menu
Partager

Intoxication à la perméthrine chez le chat - Symptômes et que faire

 
Par Laura García Ortiz, Vétérinaire spécialisée en médecine féline. 13 janvier 2021
Intoxication à la perméthrine chez le chat - Symptômes et que faire

Voir les fiches de Chats

L'intoxication à la perméthrine est caractérisée par l'apparition de symptômes neurologiques et il s'agit de l'intoxication la plus fréquente chez les chats. Ce principe actif se trouve dans de nombreux composés antiparasitaires et insecticides. Alors que son utilisation ne suppose aucun problème pour les chiens et qu'elle est utilisée dans de nombreuses pipettes antiparasitaires, les chats y sont sensibles et ils peuvent s'intoxiquer. Cette intoxication dérivera en problèmes neurologiques qui, parfois, peuvent être très graves, c'est pourquoi il est indispensable d'utiliser des antiparasitaires formulés pour chats et non pour chiens.

Continuez la lecture de cet article informatif Intoxication à la perméthrine chez le chat - Symptômes et que faire de PlanèteAnimal afin de savoir en quoi consiste l'intoxication à la perméthrine chez le chat, ses symptômes et que faire quand ça se produit.

Que sont les perméthrines ?

Les perméthrines font partie du groupe des pyréthrinoïdes. Ces composés sont fréquemment utilisés en tant qu'antiparasitaires externes et insecticides chez les chiens, ils sont commercialisés sous forme de colliers, pipettes, shampoing et sprays, seuls ou combinés avec d'autres principes actifs. Ils sont aussi utilisés dans des fermes, des maisons et des jardins. Concrètement, les pyréthrinoïdes se caractérisent pour :

  • Être des composés obtenus à partir de fleurs Chrysanthemum spp., leur origine est donc naturelle et le pyrèthre est connu depuis l'ancienne Perse et la Chine.
  • Elles ont une haute perméabilité cuticulaire, elles sont donc très bien absorbées par la peau à niveau topique.
  • Elles sont peu toxique chez les mammifères, à l'exception des chats qui y sont très sensibles.
  • Ce n'est pas un composant qui persiste dans l'environnement.
  • Ils ne créent pas de résistances chez les insectes.
  • Jusqu'à 25% des insecticides commercialisés contiennent des pyréthrinoïdes.

Concrètement, les perméthrines sont des pyréthrinoïdes de première génération qui se caractérisent pour leurs esters cyclopropanecarboxyliques et leur nature lipophile, ce qui signifie qu'elles sont distribuées par les tissus avec une plus grande quantité de lipides comme le sont le foie, les tissus nerveux, la graisse et le reins. Parmi les pyréthrinoïdes, on retrouve aussi la cyperméthrine qui est un pyréthroïde de seconde génération et qui a un cyanogroupe.

Pourquoi la perméthrine est toxique pour les chats ?

La toxicité de la perméthrine chez le chat est due au métabolisme déficient pour certains médicaments que présente cette espèce. Concrètement, les perméthrines se métabolisent dans le foie par le système microsomal, puis oxydées et conjuguées à l'acide glucuronique. Les chats ont un déficit en glucuronidase transférase, qui est impliquée dans la conjugaison du composé avec l'acide glucuronique, de sorte que la détoxification de ces composés est fortement retardée, ce qui entraîne des effets toxiques.

Comment un chat peut s'intoxiquer avec de la perméthrine ?

Un chat s'intoxique quand il absorbe les perméthrines par la peau, quand il se lèche les poils ou par ingestion accidentelle. Bien qu'elles ne sont pas indiquées pour les chats, l'intoxication se produit fréquemment quand :

  • Un chat vit avec des chiens déparasités : le chat vit avec un chien qui vient d'être déparasité avec ce produit, en étant en contact avec lui, le chat finit par s'intoxiquer.
  • On lui a mis une pipette pour chiens : par économie ou confort, des tuteurs de chiens déparasitent leur chat avec la même pipette que celle qu'ils utilisent pour leur chien, intoxicant ainsi leur chat.

Pour plus d'information, vous pouvez consulter cet autre article dans lequel on vous parle des pipettes chez le chat.

Symptômes de l'intoxication à la perméthrine chez le chat

Les perméthrines sont neurotoxiques, leur intoxication se caractérise pour provoquer des symptômes neurologiques. Elles agissent sur les canaux sodiques des neurones, provoquant une hyperexcitation ou une excitation nerveuse continue.

Les effets de l'intoxication à la perméthrine apparaissent entre les 3 et 72 heures suivants l'exposition. Les symptômes de l'intoxication à la perméthrine sont :

  • Tremblements
  • Fasciculations musculaires
  • Perte de coordination
  • Convulsions
  • Vocalisation (miaulements)
  • Dépression
  • Bradycardie (fréquence cardiaque réduite)
  • Dyspnée (difficulté respiratoire)
  • Mydriase (dilatation pupillaire)
  • Hyperesthésie (augmentation douloureuse de la sensibilité tactile)
  • Hyperthermie ou hypothermie
  • Vomissements
  • Diarrhée
  • Prurit (démangeaison)

Dans le cas où vous utilisez un spray topique de perméthrine sur un chat, il présentera des paresthésie et s'il l'ingère apparaîtra une salivation excessive (sialorrhée) après l'ingestion.

 

Intoxication à la perméthrine chez le chat - Symptômes et que faire - Symptômes de l'intoxication à la perméthrine chez le chat

Diagnostic de l'intoxication par perméthrine chez le chat

Les tests en laboratoire ne sont pas utiles pour le diagnostic de cette intoxication, car seuls les échantillons positifs envoyés de graisse, de foie, de peau ou de cerveau (prélevés sur l'animal mort durant l'autopsie), indiquent une exposition. Toutefois, l'intoxication à la perméthrine peut être confondue avec l'empoisonnement à l'anticholinestérase et le test d'anticholinestérase peut être utilisé pour l'exclure. En cas d'empoisonnement à la perméthrine, l'activité de l'acétylcholinestérase devrait être normale.

Le diagnostic de l'intoxication à la perméthrine chez le chat se réalise à partir de l'histoire clinique et les symptômes cliniques présentés par le chat. Cette intoxication est suspectée quand un chat a des tremblements, qu'il est agité, qu'il a des convulsions, un mal-être général, un manque de coordination, que son comportement ou sa température corporelle change et si le tuteur explique que le chat a été déparasité avec une pipette formulée pour une autre espèce ou s'il explique qu'il vient de déparasiter son chien.

Il est possible de réaliser une analyse de sang, une biochimique et une analyse d'urine où pourra apparaître :

  • Azotemie (augmentation de la créatinine et de l'urée)
  • Hypoprotéinémie (faible teneur en protéines)
  • Hyperkaliémie (taux élevé de potassium)
  • Augmentation des transaminases : alanine transaminase (ALT) et aspartate transaminase (AST)
  • Hématurie (présence de sang dans les urines).
  • Proteinuria (protéine dans l'urine).
  • Bilirubinurie (bilirubine dans les urines).

Traitement de l'intoxication à la perméthrine chez le chat

Selon la voie d'introduction de la perméthrine dans l'organisme du chat, le traitement primaire variera :

  • Traitement de l'intoxication à la perméthrine par voie orale : si moins de deux heures sont passées depuis l'ingestion, peuvent être utilisés des émétiques pour provoquer les vomissements. Si ça n'a pas marché, il faudra faire un lavage gastrique. Le charbon actif peut également être utilisé dans les 4 premières heures, car sa porosité adsorbera une partie de la substance toxique l'empêchant de passer dans le sang.
  • Traitement de l'intoxication à la perméthrine par la peau : si l'intoxication s'est produite par voie dermique, vous devez laver votre chat avec du savon doux ou avec un shampoing kératolytique. Après le bain, il faudra que vous mettiez votre chat dans un endroit chaud.

Traitement symptomatique

En plus, il faudra mettre en place un traitement de support pour contrôler les symptômes cliniques du félin, qui consiste en :

  • Administration de l'oxygène dans les cas de difficulté respiratoire
  • Thérapie de fluides si le chat a vomis et/ou eu une diarrhée
  • Des diurétiques tels que le mannitol ou le furosémide pour augmenter la filtration glomérulaire et stimuler la diurèse pour favoriser l'élimination, à utiliser à condition que l'animal soit hydraté.
  • Atropine à faible dose en cas de sialorrhée (car à forte dose, elle stimule le système nerveux central déjà sur stimulé, ce qui aggraverait l'état).
  • De la chaleur s'il est en hypothermie
  • Du froid s'il est en hyperthermie ou s'il a un coup de chaud
  • S'il tremble, on peut lui donner du methocarbamol comme décontractant musculaire
  • S'il convulse, sera administré du methocarbamol et du Diazepam
  • Si les convulsions et les symptômes neurologiques sont très graves, il est possible d'anésthésier le chat par voie inhalatoire avec de l'isoflurane

Pronostic

Les chats intoxiqués à la perméthrine peuvent présenter des convulsions difficiles à contrôler qui, si elles ne sont pas traitées, peuvent les faire trépasser en 24 heures. Toutefois, la majorité des cas ne sont pas si graves et les symptômes cliniques sont de courte durée, les chats se récupérant entre 24 et 72 heures après l'intoxication.

Il est indispensable de déparasiter votre chat avec des produits spécialement formulés pour eux. Vous ne devez jamais utiliser des produits formulés pour d'autres espèces pour les déparasiter, spécialement si vous méconnaissez leurs principes actifs.

Intoxication à la perméthrine chez le chat - Symptômes et que faire - Traitement de l'intoxication à la perméthrine chez le chat

Cet article est purement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas les compétences pour prescrire des traitements vétérinaires ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les symptômes d'une fébrilité ou d'une maladie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Intoxication à la perméthrine chez le chat - Symptômes et que faire, nous vous recommandons de consulter la section Autres problèmes de santé.

Bibliographie
  • Joseph D Roder. Manual de Toxicología Veterinaria. Disponible sur : http://www.rednacionaldeveterinarias.com.uy/articulos/farmacologia%E2%80%8F/Manual_de_toxicolog_a_veterinaria.pdf
  • Equipo editorial. (2017). Toxicología en pequeños animales. Portal Veterinaria. Disponible sur : https://www.portalveterinaria.com/animales-de-compania/articulos/16833/toxicologia-en-pequenos-animales-apunte.html
  • M.A. Daza. (2004). Intoxicaciones más frecuentes en pequeños animales. A.V.E.P.A. Disponible sur : https://ddd.uab.cat/pub/clivetpeqani/11307064v24n4/11307064v24n4p231.pdf

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Intoxication à la perméthrine chez le chat - Symptômes et que faire
1 sur 3
Intoxication à la perméthrine chez le chat - Symptômes et que faire

Retour en haut