menu
Partager

Reproduction du lézard

 
Par María Luz Thomann, Biologiste/ornithologue. 10 janvier 2024
Reproduction du lézard

Voir les fiches de Lézards

Les lézards, membres de l'ordre des Squamata, représentent une diversité taxonomique qui s'étend sur plusieurs familles et genres. Ces animaux ont réussi à s'adapter à de nombreux habitats qui vont des déserts aux forêts tropicales humides. La reproduction chez les lézards n'est pas sans diversité, car ils se caractérisent par différentes stratégies adaptatives. De nombreuses espèces ont un comportement de parade nuptiale, durant lequel les mâles utilisent des signes visuels ou auditifs pour attirer les femelles. Après l'accouplement, ils peuvent pondre leurs œufs dans divers environnements, qui vont des zones humides aux crevasses des rochers.

Vous cherchez à percer les secrets de la reproduction du lézard ? Ça tombe bien car chez PlanèteAnimal on a mis notre plus beau costume d'éthologue et on vous en dévoile tous les moindres secrets !

Bonne lecture !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Les plus grands lézards du monde

Parade nuptial des lézards

La parade nuptiale chez les lézards est un processus fascinant qui varie d'une espèce à l'autre. Il existe toutefois certains modèles et comportements communs qui peuvent être observés chez de nombreuses espèces de lézards.

En général, la parade nuptiale est initiée par le mâle, qui cherche à attirer la femelle en se faisant remarquer. Pour ce faire, ils bougeront la tête, feront des mouvements ondulatoires ou soulèveront leur corps pour montrer leur coloration. Dans de nombreux cas, la couleur est un indice visuel clé pendant la parade nuptiale, le mâle utilisant des couleurs vives ou des motifs distinctifs pour impressionner la femelle.

Outre les mouvements et la coloration, certains mâles émettent également des vocalisations ou des sons spécifiques pour attirer les femelles. Selon l'espèce, ces sons peuvent être des gazouillis, des clics ou des vocalisations plus complexes.

Une fois qu'un mâle a capté l'attention d'une femelle, se produira une série d'interactions plus directes et on verra le lézard mâle se rapprocher doucement, commencer à toucher tranquillement la femelle ou il finira par se battre avec les autres mâles afin d'établir sa domination sur un territoire ou sur un groupe de femelles.

Reproduction du lézard

En règle générale, la reproduction commence par la parade nuptiale, au cours de laquelle les mâles font tout pour se faire remarquer en bougeant et même, dans certains cas, en criant ! Une fois qu'un lien a été établi entre un mâle et une femelle, il y a accouplement, qui peut être sexuel ou asexué.

La reproduction sexuée chez les lézards

La reproduction sexuée chez les lézards est la méthode prédominante. Elle est divisée en trois étapes : la parade nuptiale, l'accouplement et le développement des œufs. La parade nuptiale est généralement initiée par le mâle, comme nous venons de le voir.

Une fois la parade nuptiale établie, l'accouplement a lieu, après quoi la femelle pond ses œufs. Ces œufs sont pondus dans divers habitats en fonction de l'espèce, et le nombre d'œufs peut varier considérablement d'une espèce à l'autre. La fécondation de ces œufs a généralement lieu en interne après l'accouplement.

La reproduction asexuée chez les lézards

Bien que la reproduction asexuée ne soit pas courante chez les lézards, certaines espèces peuvent avoir recours à des méthodes de reproduction asexuée, telles que la parthénogenèse. Dans le cas de la parthénogenèse, les femelles peuvent produire une progéniture sans avoir besoin d'être fécondées par un mâle. Pour ce faire, elles activent un œuf non fécondé pour qu'il commence à se développer et donne naissance à une progéniture génétiquement identique à la mère.

Cette méthode de reproduction peut permettre aux femelles de se reproduire en l'absence de mâles ou dans des conditions environnementales qui limitent la disponibilité des partenaires reproducteurs. Cependant, il est important de noter que la reproduction asexuée, telle que la parthénogenèse, n'est pas aussi répandue chez les lézards que chez d'autres groupes de reptiles.

Aspidoscelis tesselata est l'un des lézards les plus connus pour sa capacité à se reproduire de manière asexuée par parthénogenèse en l'absence de mâles. Ces phénomènes de parthénogenèse permettent aux femelles de produire une progéniture génétiquement identique à elles-mêmes, sans avoir besoin d'être fécondées par un mâle.

Dans l'article suivant, on vous dit tout sur la durée de vie d'un lézard !

Naissance des lézards

Les lézards naissent dans des œufs, car la plupart des espèces sont ovipares. Après l'accouplement et la fécondation interne, la femelle pond ses œufs dans un environnement sûr et calme. Une fois les œufs déposés, le processus d'incubation commence.

La durée de ce processus varie selon les espèces et est influencée par plusieurs facteurs, notamment les conditions environnementales, la température et le type d'habitat. Certaines espèces, comme le lézard des murailles (Podarcis muralis), ont une période d'incubation allant de 4 à 6 semaines, et chez d'autres espèces du genre Sceloporus, l'incubation peut durer jusqu'à 10 semaines.

Après l'éclosion, les jeunes lézards sortent de l'œuf et sont appelés "néonates" ou "nouveau-nés". Ces lézards, bien que petits et vulnérables, ont déjà un grand nombre des caractéristiques et comportements de base des adultes et ils peuvent se déplacer, se nourrir et se réfugier.

Comme nous l'avons dit, si l'oviparité est la méthode de reproduction prédominante chez les lézards, certaines espèces sont ovovivipares, c'est-à-dire que leurs œufs se développent à l'intérieur du corps de la femelle et que les femelles accouchent des jeunes.

Reproduction du lézard - Naissance des lézards

Comment sont les œufs de lézard ?

Les œufs de lézard varient en taille, en forme et en couleur en fonction de l'espèce et de l'environnement dans lequel ils vivent. Ils sont généralement petits par rapport à la taille du corps de la femelle. La taille exacte peut varier selon les espèces, mais en général, la taille des œufs de lézard varie de millimètres à environ 2 centimètres.

De nombreux œufs de lézard sont de forme ovale. La forme ovale permet de s'adapter efficacement aux différents types de substrats et d'environnements. La couleur des œufs peut également varier considérablement selon l'espèce.

Certains œufs peuvent être uniformément colorés, comme le blanc, le brun ou le crème, tandis que d'autres peuvent présenter des motifs ou des marques qui les aident à se camoufler dans leur environnement. La couleur peut avoir une fonction protectrice, aidant les œufs à se fondre dans le substrat où ils sont pondus.

La coquille des œufs des lézards est généralement fine mais résistante, protégeant l'embryon en développement contre les facteurs externes tels que la dessiccation, les prédateurs et d'autres dangers environnementaux. Cette coquille permet l'échange de gaz essentiels au développement de l'embryon.

Découvrez tout sur l'alimentation du lézard !

Reproduction du lézard - Comment sont les œufs de lézard ?

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Reproduction du lézard, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Bibliographie
  • Grismer, J. L. (2009). Battle of the Sexes: Asexuality versus Sexuality. Reptiles & Amphibians, 16(1).
  • Licht, P. (1966). Reproduction in lizards: influence of temperature on photoperiodism in testicular recrudescence. Science, 154(3757), 1668-1670.
  • Schwarzkopf, L., & Shine, R. (1992). Costs of reproduction in lizards: escape tactics and susceptibility to predation. Behavioral Ecology and Sociobiology, 31, 17-25.
  • Shine, R. (1980). “Costs” of reproduction in reptiles. Oecologia, 46, 92-100.
  • Tinkle, D. W., Wilbur, H. M., & Tilley, S. G. (1970). Evolutionary strategies in lizard reproduction. Evolution, 24(1), 55-74.
  • Weaver, R. E., O'Connor, A. P., Wallace, J. L., King, J. M., & Walker, J. M. (2011). Discovery of the Parthenogenetic Colorado Checkered Whiptail, Aspidoscelis neotesselata (Squamata: Teiidae), In Washington State. Northwestern Naturalist, 92(3), 233-236.

Écrire un commentaire

Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Reproduction du lézard
1 sur 3
Reproduction du lézard

Retour en haut