Partager
Partager sur :

Tout savoir sur l'habitat du raton laveur

Tout savoir sur l'habitat du raton laveur

On a longtemps considéré qu'il existait au moins 6 espèces de raton laveur, a tort. Outre le raton laveur commun, on considérait le raton laveur de Guadeloupe, le raton laveur des Bahamas, le raton laveur de Tres Marias et le raton laveur des Barbades ( aujourd'hui éteint) commes des espèces différentes, mais des études approfondies de leur morphologies les ont rangé parmi les 22 sous-espèce du raton laveur commun. Seul le raton laveur de Cozumel, plus petit que le raton laveur commun, est considéré comme une espèce différente.

Dans la suite de l'article, nous utiliserons le terme raton laveur pour désigner le raton laveur commun, qui est le plus répandu et constitue parfois une espèce envahissante. Il est également l'espèce que certaines personnes ont comme animal de compagnie.

Dans la suite de cet article de PlanèteAnimal vous découvrirez tout ce qu'il faut savoir sur l'habitat du raton laveur.

Cela pourrait aussi vous intéresser : L'origine et l'habitat du Paon bleu

Distribution géographique du raton laveur

Le raton laveur est un mammifère omnivore (même s'il est classé en tant que carnivore à cause de sa morphologie) et il s'adapte extrêmement bien à son environnement, au point de pouvoir vivre dans des forêts de feuillus ou mixtes, qui constituent son habitat naturel, mais également dans des zones urbanisées.

Ils développent même des comportements spécifiques selon l'endroit où la famille du raton laveur a grandi.

Naturellement, la distribution géographique du raton laveur comprend le Canada, les États-Unis et l'Amérique centrale, avec une densité de population plus élevée sur la moitié sud du Canada, aux États-Unis et dans les zones non-désertiques du Mexique, ainsi qu'au Panama. Cependant, à cause de la vente de ratons laveurs comme animaux de compagnie à des gens irresponsables qui finissent par les abandonner, on trouve maintenant des ratons laveurs dans de nombreuses autres parties du monde.

Ils se sont développés en Europe, en Russie et ils commencent à poser problème écologique dans les pays méditerranéens, où la faune indigène n'est pas préparée à vivre avec un animal qui s'adapte parfaitement à cet environnement. Dans la région du Caucase, la présence de ratons laveurs est due à l'élevage de certaines espèces qui se sont échappés de fermes à fourrure. La même chose s'est produite en Allemagne et aux Pays-Bas.

En ce qui concerne la présence du raton laveur sur le continent asiatique, il existe peu de données, même si l'on sait que depuis les années 70 ces animaux sont importés pour servir d'animaux de compagnie. Dans cet environnement, où les animaux relâchés cohabiteraient avec des espèces semblables (les chiens viverrin ou tanuki), la présence des ratons laveurs ne semble pas poser de grave problème pour l'environnement.

Le raton laveur dans son habitat naturel : la forêt

L'habitat naturel des ratons laveurs est les zones boisées. Les ratons laveurs sauvages cherchent la proximité des cours d'eau, si possible de petits ruisseaux, où ils peuvent pêcher des crabes, des grenouilles et d'autres petits animaux qu'ils attrapent avec leurs mains.

Il n'existe aucun problème de coexistence avec d'autres espèces comme avec les mouffettes par exemple. Si le besoin de s'alimenter le justifie, ils peuvent se déplacer dans des zones peu hospitalières, comme une grotte pleine de chauves-souris, afin de trouver de la nourriture. En effet, connaître l'alimentation du raton laveur est très important si vous voulez tout savoir à leur sujet.

Le plus souvent, les ratons laveurs qui n'ont pas été en contact avec l'homme dorment dans les arbres ou dans des terriers abandonnés par d'autres animaux de même taille. La baisse de leur activité pendant les mois d'hiver, dans les zones froides où ils sont naturellement présents, les oblige à occuper des sites bien protégés pendant cette période. Néanmoins, les ratons laveurs n'hibernent pas.

Le raton laveur dans un habitat urbain

Les ratons laveurs qui se sont adaptés aux environnements urbanisés perdent certaines de leurs habitudes, comme celle d'humidifier la nourriture avant de la manger, et développent d'autres facultés comme la capacité de traverser les routes sans se faire écraser.

Dans ces cas-là, les ratons laveurs préfèrent s'installer dans les sous-sols des maisons ou un bâtiment abandonné, plutôt qu'un espace plus ouvert, comme le font les ratons laveurs qui vivent en forêt. La principale source de nourriture de ces ratons laveurs urbains est les restes de nourriture jetés par les humains. Ainsi, là où il y a quelque chose à manger, il y aura très certainement des ratons laveurs à proximité. Ils ont également tendant à venir près des maisons qui ont une chatière pour les petits mammifères, car ils apprécient les croquettes des animaux de compagnie.

Aujourd'hui, la population de ratons laveurs habitués à la présence humaine est plus de dix fois supérieure à la population de ratons laveurs en forêt.

Alors que certains animaux peuvent présenter un problème, car ils sont porteurs de maladies comme la rage (s'ils sont vaccinés, comme les ratons laveurs domestiques, ils ne posent généralement pas de problème), les ratons laveurs qui vivent en forêt commencent à être menacés, en partie à cause de la destruction de leur habitat naturel. En effet, il semble que, de nos jours, s'adapter facilement ne suffise plus pour assurer la prospérité d'une espèce.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Tout savoir sur l'habitat du raton laveur, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Commentaires (0)

Écrire un commentaire sur Tout savoir sur l'habitat du raton laveur

Que vous a semblé cet article ?

Tout savoir sur l'habitat du raton laveur
1 sur 4
Tout savoir sur l'habitat du raton laveur