Partager

Cruauté envers les animaux : psychologie

 
Par Antoine Decrouy. Actualisé: 30 octobre 2018
Cruauté envers les animaux : psychologie

La cruauté est une caractéristique présente chez beaucoup d'êtres humains qui, parfois, peut se voir reflétée dans la manière qu'ont certaines personnes de traiter leurs animaux de compagnie ou les animaux avec qui ils ont des contacts. Bien qu'il s'agisse d'un fait triste et frustrant, la maltraitance animale est toujours au goût du jour dans notre société et nous ne nous rendons pas toujours compte de la quantité de violences que certains animaux subissent au jour le jour.

Quand on pense à la maltraitance animale , on imagine immédiatement des personnes en train de frapper ou en train de crier violemment sur leur animal de compagnie, sans sentiments ni scrupules, cependant... Comment se comporte exactement une personne cruelle envers les animaux ? Dans ce nouvel article Cruauté envers les animaux : psychologie de PlanèteAnimal, nous allons réaliser le profil psychologique d'une personne cruelle envers les animaux. De cette manière, vous allez pouvoir identifier ce type de personnes et ainsi les empêcher de montrer de la cruauté envers les animaux.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Le chien de Pavlov en psychologie - Expérience détaillée

Pourquoi les gens maltraitent les animaux ? Caractéristiques des personnes cruelles envers les animaux

Dans un premier temps, il est nécessaire de définir ce qu'est la maltraitance animale. Ce phénomène est caractérisé par être un acte délibéré de cruauté, violence ou abandon envers un animal, qu'il soit sauvage, de compagnie ou errant.

Bien que la plupart d'entre nous condamnons ouvertement ce type d'actes, il existe nombreuses manières de maltraiter un animal se perpétuant dans nos sociétés. L'un des exemples clairs et nets de ce qu'est la torture animale sociétale est le spectacle torture de la corrida ou la manière dont sont élevés les animaux des animaleries. Cependant, grâce aux avancées de nos sociétés, nous laissons de plus en plus derrière nous ces pratiques.

Comment est une personne qui maltraite les animaux ? À quoi est-ce qu'elle pense quand elle leur fait du mal ? Dans la suite de cet article Cruauté envers les animaux : psychologie, nous vous dressons un profil psychologique qui vous permettra de mettre en lumière ces pratiques.

La personnalité d'une personne cruelle envers les animaux

Beaucoup de chercheurs ont essayé de découvrir des traits de personnalité qui soient caractéristiques de ce type de personnes. Toutefois, il existe des variables culturelles et géographiques qui influent sur la normalisation de ce type de comportement. Mais les caractéristiques principales qui sont partagées par ces personnes sont :

  • Agressivité : une personne agressive possède une tendance naturelle à répondre avec violence aux stimulus qui l'entourent, dans ce cas précis, s'il est énervé ou frustré envers un animal, il n'hésitera pas une seule seconde à exercer de la violence envers lui.
  • Impulsivité : les actes de maltraitance et violence, qu'ils soient perpétrés envers un animal ou envers une autre personne ont un lien direct avec un mauvais contrôle de nos agissements. Être impulsif veut dire, ne pas penser avant d'agir, ce qui implique s'énerver sans réellement penser si l'autre être souffre ou non.
  • Faible intelligence émotionnelle : l'un des traits les plus caractéristiques de l'intelligence émotionnelle est l'empathie. Cette caractéristique se définie comme la capacité à sentir et identifier les états émotionnels des autres. Si une personne ne se rend pas compte qu'elle fait du mal à un animal, elle contrôlera difficilement ses actes envers lui.
  • Besoin de pouvoir : la violence est bien souvent utilisée afin de maintenir une situation de pouvoir. Quand un animal (bien souvent de compagnie) n'obéit pas, une personne cruelle envers les animaux finira par être violent envers ce dernier pour montrer sa supériorité.
  • Égoïsme : quand une personne pense seulement à son propre intérêt, elle peut finir par se montrer violente dans l'unique but d'obtenir quelque chose. Pour cette même raison, une personne qui maltraite les animaux aura tendance à être égoïste.
  • Personnalité provocante : les individus qui agissent contre les lois et qui sentent une certaine excitation en ne respectant pas l'ordre peuvent finir par développer des comportements par lesquels ils maltraiteront des animaux. Ce comportement est dû au fait qu'ils ignorent et défient constamment le bien-être des êtres qui les entourent.

Maintenant vous connaissez le profil psychologique type des personnes qui maltraitent les animaux mais... Existe-t-il une relation entre la maltraitance animale et la psychopathie ?

Pour découvrir la réponse à cette question, nous vous invitons à continuer la lecture de notre article Cruauté envers les animaux : psychologie.

Cruauté envers les animaux : psychologie - Pourquoi les gens maltraitent les animaux ? Caractéristiques des personnes cruelles envers les animaux

Corrélation entre la maltraitance animale et la psychopathie

Il est possible que le profil psychologique d'une personne cruelle envers les animaux soit étroitement lié à une maladie mentale. Les pathologiques psychologiques affectent gravement nos capacités à sentir, raisonner et certains troubles de la personnalité peuvent induire de la maltraitance animale.

Un psychopathe est une personne qui possède de grosses difficultés pour comprendre la souffrance des autres, de fait, si un acte de violence envers une autre personne lui permet d'obtenir un quelconque bénéfice (par exemple se défouler d'une mauvaise journée en frappant son animal de compagnie) il n'hésitera pas à le faire. C'est pour cette raison que beaucoup de psychopathes peuvent finir par maltraiter les animaux, il est toutefois nécessaire d'insister sur le fait que toutes les personnes cruelles envers les animaux ne sont pas nécessairement des psychopathes.

Malgré le fait que certains troubles mentaux peuvent se convertir en actes violents, la maltraitance animale est un phénomène qui se voit influencée par de nombreux facteurs : sociaux, émotionnels, environnementaux... Par exemple, si dans votre famille on vous a appris à frapper votre animal de compagnie, il est plus que probable que vous répétiez ce type de comportement plus tard. Il est important de savoir identifier ce phénomène aussi bien dans ses propres actes que chez les autres. De cette manière, il est possible de l'identifier et de le corriger.

Pour terminer, nous trouvons bon de signaler qu'il est tout particulièrement important de faire attention aux enfants qui maltraitent des animaux. Bien que l'on puisse le considérer comme une manière "d'explorer" ou de connaître les limites de la tolérance animale, ce comportement peut aussi révéler une forme naissante d'abus qui sert comme une sorte de préparation pour la violence physique.

Il est important qu'un enfant qui maltraite les animaux aille chez un psychologue, car il existe une infinité de causes qui peuvent être entraîner cette situation, comme le fait que le mineur subisse des abus et il est fondamental d'identifier ces causes pour ainsi éviter ces comportements agressifs qui pourraient finir par préjudicier contre la vie de vos animaux de compagnie.

Que faire face à une situation de maltraitance animale ?

Si vous détectez une situation de maltraitance animale dans votre entourage, la première chose à faire est : assurer la protection de l'animale pour éviter qu'il ne souffre davantage. Vous pouvez aussi porter plainte aux autorités, appeler la SPA (Société Protectrice des Animaux) ou demander à la personne présumée de nous donner l'animal. Une fois qu'il est sauvé, il faudra lancer une procédure ou une enquête sur la personne coupable de cruauté envers les animaux. Pour ce faire, la première étape est de dénoncer aux autorités la situation afin qu'une équipe d'experts se charge de réguler la situation.

Ce type d'actions ou d'interventions sera basé sur la rééducation de la personne violente et, surtout, sur le contrôle de ce genre de comportement et d'agression. Nous pouvons aborder le problème de la maltraitance animale de deux manières, les deux peuvent aussi se combiner afin d'obtenir un processus plus efficace :

  • Punition : que ce soit une amende ou un séjour en prison, une punition pertinente face à de la maltraitance animale est en général la première option (et la plus évidente). De fait, il existe des lois destinées à imposer ces punitions aux bourreaux des animaux.
  • Stratégie psychologique : une fois que l'individu a été puni, nous pouvons continuer le processus de rééducation pour éviter qu'il ne recommence à se comporter ainsi, cette stratégie est basée sur le développement de son empathie et sur la canalisation de sa rage.

Dites NON à la maltraitance animale

Comme nous l'avons dit en long en large et en travers dans cet article Cruauté envers les animaux : psychologie, la maltraitance animale relève de la responsabilité de tous. Cela signifie qu'il n'existe pas un trait psychologique unique déterminant les actions violentes. Toutes et tous pouvons prévenir et éviter dans la mesure du possible la violence faites aux animaux.

Si vous souhaitez ajouter votre pierre à l'édifice, vous devrez dénoncer publiquement les situations d'abus, éviter de participer à des événements qui exploitent les animaux et vous informer sur comment traiter vos compagnons à poils, plumes et écailles.

Cruauté envers les animaux : psychologie - Que faire face à une situation de maltraitance animale ?

Si notre article Cruauté envers les animaux : psychologie vous a plu, nous vous recommandons ces quelques liens :

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Cruauté envers les animaux : psychologie, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Écrire un commentaire sur Cruauté envers les animaux : psychologie

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Que vous a semblé cet article ?

Cruauté envers les animaux : psychologie
1 sur 3
Cruauté envers les animaux : psychologie

Retour en haut