Partager

Les animaux sacrés au Japon

 
Par Estelle Corre. Actualisé: 6 avril 2018
Les animaux sacrés au Japon

Saviez-vous que près de 65% du territoire japonais était constitué de terres inhabitées ? Naturellement, ces terres inhabitées ne sont pas inhabitées par tous. La faune du pays possède un grand nombre d'espèces dont certaines ont été le centre de légendes et histoires incroyables au fil des siècles. Aujourd'hui, certaines espèces ont gagné le cœur des Japonais et dans leur philosophie, une place d'animal sacré.

Si vous aimez le Japon et les animaux, aujourd'hui PlanèteAnimal va vous faire découvrir une liste des animaux sacrés au Japon. Préparez-vous être surpris !

Bonne lecture !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Les animaux sacrés de l'Inde

La Corneille

Jadis considérées comme des émissaires divins, les corneilles sont aujourd'hui représentées comme étant des oiseaux de la chance, de bon augure. (Contrairement à chez nous où elles sont plutôt associées à la guigne.)

Anecdote : Aujourd'hui, il faut savoir que les corneilles se sont reproduites en masse au Japon et attaquent les immondices de la société de consommation avec une rare férocité. Elles mettent même au point des stratégies incroyables, jetant des noix sur la route pendant que les véhicules stationnent au feu, elles attendent ensuite qu'ils les écrasent pour récupérer le fruit.

Les animaux sacrés au Japon - La Corneille

La Grue

Les grues font partie des animaux sacrés au Japon car elles sont considérées comme des portes-bonheur. Elles incarnent également la longévité. Un dicton japonais dit : "Quiconque plie mille grues de papier verra son vœu exaucé...".

Anecdote : Exposée au rayonnement du bombardement atomique d'Hiroshima, une enfant de 12 ans appelée Sadako Sasaki n'a réussi à plier que 644 grues avant de décéder de la leucémie en 1955. Ses camarades de classe ont décidé de confectionner le reste des grues pour que leur amie puisse être enterrée sous une guirlande de 1000 grues...

Les animaux sacrés au Japon - La Grue

l'Ours à collier

Le Japon compte aujourd'hui plus de 10 000 ours à collier, reconnaissables grâce à leur tache blanche en forme de croissant de lune autour du cou. L'archipel vénère cet animal depuis plusieurs siècles mais il se trouve que depuis quelques années, leur cote d'amour est en chute libre puisqu'ils font un peu peur aux villageois.

Anecdote : Affamé depuis que l'homme a détruit et modifié son habitat naturel, l'ours à collier plantigrade descend des forêts et se rapproche des poubelles de la civilisation. Ces rencontres impromptues entre l'Homme et l'ours ont eu comme conséquence plusieurs blessées et quelques décès. Néanmoins, peut-on réellement en vouloir à cet animal chassé de son habitat naturel par l'Homme ?

Les animaux sacrés au Japon - l'Ours à collier

Le Tanuki

Egalement appelé "chien viverrin", ce canidé vit en solitaire avec sa famille et fait partie des animaux sacrés au Japon. Il ressemble à un gros raton-laveur et hiberne en hiver lorsque les températures sont très basses. Il se nourrit de petits animaux et de plantes. Malheureusement, cet animal sacré au Japon est également chassé pour sa fourrure, à lui tout seul, il représente plus de 10% des animaux tués de la chasse sur l'archipel.

Il est sacré et représenté dans l'art japonais depuis le Moyen-âge car on lui attribue l'aspect malin, malicieux et rusé que l'on donne au renard en Europe.

Anecdote : On retrouve le Tanuki dans un grand nombre de légendes, farces japonaises et contes pour enfants. La plus connue est celle du "Moine et de la Bouilloire" ou bien également dans le film d'animation Pompoko réalisé par Isao Takahata en 1994. Il a la particularité de se métamorphoser et de faire des blagues et jouer des tours malicieux aux humains qui l'entourent.

Les animaux sacrés au Japon - Le Tanuki

Le Macaque japonais

On retrouve ce singe sur tout l'archipel, à part Hokkaido. Il s'agit de la seule espèce de singe vivant au Japon et on les trouve difficilement dans les villes puisqu'ils résident dans les montagnes japonaises. Le macaque japonais a inspiré les fameux singes de la sagesse : un emblème asiatique représentant 3 singes. Le premier se tient les oreilles, un autre la bouche et le troisième met la main devant les yeux.

Anecdote : Afin de se réchauffer pendant la saison hivernale, il arrive que les macaques japonais prennent des bains dans des onsen : sources chaudes naturelles (le plus connu étant Jigokudani à Nagano). Pour expliquer ce phénomène et ce comportement, une légende raconte que durant un hiver rude des temps anciens, les macaques supportaient si mal le froid qu'ils étaient sur le point de disparaître à jamais. Les samouraïs ont donc décidé de s'en occuper et demandèrent aux chouettes harfangs une solution afin de sauver cet animal. Les chouettes se sont envolées vers le soleil pour en prendre un morceau dans leur bec, une fois revenues, elles les ont déposés sur la neige qui s'est mit à fondre instantanément pour créer une source chaude dans laquelle les macaques pourraient se baigner et donc survivre en se réchauffant.

Les animaux sacrés au Japon - Le Macaque japonais

Pour plus d'articles sur les animaux sacrés ou légendaires, n'hésitez pas à lire :

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Les animaux sacrés au Japon, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Écrire un commentaire sur Les animaux sacrés au Japon

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Les animaux sacrés au Japon
1 sur 6
Les animaux sacrés au Japon

Retour en haut