Partager

Anatomie du chat - Interne, externe, squelette et ventre

 
Par Maria Besteiros, Auxiliaire vétérinaire et toiletteuse canin. 2 mai 2019
Anatomie du chat - Interne, externe, squelette et ventre

Voir les fiches de Chats

L'anatomie du chat comprend la structure interne et organisationnelle du félin. Souhaitez-vous découvrir les os, les muscles, les organes et les sens des chats ? Dans cet article Anatomie du chat - Interne, externe, squelette et ventre nous allons vous offrir une ample perspective des caractéristiques les plus significatives de cet animal, celles qui font qu'on arrive à les identifier, sans aucun doute, comme l'animal athlétique, agile et prédateur qu'il est.

Les amants des chats auront à continuation toutes les informations basiques qui leur permettra de découvrir les aspects fondamentaux de la constitution et le fonctionnement de l'organisme félin. De cette manière, il vous sera plus facile de comprendre aussi bien le comportement que les pathologies qui peuvent affecter les chats.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Anatomie du chien - Muscles, squelette, organes

Notes à propos de l'anatomie du chat

Le chat est un animal mammifère, ce qui implique qu'il possède des glandes mammaires que les femelles, après la mise à bas, utiliseront pour alimenter les chatons. C'est aussi un animal carnivore. Dans les prochains paragraphes nous vous parlerons des caractéristiques basiques de chacun des systèmes de son organisme :

Anatomie externe du chat : la peau et les poils des chats

Nous commencerons notre revue de l'anatomie du chat par la peau et le manteau, qui sont des caractéristiques bien plus essentiels que ce qu'on pourrait croire. Une d'elles les protège des conditions météorologiques tout en maintenant à bonne température le corps du félin. Les chats sont des animaux homéothermes, ce qui veut dire qu'ils sont capables de maintenir une température corporelle constante, dans leur cas, d'environ 38 - 38,5ºC.

En outre, les poils jouent aussi une très grande importance dans le langage et la communication des chats. Par exemple, un chat aux poils hérissés nous prévient qu'il est énervé. D'autres poils remplissent des fonctions dites "tactiles" comme les moustaches ou les sourcils, comme nous le verrons.

Enfin, il convient de souligner dans cet encadré, le rôle des griffes des chats, qu'il peut maintenir rétractées ou, si besoin, sorties. Cette capacité de rétractibilité des griffes, leur permet de toujours restées bien aiguisées, à l'inverse de celles des chiens qui se liment au contact de tout ce qu'elles touchent.

Anatomie du chat - Interne, externe, squelette et ventre - Anatomie externe du chat : la peau et les poils des chats

Anatomie interne du chat : le squelette du chat

En ce qui concerne l'anatomie du chat relative aux os, il convient de souligner que les chats ont un crâne où juste la mâchoire inférieure est mobile. La moelle épinière est composée, de haut en bas, de sept vertèbres cervicales, treize thoraciques, sept lombaires, trois sacrées et une vingtaine de vertèbres caudales. Les disques intervertébraux sont ceux qui octroient la célèbre flexibilité au squelette du chat. Aux vertèbres thoraciques se joignent environ 13 paires de côtes. Si on se demande combien d'os a un chat, il faut que vous sachiez que vous ne pourrez pas trouver de réponse fixe à cette question mais... en moyenne, un chat a 244 os.

Les chats, en marchant, s'appuient sur la pointe des doigts. Ils ont 5 doigts sur les pattes avants et 4 sur les pattes arrières. Lorsque ses pattes arrières se plient en forme de Z, elles octroient aux chats de très grandes impulsions. Enfin, la musculature squelettique du chat est très puissante, surtout celle qui se trouve dans les extrêmités, ce qui dote l'animal d'une incroyable vélocité.

Anatomie du chat - Interne, externe, squelette et ventre - Anatomie interne du chat : le squelette du chat
Image: http://www.holidogtimes.com/fr/chat/soigner-son-chat/anatomie-du-chat/squelette-chat/

Anatomie du chat : l'appareil digestif du chat / le ventre

L'anatomie du chat relative à son système digestif débute au niveau de la cavité buccale, où l'aliment commence son processus de digestion. Nous verrons que les dents du chat diffèrent formellement selon la fonction à laquelle elles sont destinées. En outre, les chats, comme les humains, présentent une double dentition, c'est à dire, une dentition de lait ou transitoire et la définitive.

Les chatons naissent sans dents. Celles-ci sortent aux 2-3 semaines de vie et tombent vers les 6 mois de vie pour être substituées par des permanentes. Leurs dents les plus impressionnantes sont les canines, qui sont adaptées pour la chasse. La dentition des chats compte sur 12 incisives, 4 canines, 8-10 prémolaires et 4 molaires.

La langue des chats est caractérisée par sa rugosité, ce qui leur permet de se nourrir et, aussi, de faire leur toilette. Dû à leur habitude hygiénique, les chats peuvent former et expulser des boules de poils. Après la bouche, le pharynx et l’œsophage conduisent à l'estomac et aux intestins, où ils assimilent les nutriments et les substances dont rien de bon ne peut être tiré, se dirigent vers le rectum pour être expulsée.

Anatomie du chat - Interne, externe, squelette et ventre - Anatomie du chat : l'appareil digestif du chat / le ventre

Le système cardiorespiratoire du chat

Dans cet encadré, nous verrons ensemble l'anatomie du chat à un niveau pulmonaire et cardiaque. Ainsi, on retrouve les poumons, qui sont chargés de l'échange gazeux avec l'extérieur, c'est à dire, de la respiration qui est effectuée par les mouvements d'inspiration et d'expiration.

Le cœur, qui se divise en deux auricules et deux ventricules, distribue le sang dans l'organisme. Le sang artériel est celui qui sort des poumons, qui donc, est oxygéné. Le sang veineux, en revanche, contient les déchets des différents organes du chat. Pour savoir où se trouve le cœur d'un chat, on peut l'allonger sur son côté droit et mettre une main sur sa poitrine, à l'endroit où se trouve l’extrémité du haut de la patte.

L'appareil urogénital du chat

Cette partie de l'anatomie du chat est capitale car les félins ont bien souvent tendance à souffrir de problèmes urinaires et, plus fréquemment, de problèmes rénaux. Les reins sont les organes chargés de filtrer le sang et d'en éliminer les substances toxiques à travers de l'urine.

D'autre part, le chat possède deux testicules au niveau du scrotum afin de garantir la température adéquate à la formation et création de sperme. L'utérus des femelles est bicorne et sont Polyoestrus saisonnier, ce qui implique que les chattes peuvent être en chaleur une bonne partie de l'année.

Les sens du chat

Concluons notre article Anatomie du chat - Interne, externe, squelette et ventre en concluant avec les sens suivants :

  • La vue : comment voient les chats ? la pupille du chat peut se dilater et se contracter en fonction de la lumière reçue. Ainsi, nous verrons comment elle occupe presque tout l'oeil ou, au contraire, elle se réduit en une fine ligne. Les chats disposent d'une troisième paupière, aussi appelée membrane nictitante, qui aide à protéger l’œil. Leur vision est adaptée à la chasse nocturne, ce qui ne veut pas dire que le chat est capable de voir dans le noir complet.
  • L'ouïe : le pavillon gustatif capte les sons qui vont passer à l'oreille moyenne et interne. Ces pavillons peuvent se bouger pour se diriger vers la source du son. Les chats ont une excellente ouïe.
  • Le goût : il semblerait que les papilles gustatives du chat ne soient pas capables d'apprécier le sucré, ils sont toutefois capables d'identifier et même d'apprécier le salé.
  • L'odorat : les chats ont un odorat très développé, afin de chasser mais aussi pour communiquer, car c'est au travers d'un nombre infini de phéromones qu'ils parlent entre-eux. Dès leur naissance, l'odorat des chats est extrêmement développé et ils se guident grâce à lui pour trouver le téton de leur mère et, ainsi, commencer à se nourrir. En outre de leur truffe, les chats peuvent sentir en ouvrant la bouche et en utilisant l'organe de Jacobson.
  • Le toucher : les chats possèdent différents récepteurs partout sur le corps qui leur servent pour percevoir les contacts avec l'extérieur. Ils sont particulièrement important quand ils doivent se déplacer dans l'obscurité, se distinguent pour cette fonction, les moustaches et les sourcils.
  • L'équilibre : les mécanismes qui permettent au chat d'avoir un bon équilibre sont très bien développés. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'ils n'ont pas le vertige et qu'ils retombent, la plupart du temps, sur leurs pattes, en plus d'être capable de grimper, dès leur plus jeune âge, avec une très grande agilité. Néanmoins, vous ne devez pas négliger les mesures de sécurité car un chat qui tombe par la fenêtre n'est pas ce qu'on pourrait qualifier d'épiphénomène.
Anatomie du chat - Interne, externe, squelette et ventre - Les sens du chat

Si vous avez aimé notre article Anatomie du chat - Interne, externe, squelette et ventre, n'hésitez pas à jeter un coup d’œil à :

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Anatomie du chat - Interne, externe, squelette et ventre, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Écrire un commentaire sur Anatomie du chat - Interne, externe, squelette et ventre

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Anatomie du chat - Interne, externe, squelette et ventre
Image: http://www.holidogtimes.com/fr/chat/soigner-son-chat/anatomie-du-chat/squelette-chat/
1 sur 5
Anatomie du chat - Interne, externe, squelette et ventre

Retour en haut