menu
Partager

En combien de temps un chat se remet d'une opération ?

 
Par Laura García Ortiz, Vétérinaire spécialisée en médecine féline. 26 mars 2021
En combien de temps un chat se remet d'une opération ?

Voir les fiches de Chats

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles un chat doit être anesthésié ou mis sous sédation : il est agressif ou il a peur lors de consultation, lors d'interventions chirurgicales mineures ou durant des lourdes interventions chirurgicales. L'anesthésie, en particulier l'anesthésie générale, est très sûre, contrairement à ce que pensent de nombreux tuteurs, car avec les connaissances actuelles sur les médicaments et les progrès de la surveillance, le pourcentage de décès dus à l'anesthésie est inférieur à 0,5%.

Mais combien de temps faut-il à un chat pour se remettre de l'anesthésie ? C'est l'une des nombreuses questions qui se posent les tuteurs de chats qui vont subir cette procédure. Dans cet article de PlanèteAnimal, nous allons voir ensemble en combien de temps un chat se remet d'une opération !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Durée de vie d'une abeille

Différences entre sédation et anesthésie

On confond souvent entre sédation et anesthésie, mais, en fait, il s'agit de deux processus très différents. La sédation consiste en un état de dépression du système nerveux central dans lequel les animaux s'endorment avec peu ou pas de réponse aux stimuli externes. En revanche, l'anesthésie peut être locale ou générale, dans ce dernier cas avec une perte de sensation généralisée caractérisée par une hypnose, une relaxation musculaire et une analgésie.

Cependant, avant de soumettre votre chat à la chirurgie, votre vétérinaire discutera avec vous de l'examen pré-anesthésique. Ceci est très important afin d'évaluer l'état de santé de votre compagnon félin et pour planifier le meilleur protocole d'anesthésie pour votre cas individuel. Ce dernier est composé de :

  • Antécédents médicaux complets (maladies existantes et médicaments).
  • Examen physique (signes vitaux, muqueuses, temps de remplissage capillaire et état corporel).
  • Analyse sanguine et biochimie.
  • Analyse d'urine.
  • Électrocardiogramme pour évaluer l'état du cœur.
  • Dans certains cas se feront des rayons X, échographie ou des ultrasons.

Combien de temps la sédation dure-t-elle chez le chat ?

Cela dépendra du type de procédure utilisée, qui variera en fonction de la durée et de l'intensité de la procédure et de la variabilité individuelle du chat. Pour endormir un chat, des combinaisons de sédatifs, de tranquillisants et d'analgésiques peuvent être utilisées, telles que :

Phénothiazines (acépromazine)

C'est un sédatif qui prend un maximum de 20 minutes pour agir et la sédation dure environ 4 heures. L'animal doit être oxygéné, s'il est utilisé comme sédatif en raison de la dépression cardiovasculaire qu'il produit. Caractérisé par :

  • Antiémétique (ne provoque pas de vomissements).
  • Sédation profonde.
  • Il n'a pas d'antagoniste, donc le chat se réveillera lorsque le médicament sera métabolisé.
  • Bradycardie (fréquence cardiaque basse).
  • Hypotension (pression artérielle basse) pouvant durer jusqu'à 6 heures.
  • Ils ne produisent pas d'analgésie.
  • Relaxation musculaire modérée.

Agonistes alpha-2 (xylazine, médétommidine et dexmédétomidine)

Ce sont de bons sédatifs qui mettent au maximum 15 minutes à agir et qui ont une durée de sédation plus courte, seulement environ 2 heures. Ils ont un antagoniste (atipamézole), donc s'il est utilisé, le chat se réveillera dans un court laps de temps sans avoir à attendre le temps nécessaire jusqu'à ce que l'effet sédatif disparaisse. Il doit être oxygéné en raison des effets cardiovasculaires qu'ils produisent :

  • Bonne relaxation musculaire.
  • Analgésie modérée.
  • Émétique (provoque des vomissements).
  • Bradycardie
  • Hypotension
  • Hypothermie (température corporelle basse).
  • Diurèse (plus de production d'urine).

Benzodiazépines (diazépam et midazolam)

Ils sont des relaxants qui prennent un maximum de 15 minutes pour agir et qui durent de 30 minutes à 2 heures. Ils ont un antagoniste (flumacényl) et produisent les effets suivants :

  • Relaxation musculaire puissante.
  • Il n'a aucun effet sur le système cardiovasculaire.
  • Ils ne produisent pas d'analgésie.

Opioïdes (butorphanol, morphine, méthadone, fentanyl et péthidine)

Ce sont de bons analgésiques souvent utilisés avec des sédatifs pour favoriser la sédation ou pour préparer le chat à l'anesthésie. Ils ont tendance à déprimer un peu le centre cardiorespiratoire et certains, comme la morphine, sont émétiques. Dans le passé, on croyait que les opioïdes tels que la morphine étaient contre-indiqués chez les chats en raison des effets stimulants qu'ils produisaient. À l'heure actuelle, on sait qu'au lieu d'être contre-indiqués, ils peuvent être utilisés sans problème mais en respectant la posologie, la voie, le calendrier et la combinaison de médicaments, car des problèmes surviennent en cas de surdosage, provoquant dysphorie, délire, excitabilité motrice et convulsions.

En revanche, alors que le butorphanol produit moins d'analgésie et est utilisé en sédation ou en prémédication avant anesthésie générale, la méthadone et le fentanyl sont les plus utilisés chez cette espèce pour contrôler la douleur lors de la chirurgie en raison de leur plus grande puissance analgésique. Ils ont un antagoniste pour inverser leurs effets appelé naloxone.

Par conséquent, la durée de la sédation dépendra du métabolisme et de l'état du chat lui-même. La moyenne est d'environ 2 heures si la sédation n'est pas inversée avec l'antagoniste. En combinant deux ou plusieurs médicaments d'une classe différente, il permet de renforcer les effets pharmacologiques souhaités et ainsi de réduire les doses et les effets secondaires. Par exemple, la combinaison de butorphanol avec le midazolam et la dexmédétomidine est généralement très efficace pour sédater un chat nerveux, endolori, stressé ou agressif en consultation, et avoir un antagoniste inverse les effets, lui permettant de rentrer chez lui éveillé ou légèrement somnolent.

En combien de temps un chat se remet d'une opération ? - Combien de temps la sédation dure-t-elle chez le chat ?

Combien de temps dure l'anesthésie d'un chat ?

Les procédures anesthésiques se composent de quatre phases :

Phase 1 : prémédication

Son objectif principal est de créer un «coussin anesthésique» pour diminuer la dose d'anesthésiques ultérieurs, réduire les effets secondaires des doses dépendantes, réduire le stress, la peur et la douleur du chat. Elle est réalisée en administrant différentes combinaisons de médicaments sédatifs, relaxants musculaires et analgésiques dont nous avons discuté dans la section précédente.

Phase 2 : induction anesthésique

Elle est réalisée en administrant un anesthésique inducteur injectable tel que l'alfaxalone, la kétamine ou le propofol pour faire perdre au chat les réflexes et permettre ainsi l'intubation (introduction d'un tube dans la trachée féline pour l'introduction de l'anesthésique par inhalation) pour poursuivre le processus anesthésique.

Ces phases durent généralement environ 20 à 30 minutes au total jusqu'à ce que les médicaments fassent effet et permettent l'étape suivante.

Phase 3 : maintenance

Cette phase consiste en l'administration continue d'un agent anesthésique, soit sous la forme :

Inhalation : (comme l'isoflurane) en association avec une analgésie (opioïdes comme le fentanyl, la méthadone ou la morphine) et/ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens, comme le méloxicam, qui améliorent la douleur et l'inflammation en période postopératoire. Ce dernier peut également être administré en fin d'anesthésie avec un antibiotique pour prévenir d'éventuelles infections.

Intraveineuse : propofol et alfaxalone en perfusion continue ou en bolus répétés avec un opioïde fort tel que le fentanyl ou la méthadone. Son utilisation est déconseillée pendant plus d'une ou deux heures chez le chat pour éviter les récupérations lentes, notamment avec le propofol.

Intramusculaire : kétamine et opioïde pour de courtes chirurgies de 30 minutes. Si un peu plus de temps est nécessaire, une deuxième dose de kétamine intramusculaire peut être administrée, mais pas plus de 50% de la dose initiale.

La durée de cette phase est variable et dépendra du type de chirurgie que votre chat va subir. S'il s'agit d'un nettoyage, environ une heure ; une castration, un peu moins, la même chose que l'obtention de biopsies. Si un corps étranger tel que des boules de poils est opéré, cela peut prendre un peu plus de temps, tandis que s'il s'agit d'opérations de traumatologie, elles peuvent durer plusieurs heures. Cela dépend également de la compétence du chirurgien et des éventuelles complications peropératoires.

Phase 4 : récupération

Une fois l'anesthésie terminée, la réanimation commence, qui doit être rapide, douce, sans stress et devrait être indolore si la procédure, les combinaisons et les doses de médicaments utilisées ont été respectées. Il faudra surveiller les constantes du chat, son état, sa température et plus tard les complications possibles, telles que fièvre et vomissements, qui peuvent indiquer une infection. En général, un chat adulte en bonne santé, bien nourri, vacciné et vermifugé se remet généralement de l'anesthésie 2 jours après l'intervention et de ses séquelles 10 jours plus tard.

Ainsi, la durée de l'anesthésie varie en fonction de la durée de la chirurgie, de l'état et du métabolisme de l'animal, des compétences du chirurgien, des complications, des médicaments utilisés et du moment de la réanimation. Ainsi, alors que certaines anesthésies durent une heure ou moins, d'autres peuvent durer plusieurs heures. Mais ne vous inquiétez pas, avec un protocole anesthésique correct, une analgésie, un contrôle des signes vitaux et de la température par l'anesthésiste, votre chat sera en sécurité et sans ressentir de douleur ni de stress quelle que soit la durée de l'anesthésie.

Mon chat ne se remet pas de l'anesthésie

Le temps que l'animal peut prendre pour se remettre de l'anesthésie dépendra de la quantité administrée, du type d'anesthésie utilisé et également du chat lui-même. Même si votre petit félin a jeûné avant la chirurgie, il peut vomir de la bile ou des restes de nourriture dans son estomac ou avoir des nausées. Ne vous inquiétez pas, c'est normal si des sédatifs alpha-2 ou certains opioïdes ont été utilisés. Il est également normal que, après le réveil, le chat aille sur les côtés désorienté ou miaule sans raison, qu'il mette quelques heures pour vouloir manger ou qu'il urine beaucoup ce jour-là pour éliminer l'excès de liquide administré pendant anesthésie. Pendant la récupération, les chats doivent être dans un endroit chaud, sombre et calme.

Parfois, les chats peuvent mettre longtemps à se réveiller. Gardez à l'esprit que les chats sont très différents des chiens à bien des égards. En anesthésie, ils ne le sont pas moins. En particulier, le métabolisme des médicaments chez les chats est beaucoup plus lent que chez les chiens, ils peuvent donc mettre plus de temps à se réveiller. Votre chat peut mettre plus de temps à se remettre de l'anesthésie pour les raisons suivantes :

Carences enzymatiques

L'une des voies les plus importantes pour le métabolisme des médicaments en vue de leur élimination ultérieure est la conjugaison de l'acide gluconique. Cependant, les chats présentent une carence en enzyme glucuronyltransférase, qui est responsable de ce processus métabolique. De ce fait, la métabolisation des médicaments qui utilisent cette voie est beaucoup plus lente lorsqu'il faut utiliser une alternative : la sulfoconjugaison. L'origine de ce déficit se trouve dans les habitudes alimentaires félines. En tant que carnivores stricts, ils n'ont pas évolué pour développer des systèmes de métabolisation de la phytoalexine des plantes. Par conséquent, chez le chat, certains médicaments (ibuprofène, aspirine, paracétamol et morphine) doivent être évités ou utilisés à des doses beaucoup plus faibles que chez les chiens qui n'ont pas ce problème.

Propofol comme anesthésique

L'utilisation du propofol en entretien comme anesthésique pendant plus d'une heure peut allonger les temps de récupération chez le chat. De plus, une anesthésie répétée au propofol chez les félins peut provoquer des lésions oxydatives et la production de corps de Heinz (inclusions qui se forment à la périphérie des globules rouges par destruction de l'hémoglobine).

Overdose d'anesthésiants

Les chats ont tendance à peser peu, surtout s'ils sont petits, de sorte qu'ils peuvent être plus facilement surdosés, ce qui prolonge le processus de récupération en prenant beaucoup plus de temps à métaboliser. Dans ces cas, seuls les médicaments antagonistes seraient indiqués, mais en tenant compte du fait que les réveils peuvent être soudains et dysphoriques. En fait, la tendance est d'essayer des réveils plus progressifs et plus lents, en s'aidant si nécessaire avec des relaxants comme les benzodiazépines.

Hypothermie

L'hypothermie chez les chats ou une baisse de la température corporelle est fréquente en raison de leur petite taille et de leur poids. Plus la température baisse, plus il est difficile de métaboliser les médicaments en raison de la réduction de la fonction enzymatique, de l'allongement de la récupération et du réveil après l'anesthésie. Cette condition doit être évitée en appliquant des matériaux isolants sur l'animal et en le recouvrant de couvertures ou en utilisant des tables chirurgicales chauffées, en appliquant des liquides tempérés, ainsi qu'en maintenant la température de la salle d'opération à environ 21-24 ° C.

En combien de temps un chat se remet d'une opération ? - Mon chat ne se remet pas de l'anesthésie

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à En combien de temps un chat se remet d'une opération ?, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Bibliographie
  • C.M. Acevedo, E. Gutiérrez, A. Ortega. Sedación y Analgesia. Vanguardia Veterinaria. Disponible en: https://www.vanguardiaveterinaria.com.mx/sedacion-y-analgesia
  • M. L Goich. (2008). Uso de opioides en felinos: ventajas y complicaciones. Portal Veterinaria. Disponible en: https://www.portalveterinaria.com/articoli/articulos/16961/uso-de-opioides-en-felinos-ventajas-y-complicaciones.html
  • F.G. Laredo, E.B. Mellado, M. Escobar. (2001). Accidentes y complicaciones en anestesia en pequeños animales II. Hospital Clínico Veterinario 30100, Murcia
  • Autor desconocido. (2018). ¿Anestesiar a mi perro o gato es peligroso?. Hospital Veterinario Tucan. Disponible en: https://hospitaltucan.com/anestesiar-perro-gato-peligroso/

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

En combien de temps un chat se remet d'une opération ?
1 sur 3
En combien de temps un chat se remet d'une opération ?

Retour en haut