Partager

Dobermann

Actualisé: 14 février 2019
Dobermann

Le Dobermann, ou Dobermann pinscher, est un chien élégant, musclé et puissant. Avec un corps compact et puissant, le Dobermann a captivé l'imagination des gens pendant de nombreuses années, bien qu'aujourd'hui ce ne soit pas une race aussi appréciée qu'il y a quelques décennies.

Peu de personnes connaissent la grande intelligence et la sensibilité qui accompagne cette race aussi populaire que peu connue. Si vous envisagez d'adopter un chien Dobermann , vous êtes au bon endroit:

Sur cette fiche de race de PlanèteAnimal, vous découvrez tout ce qu'il faut savoir sur le Dobermann et ses caractéristiques physiques, son tempérament, ses soins ou l'éducation.

Source
  • Europe
  • Allemagne
Nomenclature de la FCI
  • Groupe II
Caractéristiques physiques
Hauteur
  • 15-35
  • 35-45
  • 45-55
  • 55-70
  • 70-80
  • Plus de 80 cm
Poids adulte
  • 1-3
  • 3-10
  • 10-25
  • 25-45
  • 45-100
Espérance de vie
  • 8-10
  • 10-12
  • 12-14
  • 15-20
Activité physique recommandée
  • Faible
  • Moyenne
  • Ëlevée
Recommandations
  • Muselière
  • Harnais
Climat recommendé
Type de poils

Origine du Dobermann

Cette race a une origine relativement récente. Friederich Louis Dobermann, né le 2 Janvier 1834 et décédé le 9 Juin 1894, a été le créateur de cette race. Comme on le sait, Dobermann était un collecteur d'impôts qui travaillait également à mi-temps en capturant des chiens pour les chenils.

Comme il devait se déplacer dans des endroits différents, et certains peu sûrs, Dobermann décida de créer une race de chien qui soit en mesure de le protéger tout en se montrant attaché aux personnes. On ne sait pas avec certitude quelles races ont participé à la création du Dobermann, mais on pense qu'il a utilisé des « chiens de boucher », qui étaient semblables aux rottweiler. On sait également que le Dobermann est lié au rottweiler et au beauceron.

Dans les décennies passées, le Dobermann fut très populaire comme chien de garde et de protection. Il fût largement entraîné pour devenir chien policier et pour accomplir des taches dans l'armée. Aujourd'hui la race a perdu de cette popularité et il est plus rare des les voir dans des forces de sécurité. Mais le Dobermann reste encore très populaire dans la société civile et possède toujours les attributs qui lui ont valu d'être un chien tant valorisé dans les forces de sécurité.

Caractéristiques du Dobermann

La tête du Dobermann est en forme de coin allongé et émoussé, élégante et fine. Le stop est peu défini mais évident. Le nez est plus large que rond, et les fosses nasales grandes. Chez les spécimens noir, elles doivent être noire, chez les spécimens marrons elles doivent être plus claires. Le museau est bien développé et profond, avec une ouverture buccale qui atteint presque les molaires.

Les yeux sont de taille moyenne et de forme ovale. Ils doivent être obscurs, bien que des yeux de tonalité plus claire chez les chiens marrons sont acceptés.

Traditionnellement, les oreilles du Dobermann sont coupées lorsque le chien est un chiot âgé de quelques mois. Aujourd'hui cette pratique recule et est considérée comme cruelle et innecéssaire pour la majorité des gens. Les oreilles complètes du Dobermann sont de taille moyenne.

Le corps du Dobermann est compact, musclé et puissant, ce qui lui donne une grande habileté pour réaliser des mouvements rapides. cette capacité favorise le travail comme comme chien d'attaque et de protection. Le dos est court met musclé, et la poitrine est large et profonde.

La queue à une insertion haute, et est habituellement coupée, en fonction des standards de la FCI. mais cette pratique est de plus en plus critiquée et interdite dans de nombreux pays. En France la coupe de la queue est encore autorisée, mais pour combien de temps ?

Le Dobermann possède un pelage court, dur et dense, et ne possède pas de sous-poil. Les poils sont répartis de manière uniforme sur tout le corps. Les couleurs reconnus par le FCI sont noir et marron, avec des marques de couleurs feu bien définies.

La hauteur au garrot test de 68 à 72 cm pour les mâles, et de 63 à 68 cm pour les femelles. Le poids est de 40 à 45 kg pour les mâles, et de 32 à 35 kg pour les femelles.

Caractère du Dobermann

Le Dobermann est un des chiens les plus intelligents qui existent. Ils sont essentiellement amicaux et pacifiques. Le Dobermann est un chien très dépendant de sa famille, ce qui fait que ce n’est pas un chien indiqué si nous le laissons beaucoup de temps seul ou n’avons pas le temps de nous en occuper. Cette caractéristique en fait en revanche un bon chien de garde.

Bien qu’il s’agisse d’un chien amical avec les membres de sa famille, le Dobermann est assez méfiant avec les étrangers, il est donc recommandé de le socialiser dès qu’il est chiot. Mais nous rappelons que cette méfiance n’en fait pas un chien dangereux.

Le Dobermann est un excellent chien de compagnie qui n’arrêtera pas de vous surprendre dans la vie de tous les jours par son caractère. C’est un chien doux, affectueux et sensible. Avec une intelligence supérieure a la moyenne, il très très gratifiant de travailler l'éducation et le dressage avec lui et il apprend facilement et rapidement les nouveaux ordres. . Cette race à d'ailleurs été beaucoup utilisé dans des corps de métiers comme chien de recherche, chien de garde, chien d'attaque, chien de sauvetage, chien de thérapie, chien d’assistance parmi d'autres fonctions.

Les soins d'un Dobermann

Bien qu’ils aient besoin de beaucoup d’exercice, ils peuvent très bien s’adapter à la vie en appartement s’ils bénéficient de longues promenades qu’il leur permet de brûler de l’énergie. Ils seront quand même mieux si la maison possède un jardin dans lequel ils pourront courir et s’amuser.

Dans tous les cas, le Dobermann est un chien « d’extérieur ». Avec une faible capacité pour supporter le froid, il aura besoin d’un endroit confortable pour dormir et se reposer. Il n'est pas recommandé de faire dormir le Dobermann en extérieur si le climat est froid.

D’un autre côté, la seule stimulation physique du chien doberman ne sera pas suffisante. Il aura aussi besoin de stimulation mentale pour l’aider à éliminer le stress et l’énergie accumulée. Les différents jeux d’intelligences pour chien aideront avec cet aspect nécessaire.

Le Dobermann perd ses poils de manière régulière mais son pelage court ne nécessite pas de soins particuliers. Avec un brossage occasionnel et un bain tous les 2 mois, cela sera suffisant.

En France, le Dobermann n’est pas dans la catégorie des chiens considérés comme potentiellement dangereux, il n’y a donc pas d’obligation particulière pour les propriétaires.

Education du Dobermann

Le Dobermann est un chien très intelligent, il aura donc besoin d’une bonne éducation et de dressage. Il faudra commencer par le processus de socialisation, un processus lors duquel on enseigne au chien à interagir avec d’autres personne, d’autres animaux mais aussi des objets et l’environnement en général. La socialisation évite les conduites liées à la peur lorsqu’il atteint l’âge adulte.

Lorsqu’il est jeune, on peut commencer à travailler les ordres de bases, et les mettre en pratique dans différentes situations, en utilisant toujours le renforcement positif.

L’utilisation de technique ou accessoires d’éducation basée sur la punition peuvent entraîner des problèmes graves de comportement chez ce chien très sensible. Il faut les éviter à tout prix.

Lorsqu'il est jeune-adulte, le Dobermann doit continuer à travailler l'obéissance de manière constante, et commencer à expérimenter des exercices actifs et des jeux d’intelligence. La variété dans l’éducation et le dressage entraîneront des attitudes positives et saines

À l’étape adulte tout en continuant à travailler l’obéissance pourra aussi entreprendre d’autres activités qui le motivent, comme les jeux de piste, l’habilité canine, la recherche, les thérapie ou l’assistance entre autre choses.

Le Dobermann est un chien très intelligent, il aura donc besoin d’une bonne éducation et de dressage. Il faudra commencer par le processus de socialisation, un processus lors duquel on enseigne au chien à interagir avec d’autres personne, d’autres animaux mais aussi des objets et l’environnement en général. La socialisation évite les conduites liées à la peur lorsqu’il atteint l’âge adulte.

Lorsqu’il est jeune, on peut commencer à travailler les ordres de bases, et les mettre en pratique dans différentes situations, en utilisant toujours le renforcement positif. L’utilisation de technique ou accessoires d’éducation basée sur la punition peuvent entraîner des problèmes graves de comportement chez ce chien très sensible. Il faut les éviter à tout prix.

Dès jeune, le Dobermann doit apprendre à obéir de manière constante, et commencer à expérimenter des exercices actifs et des jeux d’intelligence. La variété dans l’éducation et le dressage entraîneront des attitudes positives et saines. À l’étape adulte tout en continuant à travailler l’obéissance pourra aussi entreprendre d’autres activités qui le motivent, comme les jeux de piste, l’habilité canine, la recherche, les thérapie ou l’assistance entre autre choses.

Santé du Dobermann

Le Dobermann est un chien de grande stature et d'une élégance remarquable qui démontre une intelligence privilégiée et une grande sensibilité. Il se distingue par le fait d'être parmi les 5 races de chiens les plus intelligentes, selon la liste dressée par Stanley Cohen, capable d'apprendre, de mémoriser et de reproduire avec excellence et rapidité une énorme variété de tâches, d'ordres et de sports canins.

Cependant, pour développer pleinement ses capacités physiques, émotionnelles et cognitives, l'éducation du chien doberman doit être orientée, en accordant une attention particulière à l'entraînement et à la socialisation, mais il sera également essentiel qu'il puisse recevoir une médecine préventive adéquate.

Cardiomyopathie dilatée chez le Doberman

La cardiomyopathie dilatée (DCC) est plus fréquente chez les grands chiens, principalement chez les races suivantes : Dobermann, Dogue allemand, Boxeur et Chien-loup irlandais. Dans cette pathologie, la structure musculaire du cœur (en particulier les ventricules) est affaiblie par un étirement progressif qui entraîne une incapacité à se contracter correctement. Par conséquent, le cœur ne peut pas pomper suffisamment de sang pour oxygéner correctement tous les tissus de l'organisme.

Une mauvaise oxygénation empêche les autres organes de remplir leurs fonctions de façon optimale (ce qui entraîne différents types d'insuffisance) et peut également causer des lésions irréversibles lorsqu'elle n'est pas traitée rapidement. Il est également fréquent d'observer l'accumulation de liquides dans l'abdomen et autour des poumons, entre autres complications.

C'est généralement une maladie silencieuse, qui peut progresser rapidement chez les chiens de Doberman. Parmi ses principaux symptômes, on trouve :

  • Difficulté à respirer
  • Toux
  • Perte de poids
  • Faiblesse
  • Intolérance à l'effort
  • Enflure abdominale
  • Évanouissement
  • Épisodes de syncope

Il est essentiel de voir votre vétérinaire rapidement lorsque vous observez des changements dans la routine ou l'apparence de votre chien Dobermann. Un diagnostic précoce est essentiel pour permettre un pronostic favorable et offrir une bonne qualité de vie au patient, ainsi qu'un rétablissement rapide et plus efficace.

Le syndrome de Wobbler chez le Dobermann

Le syndrome de Wobbler (instabilité de la colonne cervicale), communément appelé "syndrome de Wobble", comprend plusieurs troubles dégénératifs chroniques et graves touchant les vertèbres et les disques intervertébraux de la colonne cervicale. Ces troubles entraînent une compression excessive de la moelle épinière et des nerfs situés dans le cou.

Cette pathologie est plus fréquente chez les chiens de grande taille ou géants, puisqu'environ 50% des cas ont été diagnostiqués chez les chiens Dobermann, Dogue allemand et Mastiff. Par conséquent, la prédisposition génétique apparaît comme le principal facteur de risque du syndrome de Wobbler. Mais dans des cas plus rares, certains chiens peuvent aussi souffrir d'un déplacement des disques intervertébraux en raison d'un fort impact sur la région cervicale.

Le syndrome de Wobbler progresse silencieusement et ses premiers symptômes ne sont pas très spécifiques et difficiles à diagnostiquer chez le chien, tels que maux de tête et raideur à l'arrière du cou. Cependant, au fur et à mesure que la maladie progresse, des symptômes plus spécifiques apparaissent, comme une marche bancale, des pas courts et prudents, une perte fréquente d'équilibre et de la difficulté à bouger.

Lorsque vous observez ces symptômes chez votre Dobermann, n'hésitez pas à aller rapidement chez le vétérinaire. La chirurgie est habituellement le seul traitement vraiment efficace pour ce syndrome. Cependant, sa viabilité dépendra fondamentalement de l'état de santé de votre Dobermann. Par conséquent, un diagnostic précoce est presque toujours synonyme d'un meilleur pronostic.

Maladie de Von Willebrand chez le Dobermann

Cette pathologie est caractérisée par l'absence du facteur von Willebrand (FVW), une glycoprotéine responsable du transport du facteur de coagulation VII, indispensable à la coagulation des lésions vasculaires. Le déficit de cette protéine provoque une union anormale des plaquettes et entrave le processus de coagulation. Par conséquent, le dobermann peut saigner excessivement lorsqu'il souffre d'une lésion superficielle ou d'une blessure légère. De plus, il a déjà été démontré que les chiens atteints de SVE sont plus susceptibles de développer des déséquilibres métaboliques, comme l'hypothyroïdie canine.

Il existe 3 types de maladie de von Willebrand, qui sont classées en fonction de l'intensité de leurs symptômes. Les Dobermann sont particulièrement enclins à développer la SVE de type 1, qui comprend des symptômes légers ou modérés tels que la cicatrisation tardive de la plaie, des ecchymoses faciles même en cas de coups très légers, des saignements occasionnels au niveau des gencives ou des narines.

C'est une maladie chronique qui n'a pas encore de remède définitif. Les chiens atteints de SVE peuvent recevoir des traitements palliatifs, mais la prévention des blessures et des traumatismes est le principal moyen d'éviter les complications et d'offrir une bonne qualité de vie aux Dobermann atteints.

Torsion gastrique chez le Dobermann

La torsion gastrique ou la torsion de l'estomac est également l'une des maladies les plus courantes chez le Dobermann. Elle se caractérise par une dilatation excessive de l'estomac, provoquant une torsion de l'organe autour de son propre axe. Par conséquent, les connexions entre l'œsophage et l'intestin sont obstruées et la circulation sanguine est interrompue, ce qui empêche l'oxygénation correcte de certains organes et cause des dommages irréversibles si non traités rapidement, ce qui peut également entraîner la mort du Dobermann.

Les symptômes les plus fréquents de torsion gastrique chez le Dobermann sont :

  • Nausées
  • Tentatives de vomissement infructueuses
  • Anxiété
  • Salivation excessive
  • Enflure abdominale
  • Difficulté à respirer
  • Léthargie
  • Manque d'appétit

Malheureusement, les diagnostics de torsion gastrique sont assez fréquents en clinique vétérinaire. Bien que tous les chiens puissent souffrir d'une torsion gastrique, ce syndrome est plus fréquent chez les grands chiens, comme le Doberman, le Saint-Bernard, le Mastiff, le Grand Danois, le Labrador, le Schnauzer géant, etc.

Photos de Dobermann

Vídeos de Dobermann

Vídeos de Dobermann
Articles en relation

Met en ligne la photo de ton Dobermann

Mets la photo de ton animal en ligne

Écrire un commentaire sur Dobermann

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Quelle note donneriez-vous à cette fiche de race ?

Dobermann
1 sur 10
Dobermann

Retour en haut