Partager

L'obéissance canine : comment la pratiquer

 
Par Pauline Bonnet. Actualisé: 9 avril 2018
L'obéissance canine : comment la pratiquer

Voir les fiches de Chiens

L'obéissance canine consiste essentiellement à éduquer un chien pour qu'il réponde positivement à vos ordres et indications atteignant ainsi un niveau d'éducation de base pour le chien. Contrairement à ce que beaucoup pensent, l'obéissance canine n'est pas synonyme de dressage canin, mais l'obéissance est seulement une partie de tout ce que suppose dresser et éduquer un chien.

Ici, nous vous expliquons quelles sont les clés de l'obéissance canine pour obtenir une bonne communication entre le propriétaire et le chien. Nous allons également partager avec vous des conseils pour relier une bonne obéissance avec le dressage de base ou avancé.

Continuez à lire cet article de Planète et découvrez pourquoi il est si important de consacrer du temps et des efforts à l'obéissance canine. Allons-y :

Cela pourrait aussi vous intéresser : Comment devenir dresseur canin ?

Les niveaux d'obéissance canine

Il existe différentes exigences pour le dressage par l'obéissance en fonction de l'objectif poursuivi. Autrement dit, l'obéissance canine sera différente si vous vous entraînez un chien de service (tels que les chiens guides), un chien pour la compétition sportive (par exemple, l'agility) ou des chiens de compagnie, sans aucune fonction spéciale autre que celle d'être extrêmement choyés.

Bien que certains chiens puissent être plus intelligents que d'autres, la vérité est qu'une bonne obéissance ne sera jamais complète si la personne qui éduque le chien n'a pas quelques connaissances de base.

L'obéissance canine : comment la pratiquer - Les niveaux d'obéissance canine

L'obéissance ancienne : la domination

Vous aurez probablement déjà vu un épisode de The Dog Whisperer. Les techniques de César Millan ont impressionné la moitié du monde, mais ce n'est maintenant plus le cas. En fait, en Autriche, la retransmission à la télévision publique de cette émission est interdite. Pourquoi ? La raison est simple, il travaille à l'ancienne obéissance, basée sur la domination.

La domination veut que vous soyez un « leader » pour votre chien et des techniques qui rappellent la communication naturelle des canidés comme le marquage sont utilisées. Cependant, cette technique provient d'une étude réalisée avec des loups du siècle dernier et on estime que tous les chiens désobéissants veulent être le dominant de la meute formée par nous et lui.

Cependant, même si utiliser certains systèmes propres aux chiens est positif, il faut comprendre que certaines techniques peuvent causer un mal-être chez votre animal de compagnie, aggravant les problèmes de comportement qu'il pourrait avoir. Surtout si vous n'êtes pas spécialiste, utiliser la domination est une grave erreur. En outre, il s'agit d'un système obsolète qui s'est avéré ne pas être aussi efficace que d'autres techniques.

Récemment, des éthologues professionnels qui ont étudié les meutes de loups en liberté ont prouvé qu'il n'y a pas d'agression entre les loups et qu'ils vivent en harmonie. Ils dépendent les uns des autres pour survivre, il n'est pas logique qu'ils se blessent continuellement entre eux. Bien entendu, il existe un langage gestuel très important (plus prononcé que chez les chiens), destiné à prévenir les conflits.

Pourquoi avait-on alors vu des comportements totalement différents avant ? Tout simplement parce que jusqu'à présent, la technologie nécessaire pour étudier les loups en liberté n'existait pas, toutes les observations avaient été faites sur des meutes artificielles gardées en captivité. Ces troupeaux vivaient dans un stress permanent, ce qui créait un haut degré d'agressivité entre les membres.

Image de http://www.ciudad.com.ar

L'obéissance canine : comment la pratiquer - L'obéissance ancienne : la domination

L'obéissance actuelle : le renforcement positif

Comme cela est le cas avec les relations humaines, maintenir une attitude positive et confiante aide le destinataire à comprendre et il est plus enclin à suivre vos instructions. La même chose se produit avec les chiens, c'est pourquoi l'obéissance basée sur le renforcement positif est apparue.

Le renforcement positif n'a plus de secret autre que celui de récompenser un chien immédiatement après qu'il ait effectué correctement une commande ou qu'il se soit comporté comme vous le souhaitiez. La récompense n'est pas toujours un snack, elle peut aussi être des mots d'encouragement ou des caresses. Ce type de technique rejette complètement la punition (car elle provoque du stress chez les chiens) et vous invite à utiliser d'autres modes d'action qui n'entravent pas votre relation. Rappelez-vous qu'éliminer la punition de l'éducation d'un chien ne veut pas dire le laisser faire ce qu'il veut. Vous devez guider votre chien et lui apprendre à le faire.

En outre, il sera aussi intéressant de noter que la communication non verbale est essentielle pour l'obéissance. Vous ne devez pas seulement utiliser un « assis », mais il sera aussi très utile de le lier à un geste. Les chiens comprennent mieux un signal physique concret.

L'utilisation du clicker est une version améliorée du renforcement positif, mais qui nécessite plus de constance et de dévouement. Elle consiste essentiellement à « capturer » les comportements que vous aimez de l'animal. Pour utiliser correctement un clicker, vous devez d'abord charger le son qu'émet l'objet pendant 3 ou 4 jours : Cliquez et récompensez l'animal avec une friandise. Plus tard, dans la rue ou à la maison, vous l'éduquerez en suivant la même procédure « assis »- click - friandise.

Le clicker peut être utilisé en toute occasion, y compris celles qui se produisent spontanément. Le chien comprend que vous avez aimé et associe le « click » à votre approbation et cela augmente les chances qu'il le répète.

Laisser l'animal faire des erreurs et changer son comportement en apprenant de lui-même est basique. Ces techniques que nous vous avons proposées l'aident à se sentir à l'aise pendant son éducation et sa formation, tout en respectant le bien-être de l'animal. Elles lui permettent d'apprendre par lui-même (ce qui améliore sa stimulation mentale), le fait se sentir utile, empêche les problèmes de comportement et évite qu'il ait peur ou soit trop stressé.

L'obéissance canine : comment la pratiquer - L'obéissance actuelle : le renforcement positif

Les problèmes de comportement ou de déviation de l'obéissance

En adoptant un chien, vous devez être conscient que votre animal peut, à un moment donné dans sa vie, avoir besoin du suivi de son comportement par un spécialiste. Consulter un éducateur canin ou un éthologue s'il a des problèmes de comportement peut vous aider considérablement, surtout si vous commencez à remarquer que votre chien ne vous écoute pas.

Vérifier en détail les 5 libertés du bien-être animal peut vous aider à comprendre ce que vous faites mal. Il peut également arriver que vous n'interprétiez pas correctement certains de ses indices physiques et verbaux, et pire encore, que vous ne répondiez pas correctement à ces signaux.

Par exemple, gronder un chien quand il grogne est tout à fait contre-productif puisque l'animal peut commencer à attaquer directement sans avertissement. Le grognement est un moyen pour les chiens de dire « laisse-moi tranquille » ou « j'aime pas ça ».

L'obéissance canine : comment la pratiquer - Les problèmes de comportement ou de déviation de l'obéissance

Comment et quand travailler l'obéissance

  • Pratiquer les ordres d'obéissance de base pendant environ 5 ou 10 minutes par jour sera suffisant pour que votre chien commence à travailler dessus. Passer trop de temps sur le dressage est contre-productif pour l'animal.
  • D'autre part, l'idéal sera de travailler les ordres de base un par un en consacrant entre 1 et 10 jours à sa compréhension et son application. Au moment où le chien comprend parfaitement un ordre, vous pouvez passer à un autre.
  • Il est très positif de consacrer une journée par semaine à rappeler tous les ordres appris.
  • L'idéal est de commencer à travailler un ordre dans un endroit calme sans distractions, puis d'aller progressivement dans des endroits avec plus de passage pour que le chien puisse répondre efficacement même avec des distractions constantes.
  • Pratiquer tous les jours et être constant sur l'obéissance vous assure un bon résultat.
  • Empêchez d'autres personnes de récompenser votre chien gratuitement, il ne doit être récompensé que s'il répond positivement à un ordre.
L'obéissance canine : comment la pratiquer - Comment et quand travailler l'obéissance

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à L'obéissance canine : comment la pratiquer, nous vous recommandons de consulter la section Éducation basique.

Écrire un commentaire sur L'obéissance canine : comment la pratiquer

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

L'obéissance canine : comment la pratiquer
1 sur 6
L'obéissance canine : comment la pratiquer

Retour en haut