Chaque chien est différent et tous n’apprennent pas au même rythme. Certains sont faciles à éduquer alors que d’autres requièrent plus de temps et de patience. Pour exemple, deux races de chiens moyennement difficiles à éduquer sont le Tosa inu ou le Yorkshire terrier, deux races de chiens qui répondent bien aux sessions éducatives mais qui, surtout pendant la période de socialisation, demandent un peu plus de patience et de constance.
N'oubliez pas que non seulement les races de chiens mentionnées ci-dessus sont moyennement dures à éduquer, mais que toutes les races croisées issues de ces chiens sont également incluses dans cette catégorie. Par conséquent, dès que vous adoptez un chien, n’oubliez pas de tenir compte de son caractère et de ses besoins spécifiques.

13 races