Partager

Parasite du chat - symptômes, traitement et contagion

 
Par Maria Besteiros, Auxiliaire vétérinaire et toiletteuse canin. Actualisé: 1 août 2019
Parasite du chat - symptômes, traitement et contagion

Voir les fiches de Chats

Les parasites du chat constituent une une des grandes préoccupations des tuteurs, surtout pour le potentiel dangereux de transmission aux êtres humains que représentent certains d'eux. En plus, certains parasites peuvent aussi agir en tant que vecteurs d'autres parasites ou de maladies plus graves.

Dans cet article Parasite du chat - symptômes, traitement et contagion de PlanèteAnimal nous allons vous parler des différents types de parasites qui peuvent infester vos chats. Nous vous parlerons aussi de leurs caractéristiques ainsi que du traitement qui combattra chacun d'eux. Le déparasitage aussi bien interne que externe doit être réalisé régulièrement pour prévenir les infestations, n'oubliez pas de toujours utiliser des produits prescrits par votre vétérinaire de confiance.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Coccidiose du chien - Traitement, symptômes et contagion

Types de parasites du chat

Différents types de parasites peuvent infester vos chats. En plus, certains parasites félins peuvent aussi infester les humains. Il est possible de les classer selon leur localisation dans les catégories suivantes, que nous verrons plus en détails dans les encadrés suivants :

  • Parasites externes : ce sont ceux qui se trouvent sur l'animal et que vous pouvez voir à l’œil nu.
  • Parasites internes : comme leur nom l'indique, nous n'allons pas pouvoir les voir car ils logent à l'intérieur du corps du chat. Ce type de parasites, à la fois, se divisent en ceux qui se trouvent dans le système gastro-intestinal, qui sont les plus fréquents, dans le cœur ou dans les poumons.

Tous ces parasites peuvent affecter les chats de n'importe quel âge, y compris ceux qui n'ont pas accès à l'extérieur. Les parasites qui infestent les chatons seront particulièrement inquiétants car ils peuvent arriver dans leur nouvelle maison infestés de parasites à cause de leur mère. En plus, étant si vulnérables, les infestations intenses peuvent se répercuter sérieusement sur leur état de santé.

Parasite externe du chat

Dans cette catégorie se distinguent surtout les puces. Le symptôme caractéristique de leur présence est la démangeaison, car ce sont des insectes qui se nourrissent de sang et, pour l'obtenir, ils ont à piquer la peau du chat. En plus, certains chats sont allergiques aux puces et développent se qu'on connaît sous le nom de dermatite par allergie aux piqûres de puces (DAPP). Si c'est le cas pour votre chat vous verrez apparaître des rougeurs sur la peau, des blessures et de l'alopécie, surtout dans la zone lombo-sacrée.

Les chats passent un temps fou à se toiletter, il est donc normal qu'ils ingèrent des puces qui se trouvent sur leur pelage, c'est pour cette raison qu'il est possible que vous ne les voyiez pas. À l'inverse, lors d'infestations plus sévères ou chez des chats qui se toilettent moins, il est possible que vous finissiez pas voir ces petits insectes aux corps aplatis, de couleur noire ou marron. Plus fréquemment, il est possible que vous détectiez les excréments des puces, qui ressemblent à un grain de sable noir, à cause du sang digéré.

Les puces des chats passent très facilement d'un chat à un autre, mais elles peuvent aussi se nourrir d'autres animaux à sang chaud, y compris celui des êtres humains. Bien qu'elles puissent vous sembler être un problème mineur, ce qu'il y a de sûr c'est que des graves infestations peuvent finir par provoquer de l'anémie chez les chats les plus vulnérables. En plus, les puces peuvent transmettre des maladies infectieuses comme a bartonellose ou des parasites comme le ténia. Pour toutes ces raisons, il est fondamental d'effectuer un contrôle des parasites chez les chats.

Les puces se traitent en appliquant un produit déparasitant. Le vétérinaire vous conseillera sur le plus adapté à votre chat, car vous avez à votre disposition des pastilles, des pipettes, des sprays ou des colliers. Chez ces parasites il est important que vous saviez que, en plus de traiter le chat, il faut que vous désinfectiez son environnement, car les puces vont pondre des œufs dans les trous du sol, dans les tapis, les lits etc... Il y a des produits qui, en plus de tuer les puces adultes, inhibent le développement des œufs. Enfin, bien que votre chat ne sorte pas de chez vous, sachez que vous pouvez ramener vous-même des puces à la maison...

De leur côté, les tiques chez les chats sont moins courants. Ils ressemblent à des petites boules qui peuvent finir par atteindre la taille d'un petit pois. Parfois au lieu de voir directement le parasite, il est possible de voir une petite boule où il a été adhéré, car comme les puces, les tiques se nourrissent de sang, cependant, à l'inverse des puces, les tiques restent attachées au corps... Il faudra donc, avec beaucoup de précaution, les extraire... Il est capital de les extraire car les tiques peuvent aussi finir par transmettre de très graves maladies, comme la maladie de Lyme.

En générale, les antiparasitaires qui agissent sur les puces éliminent aussi les tiques. Ils ont tous des effets préventifs qui durent plusieurs semaines voire plusieurs mois, c'est à dire, qu'une seule application protégera votre chat durant le temps indiqué par le fabricant. N'importe quelle puce ou tique qui piquera votre chien, mourra directement.

Il existe d'autres parasites externes qui peuvent affecter les félins, comme les poux, qui affectent les individus plus jeunes ou malades, les acariens, ectoparasites qui s'installent sur la peau et qui peuvent provoquer la gale ou des problèmes des oreilles, comme l'otite, mais il y a aussi les champignons et le parasitisme des vers, qui s'installent dans les blessures, provoquant la redoutée myiase.

Parasite du chat - symptômes, traitement et contagion - Parasite externe du chat

Parasite interne du chat

Autres parasites du chat très fréquents sont ceux qui colonisent l'intérieur de leur corps, surtout dans la trachée intestinale, car ils sont les plus abondants, ils se transmettent facilement et, en plus, ils peuvent aussi être transmit aux êtres humains.

Les parasites intestinaux du chat sont de plusieurs types. Il est possible de distinguer les variétés suivantes :

  • Les vers ronds ou ascaris chez les chats : au sein de ce groupe on retrouve le Toxocara cati, qui peut aussi infecter les êtres humains, surtout les enfants car les œufs du ver se trouvent dans la terre et, par son biais, ils peuvent être ingérés par les plus petits. Les chats peuvent aussi les contracter de cette manière, lorsqu'ils s'amusent dans le jardin ou au travers de leur mère. Les infestations peuvent passer inaperçues mais lorsqu'elles sont massives ou lorsqu'elles affectent les chatons, il est possible de voir un gonflement de l'abdomen, des diarrhées et des vomissements. Peuvent aussi apparaître des troubles respiratoires si les vers atteignent les poumons.
  • Ankylostomes chez les chats : ce type de vers peut aussi affecter les humains, car leurs larves peuvent pénétrer dans l'organisme par la peau. C'est de cette manière qu'ils infestent les chats, qui peuvent aussi être infectés lorsqu'ils mangent leurs œufs quand les chats lèchent une surface contaminée. Ces vers se fixent à la paroi intestinale pour se nourrir et, de cette manière, ils peuvent provoquer des hémorragies, des diarrhées sanglantes ainsi que de l'anémie, surtout chez les plus petits. Chez les chats plus âgés, le symptôme le plus flagrant de ce type d'infestation est un amaigrissement inquiétant.
  • Les vers plats ou cestodes chez les chats : les plus connus de ce groupe sont les vers solitaires, qui peuvent aussi infecter les êtres humains. Les puces peuvent le transmettre si le chat en ingère, il peut aussi le contracter quand il chasse. La majorité des chats qui ont le ténia ne présente pas de symptômes révélateurs. Chez certains vous verrez un léchage accru de la région anale à cause de l'irritation provoquée par la sortie, avec les selles, des œufs. Ce sont les parasites des chats connus comme grains de riz car c'est l'aspect qu'ont leurs œufs dans les selles du chat ou au niveau de l'anus.

En plus des mentionnés, les chats peuvent aussi être affectés par les coccidies et les giardias, qui se caractérisent par le fait qu'ils provoquent de la décomposition et des diarrhées, comme toujours, encore plus dangereuses pour les chatons. Bien que les vermifuges qui sont fréquemment utilisés soient à large spectre, certains parasites vont requérir un traitement spécifique. Pour cette raison, il est important que votre vétérinaire le diagnostique.

Il faut savoir que, en plus des parasites internes intestinaux, les chats peuvent souffrir d'infestations des poumons et du cœur. Ils contracteront des parasites pulmonaires en mangeant des proies contaminées. Dans les cas les plus rares, ils peuvent les attraper en manger des escargots ou des limaces. Les larves se déplacent de l'intestin jusqu'aux poumons, où elles peuvent finir par provoquer des troubles respiratoires comme la toux ou des éternuements.

Les vers du cœur peuvent être transmis par les piqûres de moustiques. Comme ils habitent dans le coeur et les vaisseaux pulmonaires, ils peuvent occasionner des problèmes respiratoires ou circulatoires. Il y a des chats qui n'auront pas spécialement de symptômes et qui peuvent même mourir d'une manière subite, de là vient l'importance de déparasiter régulièrement votre chat.

Comment vermifuger un chat ?

Pour éliminer les parasites chats, il est important que vous preniez en compte la prévention, car il vaudra toujours mieux éviter les infestations que de les traiter. C'est pour cette raison que le/la vétérinaire, en fonction des caractéristiques de notre chat et de ses conditions de vie, vous conseillera sur le calendrier de déparasitage le plus adéquat.

Il existe de nombreux produits pour vermifuger les chats, mais en général les pipettes sont les plus utilisées pour leur facilité d'administration, les sprays sont plus gardés pour des situations spécifiques ou pour les chatons. L'administration de pastilles peut résulter plus complexe. Vous pouvez essayer de la dissimuler dans la nourriture ou, si ce n'est pas possible, envelopper votre chat dans une serviette l'empêchera de bouger.

Quant aux remèdes maisons contre les parasites des chats, vous pouvez trouver plusieurs options parmi lesquelles se distingue le citron, contre les parasites externes, ou l'ail, pour les parasites internes. Avant d'utiliser n'importe lequel d'eux, comme si vous comptiez administrer des médicaments, il faudra que vous en parliez à votre vétérinaire, car il est important d'identifier le parasite, de bien identifier les différentes étapes d'administration et de vous assurer que le résultat ne sera pas contre-productif.

Parasite du chat - symptômes, traitement et contagion - Comment vermifuger un chat ?

Si notre article Parasite du chat - symptômes, traitement et contagion vous a plu, c'est par ici :

Cet article est purement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas les compétences pour prescrire des traitements vétérinaires ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les symptômes d'une fébrilité ou d'une maladie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Parasite du chat - symptômes, traitement et contagion, nous vous recommandons de consulter la section Maladies parasitaires.

Écrire un commentaire sur Parasite du chat - symptômes, traitement et contagion

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Parasite du chat - symptômes, traitement et contagion
1 sur 3
Parasite du chat - symptômes, traitement et contagion

Retour en haut