Partager

Espèce clé de voûte - Définition et exemples

 
Par Antoine Decrouy. Actualisé: 14 mai 2020
Espèce clé de voûte - Définition et exemples

Présentement, la conservation des espèces est un grand défi qui résulte de la considération d'une grande variété de facteurs, comme l'évaluation de quelles espèces vivent dans un écosystème, leur état de conservation ainsi que les interactions naturelles qui existent entre-elles. Pour ce faire, sont crées des plans d'action à court et moyen terme, qui utilisent bien parfois des espèces animales (ou de plantes, dans d'autres cas) emblématiques ou qui ont une caractéristique importante à l'intérieur d'un écosystème et qui, à leur tour, aident à préserver un paysage ou un écosystème complet, car en préservant cette espèce, c'est tout le système biologique qui sera conservé. Dans le cas des espèces clé de voûte (ou Keystone Species en anglais), elles sont capables de définir des écosystèmes entiers, ce qui a des effets écologiques très importants.

Continuez la lecture de cet article Espèce clé de voûte - Définition et exemples de PlanèteAnimal et nous vous dirons tout ce que nous savons à propos des espèces importantes pour la préservation d'écosystèmes, comme le sont les espèces clé de voûte, nous vous donnerons de nombreux exemples de ces dites espèces ainsi que leurs caractéristiques.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Espèces endémiques - Définition et exemples

Qu'est-ce qu'une espèce clé de voûte ?

Bien qu'il n'existe pas vraiment de consensus à propos de la définition de ce concept, une espèce clé de voûte en est une à partir du moment où on considère que ses activités et sa multiplication produisent des effets, non seulement sur d'autres espèces, mais également sur l'intégralité de l'écosystème où elle habite, autant sur sa structure que sur son fonctionnement.

Une espèce clé de voûte peut avoir différents effets sur son écosystème ou sur les autres espèces avec lesquelles elle cohabite. Parmi ces effets, on retrouve :

  • Modification du paysage : que ce soit de sa composition en communautés d'espèces végétales ou de la structure même de l'endroit, pouvant ainsi créer, bien souvent, des zones ouvertes.
  • Source de nourriture : d'un autre côté, ces espèces peuvent être une source de nourriture potentielle pour les prédateurs.
  • Générateurs de refuge : d'autres sont génératrices d'endroits de nidification ou de refuge pour d'autres espèces, comme c'est le cas de l'éléphant d'Afrique.
  • Altérer des processus écologiques : elles peuvent aussi altérer certains processus écologiques, comme l'échange de nutriments, comme par exemple certains oiseaux qui se nourrissent dans la mer et qui font leurs besoins sur la terre.

Beaucoup de ces espèces sont très sensibles (même si elles sont stables) aux changements environnementaux de leur milieu, et il s'agit là d'une des caractéristiques principales d'une espèce clé de voûte, ainsi que le rôle qu'elle joue dans son environnement avec la durée où elle y reste.

Bien que la disparition de n'importe quelle espèce à l'intérieur d'un écosystème puisse provoquer des changements drastiques dans ce dernier, la définition d'espèce clé de voûte est intéressante du point de vue de al conservation, car ces espèces peuvent également servir de "bio-indicateurs", c'est-à-dire qu'elles agissent comme des indicatrices de la santé et de la qualité d'une zone ou d'un environnement naturel.

Types d'espèce clé de voûte

Comme nous le disions, les espèces clé de voûte sont un outil pour la conservation de la biodiversité, raison pour laquelle à l'heure de réaliser une étude il est important de déterminer quelle ou quelles espèces appartiennent à cette définition.

Types d'espèces clé de voûte

Il existe plusieurs types d'espèces clé de voûte :

  • Prédatrices : certaines sont prédatrices et, en s'alimentant d'espèces herbivores, elles évitent que la végétation disparaisse.
  • Fournisseuses de ressources : d'autres sont fournisseuses de ressources, par exemple, des poissons qui vivent aussi bien dans des eaux marines que douces réalisent un échange de nutriments dans ces deux environnements.
  • Mutualistes : il peut également s'agir d'espèces mutualistes, comme des mouches pollinisatrices spécifiques d'espèces végétales.
  • Modificatrices ou ingénieures d'écosystèmes : certaines se caractérisent pour être modificatrices ou ingénieures d'écosystèmes, il s'agit d'espèces qui modifient leur environnement, comme certains scarabées qui modifient le bois du tronc des arbres où ils vivent.

A continuation de notre article Espèce clé de voûte - Définition et exemples, nous verrons ensemble quelques exemples d'espèces qui agissent comme espèces clé de voûte afin d'illustrer pour mieux comprendre ce concept.

Superprédateurs comme espèces clé de voûte

Au sein des prédateurs, on retrouve les superprédateurs qui sont ceux qui se trouvent tout en haut de la chaîne alimentaire. Certaines espèces clé de voûte de superprédateurs sont :

  • Pisaster ochraceus : cette espèce d'étoile de mer, dans l'environnement où elle vit, où elle se déplace et où elle cherche sa nourriture, modifie la composition des autres espèces provoquant ainsi des changements dans l'environnement physique qui l'entoure. À tel point qu'elle est essentielle pour le maintient de la santé et de la qualité des eaux des côtes du Pacifique d'Amérique du Nord. D'un autre côté, elle contrôle les croissances explosives de certaines espèces moules qui, en l'absence de l'étoile de mer, proliféreraient et empêcheraient que d'autres espèces puissent s'établir.
  • Léopard (Panthera pardus) : il est considéré comme un superprédateur, dont le nombre a baissé à cause de la destruction de son environnement et de la chasse illégale dans toute l'Afrique et l'Asie. Ceci a fait que les populations de babouins éclatent, car en l'absence des léopards (et d'autres grands félins) ces primates occupent la place de superprédateurs. Cependant, les babouins se comportement différemment, car en étant omnivores ils peuvent se nourrir de tout type d'aliments, comme par exemple des cultures agricoles humaines, ce qui a provoqué des conflits avec l'être humain à cause de la destruction de ces champs.

En plus de ces espèces clé de voûte, peut-être seriez-vous intéressés d'en apprendre plus à propos des espèces envahissantes.

Espèce clé de voûte - Définition et exemples - Superprédateurs comme espèces clé de voûte

Espèces clé de voûte modificatrices ou ingénieures d'écosystèmes

Les espèces clé de voûte dites modificatrices ou ingénieures d'écosystèmes sont, comme l'indique leur nom, des espèces qui modifient leur environnement. Parmi-elles, on retrouve :

  • Gnou bleu (Connochaetes taurinus) : habitant d'Afrique Orientale et Australe, espèce dont les migrations de plus d'1 millions d'individus qui traversent les plaines du Serengeti finissent par provoquer de profonds changements dans cet écosystème. Ils se nourrissent des herbes des plaines et, par conséquent, ils les maintiennent à un niveau respectable, ce qui permet d'éviter les incendies. En outre, cette espèce est l'aliment de grands prédateurs, comme certains félins.
  • Éléphant d'Afrique (Loxodonta africana) : cette espèce produit d'importants changements dans l'environnement où elle vit, ce qui profite à des espèces plus petites. Dans les zones où il y a plus d'éléphants, la biodiversité d'amphibiens et de reptiles est plus importante. Ceci est dû au fait que quand cette espèce se déplace, elle produit des espaces ouverts dans des endroits à la végétation luxuriante, ce qui traduit par la chute d'arbres et de branches qui deviennent des refuges pour ces espèces plus petites.

En plus de gnou bleu et de l'éléphant d'Afrique, vous pourriez être intéressés par la découverte de plus d'animaux d'Afrique.

Espèce clé de voûte - Définition et exemples - Espèces clé de voûte modificatrices ou ingénieures d'écosystèmes

Espèce clé de voûte mutualiste

Au sein des espèces clé de voûte mutualistes (qui se favorisent mutuellement), on trouve des exemples comme :

  • Renard volant des Samoas (Pteropus samoensis) : ce sont des chauves-souris frugivores qui vivent sur des îles de l'Océan Indien et du Pacifique du Sud. Cette espèce de chauve-souris, en se nourrissant des fruits des plantes, dispersent les graines, ce qui fait qu'elles remplissent un rôle extrêmement important dans l'écosystème. En plus, comme il s'agit d'une chauve-souris relativement grande, elle peut transporter des graines plus grosses que d'autres espèces petites qui en sont incapables. Découvrez ce que mange une chauve-souris.
  • Bec-en-faucille aigle (Eutoxeres aquila) : cette espèce de colibri, endémique d'Amérique Centrale et du Sud, est caractérisée par la forme inédite de son bec qui est, en effet, extrêmement incurvé. Il y a une explication à cette forme, elle est due au fait que ce petit oiseau se nourrit du nectar des fleurs de certaines plantes, comme les héliconias aux fleurs tombantes ou certaines campanules. Certaines de ces espèces végétales ont coévolué (c'est-à-dire qu'elles se sont adaptées et qu'elles ont évolué mutuellement) avec ces oiseaux, ce qui fait qu'elles dépendent exclusivement des colibris pour leur pollinisation, sans eux, elles courent le risque de disparaître.

Dans cet autre article de PlanèteAnimal, on vous parle des insectes pollinisateurs.

Espèce clé de voûte - Définition et exemples - Espèce clé de voûte mutualiste

Espèce clé de voûte fournisseuses de ressources

Concluons notre article Espèce clé de voûte - Définition et exemples en vous parlant des espèces clé de voûte fournisseuses de ressources.

Au sein des espèces clé de voûte, on retrouve aussi les espèces fournisseuses de ressources. Certaines des plus représentatives sont :

  • Ours brun Ursus arctos) : cette espèce est connue pour le fait que juste avant son hibernation, elle se nourrit d'une grande quantité de saumons qui migrent. Une fois qu'elle attrape ses proies, l'ours s'éloigne de la rivière pour s'en nourrir et, de cette manière, les restes de poissons restent sur le sol et favorisent ainsi la fertilisation du sol. En plus, ils se nourrissent également des racines de plantes, du coup quand ils fouillent le sol pour les trouver, ils favorisent le mélange de la matière organique.
  • Oiseaux marins : par exemple, beaucoup d'espèces de cormorans et de mouettes (entre autres) favorisent l'échange et l'exportation de nutriments (comme le nitrogène et le phosphore) entre le mer et la terre, apportant ces composants essentiels pour la fertilisation du sol. Leur guano (selles) représente l'entrée de nutriments la plus importante durant l'hiver, il a été observé que la végétation est plus luxuriante aux endroits où se trouvent leurs colonies de nidification. En plus, ils favorisent également l'équilibre des composants océaniques et leur productivité.
Espèce clé de voûte - Définition et exemples - Espèce clé de voûte fournisseuses de ressources

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Espèce clé de voûte - Définition et exemples, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Bibliographie
  • Catalá, E. I. (2011). Los conceptos de especies indicadoras, paraguas, banderas y claves: su uso y abuso en ecología de la conservación. Interciencia, 36(1), 31-38.
  • Chapin III, F. S., Matson, P. A., & Vitousek, P. (2011). Principles of terrestrial ecosystem ecology. Springer Science & Business Media.
  • Martín‐Vélez, V., Sánchez, M. I., Shamoun‐Baranes, J., Thaxter, C. B., Stienen, E. W., Camphuysen, K. C., & Green, A. J. (2019). Quantifying nutrient inputs by gulls to a fluctuating lake, aided by movement ecology methods. Freshwater Biology, 64(10), 1821-1832.
  • Mills, L. S., Soulé, M. E., & Doak, D. F. (1993). The keystone-species concept in ecology and conservation. BioScience, 43(4), 219-224.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Espèce clé de voûte - Définition et exemples
1 sur 5
Espèce clé de voûte - Définition et exemples

Retour en haut