menu
Partager

Leucopénie du chat - Symptômes et traitement

 
Par Laura García Ortiz, Vétérinaire spécialisée en médecine féline. 14 décembre 2022
Leucopénie du chat - Symptômes et traitement

Voir les fiches de Chats

Les globules blancs (leucocytes) sont d'importantes cellules défensives impliquées dans l'immunité innée. Ce sont donc les premières cellules à attaquer les agents infectieux qui menacent l'organisme des chats.

Les chats ont cinq types de leucocytes : neutrophiles, lymphocytes, éosinophiles, basophiles et monocytes. Chacun d'entre eux a une fonction et des valeurs spécifiques qui peuvent être réduites dans certaines circonstances, pathologies ou infections. Avez-vous déjà entendu parler de la leucopénie du chat ? Comme vous vous en doutez, la leucopénie est une affection qui touche les globules blancs, pour en apprendre plus à son propos, on vous invite à poursuivre la lecture de cet article Leucopénie du chat - Symptômes et traitement de PlanèteAnimal !

Bonne lecture !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Sénilité du chat - Symptômes et traitement

Qu'est-ce que la leucopénie du chat ?

On parle de leucopénie lorsque le taux de globules blancs est inférieur à la valeur normale, ce qui équivaut à des taux inférieurs à 2,87 - 17,02 K/μL. Voyons de plus près les valeurs de chaque type de globules blancs chez le chat :

  • Neutrophiles : chez le chat, les taux normaux se situent entre 2,30 et 10,29 K/μL. Ces leucocytes sont impliqués dans l'action microbicide et la phagocytose et ce sont les premiers leucocytes à atteindre un foyer infectieux. Ils ont une demi-vie d'environ 10 heures.
  • Lymphocytes : les taux normaux se situent entre 0,92 et 6,88 K/μL. Ils sont responsables de la réponse immunitaire à médiation cellulaire et humorale et ont une demi-vie plus longue que les autres leucocytes. Ils sont issus des tissus lymphoïdes tels que la rate, le thymus et les ganglions lymphatiques.
  • Monocytes : les taux normaux se situent entre 0,05 et 0,67 K/μL. Ce sont les plus grands globules blancs et sont responsables de la phagocytose, de la présentation des antigènes aux lymphocytes et ils sont aussi une source de cytokines.
  • Éosinophiles : les taux attendus chez le chat sont compris entre 0,17 et 1,57 K/μL. Ils contiennent des granules cytoplasmiques éosinophiles et sont associés à des processus allergiques ou parasitaires.
  • Basophiles : les taux normaux chez le chat se situent entre 0,01 et 0,26 K/μL. Ils contiennent de l'histamine et de l'héparine dans leurs granules ronds internes et agissent comme médiateurs primaires dans les processus inflammatoires et l'hypersensibilité.

 

Symptômes de leucopénie chez le chat

Les symptômes de la leucopénie sont les mêmes que ceux des maladies qui l'induisent. La plupart des causes de la leucopénie du chat sont des causes infectieuses. Les trois principales maladies qui causent une leucopénie sont la leucémie, l'immunodéficience et la panleucopénie féline. Ces maladies peuvent produire les symptômes cliniques suivants :

  • Fièvre
  • Anorexie
  • Perte de poids
  • Dépression
  • Immunosuppression
  • Diarrhée de l'intestin grêle
  • Vomissements
  • Atrophie de la rate, du thymus et des ganglions lymphatiques
  • Déshydratation
  • Jaunisse
  • Hypoplasie cérébelleuse chez les chatons dont la mère a été infectée pendant la gestation
  • Lymphome
  • Infections opportunistes
  • Infertilité
  • Résorptions embryonnaires ou avortements
  • Maladies à médiation immunitaire.

 

Causes de la leucopénie du chat

La leucopénie chez le chat peut être provoquée par divers mécanismes et n'est pas toujours un symptôme de maladie. Par exemple, une leucopénie peut survenir en cas de diminution de la production de moelle osseuse due à des processus infectieux, tumoraux ou toxiques. De même, il peut également y avoir une utilisation accrue de globules blancs ou une perte accrue de globules blancs qui les fait migrer du sang périphérique à un rythme supérieur à celui de leur production, comme dans le cas d'une inflammation aiguë où les globules blancs sont nécessaires rapidement.

Pour mieux comprendre la grande variété de causes d'un faible taux de globules blancs chez le chat, voyons quelques exemples concrets :

  • Neutropénie : le cas de faible taux de neutrophiles peut être provoqué par des agents infectieux tels que le virus de la leucémie féline, le virus de l'immunodéficience féline, la panleucopénie féline ou les infections à salmonelles. Elle peut également être secondaire à un traitement médicamenteux par doxorubicine, méthimazole, œstrogènes ou cyclophosphamide.
  • Lymphopénie : si le nombre de lymphocytes est faible, les principales causes sont les infections virales telles que le virus de la panleucopénie féline, les infections systémiques aiguës, les traitements immunosuppresseurs, l'immunodéficience héréditaire ou la lymphangiectasie, qui entraîne une perte de la lymphe riche en lymphocytes.
  • Les valeurs de base inférieures des éosinophiles, des basophiles et des monocytes ne sont pas significatives.

Le leucogramme de stress du chat, ou leucopénie de stress du chat, comprend une neutrophilie mature à légère ou une augmentation des neutrophiles, une lymphopénie, une éosinopénie et une monocytose légère. Il s'agit d'un état courant lorsque les chats sont stressés et qui n'a généralement pas d'implications cliniques. Cependant, si votre chat est stressé, il est très important d'en trouver la cause et de la traiter. Découvrez 9 symptômes d'un chat stressé !

Diagnostic de la leucopénie du chat

Un faible taux de globules blancs chez le chat est diagnostiqué par une analyse de sang. Cette numération sanguine montre le taux total de globules blancs ainsi que ceux de chaque type ce qui permet d'évaluer le degré de leucopénie et savoir si certains globules blancs sont particulièrement touchés.

L'examen physique de l'animal et l'anamnèse du tuteur sont essentiels pour obtenir des données sur les symptômes et les changements survenus au cours des derniers mois car ils peuvent être évocateurs d'un processus causal de leucopénie chez le chat. Le diagnostic implique généralement aussi des tests sérologiques pour trouver un éventuel agent infectieux causal.

 

Leucopénie du chat - Symptômes et traitement - Diagnostic de la leucopénie du chat

Traitement de la leucopénie du chat

Que faire si un chat est atteint de leucopénie ? Le traitement de la leucopénie consistera à traiter la cause de la leucopénie. S'il est établi que la leucopénie est secondaire à un traitement médical car le médicament utilisé est responsable de la diminution du taux de globules blancs, ce traitement doit être revu, modifié ou abandonné, selon le cas et le degré de bénéfice-risque.

Lorsque la baisse du nombre de globules blancs est secondaire à une maladie, c'est cette maladie qui doit être traitée. Si elle est causée par le rétrovirus félin ou le virus de la panleucopénie féline, il faut utiliser les médicaments indiqués par le spécialiste pour contrôler les symptômes et stabiliser l'animal.

Comment prévenir la leucopénie du chat ?

La meilleure manière de prévenir - ou du moins de détecter à temps - des niveaux bas de leucocytes chez un chat est d'effectuer des contrôles de routine à la clinique vétérinaire. En effet, les tests de routine permettent de surveiller le taux de globules blancs de votre chat et de détecter rapidement tout changement.

Pour prévenir les maladies infectieuses principalement responsables de la leucopénie chez les chats, ces derniers doivent être vaccinés systématiquement dès leur plus jeune âge. Bien entendu, la meilleure personne pour vous conseiller à ce sujet est votre vétérinaire, n'hésitez donc pas à lui demander conseil.

Découvrez tous les vaccins pour chat !

Cet article est purement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas les compétences pour prescrire des traitements vétérinaires ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les symptômes d'une fébrilité ou d'une maladie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Leucopénie du chat - Symptômes et traitement, nous vous recommandons de consulter la section Autres problèmes de santé.

Bibliographie
  • Rebar, A. H. (2003). Interpretación del hemograma Canino y Felino. Disponible sur : http://www.vetpraxis.net/wp-content/uploads/2015/09/Interpretaci%C2%A2n-del-Hemograma-Canino-y-Felino.pdf
  • Rivas, R. (2022). Interpretación de la serie blanca en hemograma de perro y gato. Disponible sur : https://cuasveterinaria.es/laboratorio/interpretacion-de-la-serie-blanca-en-hemograma-de-perro-y-gato/

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Leucopénie du chat - Symptômes et traitement
1 sur 2
Leucopénie du chat - Symptômes et traitement

Retour en haut