Partager

Papillon Monarque - Migration, alimentation et caractéristiques

Papillon Monarque - Migration, alimentation et caractéristiques

Le papillon Monarque (Danaus plexippus) est extrêmement célèbre pour ses migrations tout le long de l'Amérique du Nord. Tous les ans, des millions de papillons voyagent du Nord du continent jusqu'à certaines forêts spéciales du Mexique. Cependant, ces insectes si particuliers peuvent être vus à d'autres endroits du monde où ils ne migreront pas tous.

Entre les caractéristiques du papillon Monarque se distinguent ses couleurs à couper le souffle. Derrière ces dernières se cachent de nombreuses curiosités apparentées à son alimentation. Souhaitez-vous connaître ces curiosités ? Ne manquez pas cet article Papillon Monarque - Migration, alimentation et caractéristiques de PlanèteAnimal pour en apprendre plus à son propos !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Espèce de papillon

Caractéristiques principales du papillon Monarque

Les papillons Monarque (Danaus plexippus) sont des insectes de l'ordre des lépidoptères (Lepidoptera). A différence d'autres papillons, sur leurs ailes il est possible d'observer des motifs noirs sur un fond orange. On pourrait croire qu'ils sont facilement identifiables, mais il existe d'autres types de papillons extrêmement similaires. C'est le cas du Danaus erippus ainsi que du Vice-roi (Limenitis archippus).

Ces motifs si caractéristique se répéte fréquemment car ils sont très utiles pour leur survie. Il s'agit d'un cas de mimétisme animal. Les couleurs sont facilement visibles par les prédateurs potentiels qui les identifient comme dangereuses. Mais... pourquoi ? Comme nous le verrons maintenant, les caractéristiques du papillon Monarque sont étroitement liées à son alimentation.

Continuons notre article Papillon Monarque - Migration, alimentation et caractéristiques et voyons ensemble l'alimentation du papillon Monarque !

Alimentation du papillon Monarque

Le papillon Monarque pond ses œufs dans des plantes connues comme cotonniers, normalement du genre Asclepias. Ces plantes ont des substances toxiques : les cardénolides. Pour cette raison, quand les insectes herbivores consomment ses feuilles, ils commencent à avoir des problèmes intestinaux ou ils meurent. Toutefois, les les larves des papillons Monarque se nourrissent exclusivement de ces plantes et elles ne sont pas affectées par ses toxines.

Quand elles se nourrissent de cotonniers, ces papillons accumulent les cardénolides dans leur organisme. C'est ce qui les rend toxiques pour ses prédateurs, qui vomissent dès qu'ils les mangent. De fait, après en avoir mangé un, ils ne penseront jamais une seconde fois à manger un papillon qui aurait les mêmes motifs colorés. La capacité de ces lépidoptères pour prévenir de leur toxcicité est un clair cas d'aposématisme animal.

Dans les cas où les couleurs ne seraient pas suffisantes, les cotonniers leur apportent aussi des des composés appelés pyrazines. Ce sont des molécules volatiles qui leur donnent une odeur repoussante. C'est une autre caractéristique du papillon monarque qui en fait des animaux si intéressants.

Dans cet autre article on vous parle plus en détails de l'alimentation du papillon.

Papillon Monarque - Migration, alimentation et caractéristiques - Alimentation du papillon Monarque

Où vit le papillon Monarque ?

Le papillon Monarque est connu pour ses migrations qu'il effectue en Amérique du Nord. Durant la saison chaude, ce papillon se reproduit au Canada et dans le Nord des États-Unis. Quand l'hiver arrive, des millions de papillons commencent un long voyage jusqu'à certaines forêts du Sud et du Mexique, où ils forment des grandes populations hibernantes.

Quand ces lépidoptères arrivent dans les forêts, ils se posent tous ensemble sur les arbres, formant des énormes masses de papillons. Ce regroupement leur permet de combiner leurs couleurs et d'augmenter le signal d'alerte qu'ils émettent pour prévenir leurs prédateurs de leur toxicité.

En plus des populations d'Amérique du Nord, certains de ces papillons colorés ont formé des colonies à d'autres endroits du monde. Voici la liste des pays où vit le papillon Monarque :

  • Australie, Nouvelle Zélande et le reste des îles de l'Indo-Pacifique.
  • Amérique Centrale, îles des Caraïbes et Nord d'Amérique du Sud.
  • Péninsule Ibérique et Nord du Maroc.
  • îles de l'océan Atlantique (Canaries, Açores, Madeira, Hawaï).

Prédateurs du papillon Monarque

Beaucoup d'oiseaux ont réussi à se rire du mécanisme de défense des papillons Monarque, c'est-à-dire qu'ils ne sont pas affectés par les cardénolides. Certains exemples de ces prédateurs sont l'Oriole d'Abeillé (Icterus abeillei) et le Cardinal à tête noir (Pheucticus melanocephalus), qui les attaquent durant leur hibernation au Mexique. Ces prédateurs du papillon Monarque peuvent en manger des centaines très rapidement.

En outre, les papillons peuvent être attaqués durant leur stade larvaire. Nombreux sont les insectes qui mangent les chenilles Monarque. Parmi eux, se trouvent plusieurs espèces d'araignées, de mantes et de fourmis. Un peu plus curieux sont les mouches de la famille Tachinidae et les guêpes du genre Pteromalus, qui pondent leurs œufs à l'intérieur ou près des chenilles. Ainsi, quand ces derniers éclosent, leurs larves dévorent les chenilles pendant qu'elles sont vivantes.

Découvrez-en plus à propos du cycle de vie du papillon !

Migration du papillon Monarque

Concluons notre article Papillon Monarque - Migration, alimentation et caractéristiques en vous parlant de l'incroyable migration du papillon Monarque !

Il n'y a aucun doute que sa caractéristique la plus incroyable est sa capacité migratoire. Il s'agit d'un voyage qui peut atteindre les 4.000 km de distance. Cependant, cette dernière ne se produit que chez les populations de l'Est d'Amérique du Nord, qui hibernent dans les forêts des montagnes mexicaines. Dans ces écosystèmes il existe un micro-climat qui leur permet de survivre durant l'hiver.

D'un autre côté, les papillons de l'Ouest d'Amérique du Nord trouvent refuge à quelques centaines de kilomètres de là. Ces proches forêts sont situées près de la côte où, due à l'influence de l'océan, il existe aussi un micro-climat semblable à celui des forêts mexicaines.

Certains papillons Monarque d'Australie mènent à bien des migrations dans le pays. En revanche, il existe de nombreuses populations, aussi bien en Australie que dans le reste du monde, qui sont sédentaires et qui ne réalisent aucune migration. On ne sait pas vraiment pourquoi car les températures peuvent finir par être très froides et ils arrivent à survivre à l'hiver sans avoir à se déplacer.

Curiosités à propos de la migration du papillon Monarque

Le papillon Monarque présente sur ses antennes un organe connu comme "horloge d'antenne". Il s'agit de la structure responsable de son rythme circadien qui lui permet de détecter que les jours raccourcissent. Ainsi ils savent que l'hiver approche et ils arrêtent de se reproduire. De cette manière, ils commencent à se préparer pour leur long voyage.

Uniquement les papillons qui naissent à la fin de l'été ou au début de l'automne réalisent ce voyage. Le nombre de papillons qui arrivent au Sud de l'Amérique du Nord chaque année dépasse les 100 millions d'individus. Ce sont les seuls qui reviendront au Nord du continent au printemps, commençant ainsi un nouveau cycle de reproduction.

Si vous voulez en apprendre plus, nous vous recommandons de consulter cet autre article sur La reproduction des papillons !

Papillon Monarque - Migration, alimentation et caractéristiques - Migration du papillon Monarque

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Papillon Monarque - Migration, alimentation et caractéristiques, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Bibliographie
  • Reichstein, T., Von Euw, J., Parsons, J., & Rothschild, M. (1968). Heart Poisons in the Monarch Butterfly. Science, 161(3844), 861-866.
  • Rothschild, M.; Moore, B. P.; Brown, W. V. (1984). Pyrazines as warning odour components in the Monarch butterfly, Danaus plexippus, and in moths of the genera Zygaena and Amata (Lepidoptera), Biological Journal of the Linnean Society, Volumen 23.
  • Freedman, M. G. et al (2018). Non-migratory monarch butterflies, Danaus plexippus (L.), retain developmental plasticity and a navigational mechanism associated with migration. Biological Journal of the Linnean Society, 123(2): 265–278.
  • Nail, K. R., Drizd, L., & Voorhies, K. J. (2019). Butterflies across the globe: A synthesis of the current status and characteristics of monarch (Danaus plexippus) populations worldwide. Frontiers in Ecology and Evolution, 7, 362.
  • Fink, L., Brower, L. (1981). Birds can overcome the cardenolide defence of monarch butterflies in Mexico. Nature 291, 67–70.

Écrire un commentaire sur Papillon Monarque - Migration, alimentation et caractéristiques

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
1 commentaire
Valorisation :
Jean-Daniel Horner
veuillez svp me désabonner
merci
Antoine Decrouy (Éditeur chez PlanèteAnimal)
Bonjour,

Les mails que vous recevez sont gérés directement par votre navigateur Google Chrome, nous ne pouvons pas vous désinscrire nous même mais nous allons vous expliquer les différentes étapes pour y arriver :

1 - Allez sur https://www.planeteanimal.com (ou sur la page web qui vous envoie des notifications).
2 - À côté des flèches qui vous permettent de retourner arrière ou en avant (gauche, droite, situé en haut à gauche du navigateur) il y a un petit cadenas sur lequel il faut que vous cliquiez.
3 - Dans le petit menu qui s'ouvrira apparaîtra une rubrique "Notifications" où il faudra que vous sélectionnez l'option "Bloquer".

Nous espérons vous avoir été utile !

Une bonne journée à vous !

Papillon Monarque - Migration, alimentation et caractéristiques
1 sur 3
Papillon Monarque - Migration, alimentation et caractéristiques

Retour en haut