menu
Partager

Anatomie de l'araignée

 
Par Nick A. Romero H.. 30 novembre 2022
Anatomie de l'araignée

Voir les fiches de Araignées

Les araignées sont des arthropodes qui appartiennent à l'ordre des Araneae, qui est composé d'une grande diversité d'espèces et qui, au sein des différents types d'arachnides, est même le groupe le plus varié. La plupart des gens savent parfaitement que les araignées sont des insectes, mais, comme nous venons tout juste de le dire, ce sont des arthropodes. Entre autres différences anatomiques qui les séparent des insectes, les araignées n'ont ni antennes ni ailes.

Les araignées vivent dans le monde entier à l'exception d'Antarctique. Ce sont des animaux prédateurs qui capturent leurs proies en leur préparant des embuscades, des pièges ou des toiles dans lesquelles elles se retrouvent piégées et tuées. Les arachnides varient en taille et certaines sont très petites alors que d'autres sont d'une taille impressionnante. Malgré cette différence, toutes les araignées ont la même anatomie. Mais... combien de pattes a une araignée ? Comment est l'anatomie d'une araignée ? Si vous vous posez ces différentes questions, il ne vous reste plus qu'à poursuivre la lecture de cet article de PlanèteAnimal !

Bonne lecture !

 

Cela pourrait aussi vous intéresser : Reproduction de l'araignée

Prosoma ou céphalothorax

L'anatomie d'une araignée peut être divisée en deux ; l'antérieure et la postérieure, mais il faut aussi tenir compte que, en raison de leur taille et importance, les pattes sont une aussi entité à part entière. Le prosoma, également appelé céphalothorax, est la partie antérieure de l'araignée (que beaucoup de gens appellent la "tête"), Cette partie n'est pas segmentée et elle est reliée à la partie postérieure par une structure appelée pédicelle, qu'on pourrait comparé à un genre de "taille".

Le prosoma, quant à lui, est constitué de différentes parties, aussi bien externes qu'internes. Voyons les différentes parties qui composent le prosoma :

  • Œil unique : même si ce nombre peut varier selon les espèces, les araignées ont généralement huit yeux. Chaque œil est composé d'une lentille, de bâtonnets optiques et d'une rétine. Les araignées ont une mauvaise vue, mais certaines espèces sont quand même capable de former des images.
  • Cerveau : responsable du traitement des informations de l'animal.
  • Jabot aspirateur : partie du système digestif ayant pour fonction d'aspirer les aliments liquides pour les transporter vers d'autres structures du système.
  • Aorte antérieure : partie du système circulatoire qui est ouverte. Par elle, l'hémolymphe est transportée vers les différents organes du prosoma.
  • Ganglion sous-œsophagien : relié au cerveau et donc impliqué dans les fonctions nerveuses.
  • Glandes coccygiennes : partie du système excréteur, aboutissant aux coxae des pattes, généralement au niveau de la première et troisième paire.
  • Aveugles : elles font partie de l'intestin moyen et constituent une série de compartiments sans issue. Bien qu'il n'y en ait que quelques-uns dans le céphalothorax, c'est à cet endroit que les nutriments sont extraits des aliments.
  • Glande à venin : structure spécialisée dans la production de substances toxiques.
  • Chélicères : une paire d'appendices avec une articulation et deux sections. Leur extrémité distale se termine par des crochets, qui sont utilisés par de nombreuses espèces d'araignées pour injecter du venin.
  • Bouche : située juste après les chélicères et attachée à l'œsophage.
  • Pédipalpes : correspondent à la deuxième paire d'appendices, semblables aux pattes, mais en plus petits. Ils ne sont pas utilisés pour la locomotion car ils servent de prolongement de la bouche et chez les mâles, ils ont également une fonction de reproduction car ils permettent de le transfert des spermatozoïdes.
  • Pattes : on en parlera plus en détails dans un prochain paragraphe.
Anatomie de l'araignée - Prosoma ou céphalothorax

Opisthosome ou abdomen

L'opisthosome, plus connu sous le nom d'abdomen, correspond à la partie postérieure de l'animal qui, comme nous l'avons dit, est reliée à la partie antérieure par la taille. L'abdomen est dépourvu d'appendices et il contient également une série d'organes vitaux pour les araignées. Cette partie du corps de l'araignée est reliée au pédicelle, qui est une sorte de taille très souple, qui permet à l'abdomen de se déplacer dans toutes les directions lorsqu'il tisse ses toiles.

Penchons nous plus en détails sur les différentes structures qui composent l'abdomen d'une araignée :

  • Glandes ou tubes digestifs : elles permettent la production d'enzymes digestives que l'araignée injecte avec le venin pour prédigérer la proie afin de pouvoir l'aspirer.
  • Ostiole : orifice du cœur par lequel passe l'hémolymphe.
  • Cœur : il a une forme de tube, il est non divisé et chargé de pomper l'hémolymphe - substance qui remplace le sang - des artères vers les organes.
  • Système excréteur : il est formé des tubes de Malpighi, qui sont de petites structures chargées d'extraire les déchets de l'hémolymphe pour les amener au sac rectal et les expulser finalement par l'anus.
  • Glandes séricigènes : ce sont des structures spécialisées dans la production d'un type de protéine qui constitue la soie avec laquelle elles tissent leurs toiles d'araignée.
  • Filières : ce sont des appendices modifiés constitués de nombreux microtubes reliés aux glandes à soie. Grâce à ces microtubes, les araignées expulsent de la soie pour tisser leurs toiles, avec lesquelles elles couvrent leurs tanières ou enveloppent leurs proies.
  • Système reproducteur : dans le cas des femelles, elles ont un oviducte, un réceptacle séminal et un ovaire ; chez les mâles, se trouvent les testicules, un canal à sperme et un organe copulatoire, qui sont les pédipalpes dont on vous a parlé dans la section précédente. Découvrez tout sur la reproduction de l'araignée !
  • Système respiratoire : les araignées peuvent respirer au moyen de poumons de ivres, qui sont des structures internes disposées en chambre parallèle, ressemblant aux pages d'un livre, à travers lesquelles passe l'hémolymphe pour les échanges gazeux. Ils peuvent aussi avoir des trachées pour la respiration.
Anatomie de l'araignée - Opisthosome ou abdomen

Combien de pattes a une araignée ?

Continuons sur l'anatomie de l'araignée en vous parlant de leurs pattes. Les autres parties des araignées sont leurs membres locomoteurs ou pattes, qui sont tous situés sur le prosoma ou céphalothorax. Mais... combien de pattes a une araignée ? Les arachnides ont un total de quatre paires de pattes, soit huit pattes en tout. Ce sont des pattes articulées qui sont à leur tour divisées en plusieurs fragments :

  • Hanche ou coxa
  • Trochanter
  • Fémur
  • Patella
  • Tibia
  • Métatarse
  • Tarsus
  • Pre-tarsus (endroit où se trouvent les ongles)

Les pattes des araignées, comme c'est généralement le cas chez les arthropodes, ont une série de fragments pour faciliter la mobilité de l'animal, puisque, dépourvus de la structure osseuse typique des vertébrés, ces membres se sont développés pour pouvoir effectuer des mouvements amples et flexibles et marcher sur presque toutes les surfaces, même sur l'eau (comme dans le cas de la Dolomède des marais Dolomedes fimbriatus). D'autre part, les pattes d'araignées possèdent également des pilosités et des épines, qui peuvent être très diverses à cet égard.

Maintenant que vous savez tout sur l'anatomie de l'araignée, découvrez les articles suivants :

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Anatomie de l'araignée, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Bibliographie
  • Hickman, C.; Roberts, L.; Parson A. (2000). Principios integrales de zoología. McGraw Hill Interamericana: España.
  • Melic, A.; Barrientos, J.; Morano, E.; Urones, C. (2015). Orden Araneae. Disponible en: http://sea-entomologia.org/IDE@/revista_11.pdf

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Anatomie de l'araignée
1 sur 3
Anatomie de l'araignée

Retour en haut