Partager

Mimétisme - Définition, types et exemples

 
Par Antoine Decrouy. 20 février 2020
Mimétisme - Définition, types et exemples

Certains animaux présentent des formes et des couleurs qui leur permettent de se camoufler dans l'environnement où ils vivent ou avec d'autres organismes. Certains sont même capables de changer de momentanément de couleur et d'adopter des formes différentes. C'est pourquoi ils sont si difficiles à observer et qu'ils font partie de nombreuses illusions d'optiques.

Le mimétisme et la crypsis sont des mécanismes fondamentaux pour la survie de nombreuses espèces et elles ont donné lieu à des animaux aux formes et couleurs extrêmement diverses et variées. Vous voulez en savoir plus ? Dans cet article Mimétisme - Définition, types et exemples de PlanèteAnimal nous allons vous expliquer en détails tout ce que vous devez savoir à propos du mimétisme animal : définition, types et exemples !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Commensalisme - Définition, types et exemples

Définition de mimétisme

On parle de mimétisme quand certains êtres vivants ressemblent à d'autres organismes avec lesquels ils n'ont pas, nécessairement, de relation directe de parenté. Comme résultat, ces êtres vivants confondent leurs prédateurs et leurs proies, causant, selon le cas, une réponse d'attraction ou d'éloignement.

Pour la majorité des auteurs, le mimétisme n'est pas la même chose que la crypsis. La crypsis, comme nous le verrons, est le processus par lequel certains être vivants se camouflent dans l'environnement qui les entoure grâce au fait qu'ils ont une coloration et des schémas semblables à ces derniers. On parle ainsi de coloration cryptique.

Découvrez : Comment les êtres vivants s'adaptent-ils à leur milieu ?

Types de mimétisme

Il existe une controverse dans le monde scientifique sur ce qui peut se considérer comme mimétisme ou non. Dans cet article nous verrons tous les types de mimétisme les plus strictes :

  • Mimétisme mullérien
  • Mimétisme Batésien
  • Autres types de mimétisme

Enfin, nous verrons quelques animaux qui se camouflent dans l'environnement grâce à des colorations cryptiques.

Mimétisme mullérien

Le mimétisme mullérien se produit quand deux ou plusieurs espèces ont le même schéma de coloration et/ou de forme. En outre, les deux possèdent des mécanismes de défense contre leurs prédateurs, comme un dard, la présence de venin ou un goût très désagréable. Grâce à ce mimétisme, les prédateurs courants apprennent à reconnaître ce dit "patron" et n'attaquent à aucune des espèces qui en sont équipées.

Le résultat de ce type de mimétisme est que les deux espèces proie survivent et peuvent transmettre leurs gènes à leur descendance. Le prédateur y gagne aussi car il sait plus facilement quelles sont les espèces dangereuses pour lui.

Exemples de mimétisme mullérien

Certains organismes qui présentent ce type de mimétisme sont :

  • Hyménoptères (ordre Hymenoptera) : beaucoup des abeilles et guêpes ont un schéma de couleurs jaune et noir qui indique aux oiseaux et autres prédateurs la présence d'un dard.
  • Serpents corail (famille Elapidae) : tous les serpents de cette famille ont un corps parcouru par des anneaux de couleur rouge et jaune, c'est leur manière de prévenir les prédateurs qu'ils sont extrêmement venimeux.

Aposématisme

Comme vous pouvez le voir, ces animaux ont une coloration qui attire l'attention du prédateur, l'avertissant du danger ou de leur mauvais goût. Ce mécanisme reçoit le nom d'aposématisme et c'est tout le contraire de la crypsis, un processus de camouflage dont nous parlerons plus tard.

Mimétisme - Définition, types et exemples - Mimétisme mullérien

Mimétisme batésien

Le mimétisme batésien se produit quand deux ou plusieurs espèces sont aposématiques et semblables en apparence mais, en réalité, une seule d'elles est équipée avec des mécanismes de défenses contre les prédateurs. L'autre espèce est connue comme espèce copieuse.

Le résultat de ce type de mimétisme est que l'espèce copieuse est identifiée comme dangereuse par le prédateur. Néanmoins, cette espèce ne représente aucun danger et elle n'a pas forcément mauvais goût, il s'agit d'une imposture complète et totale. Cette technique lui permet d'économiser l'énergie qu'elle devrait investir pour développer et activer des mécanismes de défense.

Exemples de mimétisme batésien

Certains animaux qui présentent ce type de mimétisme sont :

  • Sirfidae : ces mouches ont les mêmes couleurs que les abeilles et les guêpes, de sorte que les prédateurs les identifient comme dangereuses, cependant, elles n'ont pas de dard pour se défendre.
  • Couleuvre Faux corail (Lampropeltis triangulum) : il s'agit d'un type de serpent non venimeux qui a un schéma de couleur ressemblant en tout point à celui des serpents corail (Elapidae) qui sont extrêmement venimeux.

Sur l'image vous pouvez voir une couleuvre faux corail, si vous la comparez avec l'image de l'encadré précédent (serpent corail), vous pouvez voir que la couleuvre faux corail manque de la coloration jaune.

Mimétisme - Définition, types et exemples - Mimétisme batésien

Autres types de mimétisme

Bien qu'on ait tendance à penser que le mimétisme soit quelque chose de visuelle, il existe de nombreux autres types de mimétisme, comme l'olfactif et l'auditif.

Mimétisme ofactif

Le meilleur exemple de mimétisme olfactif est celui des fleurs qui émettent des substances odorantes semblables aux phéromones des abeilles. Ainsi, les mâles s'approchent de la fleur en pensant qu'il s'agit d'une femelle et, comme résultat, ils la pollinisent. C'est le cas du genre Ophrys (orchidées).

Mimétisme acoustique

Quant au mimétisme acoustique, un exemple est celui de l'Acanthize mignon (Acanthiza pusilla), un oiseau australien qui imite les signaux d'alarme d'autres oiseaux. Ainsi, quand il est attaqué par un prédateur de taille moyenne, ils imitent les signaux que d'autres espèces émettent quand s'approche un faucon. Le résultat est que la prédateur "normal" fuit ou met plus de temps à attaquer.

Mimétisme - Définition, types et exemples - Autres types de mimétisme

Le camouflage des animaux ou la crypsis

Certains animaux présentent une coloration ou des dessins qui leur confèrent la capacité de se camoufler dans l'environnement qui les entoure. De cette manière, ils passent inaperçus aux yeux des autres animaux. Ce mécanisme est connu comme crypsis ou coloration cryptique.

Il ne fait aucun doute que, les rois de la crypsis, sont les caméléons (famille Chamaeleonidae). Ces reptiles sont capables de changer de couleur de peau selon l'environnement qui les entoure. Ils peuvent le faire grâce à des nano-cristaux qui se rejoignent et se séparent, réfléchissant différentes longitudes d'onde. Dans l'article suivant de PlanèteAnimal vous pourrez découvrir pourquoi le caméléon change de couleur ?

Mimétisme - Définition, types et exemples - Le camouflage des animaux ou la crypsis

Exemples d'animaux qui se camouflent

Sont innombrables la quantité d'animaux qui se camouflent dans la nature grâce à leur colorations cryptiques. Voici quelques exemples :

  • Sauterelles (sous-ordre Caelifera) : elles sont les proies préférées de nombreux prédateurs, raison pour laquelle elles ont des couleurs similaires à celle de l'environnement qu'elles habitent.
  • Gecko (famille Gekkonidae) : ces reptiles se camouflent dans les rochers et les murs, attendant leurs proies.
  • Rapaces nocturnes (ordre Strigiformes) : ces oiseaux font leur nid dans les trous des arbres. Leur couleur et les dessins de leur plumage font qu'il est très difficile de les voir, même lorsqu'ils sont perchés sur une branche d'arbre.
  • Mantes (ordre Mantodea) : beaucoup de mantes se camouflent avec leur environnement grâce à des colorations cryptiques. D'autres miment des bouts de bois, des feuilles et même des fleurs.
  • Araignées-crabes (Thomisus spp.) : elles changent leur couleur selon la fleur sur laquelle elles se trouvent et elles attendent les pollinisateurs avec l'objectif de les chasser.
  • Poulpes (ordre Octopoda) : comme les caméléons et sèches, ils changent de couleur rapidement en fonction du substrat sur lequel il se trouve.
  • Phalène du bouleau (Biston betularia) : ce sont des animaux qui se camouflent sur l'écorce blanche des bouleaux. Quand est arrivé la révolution industrielle en Angleterre, la poussière de charbon s'est accumulée sur les arbres, les noircissant, raison pour laquelle les papillons de cette zone sont devenus de couleur noire.
Mimétisme - Définition, types et exemples - Exemples d'animaux qui se camouflent

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Mimétisme - Définition, types et exemples, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Bibliographie
  • Dobzhansky, T., Ayala, F. J., Stebbins, G. L., Valentine, J. W. (1980) Evolución. Omega.
  • Campbell, N. A., Reece, J. B. (2007) Biología. Médica Panamericana
  • Dawkins, R. (2000). El gen egoísta. Salvat Ediciones S. A.
  • Stevens, M., Merilaita, S.(2009) Animal Camouflage: Current Issues and New Perspectives. Philosophical Transactions of the Royal Society B: Biological Sciences, 364, pp. 423-427.
  • Branislav, I. et al. (2015) Crying wolf to a predator: deceptive vocal mimicry by a bird protecting young. Philosophical Transactions of the Royal Society B: Biological Sciences, 282 (1809).

Écrire un commentaire sur Mimétisme - Définition, types et exemples

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Mimétisme - Définition, types et exemples
1 sur 6
Mimétisme - Définition, types et exemples

Retour en haut