menu
Partager

Homéotherme : Définition, caractéristiques et exemples

 
Par Giuseppe Antonio Terlizzi, Vétérinaire. Actualisé: 23 avril 2021
Homéotherme : Définition, caractéristiques et exemples

La perfection est un concept complexe qui varie selon le contexte, la signification, le contenu et certaines variables. Si l'on associait la perfection au monde animal, le mot clé serait certainement : adaptabilité. Un organisme animal est un petit peu comme une horloge dont les engrenages, s'ils sont parfaitement huilés et ajustés, donnent au corps santé, performance et longévité. La base de toute vie sur terre se retrouve dans la génétique qui compte sur une série de lois et de théorèmes fondamentaux qui expliquent comment la vie animale est possible. Le code génétique est un langage protéique qui donne une preuve tangible dans le domaine de la phénotype : notre apparence. En résumé, nous avons le patrimoine génétique qui détermine l'aspect phénotypique d'un sujet qui, en fonction de variables naturelles, développe ou non certaines caractéristiques. Cela signifie que l'interaction du corps avec des facteurs naturels externes (définis comme paratype) détermine la survie ou non d'un être vivant. À cet égard, il est important de citer le père de la génétique Charles Darwin qui, dans un passage du recueil d'études sur l'évolution, déclare : "Ce n'est pas l'espèce la plus forte ou la plus intelligente qui survit, mais celle qui s'adapte le mieux au changement".

Cette idée nous suggère que la perfection existe dans la nature, pas de manière statique, mais plutôt de manière dynamique. La capacité de certains êtres vivants à modifier leur organisme en fonction des variations du monde qui les entoure est un aspect absolument fascinant du thème de la nature.

Dans cet article Homéotherme : Définition, caractéristiques et exemples de PlanèteAnimal, nous allons voir ensemble l'importance de l'adaptation thermique que certains animaux ont développé afin de pouvoir résister à différents habitats aux amplitudes thermiques très différentes : nous parlons bien évidemment des organismes homéothermes !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Amphibiens - Définition, caractéristiques et exemples

Définition de l'homéothermie

L'homéothermie est la capacité de nombreux animaux à maintenir leur température corporelle lorsque la température extérieure change. Cette caractéristique adaptative est fondamentale pour la survie de nombreuses espèces animales dans la nature. Les mécanismes qui sous-tendent cette capacité sont parmi les plus complexes et ils ont pour objectif le maintien constant de la température corporelle afin d'assurer les fonctions vitales.

Que signifie assurer les fonctions vitales ?

Chaque animal a sa propre température de référence au-delà de laquelle on parle d'hyperthermie ou de fièvre et en dessous de laquelle on parle d'hypothermie. Lorsque la température est dans ses limites physiologiques, l'ensemble du corps fonctionne bien :

  • Système cardio-vasculaire
  • Appareil tégumentaire
  • Système digestif
  • Système cardio-circulatoire
  • Système nerveux
  • Système respiratoire
  • Appareil reproducteur

L'état physiologique de ces systèmes et appareils permet une vie saine et prolongée du sujet grâce à un régime thermique stable.

Mais que se passe-t-il lorsque la température corporelle augmente trop ou diminue trop ?

Les appareils et les systèmes sont un ensemble fonctionnel d'organes qui travaillent ensemble pour un processus biologique spécifique. Chaque organe est constitué de tissus, eux-mêmes constitués de cellules qui travaillent ensemble par le biais de processus biochimiques catalysés par une activité enzymatique. Ce sont précisément les réactions enzymatiques qui sont affectées négativement par des changements importants de température. À basse température, les réactions enzymatiques des processus biochimiques ralentissent lentement jusqu'à s'arrêter, tandis qu'à haute température, les cellules subissent un processus de dénaturation. Le résultat ? Interruption des échanges cytologiques avec de graves répercussions sur le fonctionnement des organes et, par conséquent, sur les fonctions vitales telles que la respiration.

Homéotherme : Définition, caractéristiques et exemples - Définition de l'homéothermie
Image: Wikipedia

Animaux homéothermes

Les animaux homéothermes sont, par exemple, les oiseaux et les mammifères, que l'on peut distinguer des animaux pécilothermes comme le sont la plupart des reptiles, dont la température dépend complètement de la température du milieu dans lequel ils se trouvent.

La communauté scientifique divise le monde animal en deux grandes catégories : les homéothermes et les pécilothermes. Les premiers sont des sujets capables de faire varier leur propre température corporelle (en utilisant différentes techniques) en fonction de la température extérieure ou de leur propre état de santé. Les seconds, les pécilothermes, sont des animaux qui ne peuvent pas réguler leur température corporelle, cette dernière change en fonction de la température de leur habitat. Outre les définitions purement scientifiques, nous disposons également de moyens plus simples pour définir les êtres vivants appartenant à ces deux catégories :

  • Les homéothermes sont également appelés animaux à sang chaud car, de manière générale, ils ont une température corporelle supérieure à la température extérieure ;
  • les pécilotères sont également appelés animaux à sang froid car, de manière générale, ils ont tendance à avoir une température corporelle inférieure à la température extérieure ;

Comme c'est souvent le cas, ces définitions péremptoires s'adaptent parfaitement à une gamme presque infinie d'êtres vivants. Il y a bien évidemment des exceptions dans ce type de classification où les animaux homéothermes se comportent comme des pécilothermes et vice versa. Par exemple, voyons le cas de certains poissons des profondeurs qui sont typiquement classés comme des pécilothermes (incapables de modifier leur température en fonction des fluctuations thermiques de l'environnement) qui sont capables de stabiliser leur température lorsque la température de l'eau change. Il en va de même pour certains reptiles (comme les lézards) qui, bien qu'étant des animaux à sang froid, sont capables de fluctuer légèrement leur statut thermique lorsque la situation l'exige.

À cet égard, de nouvelles formes de classification thermique ont été trouvées pour les animaux qui peuplent ce monde : les ectothermes et les endothermes.

Ce type de classification (de plus en plus utilisé par la communauté scientifique) examine la source dans laquelle les animaux puisent pour modifier leur température corporelle. De fait, on pourrait donner ces nouvelles définitions :

  • Endothermes : animaux capables d'augmenter leur température grâce à leur activité métabolique (chaleur endogène) ;
  • Ectothermes : animaux capables d'augmenter leur température grâce à un échange de chaleur entre le corps et l'environnement ;

Dans ce cas également, la classification ne rend pas pleinement compte de la vérité : il existe en effet de nombreuses espèces animales qui régulent leur température corporelle par des mécanismes physiologiques qui se situent à mi-chemin entre les deux définitions. Une donnée peut cependant nous aider à définir le statut thermique de l'animal que nous souhaitons classer : la source primaire d'approvisionnement en chaleur. Cela signifie que si un animal produit principalement de la chaleur par une activité endogène, il sera classé comme endothermique, alors que dans le cas contraire, il sera classé comme ectothermique.

Exemples d'animaux homéothermes

Voici une petite liste d'animaux homéothermes :

  • Chien
  • Chat
  • Être humain
  • Singe
  • Girafe
  • Éléphant
  • Souris
  • Rat
  • Hamster
  • Gorille
  • Jaguar
  • Lion
  • Tigre
  • Puma

Les mammifères sont des animaux à sang chaud, ou homéothermes.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Homéotherme : Définition, caractéristiques et exemples, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Homéotherme : Définition, caractéristiques et exemples
Image: Wikipedia
1 sur 2
Homéotherme : Définition, caractéristiques et exemples

Retour en haut