menu
Partager

Animaux homéothermes et poïkilothermes

 
Par Nick A. Romero H.. 22 décembre 2022
Animaux homéothermes et poïkilothermes

Les animaux qu'on connait de nos jours sont passés par des millions d'années de développement qui leur ont permis de mettre au point et d'optimiser leurs atouts pour survivre dans les environnements où ils vivent. Ainsi, les différents groupes taxonomiques ont besoin de ces processus pour pouvoir se nourrir, se reproduire ou réguler leur température car, dans le cas contraire, ils passeraient l'arme à gauche rapidement et n'arriveraient pas à survivre. Quant à ce dernier point, dans la nature, on trouve des animaux à la température corporelle stable ou qui varie et, en fonction du cas, ils sont classés en animaux homéothermes ou poïkilothermes. Vous souhaitez en apprendre un petit peu plus à leur propos ?

Bonne lecture !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Homéotherme : Définition, caractéristiques et exemples

Caractéristiques des animaux homéothermes

Quels sont les animaux homéothermes ? Le terme "homéo" vient du grec et veut dire "égal" ou "semblable". Les animaux homéothermes sont donc des animaux qui maintiennent une température corporelle relativement constante. Ils en sont capables grâce à des processus physiologiques internes, de sorte que, bien que la température de l'environnement varie, la leur reste constante. Traditionnellement, les homéothermes sont appelés "animaux à sang chaud", toutefois, d'un point de vue biologique, ce terme n'est pas complètement approprié.

Cependant, comme sa dynamique est relativiste, il est difficile de parler d'absolu dans la nature. Pour exemple, force est de constater que, bien que de nombreux animaux soient homéothermes et aient une température corporelle plus ou moins stable, ils peuvent à certains moments faire baisser considérablement leur température corporelle. C'est ce qui se produit chez les mammifères qui hibernent parce qu'ils ils vivent dans des habitats où les températures ambiantes baissent radicalement. En effet, ces derniers sont capables de réduire drastiquement le fonctionnement de leur métabolisme et de leur température corporelle.

Le Spermophile arctique (Urocitellus parryii) en est un exemple concret. Comme les températures baissent tellement en hiver et que la nourriture se fait rare, pour survivre, cette espèce est obligée d'hiberner et son métabolisme et sa température se réduisent au maximum. Lorsqu'il sort de son état d'hibernation, sa température corporelle augmente à nouveau. Dans l'article suivant, on vous tout sur l'hibernation de l'écureuil.

Animaux homéothermes et poïkilothermes - Caractéristiques des animaux homéothermes

Caractéristiques des animaux poïkilothermes

Maintenant que vous savez ce que sont les homéothermes, voyons voir ce que sont les animaux poïkilothermes. Le terme "poïkilotherme" est aussi un terme grec qui veut dire "varié", ce qui nous permet de comprendre que dans le cas de poïkilotherme fait référence aux animaux qui ont une température différente. Ceci est dû au fait que la température varie selon les conditions environnementales et que l'individu ne peut pas s'autoréguler thermiquement. En effet, la température corporelle de ces animaux varie en fonction des conditions environnementales et l'individu est incapable de se réguler thermiquement. En général, ce type d'animal est dit "à sang froid", mais, comme dans le cas précédent, d'un point de vue biologique, ce terme n'est pas le plus juste pour faire référence à ce type d'animal.

Ainsi, un animal poïkilotherme est exposé aux conditions de température du milieu dans lequel il vit et, comme son organisme ne lui permet pas de se réguler thermiquement, il est dépendant de sources extérieures pour y parvenir, comme les bains de soleil ou la recherche de pierre chaude. Il faut toutefois bien préciser que ces animaux produisent aussi de la chaleur, mais qu'ils sont en fait incapables de la retenir comme le font les homéothermes.

Même si un animal poïkilotherme est incapable de vivre dans un environnement aux températures extrêmes, il jouit d'un avantage important sur les homéothermes. En effet, à l'inverse d'un homéotherme, un poïkilotherme peut passer bien plus de temps sans se nourrir parce que ses processus métaboliques ne sont pas dépendants de sa régulation corporelle. En outre, les homéothermes ne tolèrent pas bien les changements internes de température alors que les poïkilothermes, même s'il y a des exceptions, les tolèrent à la perfection.

 

Animaux homéothermes et poïkilothermes - Caractéristiques des animaux poïkilothermes

Différence entre animaux homéothermes et poïkilothermes

La principale différence entre les animaux homéothermes et poïkilothermes se trouve au niveau de leur capacité de régulation de la température corporelle. Ainsi, les premiers maintiennent relativement bien leur température interne alors que les seconds dépendent des variations de la température de l'environnement pour réguler leur température corporelle.

Pour mieux comprendre cette différence, voyons quelques exemples qui nous permettent d'illustrer nos propos :

  • Un loup arctique (Canis lupus arctos), qui peut se trouver dans des températures glaciales grâce à ses mécanismes métaboliques et, dans ce cas, aussi à sa fourrure, parvient à maintenir une température corporelle relativement stable.
  • Un lézard peut vivre parfaitement quand il fait de 30 à 38 ºC, mais si cette température baisse, il est normal de le voir prendre des bains de soleil ou sur des pierres chaudes pour se réchauffer.

D'autre part, les animaux homéothermes, comme ils ont un taux métabolique plus élevé ont besoin de bien plus manger pour transformer la nourriture en chaleur et énergie. Ils sont donc bien plus dépendants des sources de nourriture que les poïkilothermes, qui peuvent passer de plus longues périodes sans consommer de nourriture.

 

Exemples d'animaux homéothermes et poïkilothermes

Après avoir vu les caractéristiques générales et leurs principales différences, voyons maintenant des exemples d'homéothermes et de poïkilothermes :

Exemples d'animaux homéothermes

Voici quelques exemples d'animaux homéothermes :

  • Amazone poudrée (Amazona farinosa)
  • Souris domestique (Mus musculus musculus)
  • Bison d'Amérique (Bison bison)
  • Chimpanzé (Pan troglodytes)
  • Manchot empereur (Aptenodytes forsteri)
  • Renard arctique (Vulpes lagopus)

Exemples d'animaux poïkilothermes

Voici quelques exemples de poïkilothermes :

  • Iguane marin des Galapagos (Amblyrhynchus cristatus)
  • Monstre de Gila (Heloderma suspectum)
  • Crocodile américain (Crocodylus acutus)
  • Fourmi balle de fusil (Paraponera clavata)
  • Grande sauterelle verte (Tettigonia viridissima)
  • Méduse commune (Aurelia aurita)
Animaux homéothermes et poïkilothermes - Exemples d'animaux homéothermes et poïkilothermes

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Animaux homéothermes et poïkilothermes, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Bibliographie
  • Arenas, M. (2015). All you need is biology. Disponible en: https://allyouneedisbiology.wordpress.com/2015/09/19/animales-sangre-caliente-fria/
  • Hickman, C.; Roberts, L.; Parson A. (2000). Principios integrales de zoología. McGraw Hill Interamericana: España.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Animaux homéothermes et poïkilothermes
1 sur 4
Animaux homéothermes et poïkilothermes

Retour en haut