menu
Partager

Espèces de sangliers

 
Par María Luz Thomann, Biologiste/ornithologue. 4 janvier 2024
Espèces de sangliers

Le sanglier est un animal appartenant à la famille des suidés, où il est connu pour sa taille imposante. Il vit dans les forêts tropicales denses et les régions boréales froides, s'adaptant et évoluant en fonction de l'environnement dans lequel il vit et jouant un rôle crucial dans la dynamique des écosystèmes qu'il habite. En tant qu'herbivore et disperseur de graines, il contribue à la régénération des forêts et à la biodiversité. Cependant, malgré leur vaste répartition géographique et leur diversité adaptative, nombreux sont ceux qui ignorent la variété des espèces qui composent cet intrigant groupe de mammifères.

De l'imposant sanglier européen aux espèces et sous-espèces moins connues d'Asie et d'Amérique, nous allons découvrir dans cet article de Planèteanimal, la richesse biologique qui entoure ces animaux majestueux. Nous vous parlerons des différentes espèces de sangliers qui existent, de leurs caractéristiques distinctives et des particularités qui les rendent uniques dans le règne animal.

Bonne lecture !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Que mange un sanglier

Sanglier d'Europe (Sus scrofa)

Le sanglier d'Europe, Sanglier d'Eurasie ou plus simplement Sanglier est largement répandu sur le continent européen, ainsi que dans certaines parties de l'Asie et de l'Afrique du Nord. On trouve le sanglier d'Europe de la péninsule ibérique aux forêts boréales de Scandinavie et des steppes russes aux montagnes des Balkans.

Les sangliers européens sont des animaux de grande taille ; en termes de caractéristiques, nous constatons que ces types de sangliers sont :

  • Les mâles adultes sont plus grands que les femelles : les mâles pèsent entre 90 et 200 kg, bien que l'on ait enregistré des spécimens plus grands. Les femelles, quant à elles, pèsent généralement entre 50 et 120 kg.
  • Leur pelage varie dans des tons allant du brun foncé au grisâtre.
  • Leurs poils sont plus longs sur le dos et le cou : ils les protègent et les aident à communiquer et à combattre.
  • Leur museau est allongé, leurs oreilles sont droites et leur queue est courte.
  • Leurs pattes sont robustes : leurs sabots sont dotés de deux doigts fonctionnels, ce qui leur permet de se déplacer avec agilité sur des terrains variés.

En particulier, les sangliers d'Europe sont des animaux omnivores, dont le régime alimentaire comprend des fruits sauvages, des racines, des tubercules, des insectes et des petits vertébrés. Leur capacité à s'adapter à différentes sources de nourriture leur permet de survivre dans une grande variété d'habitats.

Ils préfèrent les zones boisées avec une couverture végétale abondante, où ils peuvent trouver un abri et de la nourriture. Cependant, ils s'adaptent également aux zones agricoles et montagneuses, faisant preuve d'une remarquable plasticité dans le choix de leur habitat.

La saison d'accouplement se déroule généralement entre la fin de l'hiver et le début du printemps. Les femelles du sanglier construisent des nids cachés dans la végétation dense où elles donnent naissance à des portées dont la taille peut varier, généralement entre 4 et 6 petits. Le nombre de portées d'un sanglier par an varie généralement entre une et deux, avec une portée moyenne de six à huit marcassins.

Si vous voulez découvrir des répulsifs à sanglier afin que vous sachiez comment éloigner les sangliers sans leur faire de mal, cet article est fait pour vous.

Espèces de sangliers - Sanglier d'Europe (Sus scrofa)

Sanglier indonésien (Sus scrofa vittatus)

Cette sous-espèce de sanglier se trouve principalement dans les régions du continent asiatique et est également connue sous le nom de cochon bagué. Sa répartition comprend des pays tels que l'Inde, le Népal, le Bangladesh, le Myanmar, la Thaïlande et le Viêt Nam, entre autres.

Le sanglier indonésien est généralement de taille moyenne par rapport aux autres espèces de sangliers. Ses caractéristiques sont les suivantes :

  • Les sangliers mâles adultes peuvent atteindre un poids de 80 à 150 kg, tandis que les femelles sont légèrement plus petites.
  • Son pelage est généralement de couleur brun foncé ou grisâtre.
  • Comme les autres sous-espèces, il possède des poils sur le dos et le cou : elles lui servent de protection et jouent un rôle dans la communication sociale.
  • Son corps est robuste, mais son port est plus élancé, ses pattes sont fortes et son museau est allongé.
  • Ses oreilles sont généralement plus dressées que celles des autres sous-espèces, ce qui les aide à détecter les sons et les présences dans leur environnement.

Le régime alimentaire de ce type de sanglier est varié et s'adapte aux ressources disponibles dans son habitat. Il consomme des fruits, des racines, des petits vertébrés, des insectes et parfois des charognes. Mais, que mangent les sangliers normalement ? Si vous voulez savoir que mange un sanglier, c'est par ici ! Cette capacité d'adaptation leur permet de survivre dans des environnements variés, des forêts tropicales humides aux zones montagneuses de leur aire de répartition. Ils préfèrent les zones à végétation dense, telles que les jungles et les zones broussailleuses.

Cependant, ils sont également adaptés aux zones agricoles et périurbaines, ce qui peut entraîner des conflits avec les communautés locales en raison des dégâts causés aux cultures.

Espèces de sangliers - Sanglier indonésien (Sus scrofa vittatus)

Potamochère roux (Potamochoerus porcus)

Le Potamochère roux se trouve principalement en Afrique de l'Ouest, du Centre et de l'Est, dans les forêts tropicales humides, les savanes, les forêts, les zones proches des lacs et des marécages, ainsi que dans les zones semi-arides, montrant ainsi une grande capacité d'adaptation à différents environnements.

Les caractéristiques du Potamochère roux sont les suivantes :

  • Il est de taille moyenne : les sangliers mâles adultes peuvent atteindre 55 à 100 kg, tandis que les femelles ont tendance à être un peu plus légères.
  • La caractéristique la plus frappante de cette espèce est son pelage, qui est de couleur rougeâtre avec des rayures blanches verticales sur la face et une le long du dos. Ces rayures sont particulièrement visibles sur les jeunes, leur permettant de se camoufler dans leur environnement.
  • Son corps est compact : ses pattes courtes et fortes lui permettent de se déplacer aussi bien dans les zones boisées que dans les zones ouvertes. Son museau est plus court que celui des autres espèces de sangliers, et ses oreilles sont proéminentes, avec des touffes de poils à leur extrémité, ce qui leur donne un aspect tombant.

Comme les autres sangliers, il est omnivore et se nourrit d'une grande variété d'aliments, notamment de fruits, de racines, de tubercules, d'insectes, de petits vertébrés et de charognes. Ce régime alimentaire varié lui permet de s'adapter à différents habitats et conditions alimentaires, mais entraîne également des problèmes avec les populations locales en ce qui concerne la consommation de leurs cultures.

    La reproduction est souvent influencée par la disponibilité des ressources alimentaires et les conditions climatiques. Les femelles construisent des terriers ou utilisent des abris naturels pour donner naissance à des portées composées généralement de 2 à 6 petits. Connaissez-vous les différences entre le cochonglier et le sanglochon ? Lisez notre article Cochonglier et sanglochon - Caractéristiques et photos !

    Espèces de sangliers - Potamochère roux (Potamochoerus porcus)

    Phacochère commun (Phacochoerus africanus)

    Également connu sous le nom de Phacochère d'Afrique, le Phacochère commun se trouve principalement en Afrique subsaharienne. Son habitat s'étend des régions les plus méridionales du continent à certaines parties de l'Afrique de l'Est. Bien qu'ils préfèrent les zones avec une couverture végétale suffisante et de l'eau, ils peuvent également s'adapter à des habitats plus secs.

    Les caractéristiques de cette variété de sanglier sont les suivantes :

    • Ils sont robustes et de taille moyenne : les mâles adultes pèsent entre 50 et 100 kg, tandis que les femelles sont généralement plus petites.
    • Ils ont un pelage court et rugueux, dont la couleur peut varier du brun foncé au grisâtre.
    • Les caractéristiques les plus distinctives de cette espèce sont les verrues charnues sur une partie du corps, qui sont plus proéminentes chez les mâles. Les défenses de ces sangliers leur donnent une apparence imposante.
    • Leur corps est adapté à la survie dans les zones semi-arides : avec des pattes longues et fines et un museau allongé qui les aide à chercher des racines et des tubercules.

    Ces Phacochoerus africanus, comme tous les autres sangliers, sont omnivores et se nourrissent principalement de racines, de champignons, d'herbes, de fruits, d'insectes, d'œufs et parfois de petits vertébrés tels que les oiseaux et les reptiles. Ils ont une structure dentaire spécialisée qui leur permet de consommer une grande variété d'aliments.

      La saison d'accouplement varie d'une région à l'autre, mais coïncide généralement avec les saisons les plus humides. Les femelles des sangliers donnent naissance à des portées pouvant aller de 2 à 8 petits, qui sont soigneusement soignés pendant les premiers mois de leur vie.

      Espèces de sangliers - Phacochère commun (Phacochoerus africanus)

      Sanglier de Java (Sus verrucosus)

      Le sanglier de Java est une espèce de sanglier endémique de l'île de Java en Indonésie. Bien que sa répartition soit limitée à cette île, il s'est adapté à une variété d'habitats, des forêts tropicales humides aux zones montagneuses et à la garrigue. Il s'agit d'une espèce menacée (UICN) en raison de la conversion de son habitat en champs agricoles et de la chasse.

      Les caractéristiques du Sus verrucosus sont les suivantes :

      • C'est l'une des plus petites espèces du genre Sus : les mâles adultes pèsent généralement entre 60 et 80 kg, les femelles étant plus légères.
      • Comme les autres espèces de son genre, il possède une crinière distinctive le long du dos et son pelage est généralement brun rougeâtre avec un sous-poil légèrement jaunâtre.
      • Contrairement à d'autres espèces, les verrues sur sa face ne sont pas aussi proéminentes, bien qu'elles puissent être présentes chez certains individus.
      • Il a un corps compact et des pattes fortes adaptées aux déplacements sur des terrains variés.
      • Son museau est allongé et proéminent et ses oreilles sont relativement grandes par rapport aux autres espèces de sangliers.

      Leur régime alimentaire est omnivore et ils se nourrissent de divers aliments, notamment de fruits, de racines, de tubercules, de petits vertébrés et d'insectes. Cette capacité d'adaptation leur permet de survivre dans des habitats et des conditions alimentaires différents.

      Les femelles construisent des nids cachés où elles donnent naissance à des portées composées généralement de 2 à 5 petits.

      Espèces de sangliers - Sanglier de Java (Sus verrucosus)

      Pécari à collier (Pecari tajacu)

      Les pécaris sont l'équivalent écologique en Amérique des sangliers en Europe et en Asie, et appartiennent à la famille des Tayassuidae. Le pécari à collier, en particulier, est présent dans diverses régions des Amériques, du sud-ouest des États-Unis à certaines parties de l'Amérique centrale et de l'Amérique du Sud, jusqu'à l'Argentine.

      Les caractéristiques de cet animal sont les suivantes :

      • Le pécari à collier a un corps compact et pèse entre 15 et 30 kg. Il est plus petit que les autres types de pécaris, mais reste robuste et musclé.
      • Son pelage est généralement brun foncé ou noir avec des pointes claires, avec une bande blanche distinctive ou "collier" autour du cou. Ce "collier" est un trait distinctif qui donne son nom à l'espèce.
      • Ses pattes sont courtes et fortes : elles sont adaptées pour se déplacer avec agilité sur différents types de terrain.
      • Son museau est allongé et il possède des défenses acérées et incurvées qu'ils utilisent pour diverses fonctions, notamment pour se défendre et se nourrir.

      Comme leurs cousins européens et asiatiques, ils sont omnivores et se nourrissent de divers aliments, notamment de fruits, de graines, d'insectes, de petits vertébrés et de charognes. Leur régime alimentaire varie en fonction des ressources disponibles dans leur habitat.

        Les pécaris vivent le plus souvent dans des zones à végétation dense, telles que les forêts tropicales, les forêts humides et les zones de broussailles. Cependant, il peut également s'adapter à d'autres habitats, y compris les zones semi-arides et les savanes.

          La reproduction peut avoir lieu tout au long de l'année, en fonction des conditions environnementales et de la disponibilité des ressources. Les femelles donnent généralement naissance à des portées de 1 à 4 petits, qui sont soignés et protégés par le groupe.

            Cette espèce, comme les autres sangliers, joue un rôle important dans les écosystèmes où elle vit. En tant qu'espèce consommant une grande variété d'aliments, il contribue à la dispersion des graines.

            Espèces de sangliers - Pécari à collier (Pecari tajacu)

            Pécari du Chaco (Catagonus wagneri)

            La répartition de cette espèce est principalement limitée au Gran Chaco, une région couvrant des parties de l'Argentine, du Paraguay et de la Bolivie. Elle est considérée comme endémique à cette région et est danger critique d'extinction.

            La principale menace est la perte et la fragmentation de son habitat en raison de l'expansion agricole, de l'élevage de bétail et d'autres activités humaines dans la région du Gran Chaco. En outre, le braconnage et les conflits avec l'être humain constituent également des risques pour sa survie.

            Voici ses caractéristiques :

            • Cette espèce est légèrement plus grande que le Pécari à collier (Pecari tajacu) : elle appartient à la famille des Tayassuidae et les adultes peuvent peser entre 40 et 60 kg.
            • Son pelage est généralement brun foncé à gris, avec une bande blanche distinctive autour du cou, semblable à celle du Pécari à collier. Cependant, la bande peut être moins prononcée ou varier en apparence.
            • Il possède une crinière assez prononcée et trois orteils aux pattes arrière, ce qui le distingue également de son parent plus petit (le pécari à collier).
            • Comme les autres espèces de pécaris, il a un corps robuste, des pattes courtes et des pattes fortes. Il a un museau long et fort avec des défenses proéminentes qu'il peut utiliser pour faire fuir lorsqu'il se sent menacé.

            Il a un régime alimentaire omnivore et se nourrit de divers aliments disponibles dans son habitat, notamment de fruits, de graines, d'insectes et d'autres petits animaux. Ils se nourrissent également de cactus, qu'ils peuvent consommer grâce à leur museau proéminent, qu'ils utilisent pour arracher les épines. En outre, ils ont des reins adaptés qui décomposent les acides de certains cactus.

              La reproduction a lieu entre septembre et décembre, en fonction de la saison des pluies et de la disponibilité de la nourriture. Les femelles donnent naissance à 2 ou 3 petits, qui ont généralement tendance à s'éloigner du troupeau et à revenir vers leurs compagnons.

              Espèces de sangliers - Pécari du Chaco (Catagonus wagneri)

              Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Espèces de sangliers, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

              Bibliographie
              • Altrichter, M., Taber, A., Noss, A., Maffei, L. & Campos, J. (2015). Catagonus wagneri. The IUCN Red List of Threatened Species 2015: e.T4015A72587993. https://dx.doi.org/10.2305/IUCN.UK.2015-2.RLTS.T4015A72587993.en
              • Ballari, S. A., & Barrios‐García, M. N. (2014). A review of wild boar S us scrofa diet and factors affecting food selection in native and introduced ranges. Mammal Review, 44(2), 124-134.
              • Ballari, S. A., & Barrios‐García, M. N. (2014). A review of wild boar S us scrofa diet and factors affecting food selection in native and introduced ranges. Mammal Review, 44(2), 124-134.
              • Romero, L. E. M., & Mandujano, S. (1995). Hábitos alimentarios del pecarí de collar (Pecari tajacu) en un bosque tropical caducifolio de Jalisco, México. Acta Zoológica Mexicana (nueva serie), (64), 1-20.
              • Semiadi, G., & Meijaard, E. (2006). Declining populations of the Javan warty pig Sus verrucosus. Oryx, 40(1), 50-56.
              • Semiadi, G., Rademaker, M. & Meijaard, E. (2016). Sus verrucosus. The IUCN Red List of Threatened Species 2016: e.T21174A44139369. https://dx.doi.org/10.2305/IUCN.UK.2016-1.RLTS.T21174A44139369.en

              Écrire un commentaire

              Ajouter une image
              Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
              Qu'avez-vous pensé de notre article?
              Espèces de sangliers
              1 sur 8
              Espèces de sangliers

              Retour en haut