Partager

Animaux ovipares - Définition et exemples

 
Par Ana Diaz Maqueda, Biologiste spécialisée en éthologie. 25 mars 2020
Animaux ovipares - Définition et exemples

Dans la nature il est possible d'observer plusieurs stratégies reproductives et une d'elles est l'oviparisme. Vous devez savoir qu'il y a énormément d'animaux qui suivent cette stratégie reproductrice, qui est apparue bien avant dans l'histoire de l'évolution que celle suivie par les animaux vivipares.

Si vous voulez savoir quels sont les animaux ovipares, découvrir en quoi consiste cette stratégie reproductive ainsi que quelques exemples d'animaux ovipares, continuez la lecture de cet article Animaux ovipares - Définition et exemples de PlanèteAnimal, car nous allons prendre le temps de répondre à toutes vos questions !

Bonne lecture !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Mutualisme - Exemples et définition

Définition d'ovipare

Les animaux ovipares sont ceux qui pondent des œufs qui éclosent une fois que la mère les a expulsé de son corps. La fertilisation peut se produire de manière externe ou interne, mais l'éclosion se fera toujours à l'extérieur, jamais dans le ventre de la mère.

Les poissons, amphibiens, reptiles et oiseaux, et même certains mammifères, sont ovipares. Ils pondent leurs œufs bien protégés, où l'embryon se développera à l'intérieur de l’œuf pour ensuite éclore. Certains animaux sont ovovivipares, c'est-à-dire qu'ils incubent leurs œufs à l'intérieur du corps au lieu de le faire dans un nid, et les petits naissent directement dans le corps de la mère. Ce type de reproduction est observable chez certaines espèces de requins et de serpents.

Être ovipare est une stratégie évolutive pour la reproduction. Peuvent être produits un ou plusieurs œufs. Chaque oeuf est un gamète formé de matériel génétique de la femelle (ovule) et de matériel génétique du mâle (spermatozoïdes). Les spermatozoïdes doivent trouver leur chemin jusqu'à l'ovule, que ce soit par voie interne (dans le corps de la femelle) quand la fécondation est interne, ou par voie externe (par exemple dans le milieu aquatique) quand la fécondation est externe.

Une fois que l'ovule et le spermatozoïde se sont retrouvés, on dit que l'ovule a été fertilisé, ce qui donne naissance à un embryon qui se développera à l'intérieur de l’œuf. Beaucoup d'animaux produisent une grande quantité d’œufs fragiles, cette technique a pour avantage que, le fait de produire autant de descendance, il y aura plus de probabilités qu'au moins un arrive à survivre aux prédateurs. D'autres produisent moins d’œufs, mais ces derniers seront plus grands et forts, cette technique a pour avantage d'augmenter la probabilité que le développement du nouvel individu arrive jusqu'à la fin et qu'il puisse éclore, donnant lieu à un nouvel individu plus fort et qui aura plus de chance de s'échapper des prédateurs une fois qu'il sera né.

Être ovipare a également ses inconvénients. A la différence des animaux vivipares et ovovivipares qui développent leurs petits à l'intérieur du corps de la mère, les animaux ovipares doivent protéger ou occulter leurs œufs pendant toute la durée de leur développement, dans des structures appelées nids. De manière générale, les oiseaux ont tendance à s'asseoir sur leurs œufs afin de les garder chauds. Dans le cas des animaux qui ne protègent pas activement leurs nids, il existe toujours la possibilité qu'un prédateur tombe dessus et qu'il en fasse son repas, c'est pourquoi la sélection de la localisation du nid est si importante.

Dans la suite de notre article Animaux ovipares - Définition et exemples nous verrons ensemble quelles sont les différences entre ovipares et vivipares.

Animaux ovipares - Définition et exemples - Définition d'ovipare

Différences entre animaux ovipares et vivipares

La principale différence entre les animaux ovipares et vivipares est que les animaux ovipares ne se développent pas à l'intérieur du corps de la mère, alors que les vivipares passent par de nombreux changements à l'intérieur de leur mère. Raison pour laquelle les animaux ovipares pondent des œufs desquels sortiront des individus jeunes, alors que les animaux vivipares donnent naissance à des jeunes individus vivants et qu'ils ne pondent pas d’œufs.

Les oiseaux, les reptiles, les amphibiens, la majorité des poissons, des insectes, des mollusques, des arachnides et des monotrèmes (mammifères aux caractéristiques reptiliennes) sont des animaux ovipares. La majorité des mammifères sont des animaux vivipares. Pour que vous n'ayez plus aucun doute sur la différence entre les animaux ovipares et vivipares, nous allons vous lister les caractéristiques qui permettent de distinguer facilement ces deux groupes d'animaux :

Ovipares :

  • Les animaux ovipares produisent des œufs qui maturent et éclosent une fois qu'ils ont été expulsés du corps maternel.
  • Les œufs peuvent être pondus fertilisés ou non.
  • La fertilisation peut être externe ou interne.
  • Le développement de l'embryon se produit à l'extérieur de la femelle.
  • L'embryon reçoit les nutriments grâce au jaune d’œuf.
  • Les chances de survie sont moindre.

Vivipares :

  • Les animaux vivipares donnent naissance à des animaux jeunes totalement développés.
  • Ils ne pondent pas d’œufs.
  • La fertilisation de l'ovule est toujours interne.
  • Le développement de l'embryon se produit à l'intérieur de la mère.
  • L'embryon reçoit les nutriments directement de sa mère.
  • Les chances de survie sont supérieures.

Exemples d'animaux ovipares

Nombreux sont les types d'animaux qui pondent des œufs, à continuation nous vous en présentons quelques-uns:

  • Oiseaux : certains oiseaux pondent juste un ou deux œufs fertilisés, alors que d'autres en pondent énormément. Généralement, les oiseaux qui pondent un ou deux oeufs, comme les grues, ne survivent pas beaucoup de temps dans la nature. Ces oiseaux passent beaucoup de temps à prendre soin de leurs bébés afin de les aider à survivre. D'un autre côté, les oiseaux qui pondent beaucoup d’œufs, comme la Foulque macroule, ont un taux de survie plus haut, et ils n'ont pas besoin de passer autant de temps avec leurs petits.
  • Amphibiens et reptiles : les grenouilles, les tritons et les salamandres sont tous des amphibiens, ils vivent dans l'eau et en dehors, mais ils en ont besoin pour rester humides, ainsi que pour y pondre leurs œufs, car ces œufs n'ont pas de coquilles et, à l'air, ils sécheraient bien trop rapidement. Les reptiles, comme les lézards, les crocodiles, les tortues et les serpents, peuvent vivre sur la terre et dans l'eau et ils peuvent pondre leurs œufs à l'intérieur ou à l'extérieur, selon l'espèce. Comme ils ne s'occupent généralement pas de leurs nids, ils pondent beaucoup d’œufs afin que le taux de survie augmente.
  • Poissons : tous les poissons pondent leurs œufs dans l'eau. Les poissons femelles expulsent leurs œufs dans l'eau, ils les mettent dans des plantes aquatiques ou ils les lancent dans un petit trou qu'ils ont creusé. Le poisson, ensuite, libère son sperme sur les œufs. Certains poissons, comme les cichlidés, gardent leurs œufs dans leur bouche après la fertilisation, afin de les protéger des prédateurs.
  • Arthropodes : la majorité des arachnides, des myriapodes, des hexapodes et des crustacés qui forment le groupe des arthropodes sont ovipares. Les araignées, les mille-pattes, les crabes ou les papillons sont quelques-uns des millions d'arthropodes qui pondent des œufs, et ils en pondent pas centaines. Certains pondent des œufs qui ont été fertilisés internement, d'autres en pondent des œufs non fertilisés qui devront être fertilisés de manière externe, et d'autres pondent des œufs non fertilisés qui requièrent du sperme.
Animaux ovipares - Définition et exemples - Exemples d'animaux ovipares

Exemples de mammifères ovipares

Bien que ce soit peu courant que les mammifères pondent des œufs, il existe un petit groupe appelé "monotrèmes" qui en sont capables. Ce groupe inclue les ornithorynque et les échidnés. Ils sont endémiques à l'Australie et dans certaines zones d'Afrique. Ces êtres pondent des œufs, mais à la différence du reste des animaux ovipares, les monotrèmes nourrissent leurs petits avec du lait et, en plus, ils ont des poils.

Animaux ovipares - Définition et exemples - Exemples de mammifères ovipares

Si notre article Animaux ovipares - Définition et exemples vous a plu, c'est par ici :

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Animaux ovipares - Définition et exemples, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Écrire un commentaire sur Animaux ovipares - Définition et exemples

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Animaux ovipares - Définition et exemples
1 sur 4
Animaux ovipares - Définition et exemples

Retour en haut