menu
Partager

Vaginite de la chienne

 
Par Alexandra Beaume Gonzales. 18 décembre 2019
Vaginite de la chienne

Voir les fiches de Chiens

Une chienne peut avoir vulve gonflée par quelque chose d'aussi simple que l'arrivée des chaleurs, ou par des causes graves telles que la présence d'infections, une inflammation vaginale, des tumeurs, des kystes, le début du prolapsus ou l'intrusion de corps étrangers. Par conséquent, s'il est confirmé que la chienne n'est pas en chaleur et qu'il y a une inflammation de la vulve de la chienne ou encore une perte de sang chez la chienne hors chaleur, vous devez vous rendre chez le vétérinaire le plus tôt possible pour obtenir un diagnostic et établir le meilleur traitement. Certaines des causes peuvent entraîner la mort de la chienne si elles ne sont pas traitées à temps, donc votre action rapide est vitale pour elle.

Dans cet article de PlanèteAnimal, nous détaillons les causes les plus courantes de la vaginite de la chienne, ou inflammation de la vulve chez la chienne, afin que vous puissiez essayer de rassembler autant d'informations que possible et aller voir votre vétérinaire. Lisez ce qui suit et découvrez pourquoi votre chien a une vulve enflammée.

Vaginite de la chienne ou l'inflammation de la vulve chez la chienne

Si votre chienne a une inflammation de la vulve, une perte de sang et a entre 6 mois et un an, votre chienne connaît probablement ses premières chaleurs. Ce n'est pas une science exacte, donc il n'y a pas d'âge fixe pour toutes les chiennes, ce qui rend difficile de différencier une vaginite de la chienne dite "normale", due au chaleur de la chienne, d'une vaginite de la chienne hors chaleur à cette âge là.

En fait, une vaginite de la chienne due aux premières chaleurs dépendra souvent de la race de votre chien femelle. En général, les races de chien toy ou de petite taille, les chaleurs commenceront généralement vers 6 mois, pour les races de taille moyenne entre 7 et 13 mois, tandis que la race de chien grand ou géante peut prendre jusqu'à 16 mois de vie.

En plus d'observer une perte de sang chez la chienne ou une inflammation de la vulve, à savoir une vulve gonflée, la chienne en chaleur révèle d'autres symptômes :

  • Elle est plus réceptive aux chiens mâles
  • La chienne cherche l'approche avec les mâles pendant les promenades
  • Les mâles s'approchent avec excitation pour sentir ses parties intimes
  • La vulve devient plus foncée
  • Votre chienne lèche souvent sa vulve

Si vous avez pu confirmer que votre chienne n'est pas en chaleur et qu'il y a donc une perte de sang chez la chienne hors chaleur, qu'il y a une vaginite de la chienne, soit à cause de l'âge, soit parce que vous suivez ses périodes de règles et qu'elle ne les a pas à ce moment, soit parce que vous avez l'impression que sa période de chaleur est plus longue que prévu, l'inflammation de la vulve et le saignement peuvent avoir d'autres causes :

  • Kystes dans les ovaires. Bien qu'il existe plusieurs types de kystes ovariens chez la chienne selon leur nature, les plus courants sont les kystes fonctionnels. Ces kystes provoquent un état constant d'œstrus, c'est-à-dire, pour vulgariser, c'est comme si la chienne était en chaleur permanente. Ainsi, si après 40 jours après le premier saignement, la chienne poursuit l'inflammation de la vulve et une perte de sang hors chaleur, il est recommandé de se rendre chez le vétérinaire pour effectuer les tests nécessaires et confirmer ou infirmer la présence d'un kyste ovarien chez la chienne.
  • Tumeurs dans les ovaires. Bien que les kystes soient plus fréquents chez les chiennes de moins de 5 ans, les tumeurs ont tendance à se développer chez les chiennes de plus de 5 ans. En outre, certaines tumeurs ovariennes développent également des kystes, de sorte que les deux causes sont possibles. Ils ne sont pas très répandus chez la chienne, mais en cas de suspicion, vous devriez consulter votre vétérinaire pour examiner la chienne, car selon la tumeur et l'état dans lequel elle se trouve, le traitement et l'espérance de vie de l'animal peuvent varier.
  • Syndrome des ovaires restants. Comme pour les problèmes précédents, elle se manifeste par une chaleur permanente chez la chienne mais, dans ce cas, chez les chiennes stérilisées. Pendant la stérilisation, une partie du tissu ovarien a été piégée dans la cavité abdominale, produisant perte de sang et d'autres signes de chaleur comme l'inflammation de la vulve chez la chienne.
  • Pyomètre chez la chienne. Il s'agit d'une infection utérine qui présente, comme principaux symptômes, la sécrétion de mucus qui peut être accompagnée de sang, soit une perte blanche chez la chienne acompagnée d'une perte de sang. Si le chien atteint ce point, il est probable que l'état sera avancé et vous devriez aller chez le vétérinaire immédiatement. Elle diffère des autres causes parce que la substance excrétée est beaucoup plus épaisse, transparente, blanchâtre ou sanglante. Il s'agit d'un problème grave qui doit être traité de toute urgence afin de sauver la vie de l'animal. Il y a également une présence de vaginite chez la chienne.
  • Présence de corps étrangers. Si un corps étranger pénètre dans la cavité vaginale de la chienne et cause des blessures, soit dans le vagin, soit dans la vulve, il est habituel que la chienne ait une vaginite, elle peut avoir une vulve gonflée même si c'est une chienne stérilisée, des pertes de blanches et même une perte de sang.
Vaginite de la chienne - Vaginite de la chienne ou l'inflammation de la vulve chez la chienne

Vaginite et perte de sang de la chienne hors chaleur

Lorsque la chaleur a été complètement éliminée et que le chien a une inflammation de la vulve mais il n'y a pas de perte de sang, les causes peuvent également être liées à la présence d'infections, d'inflammations, de conditions ou de maladies graves. Voici les causes les plus courantes d'inflammation de la vulve d'une chienne sans perte de sang et hors chaleur.

  • Vaginite de la chienne. C'est ce qu'on appelle l'inflammation du vagin ou vaginite de la chienne, qui peut être causée par de multiples facteurs, le plus courant étant la présence d'infections urinaires ou utérines (virales ou bactériennes), de malformations congénitales ou d'intrusion de corps étrangers. Le signe principal est une inflammation de la vulve ou du vestibule vaginal de la chienne, et selon la cause sous-jacente, la chienne peut présenter d'autres symptômes tels que pertes de pus ou de mucus, démangeaisons, léchage excessif, etc.
  • Prolapsus utérin. Il se distingue en montrant la vulve gonflée et une petite bosse qui sort par le trou. Au fur et à mesure que le prolapsus progresse, l'inflammation de la vulve augmente en taille et l'état du chien s'aggrave, se montrant carié, apathique.... Votre vétérinaire doit être consulté.e dès le premier signe afin d'agir et de sauver la vie de l'animal. En général, elle se produit chez les chiennes qui ont accouché une ou plusieurs fois, mais elle peut aussi se produire chez les chiennes qui n'ont jamais connu de grossesse auparavant.
  • Prolapsus vaginal. A première vue, les signes physiques sont les mêmes que ceux du prolapsus utérin, donc seul le vétérinaire peut diagnostiquer le type de prolapsus et le traitement. Bien qu'elle survienne habituellement chez les chiennes qui ont accouché ou, dans certains cas, pendant la gestation, elle peut aussi se développer chez les chiennes qui n'ont jamais été enceintes.
  • Infection de l'utérus (utérus) ou infection des ovaires. Comme nous l'avons vu dans la section précédente, le pyomètre n'a pas toujours des saignements, donc si vous voyez la vulve gonflée et la sécrétion de pus ou un écoulement épais, vous devriez consulter un spécialiste pour vérifier si c'est cette pathologie et commencer le traitement.
  • Traumatisme. Elle est causée par un coup ou une blessure qui, en plus de montrer la vulve du chien enflammé, peut provoquer un saignement.

L'image montre un prolapsus utérin chez la chienne.

Vaginite de la chienne - Vaginite et perte de sang de la chienne hors chaleur

Vaginite de la chienne avec vulve gonflée et rouge

Normalement, lorsqu'une chienne a une vulve gonflée, rouge ou irritée, c'est dû à une réaction allergique ou à une dermatite par contact. Elle est causée par une hypersensibilité de la peau au contact direct avec une ou plusieurs substances spécifiques.

Les produits chimiques sont les principaux allergènes, mais ils ne sont pas les seuls, les accessoires du quotidien comme le collier, les jouets ou le lit de l'animal peuvent également développer des dermatites de contact. Ainsi, si vous venez de changer le matelas de votre chienne et qu'elle commence à présenter les symptômes ci-dessus (inflammation, rougeur et irritation de la vulve), ainsi que des démangeaisons, un léchage excessif et la perte des poils de la région affectée, cette condition est susceptible de poser problème. Par contre, elle peut développer les mêmes signes dans d'autres zones tout aussi sensibles, comme le reste des muqueuses (gencives et paupières), il n'est donc pas surprenant qu'elle se gratte les yeux ou le museau dans le but de soulager ses démangeaisons.

L'inflammation de la vulve et la rougeur chez la chienne peuvent également être dues à une herplasie vaginale très avancée. Elle se développe habituellement chez les chiens de moins de 5 ans qui n'ont pas été stérilisés en raison d'une réaction excessive des tissus aux œstrogènes. L'inflammation s'aggrave si le problème n'est pas traité, et peut montrer une vulve exagérément enflammée et rouge. L'hyperplasie peut également être causée par un prolapsus vaginal, une visite chez le vétérinaire est donc obligatoire dès que les premiers symptômes sont perçus.

Chienne avec la vulve gonflée et en gestation

Lorsqu'une chienne est en gestation et que le moment de l'accouchement est proche, elle a tendance à présenter une inflammation sensible de la vulve et même une perte de sang dans certains cas. Ce signe peut apparaître environ deux ou trois jours avant la naissance des chiots, et s'accompagne généralement d'autres signes tels que la préparation du nid ou une attitude nerveuse et agitée. Pour voir si c'est vraiment la raison, n'hésitez pas à aller chez votre vétérinaire. N'oubliez pas qu'une gestation dure entre 59 et 67 jours, donc si votre chiot est dans cette période, commencez à vous préparer pour l'arrivée des petits !

Si votre chienne enceinte a une inflammation de la vulve et qu'il y a encore un long chemin à parcourir avant l'accouchement parce que vous avez surveillé de près sa gestation, il se peut qu'il y ait un prolapsus vaginal. Cette condition est rare et ne peut être diagnostiquée et traitée que par votre spécialiste, vous devez le consulter le plus tôt possible.

Vaginite de la chienne - Chienne avec la vulve gonflée et en gestation

Cet article est purement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas les compétences pour prescrire des traitements vétérinaires ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les symptômes d'une fébrilité ou d'une maladie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Vaginite de la chienne, nous vous recommandons de consulter la section Maladies neurologiques.

Bibliographie
  • Hermo, G. A.; Rimavicius, F.; Gonzalez, D. Tumores del aparato reproductor femenino en caninos y felinos (ovario y útero). Consejo Nacional de Investigaciones Científicas y Técnicas.
  • Esquivel Lacroix, C. Alteraciones del aparato reproductor de la perra.
  • Carlos Sorribas, M. V. Enfermedades reproductivas más frecuentes en la hembra canina.
  • Ávila García, J.; Cruz Hernández, G. E. Prolapso vaginal y prolapso uterino. Facultad de Medicina Veterinaria y Zootecnia de la Universidad Nacional Autónoma de México.
  • Gonzalez, K. Hiperplasia y prolapso vaginal en perras. Publicado en Revista Veterinaria argentina.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Vaginite de la chienne
1 sur 4
Vaginite de la chienne

Retour en haut