Lamantins

Lamantin des Caraïbes

16 novembre 2023
Lamantin des Caraïbes

Les lamantins sont des mammifères marins de l'ordre Sirenia et du genre Trichechus, qui se divisent en plusieurs espèces. C'est pourquoi, dans cette fiche d'information de PlanèteAnimal, nous souhaitons présenter des informations sur l'une des trois espèces reconnues, le lamantin des Caraïbes (Trichechus manatus). C'est un animal particulier en raison de sa taille et de son comportement, ce dernier étant un aspect qui joue en sa défaveur dans sa relation avec l'homme et qui a engendré une histoire de vulnérabilité importante pour l'espèce.

Nous vous invitons à poursuivre votre lecture pour tout savoir sur les caractéristiques du lamantin des Caraïbes !

Bonne lecture !

Origine
  • Amerique
  • Bahamas
  • Belize
  • Brésil
  • Colombie
  • Costa Rica
  • Cuba
  • Etats Unis
  • Guatemala
  • Honduras
  • Jamaique
  • Mexique
  • Nicaragua
  • Panama
  • Puerto Rico
  • République Dominicaine
  • Surinam
  • Trinité et Tobago
  • Vénézuela
  • Vierges Britanniques (Iles)

Index

  1. Caractéristiques du lamantin des Caraïbes
  2. Sous-espèces du lamantin des Caraïbes
  3. Habitat du lamantin des Caraïbes
  4. Habitudes du lamantin des Caraïbes
  5. Alimentation du lamantin des Caraïbes
  6. Reproduction du lamantin des Caraïbes
  7. Statut de conservation du lamantin des Caraïbes

Caractéristiques du lamantin des Caraïbes

Le lamantin des Caraïbes est un animal de grande taille qui mesure autour de 3 mètres, mais qui peut mesurer jusqu'à 4,5 mètres de long. En termes de poids, il varie considérablement, avec une large fourchette allant de 200 à 1000 kg. Les femelles sont généralement plus grandes que les mâles.

La coloration du corps du lamantin des Caraïbes est uniformément brune à grise, bien qu'elle puisse parfois avoir une teinte verdâtre, mais cela est dû à l'accumulation d'algues sur la peau. Cependant, il a tendance à muer constamment, ce qui l'aide à se débarrasser de l'accumulation d'algues. Il a également peu de poils sur le corps.

Adapté à une vie exclusivement aquatique, il a deux membres antérieurs en forme de nageoires aplaties qui lui servent à nager. Il possède également une seule grande nageoire postérieure plate.

La tête du lamantin des Caraïbes est petite par rapport à son corps. Ses yeux et ses narines sont petits, mais son museau est proéminent et entouré de poils. Il a été suggéré que ces derniers sont utiles pour la perception de l'environnement. Il utilise son excellente ouïe pour se repérer dans son environnement car sa vue n'est pas très affutées.

Sous-espèces du lamantin des Caraïbes

Deux sous-espèces de lamantin des Caraïbes ont été identifiées :

  • Lamantin de Floride (Trichechus manatus latirostris) : distribué exclusivement aux Etats-Unis, mais certains nagent éventuellement jusqu'aux Bahamas. Pendant la saison hivernale, ils se concentrent en Floride, mais lorsque les températures augmentent, ils se répandent dans les régions ou les États voisins.
  • Lamantin des Antilles (Trichechus manatus manatus) : cette sous-espèce est principalement répartie des Bahamas au Brésil, mais on la trouve également dans le golfe du Mexique et dans l'ensemble des Caraïbes.

L'existence d'une troisième lignée distincte des deux précédentes a été mentionnée, mais le nom d'une troisième sous-espèce n'a pas encore été documenté avec précision.

Habitat du lamantin des Caraïbes

L'aire de répartition du lamantin des Caraïbes s'étend des côtes de l'Amérique du Nord, en Virginie, jusqu'aux côtes du Brésil. Dans cette aire de répartition, il peut être présent dans les eaux marines, saumâtres et douces. L'habitat du lamantin des Caraïbes comprend donc des zones côtières ou fluviales, y compris des canaux, des rivières, des sources, des lagunes et des estuaires. Certaines de ces zones peuvent être naturelles ou artificielles.

Bien que l'espèce puisse être maintenue dans des eaux ayant différentes concentrations de salinité, elle a besoin d'être proche de l'eau douce et de nager dans l'eau douce pour éviter la déshydratation qui serait causée par le fait d'être exclusivement dans l'eau salée.

Ce sirénien est à l'aise dans les habitats aquatiques dont la température est supérieure à 20ºC. Lorsque les déclins saisonniers commencent dans certaines régions où il vit, il se déplace alors vers des zones plus chaudes. En fait, dans des régions comme la Floride, cet animal se déplace vers des zones où se concentre l'eau plus chaude des centrales électriques.

Habitudes du lamantin des Caraïbes

Le lamantin des Caraïbes est un animal généralement solitaire, qui ne se rassemble que pour se reproduire. Les seuls groupes observés contiennent des femelles avec des petits. Ce mammifère est inoffensif, il ne représente donc aucun danger pour l'homme. Comme il s'est développé principalement dans des zones sans grands prédateurs, il n'a pas de défenses ni d'actions agressives, ce qui s'est avéré être un inconvénient car c'est une espèce facilement perturbée par l'homme.

Bien qu'il soit capable d'effectuer de longs déplacements, surtout lorsque la température de l'eau baisse, ce lamantin est fidèle à certains espaces, principalement ceux qui offrent des températures chaudes, une nourriture abondante et peu ou pas de perturbations humaines.

Il est actif le jour et la nuit et il fait des courtes pauses pour se reposer (ce qu'il peut faire soit à la surface, soit au fond de l'eau). Dans ce dernier cas, il remonte à la surface pour respirer, car le lamantin des Caraïbes, comme tous les autres lamantins, respire par grâce à ses poumons. Il a donc besoin de respirer directement à la surface, pour cela, il remonte à l'air libre toutes les trois ou quatre minutes. Cependant, lorsque sa dépense énergétique augmente, il peut avoir besoin de respirer jusqu'à toutes les trente secondes, et s'il est en train de se reposer, il peut rester sous l'eau de 15 à 20 minutes.

Par ailleurs, ses formes de communication sont tactiles, sonores et chimiques.

Alimentation du lamantin des Caraïbes

Que mange le lamantin des Caraïbes ? Il s'agit d'une espèce exclusivement herbivore qui se nourrit d'une grande variété de plantes et d'algues qu'il prélève sur le fond marin ou à la surface. Dans le cas du lamantin de Floride, la variété de nourriture est plus restreinte, contrairement au lamantin des Antilles qui, sous les tropiques, dispose d'une plus grande disponibilité.

C'est un animal qui a tendance à brouter dans les endroits où il y a une abondance d'herbes marines. Parfois, il ne mange qu'une partie de la plante sans consommer la racine, alors qu'à d'autres moments, il la mange pratiquement en entier. Voici quelques espèces de plantes ou d'algues que le lamantin des Caraïbes inclut dans son régime alimentaire : Syringodium filiforme, Halodule wrightii, Caulerpa spp. et Spartina alterniflora.

Reproduction du lamantin des Caraïbes

Ce mammifère aquatique établit des troupeaux de reproduction saisonniers, qui durent généralement environ quatre semaines. Lorsqu'une femelle est en chaleur, de quelques mâles à plus de 20 mâles peuvent se rassembler autour d'elle pour tenter de s'accoupler. Les mâles les plus grands et les plus matures se disputent le privilège de copuler et, en raison de leur taille, sont susceptibles de le faire avant les mâles plus jeunes. Pendant cette période, plusieurs mâles réussiront à copuler avec la femelle.

Après un an de gestation, un seul petit naît, les jumeaux étant très rares. Comme la femelle n'établit pas de liens durables avec les mâles, le nouveau-né est pris en charge exclusivement par la mère. Le jeune reste avec sa mère pendant un à deux ans après la naissance. Bien que l'on estime à deux ans et demi le temps moyen nécessaire à une femelle pour retomber enceinte, ce délai varie en fonction de l'individu et des conditions environnementales. L'espérance de vie du lamantin des Caraïbes est d'environ 50 ans.

Statut de conservation du lamantin des Caraïbes

En général, le lamantin des Caraïbes est classé comme vulnérable par l'Union internationale pour la conservation de la nature, mais les sous-espèces sont classées dans des catégories différentes. Ainsi, T. m. latirostris et T. m. manatus sont tous deux considérés comme en danger d'extinction.

Mais qu'est-ce qui fait que le lamantin des Caraïbes est en danger ? Cette espèce est soumise à certaines menaces naturelles, telles que les ouragans, la formation de marée rouge qui produit une toxine qui l'affecte, les maladies causées par certains agents pathogènes et le séjour prolongé dans les eaux froides. Comme nous l'avons dit, le lamantin n'a pratiquement pas de prédateurs naturels, mais l'homme est devenu un prédateur redoutable pour cet animal. La chasse directe pour leur peau et leur viande, les accidents de bateau, les prises dans les filets de pêche et les modifications de l'habitat ont considérablement affecté les populations de lamantins des Caraïbes.

Sur la base du déclin des populations, un certain nombre de mesures ont été mises en place pour protéger le lamantin, notamment la création de sanctuaires, la réglementation de la vitesse des bateaux dans certaines régions, la législation visant à limiter la chasse et l'élaboration de plans éducatifs. Si vous vous préoccupez des animaux qui sont de plus en plus affectés par l'action de l'homme, vous pouvez apporter votre contribution en lisant notre article sur la protection des animaux en danger.

Photos de Lamantin des Caraïbes

Met en ligne la photo de ton Lamantin des Caraïbes

Mets la photo de ton animal en ligne

Écrire un commentaire

Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Quelle note donneriez-vous à cette fiche de race ?
1 sur 4
Lamantin des Caraïbes