Partager

Lettre d'une chienne adoptée à sa maîtresse

 
Par Estelle Corre. Actualisé: 26 janvier 2018
Lettre d'une chienne adoptée à sa maîtresse

Voir les fiches de Chiens

Lorsque l'on parle d'actes d'amour, adopter en est un. Et pas seulement des enfants. Parfois, pas besoin de mots, uniquement par le regard, on comprend ce que ressentent nos chiens. Lorsqu'on se rend dans un refuge pour animaux et que l'on observe leurs petites têtes, c'est comme si ils nous criaient "Adopte-moi !" Le regard est le miroir de l'âme d'un animal, de ses besoins et aussi de ses sentiments.

Sur PlanèteAnimal, nous avons souhaité mettre en page les sentiments que nous détectons dans les yeux d'un chien qui veut être adopté. Même si les lettres ne sont plus trop d'actualité, à chaque fois que nous en recevons une, c'est particulier et le moment nous arrache forcément un sourire.

C'est pour cette raison que nous avons eu envie de mettre des mots sur ce que nous imaginons être les sentiments que ressent un chien après avant et après avoir été adopté. Comme le disait le Renard dans le Petit Prince : " Si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Je serai pour toi unique au monde et tu seras pour moi unique au monde...". Voici donc pour vous cette magnifique lettre d'une chienne adoptée à sa maîtresse.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Comment savoir l'âge d'une poule ?

Chère Maîtresse,

Comment oublier le jour où tu es entrée au refuge et où nos regards se sont croisés ? Si l'amour au premier regard existe, je pense que c'est ce que nous avons vécu. J'ai couru vers toi pour te dire bonjour, tout comme les 30 autres chiens avec moi mais entre les cris, les grognements et les caresses, je voulais tellement que tu me choisisses, moi. Je n'arrêtais pas de te regarder, toi non plus, ton regard était si profond et tendre ...Néanmoins, il n'a pas fallu longtemps pour que les autres chiens détachent ton regard de moi et me découragent...comme tant d'autres fois auparavant. Vous allez penser que je suis comme ça avec tous car oui, j'aime m'attacher. Mais cette fois, j'ai créé en toi quelque chose d'inédit, quelque chose qui n'était jamais arrivé avant. Tu es venue me dire bonjour sous cet arbre, là où j'aimais me réfugier lorsqu'il pleuvait ou qu'on me brisait le cœur. Pendant que le propriétaire du refuge tentait de t'emmener voir d'autres chiens, tu t'es approchée doucement de moi, puis le coup de foudre s'est confirmé. J'ai voulu me rendre intéressante tout en essayant de ne pas trop remuer la queue car j'ai remarqué que parfois, ça faisait fuir les humains...mais je n'ai pas réussi. Elle n'arrêtait pas de bouger dans tous les sens, comme un hélicoptère. Tu as joué avec moi 1 ou 2 heures, je ne me souviens plus, mais en tout cas ce que je sais, c'est que j'étais très, très heureuse.

On dit que toutes les bonnes choses ont une fin. Tu t'es relevée et t'es dirigée vers la petite cabane où il y avait à manger, les vaccins et tout un tas d'autres trucs. Je t'ai accompagnée là-bas en sautillant mais tu n'arrêtais pas de me dire "Calme, du calme.." Calme ? Comment voulais-tu que je me calme ? Je t'avais rencontrée. Tu es restée plus longtemps que prévu à l'intérieur...des heures, des minutes, des secondes...je ne sais plus car pour moi, ce fut une éternité. Je suis retournée sous mon arbre, là où j'avais l'habitude de me cacher quand j'étais triste, sauf que cette fois, j'ai décidé de m'endormir pour oublier. Je ne voulais pas regarder la porte par laquelle tu avais disparu et me rendre compte que finalement, tu ne reviendrais pas pour moi.

D'un seul coup, j'entends mon nom ! C'est le propriétaire du refuge :" Qu'est-ce qu'il me veut ? N'a t-il pas remarqué que je suis triste et que je n'ai pas du tout envie de manger ou jouer ?" Mais comme je suis obéissante, j'ai quand même tourné la tête. Et tu étais là. Accroupie, tu me souriais : tu avais décidé de m'emmener avec toi à la maison.

On arrive à la maison. Notre maison. J'avais un peu peur, je ne connaissais rien, je ne savais pas comment me comporter alors je te suivais partout. Tu me parlais avec tant de tendresse qu'il m'étais impossible de résister à ton charme. Tu m'as montré où je dormirais, où je mangerais et où toi tu ferais tout ça. J'avais tout ce dont j'avais besoin, même des jouets pour que je ne m'ennuie pas. Comment pouvais-tu imaginer un seul instant que je m'ennuierais ? J'avais tant de choses à découvrir et apprendre...

Les jours, les mois ont passé et ton affection pour moi grandissait autant que la mienne pour toi. Aujourd'hui, je peux te dire que tu es tout pour moi. Ni les promenades, ni la nourriture, ni même ce beau chien qui vit à l'étage du dessous ne peuvent rivaliser, non. C'est toi. Car pour toujours je te serai reconnaissante de m'avoir choisie entre tous.

Chaque jour de ma vie est partagé en deux : quand tu es avec moi et quand tu ne l'es pas. Je n'oublierai jamais tous ces jours où tu rentrais fatiguée du travail et me regardais quand même avec un petit sourire en me demandant : " On va se promener ?" ou " Tu veux manger ?". Moi, je ne voulais rien de tout ça, juste être avec toi, peu importe ce qu'on faisait.

Ça fait un moment maintenant que je me sens mal et que tu dors avec moi, c'est pourquoi j'ai voulu profiter de cet instant pour t'écrire cette lettre, pour que toute ta vie, tu la gardes avec toi. Peu importe où j'irai, je ne pourrai jamais t'oublier et te serai éternellement reconnaissante car tu es ce qui est arrivé de mieux dans ma vie.

Mais je ne veux pas que tu sois triste, continue comme avant et choisis-toi un nouvel amour. Donne-lui autant d'amour qu'à moi et lui non plus ne pourra jamais t'oublier. D'autres chiens méritent d'avoir la même maîtresse que moi, la meilleure.

Lettre d'une chienne adoptée à sa maîtresse - Chère Maîtresse,

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Lettre d'une chienne adoptée à sa maîtresse, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Écrire un commentaire sur Lettre d'une chienne adoptée à sa maîtresse

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Lettre d'une chienne adoptée à sa maîtresse
1 sur 2
Lettre d'une chienne adoptée à sa maîtresse

Retour en haut