Partager
Partager sur :

Les maladies du chat siamois

Les maladies du chat siamois

Les chats siamois sont des animaux de compagnie en très bonne santé tant qu'ils proviennent d'éleveurs éthiques et responsables et qu'il n'y a pas de problèmes de consanguinité ou d'autres facteurs négatifs. Cependant, certains qui sont dans une procédure d'adoption sont victimes de ces pratiques.

Les chats siamois vivent plus longtemps que d'autres races et ont une espérance de vie d'environ 20 ans. Avec les années, ils deviennent des « papis » lorsque les infirmités dues à la vieillesse émergent. Cependant, certaines maladies ou malformations apparaissent très jeunes.

Si vous continuez à lire cet article de PLanèteAnimal, vous serez correctement informé sur les malformations et les maladies du chat siamois les plus fréquentes.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Alimentation du chat siamois

Le cancer mammaire

Les chattes siamoises voient souvent des kystes mammaires apparaître à l'âge adulte. La plupart sont bénins, mais certains deviennent cancéreux. C'est pourquoi votre vétérinaire devra surveiller les kystes s'ils apparaissent, les analyser et procéder à une chirurgie s'ils sont malins.

Une visite vétérinaire tous les 6 mois sera suffisante pour éviter ce problème et le détecter à temps s'il survient.

Certains chats siamois jeunes souffrir d'épisodes de problèmes respiratoires, URI, qui les met dans un état semblable à celui de la grippe dont les Hommes souffrent. Ils peuvent aussi souffrir d'inflammations nasales et de la trachée. Ce ne sont pas des infections fréquentes, car les chats siamois sont fondamentalement casaniers, ils n'errent pas dans les rues. À mesure qu'ils grandissent, ils ne sont plus exposés aux URI. Ces épisodes bronchitiques temporaires doivent être contrôlés par le vétérinaire.

Les troubles obsessionnels et/ou compulsifs

Les chats siamois sont des animaux grégaires qui ont besoin de la compagnie d'autres animaux ou d'humains, et c'est encore mieux s'ils cohabitent avec les deux simultanément. La solitude excessive peut induire un désordre causé par l'ennui ou l'anxiété en attendant le retour des personnes. Une compulsion qui se traduit par un toilettage excessif. Ils se lèchent tellement qu'ils peuvent causer des trous dans le pelage.

Cette condition est appelée alopécie psychogène. L'ingestion de poils peut également causer indirectement des problèmes intestinaux en raison des boules de poils. Il convient de leur donner du malt pour les chats.

La maladie vestibulaire

Cette maladie est habituellement causée par des problèmes génétiques. Elle est liée au nerf qui relie l'oreille interne.

La maladie vestibulaire provoque chez le chat des étourdissements et des pertes d'équilibre. Elle dure généralement peu de temps et se guérit seule. Si elle est récalcitrante, cette maladie doit être traitée par un vétérinaire.

Altérations optiques

Les chats siamois peuvent aussi souffrir d'altérations qui ne sont pas des maladies à proprement parler, mais des déviations du modèle standard du chat siamois. Un exemple est le strabisme. Le chat voit parfaitement, bien que ses yeux soient orientés de façon strabique.

Le nystagmus est une autre altération du nerf optique, comme le strabisme. Cette altération provoque une oscillation des yeux de droite à gauche ou de haut en bas. Il est rare, mais peut se produire chez les chats siamois. Consultez votre vétérinaire, car il peut être un signe que le chat souffre d'une maladie rénale ou cardiaque.

La queue de cochon et la porphyrie

Cette anomalie génétique a pratiquement disparu. Cependant, auparavant, elle était recherchée, car il s'agissait d'une caractéristique typique de certains chats orientaux. Elle n'influe en rien sur la santé du chat. La queue est courte et tordue en sorte de tire-bouchon, semblable à la queue des cochons.

La porphyrie est une maladie métabolique généralement héréditaire. Elle est très complexe et difficile à diagnostiquer. Elle peut avoir divers degrés d'intensité et affecter différents organes. Elle altère les enzymes qui favorisent la biosynthèse de l'hémoglobine du sang.

Elle peut être très légère comme très grave. Elle peut attaquer différents organes : le coeur, les reins, le foie, le derme, etc. Les symptômes qui peuvent apparaître sont nombreux : urine rouge, vomissements, troubles de la peau, convulsions, et elle peut même être asymptomatique. Seul un vétérinaire compétent réalisera un diagnostic précis.

L'hydrocéphalie

Chez le chat siamois, c'est une altération génétique du gène hy. L'accumulation de liquide céphalo-rachidien dans le cerveau appuie sur le cerveau et peut causer des dommages irréversibles. Un symptôme évident est le gonflement de la tête. Le vétérinaire doit s'occuper immédiatement su félin.

Vous aurez remarqué que la grande majorité des troubles sont dus à des carences dans la généalogie du chat. C'est pourquoi il est important d'adopter des chatons dans des magasins reconnus et avec des garanties. Les professionnels qui peuvent assurer l'origine optimale des chatons siamois.

Vermifugation

Vous devez aussi garder à l'esprit, surtout si votre chat entre et sort de la maison régulièrement, l'importance de la vermifugation de notre chat siamois. Cela permettra d'éviter l'apparition de parasites intestinaux et de parasites externes tels que les puces et les tiques.

Cet article est simplement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas la compétence pour prescrire des traitement vétérinaire ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les signes d'une condition ou d'un malaise.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Les maladies du chat siamois, nous vous recommandons de consulter la section Prévention.

Commentaires (0)

Écrire un commentaire sur Les maladies du chat siamois

Que vous a semblé cet article ?

Les maladies du chat siamois
1 sur 4
Les maladies du chat siamois