Partager

Acariens chez le chat - Symptômes, traitement et contagion.

 
Par Ana Corujo. Actualisé: 15 juin 2018
Acariens chez le chat - Symptômes, traitement et contagion.

Voir les fiches de Chats

Les parasites, aussi bien les externes que les internes, sont l'un des principaux ennemis de la bonne santé de nos animaux de compagnie. Si vous imaginez à quoi point cela peut-être gênant d'avoir des petits êtres qui courent dans vos oreilles ou sur votre peau, vous pouvez comprendre l'importance de connaître le maximum possible sur des acariens chez les chats, les symptômes, le traitement et la contagion.

Pour cela, PlanèteAnimal vous offre un guide général pour éviter cette gênante infestation. Nous allons vous donner quelques informations pour la stopper si elle est déjà présente chez votre minou.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Cataracte chez le chat - Symptômes et traitement

L'acarien le plus commun : Otodectes cynotis

Cet acarien est une sorte de petite araignée qui, apparemment, a le don d'ubiquité car il s'est adapté à tous les milieux possibles. Il habite dans les oreilles des chiens et des chats. Il est, avec la pulicose, la parasite externe la plus diagnostiqué chez les chats. Son cycle de la vie est d'à peu près trois semaines :

  • Les œufs éclosent après environ 4 jours dans le conduit auditif
  • La larve qui sort se nourrit et commence à passer par plusieurs stades nymphaux.
  • Finalement, 21 jours après d'avoir éclos, vous avez un adulte prêt à se reproduire et continuer l'infestation.

Il vit environ 8 semaines. Temps suffisant pour une intense reproduction.

Sa couleur est plutôt blanchâtre. En ce qui concerne la taille, les femelles peuvent être deux fois plus grandes que les mâles, mais elles ne sont jamais plus grandes de 0.5 mm. Cependant, on ne peut pas le considérer comme microscopique car si vous avez de bons yeux et un chat qui collabore, vous pouvez les observer avec une certaine facilité à travers de l'otoscope.

Son habitat est le conduit auditif, dans les cas graves, l'infestation peut s’étendre à une zone plus grande de la tête et le visage. Parfois, mais très rarement, vous pouvez même trouver un spécimen perdu dans d'autres zones du corps. Il peut y en avoir, notamment dans la zone supérieure de la queue à cause de l'habitude des chats de dormir enroulés.

Il se nourrit de la surface de la peau du conduit auditif. De plus, sa salive donne lieu à des irritations et du prurit ce qui provoque, en boucle, une hypersécrétion des glandes salivaires.

Acariens chez le chat - Symptômes, traitement et contagion. - L'acarien le plus commun : Otodectes cynotis

Symptômes de l'Otodectes cynotis

L'Otodectes cynotis est l'un des principaux responsables d'otites externes chez les chats, notamment chez les plus jeunes. Les symptômes sont facilement reconnaissables même s'il n'y a pas une infestation massive . Certains animaux présentent une certaine hypersensibilité à ce parasite (comme cela peut arriver avec les puces). Les caractéristiques les plus fréquentes sont :

  • Sécrétion sèche de couleur jaune ou noirâtre : similaire à l'escarbille ou à du marc de café. Dans des conditions normales, l’intérieur de l'oreille de votre chat doit être de couleur rose et sans cérumen. Par contre, si le temps passe et il n'y a pas de traitement, il peut y avoir une contamination secondaire avec des bactéries ou champignons. Dans ce cas-là l'aspect et le couleur de la sécrétion peut varier.
  • Démangeaisons très intenses et secouements de tête fréquents : Comme conséquence, des lésions cutanées apparaissent très rapidement. Souvent dans la zone postérieure des oreilles, dans les joues, et même dans le cou. C'est comme quand les humains souffrent d'otite et qu'ils ont une sensation de démangeaison dans la gorge. Des érythèmes et des croûtes peuvent apparaître dans les joues et la zone supérieure des yeux à cause des grattements répétitifs.
  • Othématome : Parfois, les vaisseaux et les capillaires du cartilage auditif peuvent éclater à cause des grattements. Cela peut provoquer une accumulation de sang. Alors, l'oreille prend l'aspect typique d'un chausson. Si vous ne le traitez pas, un caillot peut se former. Ce caillot peut devenir plus tard en tissu fibreux et déformer l'oreille définitivement.
  • Fibrose et sténose du conduit auditif : un manque de la chronicité de l'infestation peut provoquer un grossissement des parois. Par conséquent, il y aura aussi une réduction de la lumière du conduit qui peut devenir irréversible comme avec n'importe quel otite.

Parfois, n'apparaissent pas tous ces symptômes. D'autre part, parfois n'existe pas non plus une corrélation entre le degré d'infection et l'intensité des symptômes. Si vous voulez connaitre les symptômes, le traitement et la contagion des acariens chez les chats, continuez à lire cet article.

Diagnostic des acariens chez les chats

Étant donné qu'il s'agit de l'une des parasitoses les plus fréquentes chez les chats, votre vétérinaire examinera le conduit auditif à chaque visite. Cette pratique va permettre de voir l'acarien si le chat est tranquille. Ils introduisent normalement l'otoscopie sans lumière. Puis, ils illuminent dans le conduit pour prendre par surprise l'intrus. De cette façon l'acarien ne peut pas se cacher dans les sécrétions.

Cependant, au cas où il y aurait des sécrétions sans y avoir des acariens, le vétérinaire prendra un échantillon à travers d'un hysope. Dans le microscope, on peut observer aussi bien les œufs que les larves hexapodes (3 paires de pattes) ou les adultes (4 paires de pattes). Parfois on utilise une goutte d'huile afin de lubrifier les sécrétions et faciliter la sortie de ces arthropodes de leurs cachettes.

Il est possible qu'il n'y ait pas de sécrétions intenses ou qu'elles ne soient pas visibles lors de la première révision. Néanmoins, si vous continuez à voir des gênes chez votre chat, le vétérinaire cherchera des spécimens isolés qui pourraient occasionner hypersensibilité.

Le fait de ne pas pouvoir les voir lors d'une première révision ne signifie pas qu'ils ne sont pas présents. Pour cette raison, il est très important d'examiner l'oreille à chaque visite, notamment pendant les premiers mois de vie de votre chaton.

Acariens chez le chat - Symptômes, traitement et contagion. - Diagnostic des acariens chez les chats

Traitements de l'Otodectes cynotis

En plus des traitements contre les acariens, il est d'importance vital de nettoyer les sécrétions avec un nettoyant adéquat au moins deux fois par semaine. Ces nettoyants sont généralement huileux, donc ils aident beaucoup à se libérer des parasites de façon mécanique, en les noyant. Ils sont une aide extra aux antiparasites que vous devez appliquer à votre chat.

Un inconvénient peut être l'entrée accidentelle d'une goutte de ces huiles nettoyantes dans les yeux. Du fait qu'il faut être très prévoyant. Un autre inconvénient est la possible apparition d'un Syndrome d'Horner, conséquence d'un nettoyage. Cependant, ce cas est très rare, et un nettoyage a plus d’avantages que d’inconvénients.

Les traitements pour les acariens les plus utilisés

  • Pipette antiparasitaire (Selamectine) : Du fait que les acariens se nourrissent de sang et lymphe, ils vont absorber n'importe quel produit qui passe dans le sang. La pipette appliquée dans la peau de la nuque est absorbée par les capillaires sanguins. Elle obtient des concentrations optimum en quelques heures, maximum deux jours. Les acariens meurent quand ils mangent. Une dose peut être suffisante mais on vous recommande de répéter après trois semaines (l'estimation de l'espérance de vie de l'acarien).
  • Ivermectine otique : Il y a des gels qui contiennent de l'ivermectine, crées pour être combinés avec les nettoyants huileux. Il faut les appliquer tous les 7 jours pendant plusieurs semaines. Par contre, son efficacité dépend, dans un premier temps de la tranquillité de votre chat, puis de la profondeur à laquelle vous réussissiez à introduire la canule. Tous les produits peuvent entraîner des effets secondaires aussi bien chez les chats que chez les personnes. Heureusement, l'ivermectine es l'un des traitements les plus utilisés et les plus étudiés ce qui nous permet d'avoir plus d'informations à propos des hypersensibilités connues. Cependant, même s'il est très sûr et efficace, vous devez être attentifs face à n'importe quel possible effet secondaire : dépression, salivation intense, problèmes oculaires, différence de taille des pupilles...

S'il existe une infection bactérienne ou provoquée par des champignons, il faudra utiliser des produits spécifiques. Il y a des gouttes pour les oreilles qui combinent des antifongiques et des antibiotiques. Parfois, on croit qu'ils servent aussi pour traiter les acariens mais cela n'est pas vrai. Leur effet contre les acariens se base sur la capacité de les noyer. Mais ces traitements sont habituellement très courts, donc il peut y avoir des acariens qui survivent. L'utilisation d'une pipette antiparasitaire avec le traitement contre l'infection est alors nécessaire.

Contagion de l'Otodectes cynotis

Le contact intime et direct est la voie de contagion. Nous nous sommes tous déjà demandés comment est-il possible que notre chaton d'à peine deux mois ait des acariens. Sa mère en avait probablement, ainsi, lors de son élevage elle les a transmis à toute la portée. Lors de la période d'allaitement, la mère et les chatons sont en contact permanent, même quand ils se lavent. De la même façon que les enfants ont des poux, les félins ont des acariens.

Bien qu'ils puissent survivre jusqu'à 10 jours dehors du conduit auditif, la contagion à travers d'objets tels que les plaids est très rare, mais pas impossible. Cependant, il faudrait qu'il s'agisse d'un environnement très sale ayant une infestation très sévère.

On a tendance à associer ces parasites aux chats de la rue mais il est assez habituel de trouver des chats originaires d’excellents élevages avec ce type de parasites dans leurs oreilles. Vous ne devez jamais écarter ce type de problème. Parfois, les chats souffrent de ces parasites pendant des années parce qu'on confond les symptômes avec les typiques sécrétions de cérumen des chats poilus comme les persans ou les exotiques.

Les chats peuvent-ils transmettre leurs acariens aux chiens?

S'il y a eu une bonne connexion entre votre chat et votre chien et qu'ils passent toute la journée ensemble en jouant ou dormant, vous devez vérifier les oreilles de tous vos animaux. Sans oublier les furets !

Les humains peuvent-ils aussi attraper des acariens ?

Des lésions érythémateuses peuvent apparaître dans les bras à cause du contact direct. En revanche, encore une fois, l'environnement et le degré d'infestation doit être extrême. Il n'est pas impossible que cela se produise dans les cas d'entassement de chats. Certaines personnes peuvent également souffrir d'hypersensibilité aux Otodectes cynotis.

Acariens chez le chat - Symptômes, traitement et contagion. - Contagion de l'Otodectes cynotis

D'autres acariens chez les chats

Nous allons vous parler rapidement d'autres acariens communs qui peuvent affecter vous chatons. Ils sont moins fréquents mais aussi importants :

  • Demodex cati et Demodex gatoi : La Demodex gatoi n'est pas très connu. Par contre, le Demodex cati peut être l'une des causes des otites cérumineuses. Il provoque souvent une otite modérée, sans démangeaisons, mais avec un cérumen abondant de couleur brun jaunâtre chez des chats sains. Il est le responsable de la démodécie. Il répond bien aux traitements décrits plus haut dans cet article, mais sa prolifération excessive ou affectant tout le corps est associée à une baisse de défenses ou à une immunosuppression qui doit être traitée.
  • Notoedres cati : Cet acarien provoque ce que l'on appelle "gale du chat ou gale notoédrique". On peut le comparer avec le Sarcoptes scabiei chez les chiens quant au cycle de vie et action. Il se transmet par contact direct et les premières lésions se localisent précisément dans la tête et le cou. Ce qui attire l'attention, ce sont surtout les démangeaisons sur le visage. Les lésions secondaires sont inévitables. Assez fréquent chez des chats communautaires. Dans ce cas-là, on peut leur mettre de l'ivermectine dans la nourriture chaque semaine, pendant plusieurs semaines. Le problème est qu'on ne peut pas savoir si le chat l'a pris ou si un chat en a pris deux doses. Pour des chats domestiques, les traitements contre les autres acariens cités servent aussi, par exemple la selamectine. Nous vous recommandons notre article dans lequel nous parlons sur la gale chez les chats.
  • Cheylétiellose : Un acarien du pelage que l'on peut observer à première vue chez les chiens, les chats et les lapins. Son appareil buccal lui permet de s'accrocher pour se nourrir des liquides tissulaires. Certains les comparent avec une selle quand ils les étudient soigneusement. Les symptômes sont des pellicules et démangeaison. Les traitements sont les mêmes que pour les autres. Pour les plus petits, vous pouvez utiliser la pulvérisation avec du fipronil.

Cet article est purement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas les compétences pour prescrire des traitements vétérinaires ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les symptômes d'une fébrilité ou d'une maladie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Acariens chez le chat - Symptômes, traitement et contagion., nous vous recommandons de consulter la section Maladies parasitaires.

Écrire un commentaire sur Acariens chez le chat - Symptômes, traitement et contagion.

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Que vous a semblé cet article ?

Acariens chez le chat - Symptômes, traitement et contagion.
1 sur 4
Acariens chez le chat - Symptômes, traitement et contagion.

Retour en haut