menu
Partager

Cancer chez le chien - Symptômes et traitement

 
Par Cristina Pascual. 7 novembre 2022
Cancer chez le chien - Symptômes et traitement

Voir les fiches de Chiens

Malheureusement, comme les êtres humains, les chiens peuvent aussi souffrir de différents types de cancer. Leur cause est généralement inconnue, ce qui complique grandement leur prévention. C'est pourquoi il est important d'apprendre à repérer et à détecter le plus tôt possible les signes et symptômes de cancer chez le chien.

Dans cet article de PlanèteAnimal, vous l'aurez compris, on va vous parler du cancer chez le chien et on mettre en surtout en lumière son diagnostic, ses symptômes et son traitement.

Bonne lecture !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Chlamydiose du chat : Contagion, symptômes et traitement

Qu'est-ce que le cancer chez le chien ?

Quand on parle de cancer chez le chien, on peut finir par se demander si les termes néoplasie, tumeur et cancer sont synonymes ou s'ils définissent chacun un cas bien spécifique. C'est pourquoi nous allons d'abord voir toutes les différences qui existent entre ces trois termes :

  • Le mot "néoplasie" désigne la croissance incontrôlée des cellules dans l'organisme et, médicalement parlant, c'est le terme le plus approprié pour désigner cette maladie.
  • Le mot "tumeur" faisait autrefois référence à l'aspect physique du néoplasme (généralement une masse), mais il est désormais souvent utilisé comme synonyme de néoplasme.
  • Enfin, le mot "cancer" désigne uniquement les néoplasmes ou tumeurs malignes.

Maintenant que vous êtes au fait de la terminologie, on peut commencer à se pencher sur les raisons de l'apparition des tumeurs. En conditions normales, les cellules de l'organisme maintiennent un équilibre entre les processus de division et de différenciation. Cela se produit grâce à l'équilibre qui existe entre les oncogènes (gènes qui favorisent la prolifération cellulaire) et les gènes suppresseurs de tumeurs (qui empêchent l'apparition de néoplasmes en modulant les oncogènes). Cependant, il arrive qu'un déséquilibre entre les oncogènes et les gènes suppresseurs de tumeurs se produise, entraînant une prolifération cellulaire désorganisée, qu'on appelle néoplasie.

 

Causes du cancer chez le chien

Comme nous venons de le voir, les tumeurs, ou néoplasmes, sont dus à une altération génétique qui fait prédominer les oncogènes sur les gènes suppresseurs de tumeurs. Mais qu'est-ce qui provoque cette altération génétique ?

Eh bien, il existe de nombreux mécanismes cancérigènes qui peuvent produire cette altération, notamment :

  • De certains facteurs intrinsèques, propres à l'individu, tels que l'âge, les hormones, le système immunitaire ou certains facteurs génétiques.
  • De certains facteurs extrinsèques, extérieurs à l'individu, notamment les radiations (comme les rayons X), les composés chimiques (comme le DDT) ou les virus (comme le papillome).

Mais malheureusement, aujourd'hui encore, nous ne connaissons pas la cause de nombreux cancers chez le chien, ce qui complique la prévention de ces pathologies chez nos canidés.

 

 

Types de cancer chez le chien

Les tumeurs peuvent être classées selon plusieurs critères. Selon leur comportement biologique, les tumeurs peuvent être :

  • Tumeurs bénignes : ce sont des tumeurs bien différenciées (c'est-à-dire que les cellules tumorales ressemblent aux cellules du tissu normal dans lequel elles se trouvent) et se caractérisent par une croissance lente et expansive, ainsi que par une faible capacité d'invasion locale et de métastases. Il convient de mentionner que les tumeurs bénignes peuvent évoluer en tumeurs malignes, mais pas l'inverse.
  • Tumeurs malignes ou cancer : il s'agit de tumeurs peu différenciées, avec une croissance infiltrante, une forte capacité d'invasion locale et des métastases variables. Plus leur capacité métastatique est grande, plus le degré de gravité du cancer est élevé.

Les tumeurs peuvent également être classées en fonction du tissu dont elles sont issues :

  • Tumeurs épithéliales : qu'il s'agisse de la peau, des muqueuses ou des glandes (comme le cancer du sein), elles trouvent leur origine dans les tissus épithéliaux.
  • Tumeurs mésenchymateuses : elles prennent naissance dans les tissus mésenchymateux, tels que les muscles, les os, le cartilage, le tissu conjonctif, le tissu adipeux ou les vaisseaux sanguins.
  • Tumeurs mixtes : dans lesquelles les cellules épithéliales et mésenchymateuses prolifèrent.

En connaissant cette classification, on peut mieux comprendre la nomenclature habituellement utilisée pour désigner chaque type de cancer chez le chien et de tumeur bénigne. Ainsi :

  • Les tumeurs bénignes sont nommées avec la racine grecque ou latine du type de cellule qui prolifère, suivie du suffixe "-oma". Exemples : adénome, papillome, fibrome, ostéome, chondrome ou lipome.
  • Les tumeurs malignes ou cancers sont également nommés avec la racine du type de cellule qui prolifère, mais dans ce cas, ils se terminent par "-carcinome" s'il s'agit de tumeurs épithéliales, ou "-sarcome" s'il s'agit de tumeurs mésenchymateuses. Toutefois, il existe certaines tumeurs qui, ne suivant pas cette règle de nomenclature, sont également considérées comme malignes (telles que le lymphome, le mélanome, le mastocytome, le séminome ou la leucémie).

 

Symptômes de cancer chez le chien

Comme la croissance a deux conséquences directes, le cancer provoque une symptomatologie caractéristique. Voyons la :

  • La lésion occupe de l'espace et comprime les cellules voisines, ce qui entraîne une symptomatologie due à la compression.
  • La tumeur détruit le tissu dans lequel elle se trouve, ce qui entraine une perte de fonction de l'organe proche.

En conséquence de ces événements, une grande variété de symptômes cliniques peuvent apparaître, les plus fréquents étant :

  • Masses anormales persistantes
  • Ulcères non cicatrisés
  • Perte de poids ou d'appétit
  • Intolérance à l'exercice
  • Hémorragies
  • Odeurs désagréables
  • Difficulté à manger ou à avaler
  • Difficulté à respirer, à évacuer les selles ou à uriner
  • Boiterie persistante

Toutefois, outre les symptômes causés par la croissance de la tumeur ou du cancer, d'autres effets systémiques de la tumeur, qui ne sont pas une conséquence directe de sa croissance, peuvent également apparaître, ces conséquences sont appelés les syndromes paranéoplasiques. Les plus courants sont :

  • Cachexie tumorale : il s'agit de la perte de poids extrême de l'animal due au fait que la tumeur a besoin de beaucoup d'énergie pour se développer.
  • Hypercalcémie : certaines tumeurs, comme le lymphosarcome ou l'adénocarcinome du sac anal, augmentent le taux de calcium dans le sang en libérant des substances qui renforcent l'action de la parathormone.
  • Fièvre : car les tumeurs peuvent libérer des facteurs pyrogènes, qui agissent sur les centres de thermorégulation de l'hypothalamus.

D'autres comme l'hyperglycémie, l'anémie, la thrombocytopénie, la leucocytose, etc.

 

Cancer chez le chien - Symptômes et traitement - Symptômes de cancer chez le chien

Diagnostic du cancer chez le chien

Comme nous l'avons vu dans la section précédente, le cancer chez le chien produit un certain nombre de signes cliniques non spécifiques, qui sont communs à de nombreuses autres maladies. Il s'agit donc d'une maladie qui doit être prise en compte dans presque toutes les listes de diagnostics différentiels.

Mais... comment détecter un cancer chez le chien ? Le protocole de diagnostic peut varier d'un cas à l'autre, mais, de manière générale, il peut être résumé de la manière suivante :

  • Examen du patient : deux aspects très importants à ce stade sont la race et l'âge. Certaines races sont particulièrement prédisposées aux tumeurs malignes, comme le Boxer ou le Golden Retriever. L'âge est également un facteur important, car le cancer est une maladie gériatrique dont l'incidence augmente à partir d'un certain âge. Bien que le cancer puisse survenir chez les jeunes chiens, son incidence est bien plus élevée chez les chiens plus âgés.
  • Anamnèse : il est important de connaître la chronicité du processus, son évolution et si l'animal a reçu un traitement antérieur.
  • Examen physique : outre l'exploration des tumeurs elles-mêmes (à condition qu'elles soient palpables), il est important de palper les ganglions lymphatiques régionaux, car ce sont les premiers points de métastase des tumeurs. L'examen physique fournit donc des informations sur l'extension locale du processus.
  • Analyses laboratoire : les analyses sanguines fournissent des informations sur l'état général du patient, mais elles ne peuvent ni confirmer ni infirmer le diagnostic de tumeur. Il existe toutefois une exception dans laquelle les tests de laboratoire permettent de poser un diagnostic, à savoir la leucémie.
  • Tests d'imagerie : radiographie, échographie, tomographie et IRM. Tous ces tests sont essentiels pour localiser les tumeurs primaires, évaluer l'atteinte régionale et exclure la présence ou l'absence de métastases.
  • Histopathologie : elle consiste à prélever un échantillon de tissu (biopsie) et à l'observer au microscope. C'est le seul test qui permet un diagnostic définitif de la tumeur, car il fournit des informations sur l'origine exacte, le degré de malignité et ses caractéristiques invasives.

 

Traitement du cancer chez le chien

Une fois la maladie diagnostiquée, l'une des premières questions que se posent les tuteurs est de savoir s'il existe un remède au cancer du chien. Le traitement des tumeurs malignes chez le chien peut être abordé de trois manières :

  • Chirurgie : Dans la mesure du possible, la chirurgie est presque toujours le traitement de choix. En fonction du type de tumeur, une chirurgie plus conservatrice ou plus agressive sera pratiquée. Dans certains cas, une chirurgie radicale (comme l'amputation d'un membre) peut être nécessaire.
  • Chimiothérapie : la chimiothérapie classique consiste à administrer des médicaments qui détruisent les cellules tumorales. On alterne généralement des périodes de traitement avec des périodes de repos. On donne au patient les doses maximales tolérées par le patient. Toutefois, outre la chimiothérapie conventionnelle, d'autres thérapies médicales sont également utiles pour le traitement du cancer chez le chien, comme la thérapie ciblée et la thérapie angiogénique. Lorsque de tels traitements sont proposés, il est fréquent que les tuteurs s'interrogent sur l'utilité de la chimiothérapie. La vérité est que la chimiothérapie est généralement un traitement palliatif (elle n'est presque jamais curative si elle n'est pas accompagnée d'autres thérapies). Cependant, elle est très utile, car elle contribue à améliorer la qualité de vie de l'animal et augmente la durée de survie avec des effets secondaires minimes.
  • Radiothérapie : elle peut être utilisée comme traitement unique ou comme traitement complémentaire après une intervention chirurgicale. Le problème de cette thérapie est son coût élevé et le nombre limité d'établissements offrant cette option de traitement.

L'approche thérapeutique dépend, dans une large mesure, du type de tumeur. Comme nous l'avons dit, le traitement préféré est généralement l'ablation de la tumeur, mais il existe malheureusement des tumeurs malignes (comme les lymphomes ou les leucémies) qui sont inopérables et il existe également des tumeurs qui nécessitent une combinaison de plusieurs thérapies. Par conséquent, en fonction du type de tumeur, il convient d'envisager un traitement curatif ou, lorsque cela n'est pas possible, palliatif.

Cependant, bien que la médecine vétérinaire dispose de différentes possibilités thérapeutiques pour le cancer, nous devons être conscients que tous les cas ne sont pas ou ne devraient pas être traitables. Dans le cas de tumeurs dont le pronostic est très mauvais et qui empêchent l'animal de bénéficier d'une qualité de vie acceptable, l'euthanasie doit être envisagée pour le bien-être de l'animal.

 

Cancer chez le chien - Symptômes et traitement - Traitement du cancer chez le chien

Espérance de vie d'un chien atteint d'un cancer

Vous devez également savoir qu'il n'est pas possible d'établir un pronostic général pour le cancer, car chaque tumeur a un comportement biologique différent qui rend le pronostic différent dans chaque cas.

Logiquement, plus le degré de malignité est élevé, plus le pronostic est mauvais et plus l'espérance de vie de l'animal est courte. Voici une liste des tumeurs dont le pronostic varie du meilleur au pire :

  • Tumeurs bénignes : comme le lipome ou l'histiocytome.
  • Tumeurs malignes localement invasives, sans tendance à la métastase : comme la tumeur de Sticker.
  • Tumeurs malignes localement invasives, avec une faible tendance à la métastase : comme les tumeurs testiculaires.
  • Tumeurs malignes localement invasives, avec une forte tendance à la métastase : comme les ostéosarcomes ou les hémangiosarcomes.
  • Tumeurs malignes disséminées ou systémiques : telles que les leucémies ou les myélomes.

Il n'est pas possible d'établir exactement l'espérance de vie d'un chien atteint d'un cancer car, nous insistons, cela dépend du type, de l'âge, du degré d'avancement, etc.

 

Comment prévenir le cancer d'un chien ?

En général, pour prévenir l'apparition d'un cancer chez un chien, il faut essayer d'éviter d'exposer nos chiens à des facteurs cancérigènes, comme les rayons X, les ultraviolets, les métaux lourds, les papillomavirus, etc.

Mais malheureusement, nous ne connaissons pas actuellement la cause exacte de la plupart des tumeurs malignes chez le chien, ce qui complique grandement leur prévention. C'est pourquoi nous devons être conscients de l'importance d'un diagnostic et d'un traitement précoces de ce type de processus, car une approche rapide de la maladie sera déterminante pour le pronostic des patients.

 

Cet article est purement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas les compétences pour prescrire des traitements vétérinaires ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les symptômes d'une fébrilité ou d'une maladie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Cancer chez le chien - Symptômes et traitement, nous vous recommandons de consulter la section Médicaments.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Cancer chez le chien - Symptômes et traitement
1 sur 3
Cancer chez le chien - Symptômes et traitement

Retour en haut