Partager

Animaux grégaires - Définition, liste et caractéristiques

 
Par Antoine Decrouy. 21 avril 2020
Animaux grégaires - Définition, liste et caractéristiques

On a toujours entendu dire que l'homme est un animal grégaire, que l'homme est un animal social ,mais, sommes-nous les seuls ? Existe-t-il d'autres animaux qui forment des groupes complexes afin de survivre ?

Dans cet article Animaux grégaires - Définition, liste et caractéristiques de PlanèteAnimal, nous vous invitons à découvrir les animaux qui ont appris à vivre en société : les animaux grégaires.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Animaux ongulés - Définition, liste et caractéristiques

Animaux grégaires : liste

Voici une liste non exhaustive d'animaux grégaires :

  1. Les abeilles
  2. Les fourmis
  3. Les rats-taupe nu
  4. Les loups
  5. Les Gnous
  6. Les guêpier d'Europe
  7. Les flamants roses
  8. Les ménés jaunes
  9. Les gorilles
  10. Les dauphins obscurs
  11. Les éléphants
  12. Les chacals dorés
  13. Les iguanes verts
  14. Les girafes
  15. Les lapins
  16. Les lions
  17. Les zèbres
  18. Les moutons.
  19. Les antilopes.
  20. Les chevaux
  21. Les bonobos
  22. Les cerfs
  23. Les cochons d'Inde
  24. Les gerbilles
  25. Les rats
  26. Les perruches
  27. Les furets
  28. Les Pécaris à lèvres blanches
  29. Les coatis
  30. Les capybaras
  31. Les sangliers
  32. Les orques
  33. Les hyènes
  34. Les lémuriens
  35. Les suricates

Dans la suite de notre article Animaux grégaires - Définition, liste et caractéristiques nous vous parlerons en détails des 10 premiers animaux grégaires, nous espérons vous apprendre quelques curiosités à leur propos !

Qu'est-ce qu'un animal grégaire ?

Il est possible de définir la sociabilité animale comme un spectre compris entre deux extrêmes : d'un côté, les animaux solitaires qui ne se rencontrent que pour s'accoupler, et de l'autre côté, les animaux pleinement sociaux (eusociaux) qui mettent leur vie au service du collectif, comme c'est le cas des abeilles ou des fourmis.

Le grégarisme est un comportement qui implique l'union des animaux d'une même espèce, qu'ils soient de la même famille ou non, pour vivre en groupe dans un même espace, partageant de complexes relations sociales.

Caractéristiques des animaux grégaires

Il est argumenté fréquemment que la caractéristique de la sociabilité est apparue dans l'histoire évolutive animale afin de favoriser la survie. Le grégarisme a de nombreux avantages évolutifs, et à continuation, nous vous présenterons les plus importants :

  • Meilleure alimentation : les animaux grégaires peuvent obtenir une alimentation de meilleure qualité pour diverses raisons. Ils peuvent chasser en groupe, comme les loups (Canis Lupus), ce qui leur permet de chasser des proies plus grosses que s'ils chassaient en solitaire. Il est également possible qu'un membre du groupe informe les autres de l'endroit où ils peuvent trouver de la nourriture.
  • Soins des bébés : certains animaux grégaires, dès qu'arrive l'époque reproductive, se repartissent les taches. Ainsi, certains d'entre-eux partent chercher de la nourriture, d'autres défendent le territoire et d'autres se chargent du soin des nouveaux venus au monde. Ce comportement est, par exemple, courant chez le chacal doré (Canis aureus). Dans le cas de cette espèce, les mâles et les femelles forment des couples monogames, et les mâles de leur descendance restent sur le territoire familial pour aider le couple. Quelque chose de semblable se produit avec les éléphants : les femelles forment des troupeaux que les mâles abandonnent une fois qu'ils atteignent la maturité sexuelle. Au sein de ce groupe de femelles, aussi bien les mères que les grands-mères se chargent de s'occuper des bébés éléphants.
  • Défense face aux prédateurs : les animaux grégaires ont plus de chance de survivre aux attaques de prédateurs, ceci est dû aux raisons suivantes : d'un côté, le plus il y a de membres du groupe attentifs à la présence de prédateurs, le plus il sera facile de pouvoir fuir d'eux. Dans d'autres cas, comme l'union fait la force, les animaux peuvent se défendre en groupe contre les attaquants ; et, enfin, un raisonnement égoïste mais très logique : le plus il y a de membres dans le groupe, le moins vous avez de chance d'être la proie.
  • Protection face aux rudes conditions climatiques : face à des situations de froid extrême, certaines espèces, comme les pingouins, marchent en masse pour se protéger les uns des autres. Il est également possible que la meilleure alimentation proposée par le grégarisme permette aux animaux une plus grande quantité d'énergie pour supporter le froid. Certaines études prouvent que, chez certains primates, la compagnie de leurs semblables leur permet de réduire leurs niveaux de stress, ce qui, également, leur permet de maintenir leur forme physique, ce qui est absolument essentiel à l'heure d'affronter des rudes conditions climatiques.
Animaux grégaires - Définition, liste et caractéristiques - Caractéristiques des animaux grégaires

Types d'animaux grégaires

Les animaux grégaires peuvent se distribuer en différentes catégories selon le critère utilisé pour les classifier. Si on se focalise, par exemple, sur la raison pour laquelle ils partagent leur espace avec leurs congénères, il est possible de les diviser en deux catégories :

  • Animaux réellement sociaux : d'un côté se trouvent les animaux vraiment sociaux, qui restent ensemble parce qu'ils créent de véritables relations sociales entre-eux et ils se bougent en groupe.
  • Animaux qui coïncident en un espace : d'un autre côté, il est aussi possible que certains animaux cohabitent en raison de la localisation des ressources, c'est-à-dire, ils coïncident dans un même espace parce que c'est à cet endroit que se trouvent les ressources nécessaires à leur survie, et non parce qu'ils ont des relations sociales entre-eux.

Il convient de mentionner qu'il n'est pas courant de trouver des animaux grégaires entre les membres de l'herpétofaune (amphibiens et reptiles), sauf quelques cas concrets, comme celui des iguanes verts (Iguana iguana).

Liste d'animaux grégaires

A continuation de notre article Animaux grégaires - Définition, liste et caractéristiques nous vous présenterons une liste d'animaux grégaires.

Abeilles (famille Apidae)

Les abeilles sont des insectes très sociaux qui se regroupent en colonies organisées en trois classes sociales : les ouvrières, les faux bourdons et la reine. Chacune de ces castes a une fonction précise :

  • Abeilles ouvrières : les ouvrières, qui constituent l'immense majorité des abeilles de la ruche, sont des femelles infertiles, chargées de nettoyer et défendre la ruche, de construire des cellules, d'apporter l'aliment au reste de la ruche et de l'emmagasiner.
  • Faux bourdons : les faux bourdons se chargent de féconder la reine.
  • Reine : c'est la seule femelle sexuellement développée. Elle est chargée de la reproduction, donnant vie à la nouvelle génération par parthénogenèse. Pour ce faire, elle pond des oeufs fécondés desquelles naîtront des ouvrières et les oeufs non fécondés permettront la naissance des faux bourdons.

L'objectif d'une ruche d'abeilles est son autosuffisance et la reproduction des abeilles.

Animaux grégaires - Définition, liste et caractéristiques - Liste d'animaux grégaires

Fourmis (famille Formicidae)

Les fourmis forment des fourmilières organisées en trois castes : les ouvrières (femelles stériles), fourmis soldats (mâles fréquemment stériles), des mâles fertiles et une ou plusieurs reines fertiles. Cette structure hiérarchique peut varier, peuvent se produire certaines diversifications : par exemple, il y a des espèces qui n'ont pas de reines, dans ce cas ce sont les ouvrières fertiles qui sont chargées de la reproduction. Comme les abeilles, les fourmis coopèrent et communiquent pour travailler ensemble et pour le bien de la colonie.

Rat-taupe nu (Heterocephalus glaber)

Le rat-taupe nu est un mammifère eusocial : comme les fourmis et les abeilles, sa société divisée en castes, une d'entre-elles est spécialisée dans la reproduction, et les autres sont stériles. Il y a une reine et quelques mâles, dont la fonction est de s'accoupler à la reine, pendant que les membres stériles creusent les tunnels communs dans lesquels vit la colonie, cherchent la nourriture, s'occupent de la reine et de sa descendance et défendent les tunnels des possibles prédateurs.

Loups (Canis lupus)

Malgré le stéréotype du "loup solitaire", les loups sont des animaux hautement sociaux. Ils vivent en meutes organisées avec une claire hiérarchie sociale, dirigée par le couple reproducteur (dont les membres sont connus comme mâles alpha et femelles alpha). Ce couple jouit d'un haut statut social : il est chargé de la résolution de conflits au sein de la meute, il distribue la nourriture et maintient la cohésion de la meute. Quand un loup abandonne la meute, il ne le fait pas pour chercher la solitude, il le fait pour trouver un.e partenaire et établir un nouveau territoire ne créant sa propre meute.

Gnous (genre Connochaetes)

Autant le gnou noir (Connochaetes gnou) que le gnou bleu (Connochaetes taurinus) sont des bovidés africains très sociaux. Ils se divisent en deux groupes différenciés : d'un côté, se regroupent les femelles avec leurs petits. D'un autre, les mâles forment leur propre meute. Toutefois, ces petits groupes ont tendance à partager l'espace entre-eux, ainsi qu'avec d'autres ongulés africains comme des zèbres ou des gazelles, avec qui ils coopèrent pour localiser les prédateurs et fuir le plus vite possible.

Dans cet autre article, on vous propose de découvrir plus d'animaux d'Afrique.

Guêpier d'Europe (Merops apiaster)

Le coloré guêpier d'Europe est un oiseau coracciforme grégaire. Il établit son nid dans les trous qu'il crée dans les parois des talus proches des fleuves et des lacs. Un banc de guêpier d'Europe nidifie ensemble, raison pour laquelle il est normal de voir plusieurs nids de guêpier d'Europe.

Flamant rose (Phoenicopterus)

Aucune des différentes espèces de flamant rose est particulièrement solitaire. Elles sont hautement sociales, formant des grands groupes qui bougent ensemble. Durant l'époque reproductrice, la colonie trouve un endroit précis où pondre ses œufs, les incuber et élever les poussins.

Vous êtes-vous déjà demandés pourquoi les flamants sont roses ? Découvrez le dans cet autre article : Pourquoi les flamants roses sont roses ?

Méné jaune (Notemigonus crysoleucas)

Le Méné jaune est un type de poisson qui, comme beaucoup d'autres, se regroupe avec les membres de son espèce en bancs qui nagent dans la même direction. Il est courant que, durant les migrations, le banc soit dirigé par certains des individus les plus expérimentés.

Gorilles (genre Gorilla)

Un autre animal grégaire est le gorille. Les gorilles forment de grands groupes constitués de femelles et de jeunes mâles, et dirigés par un mâle adulte, le "dos argenté", qui décide quand le groupe doit se déplacer, qui aide à résoudre les conflits et qui est le principal défenseur du groupe contre les prédateurs. Les gorilles communiquent entre-eux par le biais de sons et de signaux visuels, et ils ont un langage très riche, contenant des vocalisations distinctes. Comme les autres primates, ils apprennent par imitation et sont très affectueux entre-eux. Plusieurs cas de deuils ont été observés chez les gorilles.

Connaissez-vous l'histoire de Koko la gorille qui parle ? Découvrez la : L'histoire de Koko le gorille qui parle

Dauphin obscur (Lagenorhynchus obscurus)

Ce dauphin, comme la majeure partie de la famille Delphinidae, est un animal hautement social. Les membres de cette espèce s'organisent en groupes libres, appelés "banc", qui peuvent contenir 2 membres jusqu'à des centaines d'individus.

Les grands bancs de dauphins se forment avec un objectif commun, qu'il soit alimentaire, de déplacement ou de socialisation, mais ces grands bancs sont constitués de petits groupes d'individus qui se connaissent très bien.

Vous seriez également intéressés par cet autre article : 10 curiosités sur les dauphins

D'autres animaux grégaires

Concluons notre article Animaux grégaires - Définition, liste et caractéristiques en vous citant plus d'animaux grégaires :

  • Les éléphants
  • Les chacals dorés
  • Les iguanes verts
  • Les girafes
  • Les lapins
  • Les lions
  • Les zèbres
  • Les moutons.
  • Les antilopes.
  • Les chevaux
  • Les bonobos
  • Les cerfs
  • Les cochons d'Inde
  • Les gerbilles
  • Les rats
  • Les perruches
  • Les furets
  • Les Pécaris à lèvres blanches
  • Les coatis
  • Les capybaras
  • Les sangliers
  • Les orques
  • Les hyènes
  • Les lémuriens
  • Les suricates

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Animaux grégaires - Définition, liste et caractéristiques, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Bibliographie
  • Bull, M. C., Gardner, G. M., Sih, A., Spiegel, O., Godfrey, S. S., Leu, S. T. (2017). Why is social behaviour so rare in Reptiles? Lessons from sleepy lizards. Advances in the Study of Behavior: http://dx.doi.org/10.1016/bs.asb.2017.02.001
  • Feldhamer, G. A., Drickamer, L. C., Vessey, S. H., Merritt, J. F., Krajewski, C. (2015). Mammalogy: Adaptation, diversity, ecology. John Hopkins University Press.
  • McFarland, R., Fuller, A., Hetem, R. S., Mitchell, D., Maloney, S. K., Henzi, S. P., Barrett, L. (2015). Social integration confers thermal benefits in a gregarious primate. Journal of Animal Ecology, 84: 871 - 878.
  • Mech, L. D. (1999). Alpha status, dominance and division of labor in wolf packs. Canadian Journal of Zoology, 77: 1196 - 1203.

Écrire un commentaire sur Animaux grégaires - Définition, liste et caractéristiques

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Animaux grégaires - Définition, liste et caractéristiques
1 sur 12
Animaux grégaires - Définition, liste et caractéristiques

Retour en haut