Fièvre catarrhale - Symptômes et prévention

Fièvre catarrhale - Symptômes et prévention

La fièvre catarrhale, connue aussi comme maladie de la langue bleue, est un processus infectieux, mais non contagieux entre les animaux, car elle se transmet par la piqûre d'un moustique. Les animaux susceptibles de s'infecter par la fièvre catarrhale sont les ruminants, chez lesquels juste les moutons présenteront des symptômes cliniques de la maladie. Les humains ne peuvent pas être affectés, car il ne s'agit pas d'une zoonose. En raison de leur grande virémie, les vaches sont les meilleures réservoirs du virus. En ce qui concerne la pathogenèse de la maladie, le virus provoque ses dommages dans l'endothélium des vaisseaux sanguins. Le diagnostic est établi en laboratoire et ne comporte aucun traitement car il s'agit d'une maladie à déclaration obligatoire de la liste A de l'Organisation mondiale de la santé animale.

Continuez la lecture de cet article Fièvre catarrhale - Symptômes et prévention de PlanèteAnimal afin de tout savoir à propos de la fièvre catarrhale, ses symptômes et son traitement.

Qu'est-ce que la fièvre catarrhale ?

La fièvre catarrhale est une maladie infectieuse, mais non contagieuse, qui affecte les animaux ruminants sylvestres et domestiques, mais qui cause une symptomatologie clinique uniquement chez les moutons.

En dépit que cette fièvre puisse aussi toucher les vaches ou les chèvres, généralement ces animaux ne présentent pas de symptômes cliniques, néanmoins, les vaches sont les réservoirs du virus préférés du moustique. En outre, le virus dans le sang peut rester entre un mois et un mois et demi pour qu'il soit infectieux pour les moustiques qui le transmettent, contrairement aux ovins et aux caprins où la virémie élevée (virus dans le sang) ne dure pas plus de 15 jours. Par conséquent, la fièvre catarrhale chez les bovins et les caprins n'est pas importante sur le plan symptomatique, mais elle l'est sur le plan épidémiologique, car ils sont considérés comme des réservoirs viraux pour le moustique, en particulier les bovins. Découvrez dans cet autre article les maladies les plus courantes des bovins.

Chez les moutons la maladie peut être très grave, avec une mortalité moyenne située entre 2% et 30%, même si elle peut atteindre facilement 70%.

La fièvre catarrhale est une maladie du Code Sanitaire pour les Animaux Terrestres de l'OIE et elle doit être notifiée à l'Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE). Il s'agit d'une maladie qui a une lourde conséquence économique dans les régions endémiques parce qu'elle cause des pertes économiques directes, à cause de la diminution de la production et des morts, et indirectes à cause du prix des mesures préventives et pour les restrictions du commerce des animaux.

La fièvre catarrhale est transmissible aux humains ?

NON, ce n'est pas une zoonose, c'est une maladie qui affecte uniquement les ruminants. En plus, elle n'est pas transmissible entre eux, car comme nous l'avons vu elle a besoin d'un vecteur, en l'occurrence un moustique.

Quel virus cause la fièvre catarrhale ?

La fièvre catarrhale est une maladie produite par le virus de la langue bleue, un virus ARN appartenant à la famille Reoviridae et au genre Orbivirus, transmis par des vecteurs. Concrètement, ce sont des moustiques appartenant au genre Cullicoides :

  • Cullicoides imicola
  • Cullicoides obsoletus
  • Cullicoides pulicaris
  • Cullicoides dewulfi

Ces moustiques ont une activité crépusculaire et nocturne et ils se trouvent dans des zones aux températures chaudes, de haute humidité dans l'environnement et sans air. De là vient le fait que la transmission du virus se produit spécialement lors des saisons des pluies et aux températures chaudes (fin du printemps ou début d'autonome).

En raison du fait qu'elle se transmet uniquement à cause d'un moustique vecteur, les zones de la maladie coïncident avec les régions du vecteur, plus concrètement il s'agit d'Europe, d'Amérique du Nord, d'Afrique, d'Asie, d'Australie et de nombreuses îles des tropiques et des zones subtropicales.

En plus de la transmission par les femelles moustiques en raison de leurs habitudes hématophages, il a été observé une transmission transplacentaire et par semence.

Le virus présente plus de 27 sérotypes, mais ils sont indépendants et ne se produisent pas de réactions croisées, et une vaccination spécifique au sérotype est obligatoire pour chaque foyer.

Symptômes de la fièvre catarrhale

Le virus se reproduit au début de l'infection dans l'épithélium vasculaire et dans les ganglions lymphatiques régionaux. De là, elle se propage dans le sang vers d'autres ganglions lymphatiques et les poumons protégés par les invaginations des globules rouges. Le virus cause principalement des dommages à l'endothélium des vaisseaux sanguins, ce qui peut entraîner un œdème, une vascularite, une hémorragie, des microthromboses et une nécrose.

Le virus de la fièvre catarrhale peut aussi se multiplier en macrophages et lymphocytes stimulés. Les lésions sont les plus manifestes au niveau de la cavité orale, autour de la bouche et des sabots. Concrètement, la symptomatologie d'un mouton atteint de la fièvre catarrhale inclut :

  • Fièvre 5 à 7 jours après l'infection
  • Écoulement nasal hémorragique
  • Sérère à l'écoulement oculaire hémorragique
  • Gonflement des lèvres, de la langue et de la mâchoire
  • Sialorrhée (hypersalivation)
  • Dépression.
  • Anorexie.
  • Faiblesse
  • Boiterie
  • Perte de laine
  • Détresse respiratoire
  • Diarrhée abondante
  • Vomissement
  • Pneumonie
  • Avortements
  • Hyperémie dans la bande coronaire des sabots
  • Œdème du visage et du cou
  • Hémorragies et érosions de la cavité buccale et nasale
  • Hémorragie de l'artère pulmonaire
  • Hémorragies de la peau et du tissu conjonctif
  • Nécrose de la musculature
  • Œdème pulmonaire
  • Gonflement et cyanose de la langue (langue bleue)

Souvenez-vous que le virus de la fièvre catarrhale chez les vaches et les chèvres ne provoque aucun symptômes cliniques, c'est pourquoi nous nous sommes concentrés sur la symptomatologie qui se produit chez les moutons.

Diagnostic de la maladie de la fièvre catarrhale

Face à la symptomatologie des moutons, vous devez penser aux maladies suivantes :

  • Fièvre catarrhale
  • Piétin infectieux du mouton
  • Ecthyma contagieux
  • Fièvre aphteuse
  • Peste des petits ruminants
  • Fièvre de la vallée du Rift
  • Variole du mouton

En plus des symptômes cliniques que développe les ovins, il est nécessaire de confirmer le diagnostic en prélevant des échantillons et en les envoyant au laboratoire pour des tests directs ou indirects de détection du virus. Les tests directs qui détectent le virus dans le sang et le sérum avec l'EDTA, la langue, la muqueuse nasale, la rate, les poumons, les ganglions lymphatiques ou le cœur sont :

  • ELISA de capture d'antigène
  • Immunofluorescence directe
  • RT-PCR
  • Séroneutralisation

Les tests indirects pour chercher les anticorps du virus en sérums chez les moutons non vaccinés sont :

  • Elisa par compétition
  • ELISA indirect
  • Immunodiffusion en gélose
  • Séroneutralisation
  • Fixation du complément

Contrôle de la fièvre catarrhale

Il n'existe pas de traitement pour la fièvre catarrhale. Comme il s'agit d'une maladie à déclaration obligatoire appartenant à la liste A de l'OIE et qui est super dévastatrice pour les moutons, malheureusement le traitement est interdit. Ce qui est indiqué dans le règlement est qu'il faut sacrifier les animaux infectés et détruire les corps.

Comme les animaux infectés ne peuvent pas être traités, le contrôle de cette maladie est basé sur la mise en place de mesures préventives qui permettent d'éviter le virus et l'infection face à la suspicion ou l'apparition d'un foyer, ces dernières consistent sont :

  • Établissement d'une zone de protection d'une zone de vigilance
  • Interdiction de mouvements des ruminants dans la zone de protection
  • Utilisation d'insecticides et répulsifs à moustiques
  • Contrôles entomologiques et sérologiques des ruminants
  • Vaccination des moutons avec le sérotype spécifique du foyer
  • Contrôle des transports des animaux et désinfection des véhicules utilisés
  • Déclaration aux autorités de tous les nouveaux cas qui peuvent apparaître

Mener à bien une correcte prévention de la fièvre catarrhale est vital pour sauver la vie de ces animaux.

Cet article est purement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas les compétences pour prescrire des traitements vétérinaires ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les symptômes d'une fébrilité ou d'une maladie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Fièvre catarrhale - Symptômes et prévention, nous vous recommandons de consulter la section Maladies virales.

Bibliographie
  • Centro de Referencia en Sanidad Animal. Lengua azul. Disponible sur : http://www.cresa.es/granja/lengua-azul.pdf
  • Organización mundial de Sanidad Animal (OIE). Lengua azul. Disponible sur : https://www.oie.int/doc/ged/D13960.PDF
  • Sanidad Animal Info. Lengua azul (LA). Disponible sur : https://www.sanidadanimal.info/es/103-enfermedades-emergentes/374-lengua-azul-la
  • Axon veterinaria. Lengua azul. Disponible sur : http://axonveterinaria.net/web_axoncomunicacion/criaysalud/1/cys_1_Lengua_Azul.pdf