menu
Partager

Pododermatite du lapin - Symptômes, causes et comment la soigner

 
Par Cristina Pascual. Actualisé: 2 janvier 2024
Pododermatite du lapin - Symptômes, causes et comment la soigner

Voir les fiches de Lapins

La pododermatite du lapin est une maladie chronique et progressive qui affecte la zone plantaire des pieds des lapins. C'est une maladie d'étiologie multifactorielle, ce qui veut dire que de multiples causes peuvent contribuer à son apparition. Nombre de ces causes sont liées à une gestion inadéquate de ces animaux, en particulier de leur environnement et de leur alimentation.

Est-ce que vous souhaitez en apprendre plus sur la pododermatite du lapin ? sur ses causes ? ses symptômes ? et comment la soigner ? Eh bien, cet article Pododermatite du lapin - Symptômes, causes et comment la soigner de PlanèteAnimal est fait pour vous et il ne nous reste plus qu'à vous souhaiter une...

Bonne lecture !

 

Cela pourrait aussi vous intéresser : Dermatite du lapin - Causes et traitement

Qu'est-ce que la pododermatite du lapin ?

La pododermatite du lapin est une pathologie progressive chronique qui affecte la zone plantaire des pieds des lapins.

Sous l'effet d'une série de facteurs prédisposants, une pression excessive est exercée dans la zone plantaire du métatarse, ce qui entraîne une inflammation, une ischémie (manque d'apport sanguin) et une nécrose (mort cellulaire) des tissus mous de la zone. En conséquence - et comme vous vous en doutez certainement - une série de lésions dermatologiques apparaissent successivement. L'hyperkératose (épaississement de la peau) est la première à apparaître, elle est suivie d'érosions et enfin d'ulcères (c'est-à-dire de plaies ouvertes).

Ces ulcères sont généralement contaminés par des micro-organismes pathogènes tels que Staphylococcus aureus, Streptococcus ou Pasteurella, ce qui complique le tableau clinique. L'infection peut se propager aux tissus environnants, entraînant de graves problèmes au niveau des articulations (arthrite et synovite), des tendons (tendinite) et des os (ostéomyélite). Dans les cas les plus graves, l'infection peut même se propager à la circulation sanguine, ce qui provoque une septicémie.

Dans l'article suivant on vous parle de la dermatite chez le lapin.

Symptômes de la pododermatite du lapin

Comme nous l'avons vu, les signes cliniques de la pododermatite apparaissent de manière séquentielle. C'est pourquoi cette maladie est généralement classée en différents grades en fonction de la sévérité des lésions :

  • GRADE 0 : absence de lésions dans la zone plantaire du métatarse.
  • GRADE 1 : petite zone circulaire sur la zone plantaire du métatarse avec une alopécie minime, une rougeur minime et une hyperkératose minime (épaississement de la peau), mais aucun signe d'infection ou de saignement.
  • GRADE 2 : zone de taille variable au niveau du métatarse plantaire avec alopécie, rougeur et desquamation des tissus environnants.
  • GRADE 3 : zone de taille variable ulcérée (c'est-à-dire avec une plaie ouverte) et avec une infection du tissu sous-cutané.
  • GRADE 4 : perte de l'épaisseur totale de la peau, apparition de débris nécrotiques (peau morte) et infection du tissu sous-cutané. Des exsudats purulents peuvent finir par se coller aux lésions.
  • GRADE 5 : infection sévère touchant les structures profondes (os, articulations et/ou tendons).
  • GRADE 6 : stade final avec perte de la fonction des membres.

En d'autres termes, les symptômes sont d'abord très légers (dans la plupart des cas, imperceptibles pour les tuteurs), mais ils peuvent finir par provoquer des symptômes systémiques graves, qui peuvent même finir par mettre la vie de l'animal en danger.

Sur ce lien vous découvrirez les maladies dont souffrent fréquemment les lapins !

Pododermatite du lapin - Symptômes, causes et comment la soigner - Symptômes de la pododermatite du lapin
Image: Conejos Colombia

Causes de la pododermatite du lapin

La pododermatite est une maladie d'étiologie multifactorielle, ce qui veut dire que de multiples facteurs contribuent à son apparition. Certains de ces facteurs sont :

  • Mauvaises conditions dans sa cage : avec des litières ou des substrats très abrasifs qui érodent la peau des membres.
  • Manque d'hygiène et excès d'humidité du substrat : ce qui favorise la prolifération de micro-organismes pathogènes.
  • Surpoids (lapins obèses).
  • Manque d'inactivité : due à d'autres maladies ou à un confinement prolongé dans la cage.
  • Prédisposition raciale : les races de lapins géants sont plus exposées.

 

Diagnostic de la pododermatite du lapin

Le diagnostic de la pododermatite du lapin est généralement facile à poser. Il repose généralement sur deux points :

  • L'anamnèse (questions à poser au tuteur) : évaluer les éventuels facteurs prédisposants ayant favorisé l'apparition de la dermatite.
  • Examen physique de l'animal : évaluer la présence de lésions sur les pattes et effectuer un examen orthopédique et neurologique pour indiquer le degré de fonctionnalité du ou des membres atteints.

Toutefois, dans certains cas, il est nécessaire d'effectuer des tests complémentaires pour obtenir un diagnostic plus précis, pour exemple :

  • Cytologie : permet d'observer le processus inflammatoire et identifier la présence éventuelle de bactéries.
  • Culture et antibiogramme : permet d'identifier les agents pathogènes en cause et leur sensibilité à l'effet des antibiotiques.
  • Radiographie : permet d'évaluer l'atteinte éventuelle des os du membre.
  • Analyse sanguine : dans les cas graves, pour évaluer l'atteinte systémique du patient.

 

Comment soigner la pododermatite du lapin ?

Le traitement de la pododermatite du lapin dépendra du degré d'atteinte du membre et il peut aller d'une simple correction de la gestion à la nécessité d'une intervention chirurgicale :

  • Correction des conditions de vie du lapin : les conditions environnementales doivent être améliorées (en fournissant un substrat mou) et vous devez vraiment faire attention à l'hygiène de son lieu de vie. De plus, il convient d'améliorer la gestion de l'alimentation et d'encourager l'activité physique de l'animal pour corriger l'obésité.
  • Antibiothérapie : topique ou systémique, pour traiter l'infection.
  • Analgésie : pour contrôler la douleur.
  • Désinfection et traitement des lésions plantaires : raser les poils de la zone, désinfecter les lésions avec des antiseptiques et enlever les tissus nécrosés. Dans les premiers stades, des pommades ou des crèmes contre la pododermatite du lapin (avec des produits tels que la mupirocine, l'acide fusidique et la blastoestimuline) peuvent être utilisées pour maintenir l'hydratation et l'intégrité de la peau.
  • Thérapie au laser : afin de favoriser la cicatrisation et produire une analgésie dans la région.
  • Chirurgie : dans les cas graves, un nettoyage chirurgical et un débridement de la plaie sont nécessaires. Ensuite, des pansements et des bandages rembourrés doivent être appliqués pour protéger la patte.

 

Comment prévenir la pododermatite du lapin ?

Comme nous l'avons vu tout au long de cet article, la pododermatite du lapin est une maladie d'étiologie multifactorielle liée à une multitude de facteurs associés à la gestion et à l'alimentation des lapins. Par conséquent, on peut facilement affirmer que, dans la plupart des cas, c'est une maladie qui peut être évitée.

Mais... comment prévenir la pododermatite du lapin ? Tout simplement en évitant les facteurs prédisposants. Les piliers fondamentaux de la prévention de cette maladie sont :

  • Prévenir l'obésité : pour cela, vous devez fournir une alimentation équilibrée (comprenant 80 % de foin, 15 % d'aliments frais et 5 % d'aliments de qualité), éviter l'enfermement prolongé dans la cage et lui permettre de faire une bonne dose d'exercice quotidien.
  • Fournir un environnement approprié : éviter les litières et les substrats abrasifs et vous assurer que sa cage est propre et hygiénique.
  • Visites régulières chez le vétérinaire : elles permettent de détecter les lésions à un stade précoce. Un traitement précoce améliorera le pronostic et préviendra l'apparition de complications graves.

Comme nous l'avons vu tout au long de cet article, la pododermatite est une maladie d'étiologie multifactorielle liée à de nombreux facteurs associés à la gestion et à l'alimentation des lapins.

Cet article est purement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas les compétences pour prescrire des traitements vétérinaires ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les symptômes d'une fébrilité ou d'une maladie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Pododermatite du lapin - Symptômes, causes et comment la soigner, nous vous recommandons de consulter la section Problèmes de peau.

Écrire un commentaire

Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Pododermatite du lapin - Symptômes, causes et comment la soigner
Image: Conejos Colombia
1 sur 2
Pododermatite du lapin - Symptômes, causes et comment la soigner

Retour en haut