menu
Partager

Mon chien tire la langue - Causes et solutions

 
Par Marie Debilliers, Traductrice/rédactrice web. 28 septembre 2021
Mon chien tire la langue - Causes et solutions

Voir les fiches de Chiens

La langue des chiens est un organe musculaire qui a plusieurs fonctions. L'une des plus importantes, c'est la thermorégulation. Les chiens, dépourvus de glandes sudoripares, utilisent le mécanisme du halètement pour réduire leur température corporelle. Par conséquent, un chien qui tire la langue ou qui halète a un comportement tout à fait normal. Cependant, si vous vous demandez "pourquoi mon chien tire beaucoup la langue" ou "pourquoi mon chien respire vite et tire la langue", il peut y avoir une cause pathologique qui déclenche cet halètement excessif.

Dans cet article de PlanèteAnimal, nous répondons à votre question : Mon chien tire la langue - Causes et solutions... Bonne lecture !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Mon chat respire vite - Causes et solutions

Causes d'un chien qui tire la langue

Tout d'abord, nous devons définir le concept d'espace mort anatomique des voies aériennes. L'espace mort correspond à la section des voies aériennes dans laquelle aucun échange gazeux n'a lieu, c'est-à-dire l'espace qui est occupé par un volume d'air qui n'atteint pas les alvéoles. Cet espace mort revêt une importance particulière dans l'espèce canine. Les chiens ne possèdent pas de glandes sudoripares dans leur derme, sauf au niveau des coussinets plantaires. Comme leurs glandes sudoripares sont très peu développées, ils perdent très peu de chaleur par évaporation de la sueur. Ils ont donc besoin de mécanismes alternatifs à la transpiration pour pouvoir réduire leur température corporelle en cas de besoin.

Cause physiologique : la thermorégulation

Le mécanisme alternatif par excellence est le halètement, qui consiste en une respiration rapide et peu profonde, avec la bouche ouverte et la langue sortie, ce qui favorise l'évaporation au niveau des voies respiratoires supérieures. Quand un chien halète, la ventilation (entrée et sortie d'air) de l'espace mort se fait, permettant ainsi une évaporation accrue à ce niveau et, par conséquent, l'élimination de la chaleur. Pour favoriser l'élimination de la chaleur par évaporation, une vasodilatation se produit au niveau des muqueuses buccales et respiratoires, et la salivation augmente. Bien qu'il puisse sembler que la fréquence respiratoire d'un chien qui tire la langue soit fortement augmentée pendant le halètement, vous devez savoir que le halètement ne provoque pas réellement d'hyperventilation, car l'air déplacé par ce mécanisme ne fait que circuler dans l'espace mort, sans atteindre les alvéoles.

En résumé, le halètement est une réponse physiologique qui peut être déclenchée par une augmentation de la température ambiante, un exercice physique ou des émotions intenses.

Causes pathologiques

Quand le halètement n'a pas de cause physiologique évidente, telle que celles mentionnées ci-dessus, une maladie sous-jacente peut en être la cause.

  • Coup de chaleur : une forte élévation de la température corporelle due à une température ambiante excessive ou à une humidité très élevée. À 80 % d'humidité, le mécanisme de halètement devient inefficace, car l'évaporation au niveau des voies respiratoires devient plus difficile. Dans ces cas, on observera un halètement excessif et persistant (chien qui tire la langue pendant longtemps, comme s'il avait soif), qui est plus fort que la normale et qui demande plus d'efforts de la part du chien.
  • Fièvre : lorsque la fièvre entre dans la phase de déclin (baisse), des mécanismes visant à faire baisser la température corporelle sont mis en œuvre, notamment le halètement.
  • Douleur : tout ce qui provoque une douleur ou une gêne chez votre chien peut entraîner un halètement.
  • Obésité : le surpoids peut provoquer un halètement anormal chez votre chien pour plusieurs raisons. D'une part, un poids excessif signifie un effort physique accru et peut provoquer des douleurs articulaires. D'autre part, l'excès de tissu adipeux favorise une augmentation de la température corporelle.
  • Paralysie laryngée (congénitale ou acquise) : il s'agit d'une altération neurogène du muscle cricoaryténoïdien dorsal qui empêche les cartilages du larynx de s'ouvrir correctement lors de l'inspiration pour laisser passer l'air. L'un des premiers signes qui apparaîtra dans cette pathologie sera un halètement excessif.
  • Prédisposition raciale : races brachycéphales telles que le Bulldog anglais et français, le Carlin, le Pékinois, le Boston Terrier ou le Shih-Tzu, qui sont prédisposées à souffrir du syndrome brachycéphale. La structure des voies respiratoires des races dont le museau est excessivement court empêche une ventilation correcte par les narines, ce qui oblige ces animaux à respirer par la bouche. Les Labradors et les Golden Retrievers sont racialement prédisposés à la paralysie laryngée acquise.
  • Syndrome de Cushing ou hyperadrénocorticisme : le halètement est observé de manière caractéristique, même au repos. Bien que la cause spécifique soit inconnue, il semble qu'elle puisse être liée à la prise de poids, à la faiblesse musculaire, à la pression diaphragmatique causée par l'hépatomégalie et à l'effet direct des glucocorticoïdes.
  • Anémie : les globules rouges sont responsables du transport de l'oxygène dans le sang. Chez les animaux anémiques, il y a un manque d'oxygène dans les tissus (hypoxie tissulaire), ce qui stimule le halètement et l'augmentation de la fréquence respiratoire pour tenter de compenser le déficit en oxygène.
Mon chien tire la langue - Causes et solutions - Causes d'un chien qui tire la langue

Pourquoi mon chiot tire la langue ?

Si votre chiot tire souvent la langue et que vous ne savez pas pourquoi, voici quelques causes possibles :

  • Anxiété, stress, peur et phobies : les chiots ont tendance à être particulièrement nerveux et impulsifs. Il est courant que lorsqu'ils sont confrontés à de nouvelles situations qui leur inspirent de la peur ou du stress (comme leurs premières visites chez le vétérinaire), des signes tels que le halètement apparaissent.
  • Paralysie laryngée congénitale : principalement chez les races telles que le Bouvier de Flandre, le Husky sibérien, le Bull Terrier ou le Dalmatien.

En outre, n'importe laquelle des causes mentionnées dans la section précédente peut provoquer un halètement chez un chiot. Il sera particulièrement important de prévenir le stress thermique chez les chiots, car leur système de thermorégulation est moins efficace que chez les chiens adultes.

Que faire si mon chien tire la langue ?

Tout d'abord, nous devons déterminer s'il existe une cause physiologique au fait que notre chien halète ou tire la langue de façon importante (chaleur ambiante, exercice physique ou émotions intenses). Si c'est le cas, il ne faut pas s'inquiéter, car, comme nous l'avons déjà mentionné, le halètement est un mécanisme physiologique de thermorégulation. En revanche, si nous ne trouvons aucune cause normale au fait que notre chien halète ou si nous considérons que le halètement est excessif ou très prolongé, nous devons penser qu'il existe une des causes pathologiques décrites ci-dessus. Pour corriger un halètement excessif ou anormal chez notre chien, nous devrons agir sur la cause qui le provoque :

  • Coup de chaleur : le plus important est de le prévenir en évitant l'exposition directe au soleil pendant les heures les plus chaudes, en fournissant de l'eau fraîche et des zones ombragées. Vous ne devez en aucun cas laisser votre animal dans une voiture en été, car c'est l'une des principales causes de coup de chaleur chez les chiens. Si un coup de chaleur se produit, il s'agit d'une condition urgente qui nécessite une attention vétérinaire immédiate afin d'éviter le développement d'une coagulation intravasculaire disséminée, d'un choc circulatoire, d'une défaillance de plusieurs organes et la mort du patient.
  • Fièvre ou douleur : dans les deux cas, il faudra déterminer la cause qui les produit afin d'y remédier.
  • Obésité : une alimentation adaptée à l'âge, à la race et à l'état physiologique de notre chien, ainsi que de l'exercice régulier seront les clés pour éviter le surpoids.
  • Paralysie laryngée : que la pathologie soit congénitale ou acquise, le traitement est chirurgical.
  • Prédisposition de la race : le maintien de normes de race qui respectent le bien-être des animaux avant tout canon de beauté devrait être la base d'un élevage responsable. Par conséquent, les animaux présentant des défauts anatomiques qui ont un impact direct sur la santé et le bien-être de l'animal ne doivent pas être sélectionnés comme reproducteurs.
  • Syndrome de Cushing : traitement par trilostane (en cas de Cushing hypophysaire) ou par surrénalectomie (en cas de Cushing surrénalien).
  • Anémie : le traitement variera en fonction du type d'anémie présent chez l'animal.

Cet article est purement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas les compétences pour prescrire des traitements vétérinaires ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les symptômes d'une fébrilité ou d'une maladie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Mon chien tire la langue - Causes et solutions, nous vous recommandons de consulter la section Autres problèmes de santé.

Bibliographie
  • Cunningham, J.G., Klein, B.G. (1999). Termorregulación. En Fisiología Veterinaria (pp. 639-650). Elsevier Saunders.
  • García, A. (2018). Control y regulación de la temperatura corporal. En Fisiología Veterinaria (pp. 1015-1027). Editorial Tebar Flores
  • Nelson, R.W., Couto, C.G. (2010). Medicina interna de pequeños animales. Elsevier

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Mon chien tire la langue - Causes et solutions
1 sur 2
Mon chien tire la langue - Causes et solutions

Retour en haut