menu
Partager

Hyperattachement chez le chat - Solutions

 
Par Blandine Vicent, Traductrice. 25 avril 2022
Hyperattachement chez le chat - Solutions

Voir les fiches de Chats

Il est courant d'entendre des expressions telles que "hyperattachement" ou "dépendance pathologique" lorsqu'on parle de chiens, mais beaucoup sont surpris de découvrir que les chats peuvent également développer une relation de dépendance excessive envers leurs tuteurs. Ces félins ont toujours été considérés comme des animaux indépendants, distants et même hargneux, mais rien n'est moins vrai, car ils établissent aussi des liens affectifs forts avec les personnes qui s'en occupent et, dans certains cas, peuvent développer des types d'attachement qui entraînent des problèmes d'hyperdépendance et des difficultés à établir des relations saines.

Si vous pensez que votre chat se comporte de manière trop dépendante envers vous ou tout autre membre de la famille et que vous ne savez pas comment agir, dans cet article de PlanèteAnimal nous vous expliquons la différence entre dépendance et hyperattachement chez le chat, et comment se comporte un chat dépendant. En prime, nous vous donnons quelques conseils pour aider votre chat à gagner en autonomie.

Qu'est-ce qu'un chat dépendant ?

Bien que l'intense sélection génétique à laquelle les races félines ont été soumises au fil des ans ait un certain poids sur le caractère des spécimens, la vérité est que chaque chat a sa propre personnalité et présente des tendances comportementales uniques qui le différencient du reste des membres de son espèce. Cela signifie que tout félin peut développer des problèmes de dépendance envers un individu dans des circonstances appropriées, car, comme pour les chiens ou les humains, les chats établissent également différentes formes d'attachement en fonction du type de relation qu'ils ont avec leurs tuteurs.

Comme nous le verrons plus loin, si les tuteurs se comportent de manière imprévisible envers le chat, s'ils le surprotègent et l'isolent de son environnement, ou s'ils ne répondent pas correctement à ses besoins (surtout lorsqu'il s'agit d'un chaton), le chat peut développer un attachement issu de l'insécurité qu'il ressent, devenir anxieux, préoccupé pendant les interactions sociales et avoir beaucoup de mal à se séparer physiquement des membres de sa famille. Dans ces cas, il est très probable que l'animal ait un problème de dépendance émotionnelle.

Symptômes de l'hyperattachement chez le chat

Voici quelques symptômes qui pourraient vous faire penser que votre chat développe un hyperattachement envers vous, son tuteur. Veuillez noter que tous les symptômes ne se manifestent pas nécessairement au même moment ni avec la même intensité, car ils dépendent du type de relation que vous entretenez avec votre chat. Ainsi, l'hyperattachement chez le chat peut se développer de la manière suivante :

  • Il montre des signes d'anxiété chaque fois qu'il est laissé seul à la maison ou qu'il n'a pas un accès direct à vous, par exemple, il miaule en désespoir de cause, arrête de manger, vomit, halète et salive, répète des mouvements exagérés, s'automutile, urine ou défèque en dehors de son bac à litière, détruit des objets ou est incapable de dormir.
  • Il vous suit constamment dans la maison (se réveillant même si vous bougez pour vous suivre) et est incapable de se détendre et vaquer à ses occupations dans une pièce de la maison si vous n'y êtes pas.
  • Il a un comportement ambigu lorsqu'il est à côté de vous, par exemple, il évite d'être touché mais en même temps il ne vous quitte pas d'une semelle.
  • Après un certain temps séparé, il vous accueille avec beaucoup d'excitation et de nervosité ou, au contraire, il est distant, stressé et même agressif, comme si vous l'agaciez.
  • Il ne joue jamais seul ou avec des individus autres que vous, n'explore pas son environnement et se méfie beaucoup de tout ce qu'il ne connaît pas.

Malgré cela, il est important de savoir que, pour déterminer si un chat a réellement un problème de dépendance émotionnelle, il faut également évaluer de nombreux autres aspects qui vont au-delà de son comportement observable, comme son patrimoine génétique, ses expériences antérieures ou même son état de santé physique.

Mon chat est-il très dépendant ou est-ce juste un pot de colle ?

La création d'un lien d'attachement est naturelle et biologiquement importante, non seulement chez les humains, mais aussi chez les chats et de nombreux autres animaux. Cependant, le type d'attachement qui s'établit entre l'individu et ses tuteurs sera déterminant quant au développement émotionnel du félin depuis son plus jeune âge, de sorte que tous types d'attachement ne sont pas bénéfiques pour un chat.

Une étude publiée en 2019 à l'Université d'État de l'Oregon[1] a affirmé que les liens que les chats établissent avec leurs tuteurs sont similaires à ceux que les bébés établissent avec leurs parents, on peut donc parler des mêmes types d'attachement dans les deux cas. Bien qu'il existe un plus grand nombre de catégories et de sous-catégories, on distingue globalement deux principaux types d'attachement :

  • Attachement "sécure" : un lien sain s'établit entre le tuteur et le chat, où le tuteur s'occupe de tous les besoins du chat et lui apporte affection, confiance et sécurité. Le chat solidement attaché à sa famille n'a aucune difficulté à se socialiser, se sent à l'aise en compagnie de son tuteur et cherche activement notre protection lorsqu'il a peur ou a besoin d'aide. Ils peuvent vouloir passer beaucoup de temps avec leur tuteur, mais sont également capables de rester détendus lorsqu'ils sont loin de lui et aiment avoir leur propre espace pour se reposer, explorer ou jouer.
  • Attachement "insécure" : le chat à l'attachement insécure a tendance à être très stressé par les interactions sociales et à se méfier des étrangers. Selon la relation établie entre le chat et le tuteur, certains chats évitent complètement le contact physique avec leur tuteur, tandis que d'autres recherchent constamment leur tuteur et développent une forte anxiété lorsqu'ils en sont séparés.

Si vous remarquez que votre chat passe beaucoup de temps avec vous et demande fréquemment votre attention, mais qu'il est aussi capable de rester calme lorsqu'il est seul, d'interagir avec d'autres individus de manière saine et d'explorer son environnement de manière indépendante, il est probable que votre chat soit très attaché à vous, mais pas pathologiquement dépendant.

Pourquoi mon chat est si dépendant ?

De nombreux facteurs influencent le fait qu'un chat soit très dépendant émotionnellement ou développe un hyperattachement. La façon dont vous vous comporterez avec votre chat une fois que vous l'aurez adopté déterminera en grande partie le type d'attachement qu'il développera à votre égard, bien que d'autres facteurs puissent également entrer en jeu. Tout d'abord, il faut savoir que ce n'est pas la même chose d'intégrer un animal adulte ou un bébé dans la famille et qu'il existe des différences entre les chats qui ont été élevés dans des conditions favorables avec leur mère et leurs frères et sœurs et ceux qui ont été abandonnés ou qui, par exemple, ont subi une maltraitance. De même, certaines races, comme le sphynx, montrent une plus grande tendance à la dépendance émotionnelle, tandis que d'autres sont plus indépendantes.

Les expériences de vie que le félin a vécues dans son passé, avant d'arriver chez vous, influencent son comportement et la façon dont il gère ses émotions. Il est donc possible que les animaux qui ont été sauvés ou qui n'ont pas été correctement soignés souffrent beaucoup de stress et développent des problèmes de dépendance envers leur nouvelle famille.

En revanche, si vous élevez votre chat comme un chaton et contrôlez en conséquence son environnement dès son plus jeune âge, vous devez vous assurer de connaître les besoins d'un chat au cours des différentes étapes de son développement (tant physiques que psychologiques) et d'y répondre de manière appropriée. Des comportements courants tels que surprotéger le chaton, ignorer ses appels à l'attention, l'isoler ou ne pas lui fournir une stimulation sociale ou environnementale suffisante peuvent entraîner des altérations comportementales à l'âge adulte, notamment liées à des phobies, des insécurités et un excès de dépendance émotionnelle.

Que faire avec un chat très dépendant émotionnellement ?

En cas de problème de comportement, il faut toujours commencer par écarter la possibilité que le chat souffre d'une affection ou d'une pathologie physique, car certaines maladies se manifestent par une altération du comportement de l'animal, qui peut soudainement devenir plus affectueux, exigeant ou "collant" que d'habitude. Une visite de contrôle chez votre vétérinaire suffira pour évaluer la santé physique de votre animal.

Après cela, et comme mentionné dans la deuxième section de cet article, la dépendance émotionnelle ne peut être correctement diagnostiquée qu'en évaluant un certain nombre de facteurs au-delà des symptômes que le tuteur observe au jour le jour. Cette recherche peut être effectuée au mieux par un éthologue félin, un professionnel qui évaluera votre cas spécifique et vous conseillera pendant le processus de modification du comportement. Donc, si vous cherchez une solution pour un chat dépendant émotionnellement, sachez qu'il n'y a pas de formule unique, cela dépend de chaque cas.

De même, si vous pensez que votre petit félin est trop dépendant, voici quelques conseils pour l'aider à gagner en autonomie et en confiance en soi :

  • Enrichir son environnement : les jouets interactifs et rechargeables, les plateformes de saut ou les tours d'escalade peuvent divertir votre chat tout en le stimulant physiquement et mentalement et en répondant à certains de ses besoins fondamentaux en tant qu'espèce, ils sont de ce fait un allié de taille lorsqu'il s'agit de l'encourager à jouer et à se distraire sans dépendre de vous.
  • Laissez-le partir en exploration : même si vous avez peur qu'il arrive quelque chose à votre chat, vous devez éviter de le surprotéger et de l'isoler. Les chats sont des animaux naturellement très curieux et il est important que vous incitiez votre petit félin à explorer son environnement de manière indépendante, afin qu'il gagne en confiance et en assurance. Pour éviter tout accident, vous pouvez mettre des protections de fenêtres et de patios ou un harnais à votre chat pour l'empêcher de s'échapper si vous lui laissez accéder à un endroit en extérieur.
  • Ne l'ignorez pas : de nombreuses personnes tentent de réduire la dépendance de leur chat en l'ignorant et en évitant tout contact physique, mais en agissant ainsi, il risque de développer de plus en plus d'anxiété. Il est important de créer une relation saine avec votre chat, de jouer avec lui et de lui donner de l'affection afin qu'il sache qu'il peut compter sur vous lorsqu'il a besoin de vous, tout en lui apprenant patiemment qu'il ne peut pas toujours obtenir ce qu'il veut.
  • Évitez toute forme de punition : ne criez pas et ne grondez jamais votre chat s'il montre des signes d'anxiété ou de dépendance à votre égard. Rappelez-vous que ce problème lui cause un grand inconfort émotionnel qu'il est incapable de contrôler de lui-même, et que la dernière chose dont il a besoin est d'être puni pour s'être exprimé. Essayez de comprendre votre petit félin et, si nécessaire, contactez un professionnel pour obtenir de l'aide.
  • Utilisez des produits qui réduisent le stress : des produits tels que les phéromones félines ou l'herbe à chat peuvent avoir un effet anxiolytique sur les chats et les aider à faire face aux moments de stress, accompagnés de directives de modification du comportement. Les médicaments spécifiques pour le traitement de ces cas ne doivent être administrés que sur prescription de votre vétérinaire ou éthologue.

Encore une fois, nous soulignons l'importance de consulter un éthologue félin en cas d'hyperattachement chez le chat afin d'établir un plan approprié pour améliorer sa qualité de vie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Hyperattachement chez le chat - Solutions, nous vous recommandons de consulter la section Problèmes de comportement.

Références
  1. Vitale KR, Behnke AC, Udell MAR. Attachment bonds between domestic cats and humans. Current Biology (2019) Sep 23;29(18):R864-R865. doi: 10.1016/j.cub.2019.08.036. PMID: 31550468.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Hyperattachement chez le chat - Solutions
Hyperattachement chez le chat - Solutions

Retour en haut