Grippe équine - Symptômes et traitement

Grippe équine - Symptômes et traitement

La grippe équine est une maladie virale qui affecte les voies respiratoires. Bien qu'elle ne soit pas forcément mortelle, à l'exception des cas dans lesquels se produisent des complications, elle est très contagieuse, pouvant affecter un grand nombre de chevaux extrêmement rapidement. Comme c'est le cas pour toutes les maladies virales, il vaudra toujours mieux prévenir que guérir, c'est pourquoi la vaccination est recommandée pour lutter contre la grippe équine.

Dans cet article Grippe équine - Symptômes et traitement de PlanèteAnimal nous allons vous parler en détails de la grippe équine. Nous prendrons le temps de vous expliquer quels sont les symptômes de cette maladie et comment elle doit être traitée. Également, nous parlerons du virus et de certaines mesures préventives que vous pouvez prendre pour éviter que vos chevaux tombent malade.

Qu'est-ce que la grippe équine ?

La grippe équine est une des maladies les plus courantes des chevaux. Cette pathologie respiratoire est causée par le virus de la grippe équine. Elle est hautement contagieuse, rarement mortelle et elle peut se transmettre par le contact direct entre les chevaux, au travers d'équipements ou ustensiles infectés ou par l'air.

En outre, les animaux affectés peuvent éliminer le virus avant de manifester des symptômes. Les individus qui n'ont pas été vaccinés se contamineront, déclenchant une épidémie équine.

Le virus agit sur l'organisme enflammant la muqueuse des voies respiratoires et, quelques jours après la contagion, commencent à apparaître les symptômes, qui seront comme ceux d'une grippe. Le cheval présentera le tableau clinique suivant :

  • Fièvre
  • Léthargie
  • Diminution de l'activité
  • Perte d'appétit
  • Toux sèche
  • Essoufflement
  • Gonflement des danglions mandibulaires
  • Œdème (liquide dans les pattes)
  • Écoulement nasal
  • Écoulement oculaire
  • Douleurs musculaires
  • Faiblesse généralisée

La maladie est soignée en une petite dizaine de jours mais des symptômes comme la toux peuvent durer dans le temps, surtout si l'animal ne se repose pas suffisamment. Si votre cheval montre n'importe lequel de ces symptômes, même avant d'avoir un diagnostic, vous devez le séparer de vos autres chevaux.

Image: www.horseandhound.co.uk

Traitement de la grippe équine

Dans un premier temps, le vétérinaire devra confirmer le diagnostic, car les symptômes coïncident avec ceux qui peuvent apparaître dans d'autres maladies qui affectent le système respiratoire. La toux sèche est le symptôme clinique considéré comme le plus caractéristique de la grippe équine. En prenant un échantillon de l'intérieur du nez, le vétérinaire peut chercher la présence du virus.

Étant donné combien la transmission de la grippe équine est facile, un cheval affecté devra être mis à l'isolation. En outre, pour se récupérer, il faudra que vous preniez les mesures suivantes :

  • Repos absolu, le cheval devra se reposer jusqu'à ce que votre vétérinaire le décharge
  • Logement dans un endroit propre et bien ventilé
  • Alimentation qu'il pourra déglutir facilement parce qu'il est très important que votre cheval mange. Le vétérinaire vous recommandera la meilleure option
  • Certains spécimens auront besoin d'anti-inflammatoires
  • Si votre cheval présente une maladie bactérienne secondaire, lui seront administrés des antibiotiques. Ce type de complications aggrave le tableau et, chez les chevaux faibles, peut être fatal.

Prévention de la grippe équine

Vous devez savoir que, bien qu'un cheval ait guéri de la grippe équine, il ne sera pas immunisé à vie, ce qui veut dire que s'il entre au contact du virus une autre fois, il pourra très bien tomber nouvellement malade. C'est pourquoi la prévention est basée sur l'administration du vaccin contre la grippe équine. Il s'agit de l'un des vaccins pour chevaux qui est obligatoire à partir du moment où votre cheval participe à des shows, des compétitions ou des expositions équines.

Néanmoins, un cheval vacciné pourra tomber malade parce qu'aucun vaccin peut garantir une immunité totale ni ne couvrira toutes les souches du virus. De toutes les manières les symptômes qu'il présentera seront plus légers. Le vaccin doit être répété tous les ans, voire plus fréquemment, si votre cheval est mis en situation de risque de contagion. Ce sera le cas de ceux qui fréquentent des groupes nombreux de chevaux, comme ceux qui participent en compétitions.

Si vous adoptez un cheval, vous allez devoir vous assurer qu'il n'est pas malade et qu'il est correctement vacciné. Comme prévention à adopter, nous vous recommandons de désinfecter régulièrement les ustensiles ou les véhicules utilisés par votre cheval. Le virus sera éliminé par n'importe quel désinfectant courant.

La grippe équine est une zoonose ?

Le virus de la grippe équine appartient au groupe des virus de la grippe A. Entre les chevaux elle est très contagieuse, mais il ne s'agit pas d'une zoonose. Expérimentalement parlant, il a été possible d'infecter des humains et certaines personnes ont développé des anticorps face à cette maladie, mais sans contracter la maladie. Par conséquent, vos efforts doivent être concentrés sur la transmission entre chevaux.

Cet article est purement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas les compétences pour prescrire des traitements vétérinaires ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les symptômes d'une fébrilité ou d'une maladie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Grippe équine - Symptômes et traitement, nous vous recommandons de consulter la section Maladies infectieuses.