menu
Partager

Esquimau canadien ou Inuit canadien

Actualisé: 20 décembre 2023
Esquimau canadien ou Inuit canadien

L'Esquimau canadien, Inuit canadien, ou Canadian Eskimo Dog en anglais, est une ancienne race de chien développée dans la zone côtière et l'archipel qui constituent aujourd'hui l'Arctique canadien (Artic Canada). C'est un chien imposant au profil nordique marqué, dont le tempérament peut être quelque peu rustique, comme son apparence, mais qui est très amical avec les gens qui composent son noyau familial. Cependant, comme c'est un chien primitif, il ne doit pas être traité comme un "chien de salon" et il a besoin que son espace soit respecté. Il ne faut pas non plus négliger sa socialisation car elle permet de favoriser des interactions plus harmonieuses avec une variété d'individus, de stimuli et d'environnements. S'ils sont bien socialisés, les esquimaux canadiens peuvent être de bons compagnons, voire des chiens de famille, mais ils conviendront mieux à des familles qui disposent de vastes espaces où ils pourront courir et se dépenser.

Si vous pensez répondre à ces "exigences" et que vous avez toujours aimé les chiens de type nordique, c'est l'occasion de découvrir une race vraiment unique ! Poursuivez votre lecture et découvrez tout sur les caractéristiques de l'Esquimau canadien !

 

Origine
  • Amerique
  • Canada
Caractéristiques physiques
Hauteur
  • 15-35
  • 35-45
  • 45-55
  • 55-70
  • 70-80
  • Plus de 80 cm
Poids adulte
  • 1-3
  • 3-10
  • 10-25
  • 25-45
  • 45-100
Caractère
Idéal pour
Type de poils
Éducation et dressage canin

Origine de l'Esquimau canadien

Contrairement à l'Esquimau américain, dont le développement n'a rien à voir avec les peuples indigènes communément appelés "Esquimaux", la création et l'évolution de l'Esquimau canadien sont intrinsèquement liées à l'histoire des Inuits qui ont habité (et dont certains habitent encore) les régions arctiques du Canada, et principalement à la culture thuléenne.

Rappelons que le terme "Esquimau" tombe progressivement en désuétude en raison de son contenu raciste, et qu'aujourd'hui le mot "Inuit" est utilisé pour désigner les différents groupes humains qui seraient nés en Sibérie et se seraient ensuite répandus dans la majeure partie de l'Arctique habitable. Pour cette raison, beaucoup affirment que le nom le plus "correct" pour la race aujourd'hui serait le chien inuit canadien. Cependant, dans les fédérations canines qui reconnaissent la race, y compris la FCI, seul le nom de "chien esquimau canadien" est encore utilisé.

Les preuves et les représentations connues suggèrent que cette race de chien canadien a au moins 2 000 ans d'histoire et elle est même souvent considérée comme étant la plus ancienne d'Amérique du Nord. Toutefois, ses origines pourraient être bien plus lointaines, au point de remonter jusqu'à la culture préhistorique des Inuits. Et, logiquement, il est difficile de déterminer avec précision quand les chiens esquimaux "génériques", c'est-à-dire ceux qui accompagnaient les peuples nomades de l'Arctique dans leurs déplacements, se sont croisés - accidentellement et/ou volontairement - pour donner naissance aux premiers "spécimens" de ce que l'on appellera plus tard les chiens esquimaux canadiens.

Ce qu'on sait, c'est que, bien qu'il soit classé parmi les chiens de type spitz, le chien esquimau canadien a toujours évolué en même temps que les cultures inuites. Il a longtemps été la race de chien de travail officielle et préférée de ces peuples, chez qui ils servaient principalement de chien de neige et de chien de traîneau. Cependant, l'arrivée de races étrangères, telles que le Husky de Sibérie, et le développement ultérieur de races locales à partir de ces races, notamment le Husky d'Alaska, qui s'est avéré plus agile pour tirer les traîneaux et plus polyvalent pour le dressage, ont entraîné une baisse de la popularité du chien esquimau canadien.

À tel point que, dans les années 1960, il ne restait plus qu'un seul chien esquimau canadien dans le livre des origines du Club Canin Canadien et que la race a été déclarée éteinte. Heureusement, le gouvernement du Canada s'est associé au Club Canin Canadien dans le but de ramener cette race, qui fait partie du patrimoine culturel des Inuits. Des experts ont été envoyés dans l'Arctique à la recherche de chiens esquimaux canadiens "purs". Leur succès a été tel qu'ils ont non seulement trouvé plus de chiens qu'ils ne l'avaient imaginé, mais ont également lancé un ambitieux programme d'élevage qui a permis d'établir des populations dans différentes régions.

Aujourd'hui encore, la race lutte pour sa survie, avec un peu plus de 300 individus enregistrés, mais elle est considérée comme le pedigree préservé le plus rare des canidés domestiques indigènes.

Caractéristiques de l'Esquimau canadien

Son apparence est celle d'un chien primitif à la carrure rustique et puissante, qui à première vue semble adaptée aux tâches qui impliquent plus de force physique que de vitesse. La hauteur au garrot des mâles varie de 58 cm à 70 cm, avec un poids corporel moyen de 30 à 40 kilos, tandis que les femelles peuvent mesurer de 50 cm à 60 cm et peser entre 18 et 30 kilos. Le dimorphisme sexuel est bien prononcé.

Chez les deux sexes, on retrouve des caractéristiques typiques des races de chiens de Poméranie, telles que des oreilles triangulaires bien dressées et une queue bien rembourrée qui tombe sur le dos. L'ombrage blanc (ou éventuellement beige) autour des yeux et/ou du museau, qui ressemble beaucoup à un masque, est également très courant et est plus fréquent chez les chiens à pelage uni.

La tête du chien esquimau canadien est massive, mais de taille proportionnelle au reste du corps, en forme de coin. Le stop (dépression nasofrontale) est bien défini, mais pas abrupt, et la truffe peut avoir une pigmentation allant du noir au brun clair, généralement compatible avec la couleur prédominante du pelage du chien. Le soi-disant «nez de papillon» (Butterfly nose) peut apparaître.

Les yeux du chien esquimau canadien sont petits, obliques et bien écartés. Des nuances plus foncées de brun prédominent, mais des yeux noisette et jaunes peuvent parfois apparaître chez ces chiens. Le regard donne au chien esquimau canadien une certaine férocité qui en fait l'une des races de chiens qui ressemblent le plus à des loups.

Couleurs du chien esquimau canadien

Le pelage du Chien esquimau canadien est constitué d'une double couche de poils : le pelage extérieur, plus doux et plus lisse (pas d'aspect frisé ni ondulé), d'une longueur moyenne de 7 cm à 15 cm, et d'un sous-poil, bien plus épais. et dense, qui assure une excellente protection contre le froid et les agressions climatiques. Les mâles ont une "crinière" sur l'épaule et le cou, ce qui contribue à les faire paraître bien plus robustes que les femelles.

Il est à noter que les Esquimaux canadiens traversent une importante période de mue, qui se produit généralement entre août et septembre, et durant laquelle il peut être nécessaire de brosser quotidiennement leur pelage pour éviter l'accumulation de poils morts et d'impuretés.

Quant aux couleurs de l'Esquimau canadien, la norme FCI détermine qu'il n'y a pas de motifs ou de couleurs prédominants dans la race, mais les combinaisons suivantes sont également souhaitables et acceptables :

  • Corps entièrement blanc avec pigmentation autour des yeux, du nez et des lèvres (rappelons que la reproduction des spécimens albinos n'est pas encouragée).
  • Corps blanc avec peu de régions rouges, feu, grises ou noires autour des oreilles ou des yeux.
  • Un corps blanc associé à la présence de marques rouges, chamois, feu, grises ou noires sur la tête, autour des oreilles et des yeux ou sur toute la tête et éventuellement une petite tache autour de la hanche ou du flanc.
  • Rouge et blanc ; beige et blanc; tan et blanc ou noir et blanc avec une répartition 50/50 sur différentes parties du corps.
  • Corps rouge, « beige chamois » ou feu avec du blanc sur la poitrine et/ou les pattes et le dessous du corps.
  • Corps zibeline, noir ou gris foncé avec du blanc sur la poitrine, et/ou les pattes et la partie inférieure du corps, pouvant se prolonger autour du cou en forme de collier.
  • Corps gris argenté ou blanc grisâtre.
  • Sous-poil beige à brun avec poils de garde noirs.

Caractère de l'Esquimau canadien

C'est un chien confiant et alerte dont le tempérament, selon la FCI, "doit refléter la race laborieuse qu'il est" et ne doit pas être comparé aux races plus modernes qui ont déjà été créées pour être des chiens de compagnie et non des chiens de travail dans des conditions aussi extrêmes que celles de l'Arctique canadien. Mais ceux qui pensent que l'Esquimau canadien est sauvage se trompent… au contraire, c'est un chien très fidèle à ses maîtres, qui se comporte de manière très douce lorsqu'il se trouve dans son noyau familial et qui aime être le centre d'attention. Il a aussi besoin de quelques moments de solitude, pendant lesquels il est nécessaire de respecter son espace.

Même en présence d'étrangers, les Esquimaux canadiens sont souvent très curieux et prêts à interagir. Un comportement excessivement craintif, timide ou insécurisé n'est donc pas attendu chez cette race et indique généralement des problèmes de socialisation du chien et/ou une exposition à des méthodes d'éducation contre-productives (par exemple, des punitions physiques) ou à d'autres formes de violence physique ou psychologique.

Cependant, comme la plupart des chiens primitifs qui sont restés presque isolés dans leur pays d'origine et dans les rôles pour lesquels ils ont été dressés, les Esquimaux canadiens ont tendance à être très réactifs à pratiquement n'importe quel stimulus (nourriture, travail, défense, jeu, etc.). D'où l'importance de commencer à le socialiser dès son plus jeune âge et d'être particulièrement vigilant lorsqu'il vit avec des enfants..

S'occuper d'un Esquimau canadien

Adopter un Esquimau canadien vous apportera beaucoup de joie, mais cela implique aussi de prendre la responsabilité de lui offrir une qualité de vie décente, en veillant à respecter les règles de base suivantes :

  • Alimentation : quel que soit le type d'alimentation que vous décidez d'offrir à votre chien, il est essentiel qu'elle réponde parfaitement aux besoins nutritionnels de son âge. En outre, un accès libre à de l'eau fraîche et potable est essentiel afin d'assurer une bonne hydratation de votre meilleur ami.
  • Exercice : sans être hyperactifs, les Esquimaux canadiens ont beaucoup d'énergie et sont habitués au "travail" ; ils aiment donc apprendre de nouvelles tâches et faire du sport ou des activités de plein air. C'est pourquoi nous vous recommandons, en plus des promenades quotidiennes de base avec votre meilleur ami, d'évaluer les avantages d'une initiation à un sport canin, tel que l'agilité, le frisbee ou le mushing. Un chien qui a une routine sédentaire dans un environnement appauvri est plus enclin aux symptômes de stress et aux problèmes de comportement associés à la destruction et à l'agression. Essayez d'introduire régulièrement des jeux d'intelligence pour votre chien et enrichissez son environnement afin qu'il puisse se divertir et se dépenser même lorsqu'il est seul à la maison.
  • Hygiène : l'accumulation de débris alimentaires entre les dents et les gencives est le point de départ des problèmes dentaires les plus courants chez les chiens, qui commencent par la formation de tartre et peuvent conduire à des maladies douloureuses telles que la gingivite et la parodontite. Pour les prévenir, un brossage régulier des dents de votre meilleur ami est essentiel et nous vous recommandons vivement d'évaluer les avantages d'un régime BARF, car les chiens esquimaux canadiens sont souvent très bien adaptés à ce type d'alimentation. Enfin, ils ont généralement besoin d'un brossage quotidien.

      Faites-lui les vaccins essentiels à la bonne fréquence, administrez-lui régulièrement des vermifuges pour prévenir les infestations de parasites internes et externes, et emmenez-le chez le vétérinaire une ou deux fois par an pour vérifier son état de santé. Vous devez également garder à l'esprit les libertés fondamentales que sont le bien-être des animaux et le droit à la liberté d'expression. Il est essentiel que vous laissiez votre chien être et se comporter comme il est, un chien. En d'autres termes, vous ne devez pas lui imposer des pratiques humaines ou le réprimander systématiquement pour des comportements instinctifs ou des besoins inhérents à la nature canine. En tant que tuteur, il vous incombe d'apprendre à votre chien ce que signifie "bien se comporter" avant de le réprimander pour "mauvais comportement".

      Dressage et éducation de l'Esquimau canadien

      L'éducation des chiens est un processus graduel qui doit commencer dès leur arrivée à la maison, et idéalement dès leurs premiers mois de vie (bien que la même "règle" s'applique si vous adoptez un chien adulte), et continuer à progresser tout au long de leur vie, en respectant toujours les limites et les besoins typiques de chaque étape. Si vous avez besoin d'aide pour faire les premiers pas dans l'éducation de votre nouveau meilleur ami, chez PlanèteAnimal nous vous enseignons "Comment commencer l'éducation d'un chiot".

      Avant que votre chiot n'atteigne son troisième ou quatrième mois de vie, il va falloir commencer à le socialiser. En effet, c'est à cet âge que les chiens apprennent à reconnaître l'espèce amie, et il est fondamental de lui permettre d'assimiler un plus grand nombre de ressources pour gérer ses propres émotions et faire face de manière plus équilibrée à une variété de stimuli, d'environnements et d'individus. Pour des raisons de sécurité, il est préférable de ne pas sortir votre petit compagnon avant de lui avoir administré tous les vaccins prévus par le calendrier des chiots. Cependant, vous pouvez commencer à le socialiser en le présentant à d'autres chiens et animaux que vous savez en bonne santé, vaccinés et vermifugés, ainsi qu'à des personnes extérieures à sa famille immédiate, soit dans votre maison, soit dans un autre environnement sûr.

      Une fois que votre chiot est entièrement vacciné et vermifugé, vous pouvez commencer à le promener dans les rues, sur les places, dans les parcs et dans d'autres zones extérieures pour lui donner l'occasion de continuer à interagir avec des nouveaux environnements, stimuli et personnes. En outre, c'est le moment idéal pour apprendre à votre chiot à faire ses besoins dans la rue et pour commencer à lui donner quelques ordres d'obéissance de base.

      À ce stade, si vous souhaitez éduquer votre chien à la maison (et nous vous le recommandons vivement), n'oubliez pas de suivre une approche progressive de l'enseignement, en commençant toujours par les ordres les plus simples pour ensuite complexifier une fois qu'il les aura assimilé. Veillez également à ce que les séances d'entraînement soient courtes (10 à 15 minutes suffisent amplement) et à ce qu'elles se déroulent dans un environnement dépourvu de stimuli intenses ou excessifs, qui risquent de distraire votre chien. N'hésitez pas à mettre en pratique ces 5 astuces d'entraînement que tout tuteur doit connaître.

      Santé de l'Esquimau canadien

      S'ils reçoivent tous les soins essentiels à leur bien-être physique et cognitif, ces chiens jouissent d'une très bonne santé et d'une endurance remarquable. Aucune prédisposition génétique significative à certaines maladies n'a été enregistrée. Leur espérance de vie moyenne est estimée entre 12 et 15 ans, et ils peuvent atteindre 16, voire 17 ans dans des conditions optimales.

      De même, les Esquimaux canadiens, lorsqu'ils atteignent un âge avancé, peuvent être affectés par des pathologies dégénératives courantes chez les chiens âgés, telles que la dysplasie de la hanche, la dysplasie du coude, l'arthrose et l'ostéoarthrite. À ce stade avancé de la vie, l'esquimau canadien devient également plus sensible aux affections neurodégénératives, telles que la maladie d'Alzheimer chez les chiens.

      En outre, le magnifique pelage de cette race de chien est totalement adapté aux régions très froides et aux hivers rigoureux, de sorte qu'ils sont assez intolérants à la chaleur et ne sont pas recommandés dans les régions chaudes.

      Que faire pour adopter un Esquimau canadien?

      Chez PlanèteAnimal, nous ne soutenons pas l'élevage d'animaux à des fins commerciales, ni aucune forme d'explotation physique, émotionnelle ou sexuelle à des fins de divertissement humain. C'est pourquoi, si vous souhaitez adopter un esquimau canadien ou un bâtard présentant des caractéristiques similaires, nous vous recommandons de contacter les refuges pour animaux les plus proches de chez vous afin de planifier une visite et de vous renseigner sur les chiens disponibles à l'adoption. Nous sommes certains que vous trouverez le meilleur ami que vous recherchez, qui sera également le chien le plus reconnaissant que vous ayez jamais rencontré. Et si vous avez encore des doutes sur la procédure d'adoption, nous vous recommandons la lecture de la rubrique suivante : "Comment adopter un chien".

      Photos de Esquimau canadien ou Inuit canadien

      Articles en relation

      Met en ligne la photo de ton Esquimau canadien ou Inuit canadien

      Mets la photo de ton animal en ligne

      Écrire un commentaire

      Ajouter une image
      Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
      Quelle note donneriez-vous à cette fiche de race ?
      Esquimau canadien ou Inuit canadien
      1 sur 5
      Esquimau canadien ou Inuit canadien

      Retour en haut