Partager

Patte d'oiseau - Types et caractéristiques

 
Par Antoine Decrouy. 26 mai 2020
Patte d'oiseau - Types et caractéristiques

Une des caractéristiques spécifiques des oiseaux est, sans aucun doute, la forme qu'a leurs pattes. Entre toutes les adaptations anatomiques que possèdent les oiseaux, la configuration de leurs doigts et la forme de leurs pattes dépendra du type de vie qu'ils mènent. Grâce à toutes ces spécialisations, les oiseaux ont eu un grand succès d'un point de vue évolutif, ce qui leur a permis de coloniser de très nombreux environnements différents sur la terre entière. Ainsi, les différentes guildes trophiques (c'est-à-dire, des espèces qui occupent le même niveau trophique et qui partagent les mêmes ressources) utilisent ces adaptations anatomiques pour trouver leur nourriture ainsi que pour se déplacer, et c'est bien la disposition des doigts et de leurs pattes qui est un élément clé.

Si vous voulez en apprendre plus à propos des différents types de pattes d'oiseaux ainsi que de leurs caractéristiques et structure, continuez la lecture de cet article Patte d'oiseau - Types et caractéristiques de PlanèteAnimal pour découvrir tout, tout, sur les pattes d'oiseaux !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Bec d'oiseau - Types et formes

Caractéristiques et structure des pattes d'oiseaux

Comme nous le disions, le corps des oiseaux est passé par plusieurs adaptations qui leur ont permis de s'adapter à de très nombreux différents environnements. En ce sens, leurs pattes remplissent une fonction très importante.

Les extrémités postérieures des oiseaux sont formées du fémur, qui est relativement court chez la plupart des oiseaux. La partie de la patte qui est visible, c'est-à-dire, celle qui n'est pas couverte de plumes, est composée d'os métatarsiens soudés (homologues du pied humain), formant le tibiotarse, qui est la partie la plus longue de la patte. D'autres os le suivent qui ont également fusionné pour donner le tarsométatarse, où se collent les doigts de la patte. Les oiseaux ont la particularité de marcher sur les pointes de leurs pattes en raison de la configuration de leurs doigts, c'est pourquoi on peut dire qu'ils sont digitigrades.

La majorité des oiseaux a quatre doigts, mais certains en ont trois, le premier doigt étant l'hallux. L'autruche (Struthio camelus) est le seul oiseau vivant qui possède juste deux doigts, les oiseaux qui ont trois doigts sont le nandou, l'émeu, le kiwi et certains oiseaux de plage comme les pluviers (ordre Charadriiformes).

Comme ce qui se passe avec les pattes, la forme des becs des oiseaux varie selon les habitats et l'alimentation de chaque espèce. Si vous voulez en apprendre plus, jetez un coup d’œil à cet article : Bec d'oiseau - Types et formes.

Patte d'oiseau - Types et caractéristiques - Caractéristiques et structure des pattes d'oiseaux

Types de pattes d'oiseaux

Les pattes des oiseaux peuvent être classées en 5 types, selon également le type d'oiseau, comme nous le verrons plus loin. Selon le nombre et la disposition des doigts, ils se comptent depuis l'extérieur et le premier doigt est l'hallux. Il existe des configurations variables entre les différents ordres et familles d'oiseaux, où chacun possède une disposition particulière de doigts ou d'autres caractéristiques distinctives. En outre, les griffes ou les serres qui terminent les doigts des pattes sont le reflet des habitudes d'un oiseau. A continuation, nous vous expliquerons les différentes configurations des doigts et les types de pattes présentes chez les oiseaux.

Pattes anisodactyles

C'est la typique configuration de la patte d'un oiseau, avec quatre doigts au total où l'hallux (premier doigt) s'oriente vers l'arrière et les trois pointent vers l'avant. Cette disposition est commune chez les passereaux (les oiseaux comme les merles, les mésanges, les moineaux, entre autres), chez les pigeons (Columbiformes), faucons (Falconiformes) et de nombreux autres oiseaux. Ils ont un hallux puissant qui leur permet de se poser sur les branches en toute tranquillité.

Si vous souhaitez découvrir quels sont les oiseaux qui chantent la nuit, c'est par ici : Oiseaux qui chantent la nuit - Top 6

Pattes zygodactyles

Dans ce cas, ils ont deux doigts vers l'avant et deux doigts vers l'arrière. Généralement, le quatrième doigt est au côté de l'hallux sont ceux qui pointent vers l'arrière. Cette forme de patte se trouve chez les coucous (cuculiformes), les pics (Piciformes) et les perroquets (Psittaciformes), entre autres. Ce type de patte d'oiseau est également courant chez les hiboux (Strigiformes), bien que cela puisse varier au sein même du groupe. Les espèces qui grimpent, comme dans le cas des pics, ont généralement des serres incurvées qui les aident à s'accrocher aux irrégularités de l'écorce des arbres sans nuire à leur capacité de se percher.

Pattes hétérodactyles

Cette configuration de patte d'oiseau est plus rare. Elle est également basée sur deux doigts qui partent vers l'arrière et deux vers l'avant, mais dans ce ce cas les doigts arrières sont le second et le premier. Cette disposition est présente chez les trogons (Trogoniformes) et elle leur permet aussi de se poser sur les branches des arbres, où ils passent beaucoup de temps posés.

Pattes syndactyles

Les oiseaux qui ont cette configuration possèdent les doigts du milieu connectés (le troisième et le quatrième). Cette disposition est similaire à l'anisodactylie, à l'exception de la fusion des doigts, elle est typique chez les martins-pêcheurs, des guêpiers et chez les Coraciiformes. Peut également être vue la fusion des trois doigts de devant, du deuxième et du quatrième, comme le Martin-pêcheur d'Amérique (Ceryle alcyon). Ce type de patte d'oiseau leur permet de se poser sur des surfaces planes ainsi que sur des surfaces cylindriques.

Pattes pamprodactyles

Dans ce cas, les quatre doigts sont orientés vers l'avant, comme chez les martinets (Apodiformes), y compris le premier doigt (l'hallux). Cette disposition est uniquement présente chez ces oiseaux et elle leur permet de se suspendre aux branches ou aux structures, mais elle les empêche de se poser ou de marche car leurs pattes sont trop courtes.

Patte d'oiseau : d'autres classifications

D'autres classifications incluent aussi le degrés de développement de membranes interdigitales que peuvent avoir les pattes des oiseaux.

Pattes palmées anisodactyles

C'est le cas des espèces aquatiques, comme les canards, les oies, les mouettes, qui ont les trois doigts avants reliés par une membrane digitale, c'est-à-dire qu'ils ont des pattes palmées anisodactyles plus ou moins développées.

Patte d'oiseau - Types et caractéristiques - Patte d'oiseau : d'autres classifications

Pattes topipalmées

Dans d'autres cas, comme celui des pélicans (Pelecaniformes), tous les doigts de la patte sont reliés par une membrane interdigitale complète. Ce type de patte d'oiseau s'appelle des pattes topipalmées.

Pattes semi-palmées

D'autres oiseaux, comme les oiseaux de plage, ont des pattes semi-palmées, où les trois doigts avant sont partiellement réunis à leur base par une membrane. Ces membranes interdigitales leur confèrent, comme un genre de pagaie, plus de force lorsqu'ils nagent, et le degré de développement des membranes dépendra de la dépendance de chaque espèce à l'eau.

Pattes lobées ou festonnées

D'un autre côté, certains oiseaux semi-aquatiques, comme les foulques (Gruiformes) ont des pattes lobulées. Ils ont une membrane ondulée ou festonnée qui borde chaque orteil, mais ces derniers maintiennent leur liberté individuelle de mouvement. Ce type de patte d'oiseau permet la propulsion pour nager tout en leur offrant un meilleur équilibre et une meilleure surface d'adhérence lorsqu'ils se déplacent sur des terrains aquatiques.

Pattes lobées ou lobulées

Les espèces telles que les grèbes ou les macaws (Podicipediforms) ont des pattes lobées ou à lobes où chaque orteil possède une membrane individuelle à bord lisse.

D'un autre côté, il existe d'autres traits qui peuvent aussi caractériser les pattes des oiseaux. Par exemple, des espèces aux habitudes plus terricoles, possèdent des griffes arrières qui leurs permettent de ne pas s'enfoncer dans la boue, le sable ou d'autres surfaces molles. Et dans le cas des jacanas (Charadriiformes), ils ont des pattes anisodactyles avec des doigts et des serres très longues qui leur permettent de se déplacer et de marcher à la surface de la végétation aquatique dans des plans d'eau peu profonds.

Les espèces comme les hérons (ordre des Ciconiiformes) ont la griffe du troisième doigt en forme de "peigne", c'est-à-dire qu'il a des bords dentelés, c'est ce qu'on appelle un ongle pectiné. On le retrouve chez d'autres espèces comme la chouette des marais (Tyto alba), ces dernières l'utilisent pour fixer et entretenir leurs plumes.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Patte d'oiseau - Types et caractéristiques, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Bibliographie
  • Del Hoyo, J., Del Hoyo, J., Elliott, A., & Sargatal, J. (1992). Handbook of the birds of the world. (Vol. 1, No. 8). Lynx edicions. Barcelona.
  • Kardong, K. V. (2007). Vertebrados: Anatomía comparada, función y evolución. McGraw Hill.

Écrire un commentaire sur Patte d'oiseau - Types et caractéristiques

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Patte d'oiseau - Types et caractéristiques
1 sur 12
Patte d'oiseau - Types et caractéristiques

Retour en haut