menu
Partager

Comment apprendre la propreté à un chiot ?

 
Par Blandine Vicent, Traductrice. 14 janvier 2022
Comment apprendre la propreté à un chiot ?

Voir les fiches de Chiens

Un chiot ne peut pas se promener régulièrement avant d'avoir reçu ses premiers vaccins, aussi l'une des principales préoccupations des tuteurs lors de l'arrivée du chiot à la maison est de lui apprendre à faire ses besoins dans un endroit spécifique prévu à cet effet et, ainsi, d'éviter de devoir nettoyer continuellement les excréments et l'urine. Pour ce faire, nous pouvons utiliser du papier journal ou du gazon artificiel, mais le plus courant est d'acheter un tapis de propreté ou alèse pour chiot, qui absorbent l'urine et neutralisent les odeurs.

Apprendre à votre nouveau compagnon à utiliser une alèse pour chiot est une tâche simple, mais elle exige de la patience de votre part, car il peut mettre un certain temps à l'apprendre, ce qui est tout à fait normal compte tenu de son jeune âge. Dans cet article PlanèteAnimal, nous vous donnons quelques conseils pour apprendre à votre chiot à faire ses besoins sur un tapis de propreté.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Comment apprendre à un chien à être propre

Identifiez les endroits de la maison où le chiot a l'habitude d'uriner

Une fois que le chiot commence à s'adapter et à connaître son nouveau foyer, on remarquera qu'il a toujours tendance à faire ses besoins dans des endroits plus ou moins spécifiques de la maison. Ce n'est pas une coïncidence, les chiots choisissent les endroits où ils se sentent le plus à l'aise pour déféquer ou uriner, généralement des endroits éloignés des lieux où ils mangent et dorment, et en font leurs propres "toilettes".

La première chose à faire est d'identifier ces endroits et d'y placer dans chacun d'eux une alèse pour chiot. Ensuite, au fil du temps, on peut réduire le nombre de tapis de propreté et ne laisser qu'une seule alèse pour chiot pendant que l'on apprend à son meilleur ami à faire ses besoins dans la rue, mais au début, il vaut mieux en avoir plusieurs, car cela accélère le processus d'apprentissage.

Que faire si votre petit compagnon abîme son alèse pour chiot ?

Bien que ce ne soit pas le plus courant, il est possible que le chien détériore son tapis de propreté en jouant. Dans ces cas, il est important de proposer des alternatives positives, comme des jouets adaptés à son âge, au moment où il commence à les endommager, afin qu'il comprenne progressivement que c'est ce jouet qu'il peut mordre. Découvrez dans cet autre billet Les meilleurs jouets pour chiens.

Établir des routines et observer leur langage

Le maintien de routines quotidiennes plus ou moins stables aidera votre chiot à s'adapter plus facilement au foyer, car les routines apportent de la prévisibilité à l'environnement. En fixant des heures de repas, de jeu ou de repos, vous pouvez savoir quand votre chiot va avoir envie de faire ses besoins et anticiper en le guidant vers la zone où sont placés les abreuvoirs.

Voici quelques-uns des signes qui peuvent également vous aider à anticiper le moment où votre chiot ressentira le besoin d'uriner ou de déféquer :

  • Il vient de se réveiller après une longue sieste.
  • Il s'est écoulé environ 20 minutes depuis son dernier repas.
  • Il vient d'avoir une séance de jeu intense.
  • Il est agité et marche rapidement dans la maison.
  • Il commence à tourner en rond en reniflant le sol.

Dans ces moments-là, ou lorsque vous observez l'un de ces comportements, il est temps de rediriger le chiot vers la zone où se trouve l'alèse et de le garder à proximité jusqu'à ce qu'il fasse enfin ses besoins. Peu importe si, au début, il commet une erreur et fait ses besoins juste à côté de l'alèse pour chiot, l'important est de lui apprendre où aller lorsqu'il a envie d'uriner ou de déféquer. Petit à petit, nous allons peaufiner l'exercice et lui apprendre à faire ses besoins sur le tapis de propreté.

Utilisez le renforcement positif et évitez les punitions

Une fois que le chiot associe les tapis de propreté à la zone des "toilettes", nous devons nous assurer qu'il y va toujours pour faire ses besoins et qu'il le fait sur l'alèse et pas seulement à proximité de celle-ci. Cet apprentissage prendra plus ou moins de temps selon notre attitude envers le chiot et l'âge et la capacité d'attention de ce dernier, car nous savons que s'il est encore très jeune, il lui faudra un peu plus de temps pour comprendre ce que nous lui demandons de faire.

Chaque fois que le chiot s'approche du tapis de propreté et y fait ses besoins, nous attendrons d'abord qu'il ait complètement terminé, puis nous pouvons appliquer un renforcement social et positif (compliments, caresses, jeux, etc.) et, si nous le voulons, il est possible de lui donner une petite friandise chaque fois qu'il adopte le bon comportement. Nous devons montrer une attitude positive même s'il n'y arrive pas tout à fait et qu'un peu de pipi ou de caca se retrouve en dehors du tapis de propreté, car le chiot s'est quand même rendu correctement dans la zone désignée. Avec de la patience, nous pouvons commencer à renforcer avec plus d'intensité uniquement les occasions où le chiot fait ses besoins sur le tapis sans en sortir, de sorte que ce comportement augmente en fréquence. Ce que vous pouvez faire pour maximiser ses chances d'assimiler cet apprentissage est de placer deux ou trois alèses pour chiot ensemble afin que la zone soit plus grande et qu'il soit plus facile pour votre petit compagnon d'y accéder.

Il ne faut jamais punir, frapper ou crier sur un chiot qui fait ses besoins en dehors du tapis de propreté, et encore moins le saisir et approcher son visage de l'urine ou des matières fécales en lui disant que ce n'est pas la bonne façon de faire. Malheureusement, c'est une chose que beaucoup de gens font, même parfois sur la recommandation d'autres personnes qui, théoriquement, s'y connaissent en dressage de chiens. La vérité est qu'un chiot ne va absolument rien apprendre de bon par ce type de punition et d'intimidation et la seule chose que nous obtiendrons est que le chien aura peur, pire encore il aura peur de nous, mettra plus de temps à apprendre ou même commencera à avoir des comportements néfastes comme manger ses propres excréments pour éviter la punition.

Comment apprendre la propreté à un chiot ? - Utilisez le renforcement positif et évitez les punitions

Elimine les odeurs dans le reste de la maison

Lorsque le chien fait pipi ou caca dans une certaine zone de la maison, il laisse un signal olfactif qui l'invite à revenir au même endroit la prochaine fois qu'il aura envie de faire ses besoins. Pour éviter cela, il faut très bien nettoyer la maison avant de placer les alèses pour chiot et chaque fois que le chien fait ses besoins là où il ne devrait pas, en utilisant des produits enzymatiques ou contenant de l'oxygène actif. D'autres produits de nettoyage fréquemment utilisés, tels que l'eau de Javel ou l'ammoniac, ne sont pas capables d'éliminer complètement ces odeurs et, bien que nous ne puissions pas les percevoir, les chiens le peuvent.

Parfois, un chiot peut avoir une préférence pour uriner sur les objets qui portent le plus notre odeur, comme le canapé, le lit ou certains de nos vêtements. Il s'agit, là encore, d'une réponse à un stimulus olfactif et nous ne devons pas punir notre chiot pour cela, car il s'agit d'un comportement naturel et nous devons l'éduquer pour le modifier et lui offrir des alternatives au lieu de le gronder et de le rendre confus. Dans ce cas, il est conseillé de bloquer l'accès à certaines zones de la maison où il a l'habitude d'uriner à des moments où nous ne pouvons pas le surveiller, de bien nettoyer et de continuer à insister pour qu'il fasse ses besoins sur l'alèse pour chiot prévu à cet effet.

Retirez les alèses pour chiot petit à petit

Une fois que nous avons appris au chiot à faire ses besoins sur le tapis de propreté et qu'il prend l'habitude de le faire, nous pouvons commencer à en enlever certains. Cela commence généralement à se faire lorsque le chiot commence à sortir, afin de commencer une forme de transition entre faire ses besoins sur le tapis de propreté et commencer à le faire dans la rue.

Pendant un temps, le chiot fera ses besoins dans la rue, mais il continuera à utiliser l'alèse pour chiot que nous avons laissé à la maison. Lorsque la tendance à faire ses besoins durant la promenade deviendra une habitude et que vous constaterez qu'il fait ses besoins surtout à l'extérieur et moins à la maison, nous supprimerons complètement tous les tapis de propreté afin de renforcer le comportement consistant à uriner et à déféquer dans la rue.

Il faut savoir que le fait que le chiot commence à marcher ne signifie pas qu'il va automatiquement cesser de faire ses besoins à la maison, car bien qu'il ait appris à le faire dans la rue, il peut parfois laisser échapper quelques gouttes à la maison, et ce, jusqu'à l'âge de sept ou huit mois environ, lorsqu'il a un contrôle total de ses sphincters et qu'il est capable de rester plusieurs heures sans aller aux toilettes.

Enfin, il est important de souligner que même si un chiot n'a pas encore reçu tous ses vaccins et ne peut donc pas sortir pour des promenades régulières, il est très important de le sortir dans la rue dans vos bras ou dans un sac à dos ou un porte-bébé. En effet, il est essentiel que, pendant la phase de socialisation, le chiot s'habitue aux bruits et aux stimuli qu'il rencontrera lorsqu'il commencera à sortir. Si cela n'est pas fait, il risque de développer des phobies et de gros problèmes de comportement.

Nous vous encourageons à regarder cette vidéo pour apprendre comment éduquer un chiot :

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Comment apprendre la propreté à un chiot ?, nous vous recommandons de consulter la section Éducation basique.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Comment apprendre la propreté à un chiot ?
1 sur 2
Comment apprendre la propreté à un chiot ?

Retour en haut