et le traitement.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la conjonctivite chez le cheval, ses causes, ses symptômes et son traitement, ne manquez pas l'article Conjonctivite chez le cheval - Causes, symptômes et traitement de PlanèteAnimal dans lequel on vous parle des aspects les plus importants de cette pathologie oculaire.

Causes de la conjonctivite chez le cheval

Quand on parle de la conjonctivite chez le cheval, il faut commencer par faire la distinction entre conjonctivite primaire et conjonctivite secondaire. Les causes de la conjonctivite primaire du cheval sont :

  • Corps étrangers : comme du foin, de la paille, paille, copeaux, poussière, oreilles, etc.
  • Traumatisme : les traumatismes oculaires sont fréquents chez les chevaux en raison de la grande taille de leurs yeux et de leur localisation latérale sur la tête. Si vous voulez en savoir plus sur l'anatomie du cheval, c'est par ici : Anatomie du cheval - Morphologie externe et interne.
  • Agents infectieux : ce qui inclut les bactéries (Moraxella spp, Chlamydophila spp, Mycoplasma spp, Streptococcus equi), les virus (herpèsvirus équin 1 et 2, virus de l'artérite virale équine et adénovirus), les champignons (Aspergillus spp, Histoplasmose, Blastomycose, Rhinosporidium seeberi) et les parasites (Habronema spp, Thelazia lacrymalis, Onchocerca cervicalis, Trypanosoma evansi, Babesia spp). Les conjonctivites causées par les mouches sont également fréquentes. Découvrez quelques idées d'anti-mouche naturel !
  • Tumeurs : carcinome épidermoïde, lymphome, papillome, hémangiome, hémangiosarcome, mastocytomes, mélanome et myélome multiple.
  • Réactions allergiques : à la poussière, au sable, au foin, à l'ammoniac, aux cendres ou au pollen, entre autres.

Néanmoins, toutes les conjonctivites ne sont pas primaires, car dans la majorité des cas elles se manifestent de forme secondaire à cause :

  • D'autres pathologies oculaires : qui affectent les paupières, la cornée, la sclérotique, l'uvée, le système nasolacrimal et l'orbite. La conjonctivite est souvent associée à une kératite, un abcès cornéen, une uvéite et une obstruction du canal nasolacrimal.
  • Pathologies systémiques : chez les poulains, la conjonctivite est souvent secondaire à une placentite, au syndrome d'inadaptation néonatale (SINA), à une septicémie, à une pneumonie ou à des hémorragies sous-conjonctivales ou épisclérales causées par un traumatisme de naissance. Chez l'adulte, la conjonctivite peut être associée à une polynévrite, un syndrome vestibulaire, une myéloencéphalite à protozoaire équin, une peste équine et une lymphangite épizootique.

Découvrez 12 maladies du cheval ainsi que leur traitement.

Symptômes de la conjonctivite chez le cheval

Les symptômes cliniques qui peuvent être observés chez les chevaux atteints de conjonctivite sont :

  • Hyperémie conjonctivale : rougeur de la conjonctive.
  • Chimiose : œdème au niveau de la conjonctive. Il en résulte un gonflement des yeux et un épaississement de la conjonctive.
  • Epiphora : larmoiement continu.
  • Écoulement oculaire : de l'écoulement séreux (dans les conjonctivites virales ou allergiques) à l'écoulement purulent (dans les conjonctivites bactériennes).
  • Formation de follicules lymphoïdes : due à l'accumulation de cellules lymphoïdes telles que les lymphocytes, les plasmocytes et les histiocytes.
  • Granulomes oculaires et périoculaires : se produit dans les cas de conjonctivites causées par Habronema spp et Onchocerca cervicalis.

Diagnostic de la conjonctivite du cheval

Comme nous l'avons dit, toutes les conjonctivites ne sont pas primaires, en effet, parfois, elles apparaissent en association avec d'autres pathologies oculaires ou systémiques. Par conséquent, le diagnostic de conjonctivite chez le cheval doit s'accompagner d'examens complémentaires afin de déterminer la véritable cause de l'inflammation et si elle s'accompagne d'une autre pathologie concomitante.

Pour différencier une conjonctivite primaire d'une conjonctivite secondaire, il est nécessaire d'effectuer et de réaliser un :

  • Un bon examen général du cheval : pour détecter les signes qui peuvent indiquer la présence d'une maladie systémique.
  • Examen ophtalmologique complet : pour détecter les altérations oculaires pouvant être à l'origine de l'inflammation de la conjonctive.

Lorsqu'aucun autre signe associé de maladie oculaire ou systémique n'est trouvé, il s'agit d'une conjonctivite primaire. Dans ce cas, il est important de rechercher l'origine de l'inflammation afin d'établir le traitement le plus approprié. À cette fin, il convient de réaliser un ou plusieurs des tests complémentaires suivants :

  • Culture microbiologique : bactérienne, virale et/ou fongique. La microflore normale de la surface oculaire se compose principalement de bactéries gram-positives et de champignons. En général, ces micro-organismes sont maintenus en équilibre, mais ils peuvent parfois agir comme des agents pathogènes opportunistes et provoquer une conjonctivite. Il est donc important pour le diagnostic d'interpréter correctement la culture microbienne et la cytologie conjonctivale.
  • Antibiogramme : pour déterminer la sensibilité de l'agent infectieux à différents groupes d'antibiotiques. Ce test permettra d'établir une antibiothérapie spécifique et de prévenir l'apparition d'une résistance aux antibiotiques.
  • Cytologie : à partir de raclages conjonctivaux.
  • Diagnostic histopathologique : à partir d'une biopsie conjonctivale.

Traitement de la conjonctivite du cheval

À ce stade, il est normal de se demander comment soigner la conjonctivite chez les chevaux. La première chose à considérer est de savoir s'il s'agit d'une conjonctivite primaire ou secondaire.

Traitement de la conjonctivite primaire chez le cheval

Pour la conjonctivite primaire, le traitement peut se concentrer uniquement sur la résolution de l'inflammation conjonctivale. Pour ce faire, il est nécessaire de connaître la cause spécifique de la conjonctivite afin d'établir un traitement spécifique.

  • Conjonctivite due à la présence de corps étrangers : les corps étrangers doivent être retirés sous anesthésie locale. Le sac conjonctival doit ensuite être lavé afin d'éliminer toute saleté restante.
  • Conjonctivites infectieuses : selon l'agent responsable, elles sont traitées par des médicaments antimicrobiens, notamment antibactériens, antiviraux, antifongiques ou antiparasitaires. Les conjonctivites bactériennes et fongiques peuvent être traitées initialement par des antibiotiques à large spectre et, une fois les résultats de l'antibiogramme obtenus, on passera à un antibiotique plus spécifique. En cas de conjonctivite causée par Habronema spp et Onchocerca cervicalis, en plus du traitement antiparasitaire, il faudra administrer un corticostéroïde ophtalmique (à condition qu'il n'y ait pas d'ulcères cornéens) et procéder au débridement des lésions nodulaires.
  • Tumeurs conjonctivales : résection de la tumeur associée à une cryothérapie, une radiothérapie ou une chimiothérapie intralésionnelle.
  • Conjonctivite allergique : traitée par des corticostéroïdes ophtalmiques. En outre, il est important d'éviter l'exposition à la cause déclenchant la réaction d'hypersensibilité.

Traitement de la conjonctivite secondaire chez le cheval

En cas de conjonctivite secondaire, il sera nécessaire de traiter également la cause primaire pour obtenir la résolution de l'inflammation conjonctivale. Ainsi, un examen physique et ophtalmologique sera effectué et des tests de décharge oculaire pourront également être réalisés.

Pronostic de la conjonctivite chez le cheval

Le pronostic de la conjonctivite varie en fonction de la cause de la conjonctivite. Dans ce cas, on peut se retrouver confronter aux situations suivantes :

  • La conjonctivite infectieuse répond généralement bien au traitement antibiotique dans les 5 à 7 jours : l'absence de réponse ou la récurrence (réapparition) suggère l'existence d'une cause sous-jacente non identifiée (par exemple, un corps étranger caché dans le sac conjonctival).
  • Les néoplasmes conjonctivaux ont une évolution et un pronostic variables : ils dépendent du type spécifique de néoplasme et du degré d'invasion des tissus environnants.
  • La conjonctivite allergique peut être difficile à éliminer lorsqu'il n'est pas possible d'éviter complètement l'exposition au déclencheur allergique.
  • Les conjonctivites secondaires à des maladies systémiques graves peuvent avoir un mauvais pronostic.

Cet article est purement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas les compétences pour prescrire des traitements vétérinaires ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les symptômes d'une fébrilité ou d'une maladie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Conjonctivite chez le cheval - Causes, symptômes et traitement, nous vous recommandons de consulter la section Problèmes occulaires.

Bibliographie
  • Bauer, B. (2015). Ocular pathology. Vet Clin Equine; 31: 425-448
  • Brooks, D.E. (2010). Equine conjunctival diseases: A commentary. Equine Veterinary Education; 882-386
  • Carastro, S. (2004). Equine ocular anatomy and ophtalmic examination. Vet clin equine; 20: 285-299.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Conjonctivite chez le cheval - Causes, symptômes et traitement
Conjonctivite chez le cheval - Causes, symptômes et traitement

Retour en haut