Comparaisons

Les principales différences entre le Border collie et le Berger australien

Antoine Decrouy
Par Antoine Decrouy. Actualisé: 17 mai 2024
Les principales différences entre le Border collie et le Berger australien
Chiens

Voir les fiches de Chiens

Border collie ou Berger australien ?

Les deux sont de magnifiques chiens de bergers et quand on les imagine, on voit le Border collie recouvert de rosée en train de guider au petit matin un troupeau d'ovins dans les Hautes Pyrénées pendant que le Berger australien gère un large troupeau d'ovins dans une campagne verdoyante. Border collie et Berger australien se ressemblent comme deux gouttes d'eau, comment diantre les différencier ?

En quelques mots, les principales différences entre un Border collie et un Berger australien sont : le Berger australien descend du Border collie, le panel de couleurs du Border collie est plus large, ses oreilles peuvent être dressées ou semi-dressées alors que celles du Berger australien doivent être tombantes, il a également plus tendance à avoir les yeux vairons et il est normalement plus grand et lourd que le Border collie...

Si vous avez un doute sur la race de chien à adopter et que vous hésitez entre un Berger australien et un Border collie, ci-dessous on vous parle des principales différences qui existent entre ces deux races de chien. Bonne lecture !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Toutes les couleurs du Border Collie
Index
  1. Origine et histoire du Border collie et du Berger australien
  2. Caractéristiques physiques du Border collie et du Berger australien
  3. Différence de taille entre un Border collie et Berger australien
  4. Différence de caractère entre un Border collie et Berger australien
  5. S'occuper d'un Border collie ou d'un Berger australien
  6. Différence de dressage du Border et du Berger australien

Origine et histoire du Border collie et du Berger australien

Le Border collie n'est pas tout jeune et on estime qu'il est apparu entre le cinquième siècle et le premier siècle avant J-C, époque à laquelle les tribus celtes ont amené dans les îles britanniques les chiens qui sont sans équivoque les ancêtres de cette race. Déjà à l'époque, ces chiens étaient utilisés comme chien de berger, et des siècles ont passé mais certaines choses reste immuables, gravées, sacrées, parmi celle-ci, le Border collie au poste de chien de berger. On peut l'affirmer sans trop de problème, grâce à son intelligence et son incroyable capacité de travail, le Border collie est le meilleur chien de berger qui existe.

Quant à l'origine et l'histoire du Berger australien, on a plus de doute et il existe de nombreuse théories à ce propos. Cependant, une chose met tout le monde d'accord, le Berger australien a été développé aux Etats-Unis au 19 ème siècle quand un groupe de basque émigra en Amérique. Ces personnes avaient l'intention de produire un élevage de leurs chiens de berger, ils les ont ramenés en Amérique après avoir fait une halte en Australie. Ce qui nous laisse penser que le Berger australien est le résultat du croisement entre le Border collie et d'autres chiens de berger. C'est la première de leurs différences, l'un descend de l'autre.

Caractéristiques physiques du Border collie et du Berger australien

L'autre différence entre un Border collie et un Berger australien se trouve au niveau du pelage. En effet, bien qu'ils se ressemblent fortement, si on les observe bien, on arrive à percevoir quelques subtiles différences, notamment au niveau de leur pelage et des couleurs. En effet, l'autre grande différence sont les couleurs de ces chiens. Le standard de la race du Border collie accepte bien plus de couleur que celui du Berger australien. Voyez ci-dessous les différentes couleurs de ces races de chien.

Couleurs du Border collie:

  • Noir
  • Bleu merle
  • Gris
  • Bleu
  • Marron
  • Sable
  • Moucheté
  • Rouge merle
  • Tricolore merle
  • Rouge australien

Pour en apprendre plus sur les couleurs du Border collie, c'est par ici : Toutes les couleurs du Border Collie.

Couleurs que l'on retrouve chez le berger Australien

  • Bleu merle
  • Rouge merle
  • Rouge
  • Rouge tricolore
  • Merle tricolore
  • Noire
  • Cuivre

De la même façon que pour le Border collie, le blanc ne peut pas prédominer chez le Berger australien.

En plus de la couleur du poil, l'autre différence principale entre un Border collie et un Berger australien réside dans la garnison de leur manteau. En effet, celui du Border collie est bien plus dense que celui du Berger australien (qui est plus doux). De même, le Berger australien a les poils de la tête légèrement plus court que le Border collie. D'un autre côté, les oreilles du border collie peuvent être dressées ou semi-dressées alors que chez le berger australien les oreilles dressées sont considérées comme une erreur esthétique.

En général, le Berger australien est propice à avoir les yeux vairons (avoir des yeux de différentes couleurs) alors que chez le Border collie, cette caractéristique est bien plus rare.

Les principales différences entre le Border collie et le Berger australien - Caractéristiques physiques du Border collie et du Berger australien

Différence de taille entre un Border collie et Berger australien

Bien que les deux chiens soient de taille moyenne, le Berger australien est légèrement plus grand et lourd que le Border collie.

Un Border collie adulte moyen pèse autour de 20 kg et mesure entre 46 et 53 cm au garrot. Quant au Berger australien, il pèse à peu près entre 24 et 30 kg et mesure de 56 à 58 cm au garrot. Chez ces deux races, la femelle est généralement plus petite que le mâle.

 

Différence de caractère entre un Border collie et Berger australien

Si vous voulez éduquer votre chien afin qu'il protège votre foyer et qu'il vous alerte en cas d'intrusion, le Berger australien répondra à vos attentes. Grâce à ses capacités innées, il n'hésitera pas à vous protéger ou à veiller sur votre maison. Le Border collie est moins un chien de garde, bien sûr, avec un entrainement approprié le Border collie serait capable de vous alerter en cas d'intrusion, mais ce n'est pas dans son caractère.

D'autre part, bien que les deux races de chiens soient considérées comme des chiens de berger, les deux ont été développées pour répondre à des finalités ressemblantes ! Cette manière de les avoir "développées" n'est rien d'autre que le miroir de leurs caractères respectifs. En effet, ces deux chiens sont de véritable professionnels à l'heure de garder des troupeaux d'ovins ou de bovins.

À part ce que nous venons de voir, en vérité, ces deux chiens se ressemblent beaucoup. En effet ce sont deux chien affectifs, fidèles, loyaux et actifs. Cela veut dire, que le Berger australien et le Border collie ont besoin tous deux d'une bonne dose d'exercice quotidienne et de faire des jeux d'intelligence qui stimuleront leur psyché. Ils ne s'adapteront pas bien dans des petits appartements à cause de leur tempérament très actifs.

Si nous respectons le caractère de chaque chien et que nous couvrons tous ses besoins, le Border collie peut vivre jusqu'à 17 ans alors que l’espérance de vie du Berger australien se trouve aux alentours de 15 ans. Ce qui nous donne une nouvelle différence entre les deux.

S'occuper d'un Border collie ou d'un Berger australien

Les soins de base en matière de nutrition, d'exercice, d'hygiène, de vaccination et de déparasitage sont les mêmes pour les deux chiens. La différence entre le Border collie et le Berger australien réside dans l'entretien du pelage. Brosser le Berger australien deux fois par semaine est plus que suffisant, une routine hygiénique que vous pouvez complémenter avec un bain lorsque c'est nécessaire. De son côté, le Border collie a besoin d'une routine à l'image de son pelage, plus dense et plus intense, idéalement il faudrait le brosser tous les jours ou tous les deux jours afin d'obtenir un poil brillant et soyeux. Vous vous en doutez, cela vient du fait que le pelage du Border collie est bien plus dense que celui du Berger australien. De plus, le poil du Border collie est plus rugueux, il a donc besoin de plus de soin pour qu'il ne s'épaississe pas trop.

D'autre part, bien que les deux chiens aient besoin d'exercices quotidiens, de jeux et d'activités pour rester mentalement bien stimulés. On retrouve cette caractéristique encore plus accentuée chez le Border collie et on vous explique pourquoi dans le prochain paragraphe.

Les principales différences entre le Border collie et le Berger australien - S'occuper d'un Border collie ou d'un Berger australien

Différence de dressage du Border et du Berger australien

Considéré comme le chien le plus intelligent au monde selon Stanley Coren, le Border collie est un chien très facile à dresser. En effet, le Border collie n'a pas besoin qu'on lui répète un ordre beaucoup de fois afin qu'il ne l'intériorise, ce qui lui permet d'apprendre son travail de berger bien plus rapidement. Quant au Berger australien, il a besoin d'un peu plus de temps, bien qu'il ne présente généralement pas de difficultés tout au long de sa formation.

Dans les deux cas, les techniques de dressage canin les plus recommandées sont celles qui utilisent le renforcement positif, car elles permettent de garder les chiens motivés tout en obtenant de meilleurs résultats. Particulièrement chez le Border collie, en raison de son caractère actif et de sa grande intelligence, si l'on opte pour la punition (avec ce terme on parle de punition positive ou de renforcement négatif) cela risquerait d'engendrer des problèmes de comportement et des conséquences sur la santé du chien, comme le stress, l'anxiété, la désobéissance, la destruction ou l'agressivité dans les cas les plus graves. De plus, et comme nous l'avons souligné dans la section précédente, afin de le maintenir actif psychiquement, il est nécessaire de leur apprendre constamment des nouveaux tours et des nouveaux ordres.

 

Les principales différences entre le Border collie et le Berger australien - Différence de dressage du Border et du Berger australien

Et si cet article Les principales différences entre le border collie et le berger australien vous a plu et nous vous invitons à découvrir les quelques liens suivants :

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Les principales différences entre le Border collie et le Berger australien, nous vous recommandons de consulter la section Comparaisons.

Écrire un commentaire
Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
4 commentaires
Valorisation:
JEAN-FRANCOIS BRILLAUD
Article très intéressant.
Au diable la sémantique, c'était très bien !!!!
Valorisation:
J-P
Tro cool !
Valorisation:
anne demierre
le berger autralien ne descend absolument pas du border-collie, mais du berger basque ... les couleurs du berger australien ne sont pas correctes non-plus et au niveau du travail, la différence fondamentale qui n'est pas citée est que le border travaille à l'oeil et pas l'australien ... que de lacunes et quel manque de sérieux. Avant d'écrire un article, on se renseigne au minimum.
DC
Je vois une erreur terminologique dans le texte. On y parle notamment de renforcement positif et de renforcement négatif. On interprète à tord les termes positifs et négatifs d’un point de gu « moral », attribuant une bonne connotation au positif et mauvaise au négatif. Or, il n’en est rien ! Que le renforcement soit positif ou négatif, il a le même effet sur le comportement, c’est à dire augmenter sa probabilité d’apparition et de maintien; l’un en ajoutant (positif +) un stimulus agréable comme un calin ou une croquette; l’autre en retirant (négatif -) un stimulus indesirable pour l’animal, comme le libérer de sa cage ou lui enlever sa laisse pour qu’il puisse courir dans le parc. Par contre, la punition vise à diminuer un comportement indesirable. Elle peut être positive, comme l’ajout d’un S désagréable tel une tappe sur le museau ou un non ferme et autoritaire; ou negative, comme le retrait d’un S agréable, tel l’isoler ou l’ignorer. Il est vrai que l’idéal est autant que possible d’attribuer un R+ à la suite d’un bon comportement. Mais la punition négative est aussi souvent recommandée par les dresseurs canins. On vous suggérera d’ignorer le chien s’il mord ou jappe ou même à l’isoler quelques minutes s’il est désagréable; le but étant de dissuader l’animal à répéter ce comportement. Il est bien et même recommandé qu’aussitôt que le chien se calme, de lui redonner vore attention (R+) ou de lui retirer la punition en lui permattant de sortir de sa cage (R-) dès qu’il a adopté le comportement désiré. Ce qu’il faut éviter, c’est l’usage de la punition positive car en général on risquera de frustrer ou de créer de la confusion chez votre fidèle ami.
Antoine Decrouy (Éditeur chez PlanèteAnimal)
Bonjour !

Merci de nous avoir fait voir notre erreur, nous avons corrigé notre texte !

Passez une agréable journée !
DC
C’est bien mais vous maintenez la confusion entre parenthèses entre punition et renforcement négatif... : « .... si l'on opte pour la punition (avec ce terme on parle de punition positive ou de renforcement négatif) cela risquerait d'engendrer des problèmes de comportement ... ». Punition et renforcement ont des effets diamétralement opposés sur le comportement. Je vous comprend de confondre les deux car certains de mes étudiants ont longtemps de la difficulté avec ces deux concepts du conditionnement opérant...

N’hésitez pas si je peux vous aider, cela me fera plaisir.

Daniel C. Professeur de psychologie
Estelle Corre
Bonjour,

Pourriez-vous nous proposer une reformulation de la phrase qui vous pose problème dans notre article ?

Merci à vous,
1 sur 4
Les principales différences entre le Border collie et le Berger australien