Partager

Espèces endémiques - Définition et exemples

 
Par Antoine Decrouy. 22 mai 2020
Espèces endémiques - Définition et exemples

Sur notre belle planète bleue, il existe des millions d'espèces qui ont réussi à s'adapter à des facteurs climatiques et écologiques afin de survivre. Également, il existe des zones caractérisées par la présence d'un nombre plus important d'espèces, ainsi que d'un plus grand nombre de ces espèces qui, malheureusement, sont d'une manière ou d'une autre menacée. Ces régions du monde sont appelées "points chauds" (de l'anglais hotspots), un autre facteur qui définit ces régions est la présence d'espèces qui sont uniques à cet endroits et qu'on ne trouve nulle part ailleurs.

Dans cet article Espèces endémiques - Définition et exemples de PlanèteAnimal nous vous dirons tout ce que nous savons à propos des espèces endémiques, les caractéristiques qui les définissent ainsi que quelques curiosités à leur propos.

Quels sont les animaux endémiques ?

Voici une liste non exhaustive d'animaux endémiques sont :

  • Homonota taragui
  • Aigle ibérique
  • Rhinopithèque brun
  • Kakapo ou perroquet-hibou
  • Raton laveur pygmée

Dans la suite de notre article Espèces endémiques - Définition et exemples nous prendrons le temps de vous expliquer ce que sont les animaux endémiques en vous parlant en détails du concept ainsi que de leur importance.

Que sont les espèces endémiques ?

Une espèce endémique est une espèce qui est présente uniquement dans une zone géographique limitée et qui ne vit dans aucune autre région du monde (au moins de manière naturelle, car elle peut être introduite). L'endémisme peut se présenter à différentes échelles bio-géographiques, car il peut se manifester dans des micro-climats, comme sur une île, une montagne, un lac ou un environnement réduit, mais il peut aussi se manifester à plus grande échelle car une espèce endémique peut aussi être caractéristique d'un pays ou d'un continent. Tout dépendra du type d'organisme dont il s'agit ainsi que des conditions physiques et climatiques. D'autre part, quand on dit endémique à un endroit, il peut s'agir d'une espèce en particulier ou il peut s'agir d'un taxon (groupe d'organismes qui ont été regroupés en suivant une hiérarchie).

Le mot endémique (endēmios = natif) est bien souvent confondu avec le mot autochtone ou natif. Ces derniers, bien qu'ils soient propres à une région ou à un écosystème particulier, ne sont pas nécessairement endémiques, car ce mot implique une stricte restriction géographique alors que les espèces natives peuvent apparaître dans plus d'un endroit, en plus de s'agir d'espèces qui caractérisent une région géographique et qui déterminent leur paysage.

Une espèce endémique surgit comme résultat d'une spéciation dans une zone géographique limitée par des barrières d'origine naturelle qui ne permettent pas l'échange génétique et, c'est ainsi qu'apparaissent différentes espèces uniquement dans ces zones géographiques spécifiques. Dans de nombreux cas il s'agit de petites populations, raison pour laquelle elles peuvent disparaître plus facilement. En outre, l'endémisme peut se produire à niveau évolutif au sein d'une même espèce, car en étant isolée durant de si longues périodes de temps se produisent des changements morphologiques provoqués par des facteurs environnementaux et ces changements seront transmis aux futures générations. Raison pour laquelle, au final, se développeront des individus totalement différents à leurs ancêtres et qui seront exclusifs à cet endroit, c'est ce qui s'appelle une espèce endémique.

Importance des espèces endémiques

Actuellement, il existe de très nombreux plans de conservation de la biodiversité dans lesquels sont évalués la richesse des espèces d'un endroit particulier, ainsi que les espèces qui se trouvent menacées ou en danger, caractéristiques des espèces endémiques.

Les endroits du monde qui ont une majeure biodiversité, comme nous le disions précédemment, sont appelés "hotspot" et la majorité d'eux sont déclarés ainsi pour la présence d'un grand nombre d'espèces endémiques. Par conséquent, l'importance de la conservation de ces sites réside souvent dans le fait qu'en cas d'inaction, ces espèces, ainsi que beaucoup d'autres, pourraient disparaître.

C'est pourquoi, dans les cas où disparaissent les environnement où existent des espèces endémiques, des espèces uniques et non reproductibles seront perdues, en outre, ces dernières ont généralement une importance capitale pour le bon fonctionnement du service écosystémique.

Ainsi, ces zones comme les îles deviennent si riches à niveau biologique et écologique car elles abritent un très grand nombre d'espèces endémiques. Ceci est dû au degré d'isolation qu'ont ces habitats, qui sont parfois des îles ou des montagnes au milieu d'une matrice environnementale complètement différente. Un exemple de ces lieux sont l'Australie, la Nouvelle Guinée, Madagascar ou les îles Galápagos, zones maintenues séparées du continent durant des millions d'années, ce qui leur a permis de développer une très grande biodiversité endémique.

Exemples d'espèces endémiques

Dans le monde il y a un grand nombre d'espèces endémiques et, comme nous le disions, elles peuvent l'être à différentes échelles géographiques. A continuation, nous vous parlerons de certains exemples d'espèces endémiques afin que vous en appreniez plus à propos de l'endémisme animal.

Homonota taragui

C'est un gecko (famille Phyllodactylidae) endémique du Nord-Est argentin. Il est considéré comme une animal micro-endémique qui habite des îles rocheuses à l'intérieur des prairies qui composent l'environnement où il se trouve. Grâce à cette espèce, ont été développés des plans d'action pour préserver cette zone qui, en plus, a d'autres espèces de flore endémique.

Image: Unne Medios

Aigle ibérique (Aquila adalberti)

Cette espèce d'oiseau (ordre Accipitriformes) est une espèce endémique de la péninsule Ibérique dont la population, il y a de ça quelques décennies, se trouvait en très grave chute. De nos jours, il existe des plans d'action pour conserver cette espèce.

Rhinopithèque brun (Rhinopithecus bieti)

Aussi connu comme Rhinopithèque de Mgr Biet, est une espèce de primate (famille Cercopithecidae) endémique de Chine, sa distribution est limitée aux monts Hengduan, une chaîne de montagne limitrophe de l'Himalaya.

Il vit dans des forêts de conifères dans des conditions extrêmes, raison pour laquelle cette espèce était inconnue jusque dans les années 90. Comme cette espèce se trouve en danger d'extinction, un large réseau de protection a été établi pour ce primate.

Vous pourriez également être intéressé par cet autre article : Animaux les plus dangereux d'Asie.

Kakapo ou perroquet-hibou (Strigops habroptilus)

Voici une espèce d'oiseau (ordre Psittaciformes) endémique de Nouvelle Zélande qui se caractérise pour être la seule espèce de perroquet incapable de voler, ceci est dû au faible développement de ses ailes ainsi qu'à son importante masse corporelle. Actuellement, il existe des petites populations qui sont protégées et surveillées par des programmes de sauvegarde de cette espèce, qui est également classée comme menacée.

Raton laveur pygmée (Procyon pygmaeus)

Cette espèce de mammifère est endémique du Mexique, elle ne se trouve que sur l'île de Cozumel où elle est en danger d'extinction. Elle représente un nanisme à l'échelle d'une île, car cette espèce endémique s'est développée grâce à une longue période d'isolement.

D'autres types d'espèces animales

Maintenant que vous savez ce qu'est une espèce endémique et que vous avez vu quelques exemples d'animaux endémiques, peut-être seriez-vous intéressés par les articles suivants :

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Espèces endémiques - Définition et exemples, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Bibliographie
  • Cuaron, A. D., Valenzuela-Galvan, D., Garcia-Vasco, D., Copa, M. E., Bautista, S., Mena, H., ... & de Grammont, P. C. (2009). Conservation of the endemic dwarf carnivores of Cozumel Island, Mexico. Small Carnivore Conservation, 41, 15-21.
  • González, L. M., & Margalida, A. (2008). Biología de la conservación del Águila Imperial Ibérica (Aquila adalberti). Organismo Autónomo Parques Nacionales (España).
  • Noguera-Urbano, E. A. (2017). El endemismo: diferenciación del término, métodos y aplicaciones. Acta zoológica mexicana, 33(1), 89-107.
  • Xiang, Z. F., Huo, S., Wang, L., Cui, L. W., Xiao, W., Quan, R. C., & Tai, Z. (2007). Distribution, status and conservation of the black-and-white snub-nosed monkey Rhinopithecus bieti in Tibet. Oryx, 41(4), 525-531.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Espèces endémiques - Définition et exemples
Image: Unne Medios
1 sur 6
Espèces endémiques - Définition et exemples

Retour en haut