menu
Partager

Lymphome digestif chez le chat - Symptômes et traitement

 
Par Cristina Pascual. Actualisé: 2 janvier 2024
Lymphome digestif chez le chat - Symptômes et traitement

Voir les fiches de Chats

Le lymphome digestif est une tumeur maligne d'origine lymphocytaire qui peut affecter aussi bien l'intestin grêle que le gros intestin du chat. Son tableau clinique peut être très proche de celui d'autres pathologies digestives, mais son traitement et son pronostic sont souvent différents. Par conséquent, lorsque des signes cliniques compatibles avec un lymphome digestif apparaissent, il est important de réaliser un bon diagnostic différentiel afin de différencier cette pathologie d'autres qui se manifestent de manière similaire.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le lymphome digestif du chat, consultez l'article suivant de Planèteanimal, dans lequel on vous explique les causes, les symptômes et le traitement de ce type de lymphome.

Bonne lecture !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Lymphome du chat

Qu'est-ce que le lymphome digestif chez le chat ?

Le lymphome est un type de tumeur maligne (c'est-à-dire un cancer) qui provient d'un type de cellule appelé lymphocyte. Les lymphocytes sont des cellules immunitaires présentes dans de nombreux organes et systèmes du corps, y compris le tractus intestinal. Lorsque le lymphome affecte l'intestin (soit l'intestin grêle, soit le gros intestin, soit les deux), il s'agit d'un lymphome digestif.

Chez les chats, le lymphome est la tumeur la plus fréquente et le lymphome digestif est le lymphome le plus fréquent chez les chats âgés.

Ce type de tumeur peut se manifester de deux manières différentes :

  • De manière focale : sous la forme d'une ou plusieurs masses envahissant la lumière de l'intestin.
  • De manière diffuse : en provoquant un épaississement généralisé de la paroi intestinale.

En outre, selon le degré de maturation des cellules tumorales, on distingue deux types de lymphomes :

  • Lymphome à petites cellules ou lymphome mature : lymphome indolents ou à faible degré de malignité.
  • Lymphomes à grandes cellules ou lymphomes immatures : lymphomes à haut degré de malignité, car les cellules prolifèrent très rapidement.

Image : La Merced Veterinary Specialists

Lymphome digestif chez le chat - Symptômes et traitement - Qu'est-ce que le lymphome digestif chez le chat ?

Causes du lymphome digestif chez le chat

Il existe deux types de lymphomes digestifs du chat :

  • Lymphome digestif spontané : la cause de son apparition est inconnue. On sait qu'il y a une altération du matériel génétique (c'est-à-dire une mutation), mais le facteur qui déclenche cette altération n'est pas connu.
  • Lymphome digestif d'étiologie virale : principalement lié aux infections par le virus de la leucémie féline (FeLV).

En ce qui concerne les causes, il semble que l'âge joue un rôle important, car les animaux qui développent un lymphome spontané ont tendance à être âgés de plus de 7 ans, tandis que ceux qui ont moins de 2 ans développeront plutôt la forme virale.

En outre, il semble que la forme virale de la maladie soit plus fréquente chez les mâles, car ils ont tendance à plus errer que les femelles.

Symptômes du lymphome digestif chez le chat

Les symptômes du lymphome digestif du chat peuvent varier en fonction de la forme de la maladie (focale ou diffuse) et du degré de maturation des cellules tumorales. Cependant, en général, les chats qui développent un lymphome digestif présentent un tableau digestif avec :

  • Vomissements
  • Diarrhée
  • Changements d'appétit (augmentation ou diminution)
  • Perte de poids rapide et marquée
Lymphome digestif chez le chat - Symptômes et traitement - Symptômes du lymphome digestif chez le chat

Diagnostic du lymphome digestif du chat

Le tableau clinique du lymphome digestif est très similaire à celui observé dans d'autres maladies gastro-intestinales (telles que l'entérite chronique, la parasitose, l'hyperthyroïdie, d'autres tumeurs, etc.). Par conséquent, lorsque des symptômes tels que ceux décrits dans la section précédente apparaissent, il est important d'établir un bon diagnostic différentiel.

Le protocole de diagnostic de ce type de lymphome peut inclure des tests tels que :

  • Analyses sanguines : elles ne confirment pas le diagnostic, mais sont nécessaires pour vérifier l'état général de l'animal et évaluer si un protocole de chimiothérapie peut être envisagé.
  • Examens d'imagerie : principalement échographie et endoscopie.
  • Ponction de moelle osseuse : pour vérifier si la moelle osseuse est atteinte ou non.
  • Biopsie et analyse histopathologique : tous les tests ci-dessus permettent d'orienter le diagnostic, mais le seul moyen de le confirmer est de prélever un échantillon du tissu atteint et de l'analyser au microscope.

Il convient de noter que le lymphome digestif peut coexister simultanément avec d'autres pathologies intestinales (telles que les maladies inflammatoires de l'intestin, ou MII), ce qui est un aspect important à prendre en compte, car cela peut compliquer le diagnostic.

Traitement du lymphome digestif du chat

Le traitement et le pronostic de ce type de lymphome dépendent en grande partie du segment intestinal concerné, du caractère focal ou diffus du lymphome et du fait qu'il s'agisse d'un lymphome à grandes ou à petites cellules.

En général, le traitement du lymphome digestif chez le chat peut être abordé de deux manières :

  • Traitement chirurgical : il n'est envisagé que pour les chats présentant des masses importantes et solitaires.
  • Traitement chimiothérapeutique : il s'agit généralement de la thérapie de choix pour la plupart des lymphomes. Il existe actuellement une multitude de protocoles de chimiothérapie pour le traitement des lymphomes gastro-intestinaux chez les chats. Parmi les médicaments les plus couramment utilisés dans cette espèce, citons : la vincristine, le cyclophosphamide, la doxorubicine, la prednisolone et le chlorambucil pour les chats.

Cependant, il est important de souligner que l'objectif du traitement n'est pas de guérir l'animal, mais d'améliorer sa qualité de vie et de prolonger sa durée de survie.

Espérance de vie d'un chat souffrant d'un lymphome digestif

En l'absence de traitement, le pronostic des lymphomes est mauvais. Dans le cas spécifique des lymphomes à grandes cellules (les plus agressifs), la période de survie peut être de 2 mois seulement. Cependant, avec un traitement approprié, le pronostic de la maladie peut s'améliorer et la survie de l'animal peut être prolongée jusqu'à 12 mois.

La décision de traiter ou non un lymphome digestif est souvent difficile à prendre pour les tuteurs, car il n'est pas possible de prédire comment l'animal réagira au traitement. Dans ce cas, il convient de garder à l'esprit que la réponse initiale à la chimiothérapie est souvent assez révélatrice de l'efficacité de l'ensemble du traitement.

En d'autres termes, après une à deux semaines de traitement, il est possible de prédire avec une certaine confiance si la chimiothérapie sera efficace ou non. C'est pourquoi, en cas de doute, il est conseillé d'essayer le traitement par chimiothérapie, car si aucune amélioration n'est observée ou si l'animal ne tolère pas bien le médicament, il est possible d'arrêter le traitement à tout moment.

Cet article est purement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas les compétences pour prescrire des traitements vétérinaires ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les symptômes d'une fébrilité ou d'une maladie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Lymphome digestif chez le chat - Symptômes et traitement, nous vous recommandons de consulter la section Autres problèmes de santé.

Écrire un commentaire

Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Lymphome digestif chez le chat - Symptômes et traitement
1 sur 3
Lymphome digestif chez le chat - Symptômes et traitement

Retour en haut