Partager

L'orque est-elle dangereuse ?

 
Par Antoine Decrouy. 19 novembre 2020
L'orque est-elle dangereuse ?

Terreur des mers vif comme l'éclair, l'épaulard épaule sa mauvaise réputation sur des fantasmes rêvés de rêveurs apeurés fantasmant une réalité imaginée. Oui, imaginée, car, comme nous le verrons tout au long de cet article, les épaulards, les baleines tueuses ou les orques ne sont pas des animaux si dangereux pour l'être humain.

Qu'en pensez-vous ? Les orques méritent-elles leur néfaste réputation ? Se sont-gagnées ce surnom de baleine tueuse alors qu'elles sont des cousins de nos copains les dauphins ?

Si vous vous demandez si les orques sont dangereuses, nous vous invitons à continuer la lecture de notre article dans lequel nous nous efforcerons de rendre son éclat à l'image terni des orques.

Bonne lecture !

L'orque est-elle dangereuse - Tout sur l'orque tueuse

Avant de voir ensemble si les orques sont dangereuses, nous souhaiterions dans un premier temps voir ensemble ce qu'on souhaite dire par "dangereuse", qu'est-ce qu'un animal dangereux ? Est-ce un animal avide de sang qui n'a qu'un seul but dans la vie qui est de nous attaquer ? Est-ce un animal capable de nous tuer ? Est-ce un animal que nous n'arrivons pas à contrôler quand nous l'enfermons dans un bassin riquiqui alors qu'il est fait pour nager des centaines de kilomètres par jour ? Est-ce, tout simplement, un prédateur ? Est-ce un animal qui tue beaucoup d'êtres humains lorsqu'il est dans son habitat naturel ? Est-ce un animal qu'on aimerait pas croiser lors d'une plongée ? d'une course à pieds ? Est-ce un animal territorial qui défendra son territoire ?

La notion de dangereux est un concept humain, on considère donc comme dangereux tout ce qui peut nous mettre en danger, sans penser une seule seconde que peut-être nous avons franchi certaines limites naturelles de l'animal qui, par conséquent deviendra agressif et dangereux.

De manière résumée, un animal "dangereux" est un animal sauvage qu'on ne contrôle pas et, surtout, qu'on ne devrait pas essayer de contrôler...

Voyons maintenant si l'orque est dangereuse ou non. Nous commencerons par analyser cette situation pour une orque en liberté et nous nous pencherons par la suite sur la question de l'orque en captivité.

L'orque libre est-elle dangereuse ?

Selon Pierre Robert de Latour, un spécialiste des orques Libres ainsi que le fondateur de USEA-Orques sans frontières, les orques sont loin d'être des animaux dangereux. Certes ce sont des super prédateurs, mais il explique dans une interview donné au magasine Geo.fr que lorsqu'il va plonger avec elles, ces dernières se montrent plutôt curieuses vis à vis d'eux et qu'elles s'approchent pour les observer, mais qu'elles ne les attaquent jamais, elles auraient même plus tendance à les associer à des comportements sociaux en tournant autour d'eux. Il explique même qu'il n'est pas rare que les orques permettent aux plongeurs de les observer lorsqu'elles chassent. Comme nous venons de l'expliquer, les orques sont très curieuses et elles n'hésiteront pas une seule seconde à s'approcher des bateaux et il existe quelques attaques d'orques recensées ; une au début du XX ème siècle, un photographe sur la banquise a été attaqué par un groupe d'orques qui essayait de le faire tomber dans l'eau ; en 1972 un surfeur californien dit avoir été attaqué par une orque, il a eu besoin de 100 points de suture ; en 2011, une équipe de documentaliste a été attaquée par un groupe d'orques qui essayait de les faire tomber de leur bateau. De nos jours, il n'y a eu aucun mort causé par une attaque d'orque, comme nous venons de le démontrer, l'orque en liberté n'est en aucun cas dangereuse pour l'être humain.

L'orque en captivité est-elle dangereuse ?

Vous devez très certainement savoir que de nombreux parcs aquatiques, comme Marineland à Antibes, ont des orques qui sont utilisées lors de nombreux spectacles journaliers. Afin de divertir les visiteurs, qui ont payé à prix d'or leur entrée, les orques doivent suivre les instructions précises des soigneurs et sauter à droite, faire une pirouette dans le ciel, venir prendre la pose sur la fausse banquise, etc...

Les orques sont-elles heureuses dans ces parcs aquatiques ? Elles qui ont besoin de nager presque 70 km par jour sont-elles capables de d'épanouir dans des bassins de 40 mètres de long ? Elles qui plongent à 150 mètres de profondeur plusieurs fois par jour peuvent-elles être saines dans un bassin de 6 mètres de profondeur ? Elles qui sont habituées à développer et créer des relations sociales complexes dans de larges groupes d'individus peuvent-elles vivre à 3 ou 4 (dans le meilleur des cas) ou en isolement (dans le pire des cas) dans de si petits endroits ? Elles qui ont une espérance de vie de presque 80 ans, pourquoi meurent-elles toutes autour de 30 ans en captivité ?

Après ces nombreuses questions, voyons de suite si une orque captive est agressive.

OUI, une orque captive est dangereuse.

Plusieurs attaques d'orques captives ont été recensées sur leur soigneur. Tilikum, star du documentaire Blackfish qui retrace sa vie depuis sa capture en 1983 jusqu'à sa mort en 2017, est l'auteur de trois d'entre elles. La terrible histoire de Tilikum et les tragiques accidents qui se sont produits devraient nous faire comprendre que les orques ne sont pas des animaux faits pour la captivité, car nous sommes bien incapables de recréer un océan dans lequel elles pourraient vivre leur vie comme si elles étaient en liberté.

Le stress, la frustration, les stéréotypies provoquées par cet enfermement, sont les véritables coupables de ces tragiques accidents, les orques en liberté ne sont pas agressives envers les Hommes, pourquoi le sont-elles en captivité ? Pour toutes les raisons que nous venons de vous citer... Depuis cet article de PlanèteAnimal, nous vous encourageons à ne pas participer à la mise en scène d'animaux spectacles qui sont malheureux, car enfermés afin d'assouvir l'avidité des dirigeants qui s'enrichissent sur les rêves des enfants passionnés par les animaux marins...

Dans cet article, on vous explique pourquoi les orques ont l'aileron qui tombe !

Exposé sur les orques

Les orques sont des mammifères marins extrêmement reconnaissables pour les couleurs blanches et noires qui ornent leur corps et qui nous rappellent les pandas. Également surnommées baleines tueuses, les orques sont en réalité une espèce de dauphin appartenant au sous-ordre des cétacés à dents (odontocètes).

Où vivent les orques ?

Les orques vivent dans les régions arctiques et antarctiques et elles peuvent descendre jusqu'aux mers plus tropicales.

Description physique des orques

Les mâles peuvent mesurer entre 6 et 9 mètres pour un poids oscillant entre 3 et 9 tonnes. Les femelles, quant à elles, ne mesurent qu'entre 5 et 7 mètres pour un poids oscillant entre 1,3 et 3,6 tonnes. Le bébé orque pèse environ 220 kilos pour une taille avoisinant les 2,70 mètres. Les orques se distinguent des dauphins par leur nageoire caudale qui peut avoir une envergure de presque de 2,40 mètres ! Elles sont de couleurs noires et blanches, le blanc se trouve sur leur ventre et au niveau de leur tête (tache ronde en forme d'œil) et le reste de leur corps est de couleur noire. Elles ont un sonar qu'elles utilisent pour repérer leur proie.

Que mange une orque ?

Les orques sont considérées comme étant des super prédateurs des mers, elle se nourrissent principalement de pingouins, de poissons, de manchots, de phoques, de lions de mer, de marsouins ainsi que d'autres cétacés. Elles ont besoin de 60 à 80 kilos de nourriture quotidienne et ce qu'elles mangeront variera selon l'endroit où elles se trouvent.

Pour chasser, les orques redoublent d'ingéniosité et des études ont même prouvé que sur plusieurs générations certains groupes d'orques chassent toujours de la même manière, ce qui démontre et prouve que les petits sont éduqués aux techniques de chasse de leur groupe, les scientifiques les considèrent comme étant même une manifestation culturelle. Voyons quelles sont les techniques de chasse connues :

  • La technique de la vague : elle consiste à créer une vague qui fera tomber dans l'eau un animal qui se trouve sur la banquise.
  • La technique du saut : les orques la pratiquant prennent beaucoup d'élan pour sauter sur le sol (banquise, plage) afin d'attraper au passage un animal qui s'y trouve.
  • La technique dite de l'encerclement : afin de chasser des bancs de dauphins, les épaulards encerclent les dauphins jusqu'à ce qu'ils soient assez proches pour qu'un des super prédateurs se saisisse d'un dauphin, ensuite, ils reforment le cercle et continuent leur attaque mortelle.
  • La technique de "l'harcèlement" : cette technique est utilisée pour chasser les baleineaux. Elle a pour but d'isoler la mère du petit et d'empêcher le baleineau de remonter à la surface pour qu'il se noie.

Comme chaque groupe d'orque a sa propre manière de chasser, il est presque impossible de connaître toutes les techniques de chasse utilisées par les orques, mais c'est quelques exemples vous prouvent l'incroyable intelligence des épaulards.

Reproduction des orques

Les orques sont des mammifères sexués, ce qui veut dire qu'elles se reproduisent de manière sexuée, que les petits se développent à l'intérieur du ventre de la mère et qu'il se nourrira du lait qu'elle produit. Les femelles atteignent la maturité sexuelle à environ 15 ans, après l'accouplement, elles seront en gestation pour un maximum de 18 mois. Elles ne mettront bas qu'à un seul petit et elles le feront environ tous les 5 ans.

Une société matriarcale

Les groupes d'orques sont gérées par les grands-mères, ce sont bien elles qui prennent toutes les décisions relatives à la survie du groupe.

L'orque est-elle dangereuse ? - Exposé sur les orques

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à L'orque est-elle dangereuse ?, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Références
  1. <<L'orque, une prédatrice dangereuse ?>>. Disponible sur : https://www.geo.fr/environnement/lorque-un-predateur-dangereux-198294. Consulté le 19 Novembre 2020.
  2. <<Biologie, structure sociale>>. Disponible sur : http://www.orques.fr/index.php?page=biologie-structuresociale. Consulté le 19 Novembre 2020.
  3. <<L’affaire Kasatka et les orques tueuses du Marineland d’Antibes>>. Disponible sur : https://www.dauphinlibre.be/laffaire-kasatka-et-les-orques-tueuses-du-marineland-dantibes/. Consulté le 19 Novembre 2020.
  4. <>. Disponible sur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Blackfish_(film)#Sur_le_fond. Consulté le 19 Novembre 2020.
  5. <. Disponible sur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Orque#Contact_avec_les_humains. Consulté le 19 Novembre 2020.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

L'orque est-elle dangereuse ?
1 sur 2
L'orque est-elle dangereuse ?

Retour en haut