menu
Partager

Que mange un chat ?

 
Par Adel Saadoun. 29 décembre 2020
Que mange un chat ?

Voir les fiches de Chats

On estime que le chat bénéficie d'une alimentation équilibré lorsque ses sources alimentaires lui garantissent tous les nutriments dont il a besoin dans les bonnes proportions, en fonction de son état physiologique, de son activité physique et de son âge. Alors que pendant leurs premiers jours de vie, les chatons sont nourris avec du lait maternel, ils atteignent, un mois plus tard, une phase appelée sevrage pendant laquelle leur organisme subit des changements qui leur permet de digérer de la nourriture. Jusqu'à l'âge d'un an, leur régime alimentaire doit contenir plus d'énergie et de protéines que le régime alimentaire d'un adulte qui, en fonction de son état métabolique, de son activité et de ses caractéristiques, se nourrira d'une façon ou d'une autre. S'il s'agit d'une femelle en gestation, ses apports alimentaires doivent être supérieurs par rapport à un état de non gestation, car elle doit avoir des réserves et assurer la bonne croissance des chatons. Lorsque le chat vieillit, son régime alimentaire doit s'adapter à cette nouvelle condition, pour cela il est conseillé de choisir une alimentation adaptée aux chats âgés. S'il s'agit d'un chat malade, une alimentation appropriée doit également être choisie.

Que mange un chat ? Dans cet article de PlanèteAnimal nous traitons l'alimentation des chats ainsi que leurs particularités pour expliquer ce que les chats doivent manger en fonction de leur âge et de leur état physique. Restez avec nous jusqu'à la fin !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Que donner à manger à un chaton

Besoins nutritionnels des chats

Les besoins nutritionnels du chat dépendent de son activité physique, de l'état de son système reproducteur, des conditions environnementales dans lesquelles il se trouve, de son âge, de sa santé et de son métabolisme. Ce n'est donc pas la même chose de nourrir une femelle en gestation, une femelle âgée souffrant d'une maladie rénale, une chatte stérilisée qui ne sort pas de la maison ou une chatte qui passe tout son temps à l'extérieur. Les chats ne sont pas des chiens et ne doivent donc pas être nourris comme des omnivores. L'énergie contenue dans les aliments est exprimée en kilocalories (Kcal) et est obtenue à partir de la somme de protéines, des graisses et des glucides.

Les chats sont des carnivores stricts et ont des besoins élevés en protéines (au moins 25% de l'alimentation totale), ainsi qu'en taurine, arginine, acide arachidonique, et en vitamine A qu'ils obtiennent à partir l'ingestion de tissus animaux. Les besoins nutritionnels des chats sont donc répartis en :

  • Protéines : C'est le nutriment le plus important. Lorsque vous vous demandez ce que doit manger un chat, les protéines doivent être les principaux ingrédients auxquels vous devrez penser. Si l'on parle d'aliments secs, il est essentiel que l'alimentation du chat contiennent au moins 25% de protéines, idéalement autour de 40%. Le pourcentage de protéines est étroitement lié à la quantité de nourriture. Toutefois, si le chat bénéficie d'une alimentation naturelle faite maison ou surgelée ou emballée sous vide, les pourcentages en protéines doivent être aux alentours de 90 à 95%, laissant les 5 à 10% restant aux fruits et légumes. Ces derniers sont facultatifs.
  • Acides aminés essentiels : Les deux acides aminés essentiels indispensables dans l'alimentation des félins sont l'arginine et la taurine. L'arginine est indispensable à la synthèse de l'urée et à l'élimination de l'ammoniaque. Sa carence provoque ainsi une intoxication à l'ammoniaque (hyperammoniémie) qui peut tuer le chat en quelques heures. La taurine, bien que sa carence mette des mois à causer des dommages dans l'organisme félin, peut être responsable de troubles cardiaques (cardiomyopathie dilatée avec insuffisance cardiaque), de troubles de la reproduction ou de dégénérescence de la rétine pouvant conduire à une cécité irréversible. Ces deux acides aminés se trouvent dans la viande.
  • Graisses : Au moins 9% des calories d'un chat adulte doivent provenir des graisses, présentes dans les viandes, donc idéalement, le pourcentage de graisse dans l'alimentation du chat doit être d'environ 15 à 20%, en particulier dans les régimes faits maison.
  • Acides gras : Les chats ont besoin d'apports en acides gras tels que les oméga-3 et 6, qui sont essentiels pour la peau, le pelage, le système cognitif, cardiovasculaire et immunitaire. De plus, ces acides gras possèdent des propriétés anti-inflammatoires. Ces nutriments sont également essentiels pour l'obtention d'énergie, l'isolation thermique, la protection des organes internes et le transport des vitamines liposolubles (A,D,E). Les oméga-3 sont apportés par le poisson et les crustacés. Cependant, les chats n'ont pas autant de capacité que les autres animaux à synthétiser les acides gras essentiels requis par l'acide linoléique (oméga-6). Ils ont donc besoin d'un apport supplémentaire en acide arachidonique, apporté par l'alimentation sèche de provenance animale, ce qui montre une fois de plus l'importance de la viande dans l'alimentation du chat. La carence entraîne chez le chat des alopécies, des troubles de la coagulation, des troubles cutanés et de la reproduction.
  • Glucides : il a été confirmé qu'il est possible de maintenir leurs apports assez faibles dans l'alimentation car le catabolisme des protéines permet de couvrir les besoins en glucose. Les glucides les plus fréquemment rencontrés dans l'alimentation des chats sont la fécule de maïs, car elle est plus digestible chez cette espèce. Cependant, les glucides ne font pas partie des nutriments essentiels pour les chats car ces derniers ont du mal à les transformer. Dans les aliments faits maison, les céréales ne doivent pas être ajoutés.
  • Vitamines : Les chats ont besoin de vitamines car elles sont essentielles pour le maintien de certaines fonctions vitales. Les antioxydants (vitamine C, E et Bêta-carotène), par exemple, sont nécessaires pour neutraliser les radicaux libres qui causent des dommages cellulaires et sont impliqués dans le vieillissement. Plus précisément, la vitamine A est très importante dans la vision des chats, la régulation de leurs membranes cellulaires et le bon développement de leurs dents et de leur masse osseuse, de plus elles ne peuvent être obtenues qu'à partir de tissus animaux, les reins et le foie étant les meilleures sources. Toutefois, des quantités élevées de vitamine A peuvent provoquer une hypervitaminose A en causant une léthargie et des problèmes squelettiques. Le reste des vitamines telles que le complexe B, la vitamine D et E sont ajoutées dans l'alimentation du chat. Ces derniers synthétisent eux-mêmes la vitamine C.
  • Minéraux : Une bonne alimentation pour chats est généralement complétée par des minéraux nécessaires à l'organisme comme le calcium, le phosphore, le magnésium ou des oligo-éléments tels que le cuivre, le fer, le manganèse, le zinc et le sélénium. Dans les régimes faits maison, les aliments fournissent déjà les minéraux et les vitamines nécessaires à condition qu'ils soient bien équilibrés et bien formulés. Nous vous recommandons cet article sur les régimes BARF pour chats.
Que mange un chat ? - Besoins nutritionnels des chats

Que mange un chaton ?

Que mange un chaton ? Que mange un chaton de 1 mois ? Les chatons nouveau-nés obtiennent les anticorps de leur mère par le colostrum pendant les 16 premières heures de leur vie, ensuite les nutriments à travers le lait maternel. Si la chatte rejette ses chatons, ses chatons malades ou faibles ou tout simplement ne produit pas de lait, ils doivent être nourri par du lait formulé spécialement pour les chatons nouveau-nés. Idem, lorsqu'on trouve des chatons nouveau-nés dans la rue.

Les chatons au cours de leur première semaine de vie consomment environ 10 à 20 ml de lait par tétée et pour gagner 1 gramme de poids, ils doivent en consommer 2,7 grammes. Il est important d'utiliser au début un lait avec une formule spécialement conçue pour chatons avant de passer au lait de vache car ce dernier contient des teneurs plus faibles en protéines, graisses, de calcium et de phosphore. Plus précisément, le lait de vache contient 27% de protéines, c'est pourquoi les 40% fournis par le lait spéciale chaton est conseillé.

Les besoins énergétiques des chatons augmentent de 130 Kcal/kg par jour à 3 semaines, 200 à 220 Kcal/ kg par jour répartis en 4 à 5 tétées par mois avant d'atteindre un maximum de 250 Kcal/kg par jour au 5éme mois d'âge. Les besoins énergétiques diminuent par la suite à 100 Kcal/kg par jour à l'âge de 10 mois.

Le sevrage naturel des chatons commence généralement vers 4 semaines. A ce moment, il est possible de favoriser une nourriture solide en mélangeant de la nourriture pour chatons avec de l'eau ou du lait, tout en réduisant le liquide progressivement jusqu'à ne laisser que la nourriture sèche. A ce moment, leur capacité à digérer le lactose diminue et les amylases augmentent pour mieux digérer l'amidon des aliments. Ainsi, à environ 6 semaines, lorsque les chaton consomment 20 grammes de nourriture sèche par jour, ils sont complètement sevrés et ont besoin de plus de Kcal qu'un chat adulte car ils ont besoin de trois fois plus d'énergie. Si vous envisagez de leur offrir un régime fait maison, vous devez également introduire la nourriture progressivement jusqu'à ce que leur mère les rejette complètement.

Il est important de respecter le rythme naturel de la séparation car c'est avec son entourage (mère et frères et soeurs), qu'un chaton commence à recevoir ses premiers enseignements et entame la période de socialisation.

Pour en savoir plus sur le sujet, consultez notre article "Comment s'occuper d'un chaton de 1 mois ?" !

Que mange un chat ? - Que mange un chaton ?

Que mangent les chattes gestantes et allaitantes ?

La gestation d'une chatte dure au maximum 9-10 semaines et ses besoins énergétiques augmentent chaque semaine, nécessitant en fin de gestation une augmentation de 25% des besoins énergétiques d'entretien, c'est-à-dire, environ 100 kcal ME / kg par jour. De plus, la consommation de graisses est importante pour accumuler les réserves dont la chatte aura besoin durant les dernières semaines de gestation, puisque la prise de poids ira aux chatons et à l'allaitement. Au total, une chatte gestante gagne 40% de plus que son poids normal, et perd 20% après l'accouchement, tandis que le poids restant disparaîtra pendant la lactation. Elle peut même devenir plus mince qu'elle ne l'était auparavant, car son alimentation pendant la lactation couvrira entre 80 et 85% de ses besoins, le reste étant assuré par le chat à partir de ses réserves.

Selon la taille de la portée, les besoins énergétiques vont plus ou moins augmenter. Comme ils seront toujours plus élevés que les besoins d'entretien, pendant la grossesse et la lactation, il est bon de nourrir la chatte avec un aliment formulé pour chatons en raison de la grande teneur en énergie dont il dispose. Une fois le processus de lactation terminé, si la chatte est à son poids et qu'elle a de l'énergie, elle retrouvera un régime approprié pour les chats adultes. Voyons ci-dessous quel est le régime alimentaire des chats adultes et quel est le type de nourriture qui existe.

Alimentation du chat adulte

Que mange un chat domestique adulte ? Les besoins énergétiques des chats adultes varient considérablement. Par exemple, 60 Kcal/jour suffisent à un chat domestique avec peu d'activité. S'il est castré et s'il s'agit d'un chat calme, ces besoins peuvent chuter jusqu'à 45 Kcal/jour, s'il est actif, ils montent jusqu'à 75 Kcal/jour. L'âge doit être également pris en compte, car les jeunes chats ont tendance à dépenser plus d'énergie et donc leurs besoins sont supérieurs aux chats âgés.

Les chats castrés ont plus d'appétit mais leurs besoins énergétiques sont plus faibles. Par conséquent, si aucun changement de régime alimentaire n'est réalisé pendant l'année qui suit la castration, les chats peuvent être en surpoids de 30%, car l'excès d'énergie consommée s'accumule sous forme de graisse dans le corps, autrement dit, beaucoup dit de chats castrés peuvent se retrouver en surpoids. Chez ces chats, la consommation d'énergie doit être réduite de 14 à 40% et donner environ 50 Kcal/kg/jour. Il est également conseillé de donner une alimentation spécifique pour chats castrés ou réaliser une alimentation faite maison avec l'aide d'un vétérinaire spécialisé en nutrition.

Lorsque les chats vieillissent, ils peuvent être atteints de diverses maladies comme l'insuffisance rénale, le diabète ou l'hyperthyroïdie, nécessitant une alimentation adéquate. De plus, en raison de l'augmentation des radicaux libres responsables du processus du vieillissement, des aliments riches en antioxydants, comme la vitamine C et E, peuvent être administrés. Le contenu énergétique de l'aliment ne doit pas augmenter en raison de la faible activité des chats âgés tandis qu'il est nécessaire d'augmenter les apports en protéines, diminuer le phosphore ainsi que les aliments qui acidifient l'urine pour prévenir les maladies rénales.

Comment nourrir un chat ?

Après avoir vu ce que les chats doivent manger et quels sont leurs besoins nutritionnels, quels aliments pouvons-nous leur donner ? Le régime alimentaire d'un chat peut être classé en trois types :

  • Nourriture humide ;
  • Aliments secs ;
  • Alimentation faite maison.

Si vous ne savez pas quoi donner au chat ou si vous avez des doutes concernant l'équilibre nutritionnel, la meilleure façon de nourrir votre chat est d'utiliser de la nourriture sèche et humide en alternant ces deux options tout en tenant compte du fait qu'elles doivent être de bonne qualité. Comme nous l'avons dit précédemment, la viande doit être le principal ingrédient, il est donc important de lire les étiquettes des aliments pour chats avant des les acheter. Dans cet article, nous vous aiderons à choisir la meilleure alimentation humide pour chats.

Les chats sont des animaux qui préfèrent manger plusieurs repas légers tout au long de la journée plutôt que deux gros repas. Raison pour laquelle, chez cette espèce, il est préférable qu'ils aient toujours de la nourriture à leur disposition et qu'ils distribuent leur ration de nourriture humide en plusieurs prises. De même, les chats préfèrent de l'eau fraîche et en mouvement, C'est pourquoi les chats préfèrent boire d'un robinet ou d'une source plutôt que d'une coupelle.

La nourriture faite maison, quant à elle, présente différents avantages par rapport à l'alimentation industrielle. Parmi ces avantages, la possibilité de choisir les produits et de s'assurer que le chat reçoit les apports de chaque nutriment dont il a besoin, en particulier de la viande. Toutefois, il est conseillé de garder à l'esprit les autres nutriments déjà mentionnés précédemment. Il est donc nécessaire d'ajouter d'autres nutriments. De plus, il est également préférable d'éviter les aliments crus, sauf s'ils ont été congelés et décongelés au préalable, car ils peuvent contenir des parasites ou des micro-organismes qui peuvent rendre votre chat malade. Dans ce cas, il est préférable de distribuer la nourriture en quatre prises quotidiennes. Nous rappelons, encore une fois, qu'il est important d'informer et de consulter un vétérinaire pour établir un régime fait maison spécifique à votre chat, en fonction de ses besoins.

Que mange un chat ? - Alimentation du chat adulte

Que mange un chat sauvage ?

Les chats sauvages mangent naturellement n'importe quelle proie à laquelle ils ont accès, comme les lézards, les rongeurs, les oiseaux ou tout autre petit animal. Ces proies leurs fournissent tous les nutriments nécessaires que nous avons mentionnés en plus d'un taux également élevé en eau.

Les chats des villes, quant à eux, à défaut de chasser des proies plus difficiles à trouver, fouillent dans des contenants ou des poubelles à la recherche de nourriture ou à partir de personnes qui leur donnent des aliments, que ce soit des chats individuels ou des colonies de chats. Ce terme fait référence à la structuration de chats en groupe dans un endroit très spécifique où ils ont de l'espace pour s'abriter et des personnes pour les nourrir. De plus, les organisations de protection des animaux aident ces colonies en leur fournissant de la nourriture, un abri, des soins et collaborent aussi à leur stérilisation pour éviter une reproduction incontrôlée qui pourrait entraîner des problèmes de santé publique et écologique, et se trouver avec d'autres animaux comme certaines populations d'oiseaux sauvages. Le grand avantage des colonies de chats est d'éviter la propagation des parasites des rats et d'autres animaux qui peuvent transmettre diverses maladies à l'homme.

Bien que beaucoup de gens pensent que la vie des chats sauvages est plus remplie que celle d'un chat domestique, les chats sauvages ont tendance à vivre de manière beaucoup plus précaire, plus exposés à diverses maladies, aux mauvaises conditions climatiques et aux pénuries de nourriture. Ces chats ont donc une espérance et une qualité de vie plus courtes, n'atteignant généralement pas l'âge de 9 ans, alors que les chats domestiques, dont les besoins nutritionnels sont couverts et bénéficiant de soins vétérinaires peuvent atteindre 18 à 20 ans d'âge. C'est pourquoi il est si important de savoir ce que mangent les chats et de connaitre toutes les informations relatives à l'alimentation de votre chat.

Cet article est terminé ! Nous espérons vous avoir informé un peu plus sur la santé de votre chat et sur ses besoins nutritionnels. À bientôt sur PlanèteAnimal !

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Que mange un chat ?, nous vous recommandons de consulter la section Régimes équilibrés.

Bibliographie
  • R. Elices. (2010). Atlas de nutrición y alimentación práctica en perros y gatos. Servet.
  • Ateuves. (2017). La nutrición en las distintas etapas de la vida de un gato. Disponible sur : https://ateuves.es/caracteristicas-nutricionales-las-distintas-etapas-la-vida/
  • M. L. Palmero. Nutrición en gatas: desde la gestación al destete. Disponible sur : https://www.gattos.net/images/Publicaciones/Marisa/ArticulosNuevos/23ANutricionenGatasDesdelaGestacionalDestete.pdf
  • Aveaca. Requerimientos nutricionales en perros y gatos. Disponible sur : https://aveaca.org.ar/wp-content/uploads/2019/03/Nutrición-Sección-02.pdf

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Que mange un chat ?
1 sur 4
Que mange un chat ?

Retour en haut