menu
Partager

Les lémuriens sont-il en voie de disparition ?

 
Par Nick A. Romero H.. 20 décembre 2021
Les lémuriens sont-il en voie de disparition ?

Les lémuriens sont des primates dont la classification a fait l'objet d'une controverse, ce qui a conduit à l'identification d'une importante variété d'espèces, dont le nombre a varié en fonction des progrès de la recherche. Ces animaux sont endémiques à Madagascar et de nombreuses espèces sont actuellement en danger d'extinction.

Dans cet article PlanèteAnimal, nous répondons à la question "les lémuriens sont-ils en danger d'extinction ?", à la fois pour informer sur leur statut de conservation ainsi que pour aider à sensibiliser à l'importance de prendre soin de la planète.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Les mammifères en voie de disparition

Les lémuriens sont-ils en voie de disparition ?

À cette question, nous pouvons répondre que oui, il y a des espèces chez les lémuriens qui sont en danger d'extinction. Voici quelques-unes de celles qui sont classées par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) comme étant en danger critique d'extinction, en danger et vulnérables.

Les lémuriens en danger critique d'extinction :

  • Chirogale de Sibree (Cheirogaleus sibreei).
  • Microcèbe de Madame Berthe (Microcebus berthae)
  • Microcèbe - Microcebus manitatra.
  • Microcèbe - Microcebus marohita
  • Lémurien à collier blanc ou lémurien à tête grise (Eulemur cinereiceps)
  • Lémurien noir aux yeux turquoises ou Lémurien de Sclater (Eulemur flavifrons)
  • L'hapalémur du Lac Alaotra ou l'hapalémur gris d'Alaotra (Hapalemur alaotrensis)
  • Lémur bambou doré ou l’hapalémur doré (Hapalemur aureus)
  • Le Grand hapalémur (Prolemur simus)
  • Le Vari roux (Varecia rubra)
  • Le Vari noir et blanc (Varecia variegate)
  • Lémurien d'Ahmanson (Lepilemur ahmansonorum)
  • Lépilémur de Mananara-Nord (Lepilemur hollandorum)
  • Lépilémur de Manombo ou lépilémur de James (Lepilemur jamesorum)
  • Lépilémur de Mittermeier (Lepilemur mittermeieri)
  • Lépilémur à queue rouge (Lepilemur ruficaudatus)
  • Lépilémur de Sahamalaza (Lepilemur sahamalazensis)
  • Lépilémur septentional ou lépilémur de Sahafary (Lepilemur septentrionalis)
  • Lépilémur de Nosy Be (Lepilemur tymerlachsonorum)
  • Avahi de Cleese (Avahi cleesei)

Les lémuriens en voie de disparition :

  • Allocèbe ou Chirogale à oreilles poilues (Allocebus trichotis)
  • Microcèbe de Bongolava (Microcebus bongolavensis)
  • Lémur - ou Maki - à collier roux (Eulemur collaris)
  • Lémur noir ou Lémur macaco (Eulemur macaco)
  • Lépilémur d'Ankarana (Lepilemur ankaranensis)

Les lémuriens en situation vulnérable :

  • Chirogale de Crossley (Cheirogaleus crossleyi)
  • Microcèbe pigmée ou Microcèbe de Peters (Microcebus myoxinus)
  • Lémur à front blanc (Eulemur albifrons)
  • Lémur à front roux septentrional (Eulemur rufus)
  • Lépilémur de Seal (Lepilemur seali)

Si vous souhaitez en savoir plus sur les animaux de Madagascar, nous vous conseillons de lire notre article sur le sujet.

Les lémuriens sont-il en voie de disparition ? - Les lémuriens sont-ils en voie de disparition ?

Pourquoi les lémuriens sont-ils en danger ?

Comme nous avons pu le constater, il existe un grand nombre d'espèces chez les lémuriens qui se retrouvent aujourd'hui en danger d'extinction, et ce, pour diverses causes, bien qu'elles aient toutes un point commun : l'homme. Les principales menaces qui pèsent sur les lémuriens sont les suivantes :

Destruction de l'habitat

L'abattage massif d'arbres pour la production de charbon de bois est l'une des raisons pour lesquelles les lémuriens sont en danger. Il ne faut pas oublier qu'en général, ce sont des animaux arboricoles, donc lorsque la couverture végétale où ils se développent est éliminée de manière drastique, ils sont affectés de manière irréversible.

Par ailleurs, d'autres raisons expliquent la dégradation importante des forêts de Madagascar :

  • D'une part, les incendies qui anéantissent ces réserves de vie.
  • D'autre part, l'exploitation forestière est également réalisée pour le développement de certaines cultures agricoles ou dans le but d'élever du bétail.

Dans les deux cas, l'effet est le même : perte de végétation et, par conséquent, transformation radicale de l'habitat des lémuriens. Découvrez où vivent les lémuriens dans cet autre article PlanèteAnimal.

Braconnage

Une autre des menaces qui pèsent sur ces animaux et qui, par conséquent, mettent les lémuriens en danger d'extinction, est liée à la chasse, car certaines espèces sont consommées comme nourriture et d'autres sont commercialisées comme animaux de compagnie.

Certaines espèces sont moins résistantes à ce type d'activité, car elles ont subi une décimation importante de leur population, soit par manque de nourriture, soit par des catastrophes naturelles, etc. Ainsi, comme ils ont de faibles indices de population, ils deviennent plus vulnérables aux effets négatifs tels que la chasse ou la destruction de l'habitat. Un exemple en est le lémurien à tête grise (Eulemur cinereiceps), qui a subi un déclin important de sa population en 1997 à cause d'un cyclone, accentuant les effets anthropiques mentionnés ci-dessus. Ainsi, si une espèce a déjà une population réduite pour des raisons étrangères, elle est beaucoup plus susceptible de s'éteindre si elle subit la destruction de son habitat ou si elle est massivement chassée.

Changement climatique

Le changement climatique a également un impact important sur certaines espèces, comme le grand Hapalémur (Prolemur simus). Cette espèce de lémurien n'est pas seulement affectée dans sa distribution par les variations climatiques, mais aussi concernant la disponibilité de la nourriture qui se voit également modifiée, car le changement climatique influe sur l'extension des périodes de sécheresse, ce qui finit par réduire les pousses de bambou (Cathariostachys madagascariensis), qui constitue la nourriture principale de l'espèce en question.

Plans de conservation

Il existe un certain nombre de plans de conservation pour les différentes espèces de lémuriens qui sont en danger d'extinction. En général, elles sont liées à la situation particulière de chacun, bien que, comme nous l'avons mentionné, les causes des problèmes dont souffrent ces animaux soient communes. Examinons maintenant les plans actuels :

  • D'une part, plusieurs espèces chez les lémuriens ont été inclues dans la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), qui vise à protéger les espèces menacées par des traités impliquant différents pays. Ainsi, par exemple, tous les lémuriens inscrits à l'annexe I de la CITES sont interdits de chasse ou de capture et font l'objet d'une gestion spéciale. Certaines espèces vues précédemment sont inclus dans ce plan de protection : le Chirogale de Sibree (Cheirogaleus sibreei), le Microcèbe de Madame Berthe (Microcebus berthae), le lémurien à tête grise (Eulemur cinereiceps) et le lémurien noir aux yeux turquoises (Eulemur flavifrons), entre autres.
  • D'autres actions pour la conservation des lémuriens sont liées à la création de zones protégées dans les lieux où vivent ces animaux. Dans ce sens, certaines zones forestières ont été déclarées réserves, qui peuvent être privées. Des projets éducatifs de sensibilisation ont également été proposés et développés grâce au travail avec les enfants et les jeunes, comme dans le cas du Microcèbe de Madame Berthe (Microcebus berthae), qui est considéré comme une espèce phare dans certaines localités de Madagascar.
  • Des programmes de conservation spécifiques ont également été développés, par exemple pour le grand Hapalémur (Prolemur simus), pour lequel le projet "Saving Prolemur simus" a été créé, impliquant la participation de la fondation ainsi que la communauté.
  • D'autre part, les spécialistes recommandent généralement des études complémentaires pour poursuivre les progrès taxonomiques lorsque cela est nécessaire, un exemple étant le Vari noir et blanc (Varecia variegate), pour lequel les aspects liés à l'identification des sous-espèces doivent être clarifiés.

Que peut-on faire pour empêcher l'extinction du lémurien ?

Malgré les actions susmentionnées, la liste des espèces menacées concernant les lémuriens est encore longue, ce qui indique que les efforts déployés ne sont pas suffisants. Face à des situations aussi complexes, la volonté et l'action gouvernementales sont prioritaires pour stopper l'avancée des risques que subissent ces animaux. La massification des programmes éducatifs est également indispensable, car l'implication des communautés qui vivent dans ces zones génère sans aucun doute des adeptes qui participent activement à la conservation et à la protection des différentes espèces de lémuriens.

Malheureusement, de nombreuses autres espèces animales sont gravement menacées. Si comme nous, vous prenez très au sérieux la menace d'extinction chez certaines espèces animales, nous vous recommandons de poursuivre votre lecture avec les articles suivants, qui vous en diront plus sur les espèces qui encourent le même danger :

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Les lémuriens sont-il en voie de disparition ?, nous vous recommandons de consulter la section Animaux en voie de disparition.

Bibliographie
  • Andriaholinirina, N., y otros. (2014). Microcebus marohita. The IUCN Red List of Threatened Species. Disponible sur : https://dx.doi.org/10.2305/IUCN.UK.2014-1.RLTS.T46251646A46251651.en
  • Blanco, M., Dolch, R., Ganzhorn, J., Greene, LK, Le Pors, B., Lewis, R., Louis, EE, Rafalinirina, HA, Raharivololona, B., Rakotoarisoa, G., Ralison, J., Randriahaingo, HNT, Rasoloarison, RM, Razafindrasolo, M., Sgarlata, GM, Wright, P. y Zaonarivelo, J. (2020). Cheirogaleus sibreei. La Lista Roja de Especies Amenazadas de la UICN. Disponible sur : https://dx.doi.org/10.2305/IUCN.UK.2020-2.RLTS.T41576A115579719.en
  • Blanco, M., Dolch, R., Donati, G., Ganzhorn, J., Greene, L.K., Le Pors, B., Lewis, R., Rafalinirina, H.A., Raharivololona, B., Ralison, J., Randriahaingo, H.N.T., Rasoloarison, R.M., Razafindrasolo, M., Sgarlata, G.M., Wright, P. & Zaonarivelo, J. (2020). Microcebus manitatra. The IUCN Red List of Threatened Species 2020: e.T163313848A163313878. https://dx.doi.org/10.2305/IUCN.UK.2020-2.RLTS.T163313848A163313878.en
  • Borgerson, C., Eppley, T.M., Patel, E., Johnson, S., Louis, E.E. & Razafindramanana, J. (2020). Varecia rubra. The IUCN Red List of Threatened Species. Disponible sur : https://dx.doi.org/10.2305/IUCN.UK.2020-2.RLTS.T22920A115574598.en
  • Eppley, T.M. & Borgerson, C. (2020). Hapalemur alaotrensis (amended version of 2020 assessment). The IUCN Red List of Threatened Species. Disponible sur : https://dx.doi.org/10.2305/IUCN.UK.2020-3.RLTS.T9676A182236363.en
  • Johnson, S., Andriamisedra, TR, Donohue, ME, Ralainasolo, FB, Birkinshaw, C., Ludovic, R. y Ratsimbazafy, J. (2020). Eulemur cinereiceps. La Lista Roja de Especies Amenazadas de la UICN. Disponible sur : https://dx.doi.org/10.2305/IUCN.UK.2020-2.RLTS.T8205A115562060.en
  • Louis, E.E., Sefczek, T.M., Raharivololona, B., King, T., Morelli, T.L. & Baden, A. (2020). Varecia variegat

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Les lémuriens sont-il en voie de disparition ?
1 sur 2
Les lémuriens sont-il en voie de disparition ?

Retour en haut