menu
Partager

Anatomie de la patte du chien

 
Par Cristina Pascual. Actualisé: 22 décembre 2021
Anatomie de la patte du chien

Voir les fiches de Chiens

Les pattes du chien sont des parties de l'appareil locomoteur qui sont chargés de supporter le poids de l'animal tout en lui permettant de se déplacer. La grande diversité de races de chiens fait que leur squelette, et en particulier leurs pattes, ont des tailles et des formes différentes. Il y a aussi des différences significatives entre les éléments qui forment partie des pattes avants et ceux des pattes arrières.

Si vous voulez tout savoir sur l'anatomie de la patte du chien et sur les soins de ses coussinets, cet article Anatomie de la patte du chien de PlanèteAnimal est fait pour vous !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Pénis du chat - Caractéristiques, anatomie et maladies

Anatomie de la patte du chien

Les pattes du chien sont des éléments de l'appareil locomoteur qui sont chargés de supporter le poids du corps de l'animal tout en lui permettant de se déplacer. L'anatomie de la patte du chien est :

Os : on retrouve plusieurs types d'os, comme les os longs, les os courts et les os plats. La plupart des os des pattes sont des os longs, qui sont conçus pour agir comme des leviers et faciliter le mouvement. Les os courts se retrouvent au niveau du carpe ou du tarse, car ils permettent les mouvements complexes au niveau de ces articulations. Dans les pattes du chien, on trouve également des os plats comme l'omoplate ou la hanche, qui offrent de larges surfaces pour l'insertion de grandes masses musculaires et qui protègent les tissus mous sous-jacents. Enfin, un type d'os spécifique que l'on trouve dans les pattes des chiens est l'os sésamoïde. Ces os sont situés à l'intérieur de certains tendons et ils servent à prévenir une usure excessive des tendons. C'est confus ? Ne vous en faites pas, dans la suite de notre article, on vous parlera plus en détails des os qui composent l'anatomie de la patte du chien.

  • Articulations : Les articulations sont des liaisons entre deux ou plusieurs os. Dans les pattes du chien, la grande majorité des articulations sont synoviales (avec un mouvement important), bien qu'il existe également des articulations cartilagineuses (mouvement plus faible) et fibreuses (sans mouvement).
  • Muscles : par leur contraction et leur relâchement, ils permettent le mouvement des membres. Les chiens ont 40 muscles dans les pattes avants et 36 dans les pattes arrières.
  • Tendons : ce sont des bandes de tissu qui attachent les muscles aux os. Ils permettent de transmettre la force générée par le muscle au squelette afin que le mouvement se produise.
  • Ligaments : bandes de tissu conjonctif qui maintiennent les os d'une articulation ensemble.
  • Vaisseaux sanguins : les artères transportent le sang oxygéné vers les tissus des membres et les veines ramènent le sang désoxygéné vers le cœur.
  • Vaisseaux lymphatiques : ils transportent la lymphe des pattes vers les ganglions lymphatiques dans lesquels ils drainent.
  • Nerfs : structures du système nerveux périphérique qui transmettent l'influx nerveux aux différents tissus des membres.
  • Peau et tissu sous-cutané : ils agissent comme une barrière physique qui protège les tissus sous-jacents des membres.
  • Autres parties, comme les coussinets et les griffes. , tels que les coussinets et les clous.

Os des pattes avants du chien

Les os qui forment les pattes avant des chiens sont :

  • Omoplate : C'est un os plat. Il est important de stipuler que l'omoplate n'est maintenue au tronc que par des attaches fibreuses, ce qui signifie qu'une abduction (séparation) excessive de l'omoplate pourrait entraîner une luxation de l'omoplate et une lésion du plexus brachial.
  • Humérus : os long qui, avec l'omoplate, forme l'articulation de l'épaule.
  • Ulna et radius (correspond à notre avant-bras) : ce sont deux os longs dont la disposition spatiale est en forme de X. Avec l'humérus, ils forment l'articulation du coude.
  • Carpe (correspond à notre poignet) : se compose de deux rangées d'os courts. La rangée proximale est constituée de 3 os et elle s'articule avec le cubitus/radius, tandis que la rangée distale est constituée de 4 os et elle s'articule avec les métacarpiens.
  • Métacarpiens : Il y a 5 os métacarpiens et ils correspondent aux cinq doigts de la patte du chien.
  • Phalanges : le premier doigt ne possède que 2 phalanges, tandis que les quatre autres doigts en possèdent 3 (proximale, moyenne et distale). Les os sésamoïdes proximaux et distaux sont situés au niveau des phalanges.

Os des pattes arrières du chien

Les os qui constituent les pattes arrières du chien sont :

  • Os coxal (hanche) : il est lui-même formé de l'ilion, l'ischion et le pubis.
  • Fémur : c'est un os long qui, avec l'os coxal, forme l'articulation coxo-fémorale.
  • Tibia, péroné et rotule : le tibia et le péroné sont deux os longs qui, avec le fémur et la rotule, forment l'articulation du genou (articulation fémorotibiorotulienne).
  • Tarse (correspond à notre cheville) : il est composé de deux rangées d'os. La rangée proximale est constituée de 2 os et la rangée distale de 4 os.
  • Métatarses : il y a 5 os métatarsiens, mais le premier est si petit qu'il se trouve au niveau du tarse (il correspond à l'éperon).
  • Phalanges : elles ont la même configuration que dans les pattes avants.
Anatomie de la patte du chien - Anatomie de la patte du chien

Parties de la zone plantaire d'un chien

Les chiens ont 5 orteils sur leurs "mains" et ils en ont 4 orteils sur leurs "pieds", à l'exception de certains cas qui ont un ergot ou un cinquième orteil.

En plus des doigts, qui sont constitués des os mentionnés dans la section précédente, les mains et les pieds des chiens sont également composés de griffes et de coussinets. Les coussinets sont des structures, comme leur nom l'indique, coussinées que l'on trouve dans la zone plantaire des mains et des pieds des chiens. Plus précisément, les chiens ont quatre coussinets digitaux, un coussinet métacarpien/métatarsien (le plus grand) et un coussinet carpien (situé plus haut et uniquement sur les pattes avant). Ils sont constitués d'un ensemble de tissus graisseux recouverts d'une peau épaisse et foncée, elle-même recouverte d'une épaisse couche de kératine. Chez les chiots, la peau des coussinets est plus douce et plus fine, mais à mesure que le chien vieillit et marche sur différentes surfaces, elle se durcit.

Les coussinets jouent un rôle extrêmement important :

  • Ils amortissent l'impact des pattes contre le sol
  • Ils servent d'isolant thermique
  • Ils protègent les pattes du frottement continu avec le sol
  • Les coussinets qui se trouvent au niveau du carpe servent pour freiner et pour maintenir l'équilibre sur des superficies glissantes.

Quant aux griffes, elles sont formées d'une partie extérieure de kératine et de cellules mortes dures, et d'une partie intérieure composée de tissu vivant. Si les griffes sont de couleurs claires, vous verrez une ligne rose à l'intérieur, cette dernière correspond à ce dit tissu,. De manière générale, les chiens usent leurs griffes en marchant ou en courant, néanmoins, en fonction de l'exercice réalisé ou du type de superficie sur laquelle ils marchent, il est possible que vous ayez à les lui couper afin d'éviter qu'elles ne poussent trop et lui provoquent des problèmes de santé. C'est pourquoi il faut faire spécialement attention avec le tissu vivant, car vous ne devez en AUCUN CAS le lui couper. Dans le paragraphe suivant, vous trouverez une vidéo dans laquelle on vous explique comment, pas à pas, couper les griffes d'un chien.

Entretien de la zone plantaire des chiens

En plus de la coupe des griffes, un soin particulier doit être apporté aux coussinets. Bien que les coussinets soient des structures très résistantes, vous devez garder à l'esprit qu'ils sont soumis à une abrasion constante due au frottement contre le sol, il est donc important de bien les entretenir afin qu'il soit en parfait état à tout moment. Voici les soins les plus importants des coussinets des chiens :

  • Évitez les sols trop abrasifs : marcher longtemps sur des sols abrasifs, comme l'asphalte, le ciment ou le sable de la plage, peut user ou même provoquer des érosions ou des ulcères des coussinets. Pour garder les coussinets de votre chien en bonne santé, essayez de faire des promenades sur des surfaces plus douces, comme l'herbe.
  • Évitez les sols très chauds ou très froids : en été, la température du sol peut devenir vraiment très chaude (surtout sur un sol obscur comme l'asphalte) et peut brûler les coussinets de votre chien. La même chose peut se produire sur un sol glacé ou recouvert de neige. En été, il faut donc promener votre chien quand il fait moins chaud. En hiver, en revanche, vous devez rechercher les zones ensoleillées et éviter les zones glacées ou enneigées.
  • Évitez les éléments tranchants ou coupants : lors des promenades, il est important de faire attention aux éléments tranchants ou coupants (verre, débris, etc.) qui peuvent s'enfoncer dans les coussinets de votre chien et provoquer des ulcères douloureux.
  • Gardez les coussinets secs : lorsque les tampons sont immergés dans l'eau pendant trop longtemps, ils deviennent plus mous et peuvent s'éroder plus facilement lorsqu'ils frottent contre un sol abrasif. Il est donc important de sécher les coussinets après les promenades, surtout s'il pleut. De même, si vous avez un chien qui adore l'eau, vous devez surveiller la durée des bains (pas plus de 15-20 minutes) et veiller à ce qu'il marche sur un sol souple à sa sortie de la baignade.
  • Attention aux épines : au printemps comme en été, il faut prendre l'habitude de vérifier, après chaque promenade, que votre chien n'a pas une épine plantée dans les coussinets. Cette habitude est capitale car ces dernières peuvent finir par provoquer des ulcères et des infections.

Si vous prenez ces habitudes, vous n'aurez pas besoin d'appliquer des produits sur les coussinets de votre chien. Toutefois, si pour une raison quelconque vous remarquez que les coussinets de votre chien sont vraiment secs ou craquelés, il faudra appliquer des pommades à base d'extrait d'herbe du tigre, d'aloe vera ou de vaseline, qui leur apporteront l'hydratation et l'élasticité dont ils ont besoin.

D'autre part, souvenez vous que dès que vous détectez une lésion sur les coussinets de votre chien (coupures, ulcères, abrasions, etc...), vous devez amener votre chien chez le vétérinaire pour qu'il soit soigné.

Anatomie de la patte du chien - Parties de la zone plantaire d'un chien

Curiosités sur les pattes d'un chien

Maintenant que vous savez tout sur l'anatomie de la patte du chien, aussi bien de sa "jambe" que de ses "mains" et "pieds", à continuation on vous propose de découvrir quelques curiosités à propos de la patte du chien :

  • Les chiens sont des animaux digitigrades, ce qui veut dire qu'ils marchent uniquement sur leurs doigts et qu'ils ne s'appuient pas sur l'articulation du carpe et du tarse.
  • La morphologie des pattes change selon les races de chiens. Pour exemple, les races qui nagent beaucoup, comme le Terre-neuve ou le Labrador, ont des os plus larges et des doigts plus longs, alors que les races de type Lévrier ont les doigts centraux plus longs.
  • Les chiens ont des glandes sudoripares au niveau des coussinets. Ce qui implique qu'ils perdent peu de chaleur par évaporation de la sueur et qu'ils ont besoin d'autres mécanismes, comme le halètement, afin de réguler leur température corporelle.
  • Certaines races de chiens, comme le Mâtin des Pyrénées ou le Mâtin espagnol, peuvent avoir un double ergot sur les membres postérieurs. Il s'agit d'une structure vestigiale qui n'a généralement pas de conséquences négatives, bien qu'elle puisse occasionnellement causer certains problèmes de santé.
  • La plupart des structures importantes des pattes (comme les vaisseaux sanguins, les nerfs, etc.) sont situées sur le côté médian (le côté le plus proche du corps de l'animal), ce qui permet de protéger ces structures en cas de traumatisme, de contusion, de morsure, etc. En plus, il convient de dire que chez les chiens, en particulier chez les races de taille moyennes, grandes et géantes, on utilise généralement les veines des pattes avants ou arrières pour les prélèvements sanguins ou les lignes intraveineuses. Pour les pattes avants, on utilise souvent la veine céphalique et pour les arrières, la veine saphène.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Anatomie de la patte du chien, nous vous recommandons de consulter la section Soins basiques.

Bibliographie
  • Done, S.H., Goody, P.C., Evans, S. A., Stickland, N.C. (2010). Atlas en color de anatomía veterinaria. Elsevier.
  • McCracken, T.O., Kainer, R.A. (2017). Atlas de anatomía de pequeños animales. SD Editores.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Anatomie de la patte du chien
1 sur 3
Anatomie de la patte du chien

Retour en haut