Partager

Jument en chaleur - Symptômes et phases

 
Par Laura García Ortiz, Vétérinaire spécialisée en médecine féline. 1 décembre 2020
Jument en chaleur - Symptômes et phases

Voir les fiches de Chevaux

Les juments ont des chaleurs stimulées par l'augmentation de la photopériode durant l'époque des longs jours de l'année. Si durant ces mois elles ne sont pas en gestation, les cycles se répéteront tous les 21 jours en moyenne jusqu'à ce que les jours se raccourcissent et que la jument entre en phase de repos œstral (anœstrus). Une jument en chaleur compte sur une phase oestrale caractérisée par des changements comportements et au niveau de ses organes reproductifs afin d'accepter le mâle, et sur une phase lutéale durant laquelle elle n'est plus réceptive et elle se prépare pour la gestation et, si ce n'est pas le cas, le cycle se répète.

Vous voulez en savoir plus sur les chaleurs des juments ? Continuez la lecture de cet article Jument en chaleur - Symptômes et phases de PlanèteAnimal dans lequel vous trouverez toutes les informations qui vous permettront de résoudre tous vos doutes.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Mon chien est jaloux - Symptômes et que faire

A quel âge une jument a ses premières chaleurs ?

Les chaleurs commencent quand les juments atteignent la maturité sexuelle, ce qui arrive entre les 12 et 24 mois. A cet âge, l'appareil reproducteur de la jument commence à interagir avec d'autres parties du corps, les hormones commencent à être sécrétées et à agir, c'est ainsi que se produit la première ovulation qui entraîne des changements physiques et comportementaux associés à l'objectif d'être fécondée par le mâle. Bien qu'une jument de moins de deux ans puissent avoir ses chaleurs, ce n'est qu'autour de 4 ans qu'elle atteindra sa croissance maximum.

La jument est polyoestrique saisonnière de jours longs, ce qui veut dire que ses chaleurs apparaissent quand il y a plus de lumière, c'est-à-dire, au printemps et en été. Durant ces saisons elles sont plusieurs fois en chaleurs (elles se répètent tous les 21 jours). Les ovaires de la jument sont au repos les jours restants de l'année, ils entrent dans ce qu'on appelle l'anoestrus, car quand il y a moins de lumière, se libère plus de mélatonine par la glande pinéale, une hormone qui inhibe l'axe hormonal hypothalamo-hypophysaire de la jument, et c'est ce dernier qui stimule les ovaires à produire les changements hormonaux responsables de l'ovulation.

Certaines conditions font que les juments n'ont pas de chaleurs ou qu'elles sont irrégulières durant la saison des amours. Ces conditions peuvent être la malnutrition ou l'extrême maigreur, l'âge avancé ou l'augmentation de cortisol provoqué par une thérapie aux corticoïdes ou une maladie de Cushing (hyperadrénocorticisme), qui est l'hormone du stress qui supprime l'axe hormonal de la jument.

Phases du cycle œstral de la jument

On appelle cycle oestral la série de phases de d'événements récurrents qui sont provoqués par les hormones reproductives des femelles. La jument tarde entre 18 et 24 jours pour passer par toutes les phases, c'est-à-dire qu'en environ 21 jours de moyenne, la jument sera de nouveau en chaleur si c'est la saison des amours. Ce cycle se divise entre deux phases : folliculaire et lutéale, elles même divisées en deux :

Phase folliculaire (7à 9 jours)

Durant cette phase, la vascularisation sanguine de l'appareil génital de la jument augmente, ses parois ont un mucus clair et brillant et le col de l'utérus se détend et s'ouvre, il le fait encore plus proche de l'ovulation car les œstrogènes produits durant cette phase se trouvent en augmentation. Quand le vagin se détend, il est lubrifié et oedémateux et la jument est prête à recevoir le mâle. Cette phase se divise en deux périodes :

  • Proestrus : elle dure environ 2 jours durant lesquels se produit une croissance folliculaire stimulé par l'hormone folliculostimulante (FSH) et le niveau d'œstrogènes commencent à augmenter.
  • Œstrus : avec une durée située entre 5 et 7 jours, cette phase est également connue comme phase des chaleurs, l'ovulation ou le détachement du follicule pré ovulatoire, qui doit mesurer entre 30 et 50 mm selon la taille de la jument. Ce dernier se produit environ 48 heures avant que cette étape finalise. Dans 5 à 10% des cas, se produit une ovulation double car se développent deux follicules, ces cas sont encore plus fréquents chez les juments de pur-sang anglais, toutefois, une gestation double chez une jument est dangereuse.

Phase lutéale (14 à 15 jours)

Après l'ovulation, les œstrogènes diminuent et augmente la présence de progestérone dans le corps lutéal (structure formée dans l'ovaire à partir des cellules de la granulosa du follicule, d'où le nom de la phase), elle se produit au maximum 7 jours après l'ovulation et elle amène le col de l'utérus à se fermer, il devient pâle, sans mucus et le vagin sèche. Il en est ainsi car cette phase prépare l'utérus à supporter la gestation, toutefois la jument n'est pas gestante, le cycle se répétera dès qu'il sera fini. Cette phase est également divisée en deux :

  • Métaoestrus : étape qui dure de 2 à 3 jours durant laquelle se forme le corps lutéal et augmente la progestérone.
  • Diestrus : phase qui dure environ 12 jours durant laquelle la production de progestérone est active et qui voit se développer le follicule dominant pour qu'elle puisse ovuler lors des prochaines chaleurs. Au final de cette étape, le corps lutéal produit des prostaglandines qui se chargent de le briser et la jument est de nouveau en chaleur après deux ou trois jours.

Si vous pensez que votre jument est gestante, on vous invite à lire cet autre article : Gestation de la jument - Durée, reproduction, évolution, mise bas

Symptômes d'une jument en chaleur

Il y a toute une série de symptômes qui indiquent que votre jument est en chaleur et réceptive à l'accouplement. En plus d'être plus nerveuse, la jument :

  • Incline vers le bas son pelvis
  • Lève et dévie sa queue afin d'exposer la vulve
  • Expulse du mucus et urine en petites quantités afin d'attirer le mâle
  • A le vagin qui devient plus rouge
  • A le clitoris qui bouge, les lèvres vulvaires font un mouvement répétitif
  • Est amicale et câline, elle reste au même endroit et garde ses oreilles alertes, dans l'attente qu'un mâle s'approche

Chaque jument est unique, il y'en a certaines qui montreront des signes des chaleurs très marquées alors que chez d'autres ils seront presque imperceptibles, c'est pourquoi des fois sont utilisés des chevaux afin de révéler le zèle de la jument.

Si les juments ne sont pas en chaleurs et que s'approche un mâle, elles se montreront distantes et ne se laisseront pas approcher, elles dissimuleront leurs parties génitales avec la queue et elles mettront leurs oreilles vers l'arrière.

Les chevaux ont des chaleurs ?

Les chevaux mâles n'ont pas de chaleur car ils ne passent pas par les phases du cycle oestrale comme le font les femelles, mais dès leur maturité sexuelle ils sont fertiles. Toutefois, au printemps et en été ils sont plus actifs car c'est à cette époque que les juments le sont et, quand ils détectent une jument en chaleur, leur activité sexuelle monte en pic.

La détection de la jument en chaleur se réalise au travers de phéromones libérées par cette dernière quand elle urine. Son urine sera plus épaisse et opaque qu'à l'accoutumée, et les chevaux le détecte grâce de ce qu'on appelle la réaction Flehmen. Cette réaction consiste en la rétraction de la lèvre supérieure lorsqu'ils sentent l'urine afin de détecter les phéromones par l'organe voméronasal (organe auxiliaire de l'odorat chez certains animaux, situé dans l'os vomer, qui se trouve entre le nez et la bouche, et qui permet de détecter précisément ces composés), ainsi que les caresses, les hennissements et les approches de la jument en chaleur.

Pour plus d'information, on vous invite à jeter un coup d'oeil à cet autre article : Comment se reproduisent les chevaux ?

Jument en chaleur - Symptômes et phases - Symptômes d'une jument en chaleur

Qu'est-ce que la chaleur du poulinage ?

Ce sont des chaleurs qui apparaissent entre les 5 et 12 jours après la mise bas, ce sont des chaleurs qui se produisent quand la jument a une endométrite physiologique après la mise bas et ses défenses résistent à ce processus. C'est pourquoi il faut faire attention à la présence d'un mâle non castré, spécialement avant le 10-11ème jours car son endomètre est en train de se régénérer et, si un mâle s'accouple, ça aggravera l'endométrite de la jument, qui verrait sa fertilité baisser.

En plus, si l'accouplement fonctionne et qu'elle est gestante, il peut y avoir un risque pour elle et le poulain, avec des avortements, des naissances dystociques, les mortinaissances ou la rétention du placenta étant plus fréquents chez les juments de plus de 12 ans ou celles qui ont présenté des problèmes lors de la gestation précédente.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Jument en chaleur - Symptômes et phases, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Bibliographie
  • M.J. Rivera. Fisiología reproductiva de la yegua I parte. Disponible sur : http://referenciasparaconsultoriosmv.com/wp-content/uploads/2018/06/REFERENCIAS-36-15-21.pdf
  • M. Pino. (1987). Consideraciones para el manejo de la reproducción en los equinos. Instituto Superior de Ciencias Agropecuarias de la Habana
  • K. González. (2018). Cómo saber si una yegua está en celo. Disponible sur : https://zoovetesmipasion.com/caballos/reproduccion-del-caballo/como-saber-si-una-yegua-esta-en-celo/
  • Ciclo estral en la yegua. Equisan Veterinaria equina integral. Disponible sur : https://www.equisan.com/images/pdf/ovulacion.pdf
  • J. D. Ormaechea. (2016). Revisión bibliográfica: factores que afectan a las tasas de preñez y reabsorción embrionaria en el primer celo postparto (celo del potro) en la yegua. Disponible sur : https://bibliotecadigital.fvet.edu.uy/bitstream/handle/123456789/2121/FV-32358.pdf?sequence=1&isAllowed=y

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Jument en chaleur - Symptômes et phases
1 sur 2
Jument en chaleur - Symptômes et phases

Retour en haut